Assassination Classroom – Tome 14

Coucou les matous ! Je sais, je sais, depuis quelques temps il y a pas mal d’articles mais ce n’est pas plus mal au fond !

Et j’aurai rattrapé mon retard sur le manga d’Assassination Classroom, tout du moins jusqu’à la sortie du tome 15 aux éditions Kana. Précédemment, je vous parlais du tome 13 qui était la fin d’un arc et le début d’une nouvelle période de calme. Ce faisant, le tome 14 est la suite logique de cette douce période… Enfin douce, dans le sens qu’elle est bien moins mouvementée que face à Shinigami s’entend !

Vous êtes prêt pour retourner à Kunugigaoka ? Moi oui, alors on est repartit sur le chemin de l’école !

assassination-classroom-tome-14-765738

6€85 – Shonen – 192 pages

En vue des examens de fin de  trimestre, le proviseur Asano décide de prendre en main la classe A ! Mais son fils, Gakushû, voyant l’ambiance anormale qui est en train de s’installer dans sa classe qui voue une haine farouche à la classe E, va faire une étonnante demande aux élèves de M. Koro ! Qu’est-il donc en train de manigancer… ?!

« Quant à moi, je n’ai plus le choix. Il est temps que j’intervienne. Je vais personnellement m’occuper des examens de fin de trimestre. » Proviseur Asano

Comme le montre le résumé, Gakushû aura une place importante dans ce tome mais avant de se tourner vers lui retournons brièvement à la kermesse de l’école. Vous vous souvenez que dans le tome 13, la préparation avait lieu n’est-ce pas ? Et bien ici elle bat son plein et la classe E n’est pas en reste avec son stand en haut de la montagne. C’est le moment de revoir de nombreux personnages apparus dans les tomes précédents et que l’on n’avait plus vu depuis – ou à de rares occasions – tout en ayant quelques surprises. D’ailleurs j’ai bien apprécié l’apparition de personnages provenant d’autres licences également, c’était vraiment une chouette idée je trouve. N’empêche, grâce à cette kermesse on se rend compte du nombre de personnes que la classe E à rencontrée au fil du temps, des liens tissés et cela fait vraiment chaud au cœur par rapport à tout ce qu’ils vivent.

Mais comme vous vous en doutez, il n’y aura pas que la kermesse dans ce tome. Après tout, pour quelles raisons le proviseur Asano superviserait la classe A ? Bien sûr, pour pouvoir vaincre la classe de Koro-senseï lors d’un autre événement purement scolaire. Les examens. Oui, ils sont de retour pour notre plus grand plaisir et j’ai toujours l’impression d’être dans un jeu vidéo lorsqu’ils se retrouvent devant leurs copies. Répondre aux questions, vaincre les énoncés comme s’ils étaient des monstres, avancer et passer aux suivants. Préparer sa seconde lame également, car la classe E a beau s’entraîner dans l’assassinat, elle reste une classe de collégiens.

C’est dans de tels moments que l’on se rend compte de la pédagogie de Koro et du proviseur. D’une certaine manière ils se ressemblent autant qu’ils s’opposent dans leurs manières d’enseigner et l’on se rend compte qu’ils ont une vision assez différente également. La classe E, censée être la classe des épaves, devait être celle que tout le monde voulait éviter à tout prix mais depuis l’arrivée de Koro cette classe c’est relevée jusqu’à ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Ils tiennent tête à la classe A, la meilleure de tout l’établissement, et n’ont plus honte d’être là où ils sont. Cela ne plait d’ailleurs pas au proviseur Asano.

Ma préférence va naturellement à la classe E, que je trouve plus vivante, moins prise de tête également, mais voir la classe A dans un tel état… Les pauvres. La souffrance qu’ils doivent ressentir à ce moment là, à n’être concentrés que sur une chose : Vaincre la classe E.

Dans la lignée des tomes précédents, bien que plus calme que les tomes 12 et 13, le tome 14 permet un retour au calme, aux cours, à la vie habituelle – si on retire les tentatives d’assassinat sur Koro – d’un étudiant. On en apprend un peu plus sur la classe A, sur Gakushû et sur le proviseur lui-même. Si l’on se base sur la fin du tome, on en saura même plus dans le tome 15. Du côté de la classe E, nous continuons de voir à quel point ils ont évolué et on ne peut être qu’heureux pour eux !

Le dessin reste également identique, n’ayant pas changé depuis les précédents volumes, les expressions des personnages étant belles et bien présentes dans ce tome où nous les ressentons en même temps qu’eux. La couverture, en mode Koro-camouflage, est assez amusante avec des minis Koro en guide taches pour le camouflage quant à la pensée philotentaculaire elle s’avère assez vraie également.

 

Dans quelle classe préféreriez-vous aller ? Qu’avez-vous pensé de ce tome plus calme que les précédents ?

Site de l’Editeur

Publicités

4 réflexions sur “Assassination Classroom – Tome 14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s