Beyblade Burst – Tome 1

Coucou les matous ! Comment allez-vous ? Moi ? Je vais plutôt bien, un peu fatiguée, mais mis à part ça je n’ai pas à me plaindre. En plus, j’ai commencé à postuler pour trouver un boulot. On verra bien au fil du temps ce que cela donnera !

Aujourd’hui, je vous entraîne dans une nouvelle licence de chez Kazé et je remercie la maison d’édition et surtout Anita pour l’envoi ainsi que la découverte du titre ! Le nom vous dira peut-être quelque chose, mais je suis certaine qu’une phrase en particulier ravivera quelques souvenirs. Prêt ? 3…2…1… HYPER VITESSE !

« Beyblade Burst »

beyblade-burst

6€79 – Kodomo – 192 pages

Valt Aoi est un véritable passionné de Beyblade ! Bien que débutant, il s’inscrit dans un tournoi pour réaliser son rêve : devenir le meilleur blader du monde ! Mais très vite, il se retrouve face à des adversaires redoutables… S’il veut les battre, il va devoir s’entraîner dur pour développer de nouvelles techniques secrètes !

Vous vous souvenez peut-être de ces toupies se combattant un peu partout dans la cour de récrée ou dans des stadiums en plastique ? Personnellement j’avais grandit avec et m’amusait en affrontant d’autres personnes également. Et bien les revoici en plastique, métal et bien entendu avec les bladers qui vont avec, mais surtout sous le format manga !

Je retrouvais légèrement Tyson – De la première saison de Beyblade – en Valt même s’il est un peu plus enfantin que cet ancien blader qui n’était pas déjà le plus mature de la bande. Et, au fil des pages et des apparitions, jarrivais à retrouver quelques éléments rappelant les bladers que j’avais connu enfant. Je ne m’y attendais pas sur le moment et pourtant c’est possible pour certains des personnages qui apparaissent. Pas tous et encore moins dans la totalité de la personnalité ou du physique, mais c’était tout de même présent.

Mais revenons-en un peu sur l’histoire réalisée par Hiro Morita les matous ! Nous suivons donc Valt Aoi, un garçon passionné de Beyblade bien qu’il ne soit que débutant. Malgré tout, il s’inscrira dans un tournoi où il affrontera diverses personnes possédant probablement le même rêve que lui : Devenir le meilleur blader du monde. Mais pour devenir le meilleur, il faut battre ceux ayant déjà un niveau bien plus élevé que le nôtre, est-ce que Valt s’en sortira ?

Classé dans les Kodomo, Beyblade Burst est un manga se dirigeant tout doucement vers le Shônen et posant les bases du genre tout en touchant un public bien plus jeune que le dernier genre cité. Nous y voyons l’évolution de Valt, sa manière d’être et de jouer au fil du premier tome qui nous permet de nous rendre compte qu’en fonction du positionnement du lanceur cela peut changer « quelques données » lors du duel de toupies. Vous avez déjà essayé de l’envoyer totalement de biais ? Oui, ça rate très, très souvent… Testé et non approuvé y a des années surtout que j’utilisais des toupies plutôt… Défensives !

Et cela ressort également dans le manga où l’on découvre qu’il y a différentes sortes de toupies et que leurs « composants » peuvent être légèrement différents. Ayant de nombreuses fois modifié les miennes plus jeune je voyais sans difficultés de quoi les personnages parlaient. Après tout cela avait fait partie de mon vocabulaire… Mais de ce que j’ai pût voir en laissant le manga à une personne ne le connaissant pas du tout il était tout à fait compréhensible (Comment ça, j’utilise Maman Neko pour voir si tout se comprend facilement ? Non…)

Comme vous vous en doutez, nous découvrons également d’autres personnages qui prendront sûrementun peu plus d’ampleur dans les prochains volumes étant donné que l’histoire n’est pas composée de différentes petites histoires pouvant être lues indépendamment, mais s’avère être dans la continuité. Ici, il vaut mieux ne pas rater un chapitre, même si pour nous cela sera tout de même compréhensible si cela arrivait. Les différents protagonistes apparaissant possèdent des liens différents avec Valt allant du camarade de classe à… Bah à l’inconnu aux premiers abords vu qu’il y a certains bladers que notre petit héros ne connaissait pas. De plus, notre personnage principal possède une famille que nous découvrons également. Il est juste dommage que l’on ne voie pas encore de filles parmi les bladers, mais peut-être arriveront-elles plus tard si c’est comme dans la série mère…

Mis à part tout cela, les dessins sont simples à suivre et ne posent pas de soucis pour reconnaître qui est qui voire la toupie. Par contre, je ne sais pas si l’un des éléments que l’on aperçoit sera l’équivalent des « Spectres » que je connaissais ou pas du tout, j’aurai peut-être ma réponse dans le tome 2… Même si je ne me suis pas encore attachée à ceux que l’on voit brièvement. Mais on sent l’attachement de certains bladers envers leurs toupies même si parfois cela peut sembler exagéré aux yeux de quelques personnes.

Bien entendu, je n’ai pas eu trop de surprises au fil de la lecture, mais elle a tout de même été agréable et m’a permit de passer un bon moment en compagnie de Valt et de ceux que l’on découvre. Je suis tout de même curieuse de voir comment le titre va évoluer et ce qu’il adviendra de notre jeune héros. Deviendra-t-il le meilleur blader ? Comment évolueront ses relations avec les autres ? L’histoire reste tout de même intéressante et on retrouve même quelques « gags » durant la lecture qui ne sera pas la plus sérieuse du monde, ce qui fait un bien fou si on a besoin de se changer les idées ou d’avoir une lecture plus douce voire enfantine. Oui, je vous assure que cela peut faire du bien !

Vous l’aurez comprit, la lecture des 192 pages c’est bel et bien avérée relativement bonne en soi ! Juste dommage l’éternelle absence de personnages féminins du côté des bladersparce qu’il y a des protagonistes féminins qui sont bel et bien présent juste qu’elles ne sont pas « blader »mais comme dit, il se peut qu’elles arrivent plus tard. Pour le reste, j’ai passé un bon moment qui m’a rappelé pas mal de souvenirs sur le coup. Oui, cela peut sembler bête, mais c’est comme ça.  De plus, l’édition proposée par Kazé est agréable à tenir en main et ce même si c’est un manga, à l’origine, pour les enfants ce qui est plutôt une bonne chose. Il est également accompagné d’un petit goodies qui fera sûrement plaisir à certaines personnes. Maintenant, j’attends le tome 2 pour voir ce que le titre nous réservera !

Et vous les matous, connaissez-vous Beyblade Burst ? Connaissez-vous Beyblade tout simplement ? Compteriez-vous l’essayer ?

 

Site de l’éditeurExtrait

Publicités

10 réflexions sur “Beyblade Burst – Tome 1

    • Neko dit :

      Je suis la seule à avoir connu (et vu) les tout premiers ? ;_;

      Contrairement à d’autres Kodomo, ça va encore ici vu qu’il touche déjà un public plus âgé que, par exemple, Yo Kai Watch. Il emmène petit à petit vers le Shônen d’une certaine manière, mais il faut surtout le voir comme une lecture détente également ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s