Lecture commune #1 – Hunter x Hunter – Tome 1

Coucou les matous ! Comment vous portez-vous ? Pas trop mal ? Chouette alors parce qu’aujourd’hui je vous entraîne dans une lecture commune en compagnie de Xander, Thiboutsu et Allandryll ! Yep, c’est bel et bien l’une des premières activités de notre petit groupe comme vous le voyez et c’était plutôt chouette ! Chaque mois, nous lirons tous les quatre le tome 1 d’un titre en commun par rapport à une catégorie donnée, cette fois-ci c’était le Shônen, le mois prochain ce sera le Seinen et celui d’après le Shôjo par exemple, mais je ne vous dirai pas les titres choisis. Pour leurs avis cliquez sur les liens ci-dessous !

 

Avis d’Allandryll ; Avis de Thiboutsu ; Avis de Xander

 

Si vous avez lu le titre, vous savez parfaitement que nous allons parler d’un Shônen remontant déjà à quelques années. Après tout, 1998 ce n’est plus la porte à côté – je n’avais que 6 ans à ce moment là o_o – mais c’est également un manga toujours en cours. Prêt pour devenir un Hunter les matous ?

 

« Hunter x Hunter »

hunterxhunter01_23485

6€85 – Shônen – 183pages

Dans les pas de son père, Gon quitte son village pour se présenter au difficile examen des hunters. En chemin, Gon se fera des amis. Mais survivront-ils à la première épreuve face à des participants particulièrement dangereux… ?!

Si quelques adversaires se montrent impitoyables dès le début, d’autres comme Hisoka le magicien font preuve d’une cruauté pour le moins inquiétante…

Alors, alors, par où commencerons-nous les matous ? Je présume que vous connaissez le titre, même de nom vu qu’il existe deux adaptations anime en plus du manga et qu’il est tout de même  relativement connu. Pourtant notre choix c’est porté sur ce titre, sur ce nekketsu ayant côtoyé d’autres monstres du même genre sur cette longue période  et étant toujours en cours. Bah oui, ce dernier point est tout de même important.

Nous découvrons donc Gon, un garçon vivant avec sa tante Mito sur l’île de la Baleine et ayant décidé de suivre les pas de son père en devenant un Hunter. Pour se faire, il devra passer un examen et fera diverses rencontres dont des alliés. Mais tous ceux que Gon rencontrera ne seront pas des anges… De quoi sera faite la première épreuve ? Comment se déroulera l’examen pour devenir hunter ?

Certains diront sûrement que c’est vieux jeu voire stéréotypé dans certains cas, pourtant par rapport à l’année où est arrivé le manga ce n’est pas du tout le cas. Certes, on y retrouve les codes du Shônen et plus précisément du nekketsu, mais c’est logique vu qu’il est l’un des grands noms du genre tout comme ceux étant sorti à ses côtés (Naruto, One Piece, Bleach, Fairy Tail sont les plus connus si je ne me trompe pas) Pourtant, là où j’ai eu un mal fou avec les quatre grands titres cités un peu avant, j’ai bien mieux accroché à Hunter x Hunter. Alors oui, c’est classique dans le monde du Shônen, mais c’est un classique bien maîtrisé et n’hésitant pas à faire des rappels à de grands noms du manga de manière détournée. (Bonjour Dragon Ball et Jojo Bizarre Adventure par exemple qui étaient deux titres appréciés de l’auteur) Et oui, pour moi c’était une relecture bien que ma première lecture remonte tout de même à un bon moment maintenant.

Une relecture qui m’aura renvoyée pas mal de temps en arrière, à l’époque où – pour une raison obscure – je n’achetais jamais tous les tomes d’une série. Heureusement, cela va mieux maintenant, mais qu’est-ce que ça peut être rageant de se rendre compte plusieurs années plus tard que « Non, elle n’est pas terminée » et que les tomes sont difficilement trouvables dans certains cas. Heureusement, pour Hunter x Hunter il est facile de mettre la main dessus que ce soit dans la librairie habituelle ou dans un magasin d’occasion. Malheureusement, suite aux nombreuses pauses de l’auteur il semblerait que pas mal de gens aient fini par lâcher l’affaire. Dans mon cas, je les ai retrouvé attendant leur nouvelle heure de gloire dans l’une des mes caisses en compagnie des Yu-Gi Oh. Comme quoi… Le point positif de ces dites pauses, c’est le fait que l’on peut débuter la série n’importe quand et avancer à son rythme, même s’il est lent… Oui, cela évite de voir son argent s’envoler en fumée en une fraction de seconde.

D’ailleurs, si on vous parle examen dans le monde du manga beaucoup penseront à Naruto sans difficulté, si on mentionne un certain type d’hunter présent dans le tome 2 ce sera Toriko qui vous viendra probablement en tête et je peux continuer un petit moment comme ça et ce même au niveau des personnages. Le quatuor, d’ailleurs, pourra sans souci vous permettre de faire des rapprochements avec les personnages de YuYu Hakushol’autre œuvre de l’auteur -, mais pour voir tout cela il faut faire attention aux petits détails, connaître les autres œuvres ou tout simplement être très alerte. Pourtant, Yoshihiro Togashi ne les a pas copier (plagier diraient certains) car certains des titres cités sont arrivés par après – même peu de temps après – ou ne sont présents que sous forme de références peu explicites si on n’ouvre pas les yeux.

De plus, il arrivera également que l’on se pose la question « Mais de quel sexe est ce personnage ? ». Une question qui arrive relativement tôt avec Kurapika qui se rapproche de Kurama de YuYu Hakusho – dont le sexe est considéré comme inconnu par beaucoup de gens. Pour ma part, c’est un homme certes androgyne, mais un homme tout de même et ce même si au début on lui parle en utilisant un Mademoiselle (si je ne me trompe pas) et qu’il utilise le féminin, voire qu’on lui parle au féminin. Erreur de traduction de l’époque ou élément fait exprès dans la version originale ? Je ne le sais pas, n’ayant pas lu le manga en VO. Pour faire plus simple, il est également possible de dire qu’il est « sans genre » et que vous le voyiez tel un homme ou une femme cela ne change pas grand-chose.

Du côté des dessins, ils sont tout à fait normaux par rapport à ce que nous connaissions auparavant, mais ne desservent pas du tout l’histoire. Ils nous permettent de reconnaître les personnages et les lieux, les créatures également (je veux un ours-renard ! Comment ça, ils ne sont pas adoptables ? Mais heu !) On devine sans trop de difficulté les émotions des différents protagonistes également, les moments où ils réfléchissent, etc. Et, même si le style graphique ne passera pas chez tout le monde, il est tout de même relativement agréable à l’œil !

La base de l’univers est également posée dans ce premier volume remplit de diverses informations tant sur des monstres que sur les hunters en eux-mêmes et même sur les personnages qui ne nous restent pas inconnus très longtemps. Il est riche en éléments et ce n’est pas plus mal pour comprendre le fonctionnement de ce monde qui nous réservera de nombreuses surprises. De bonnes ou de mauvaises ? Seul le futur – et la lecture des tomes suivants, lecture déjà faite pour ma part * tousse * – pourra nous le dire !

Que dire de plus sur ce titre mis à part qu’il m’a fait passé un très bon moment en compagnie de ses personnages, des personnages aux caractères variés et au background semblant déjà existant vu que l’ont sait une partie des raisons les ayant poussés à passer l’examen ou grâce à certaines phrases nous faisant réaliser que tel ou tel personnage n’est peut-être pas un agneau. On les découvre au fil des dialogues, qui s’avèrent relativement importants pour comprendre chacun d’eux, et je me suis retrouvée au même dilemme que Gon lorsqu’une question est posée. J’apprécie énormément le bestiaire présent également, un bestiaire semblant relativement riche si l’on se fie déjà aux apparitions de monstres dans ce premier volume.

Mis à part tout cela… Je ne vois pas quoi dire d’autre sans spolier la suite – ce que je n’ai pas envie – mais ce qui est certain, c’est que c’est un manga qu’il faut avoir au minimum essayé. Il plait ou il ne plait pas, cela s’avère être du goût de chacun et pour ma part il a plutôt bien fonctionné vu que des grands noms de l’époque il est le seul que j’ai continué malgré les nombreuses pauses pour raisons diverses de Yoshihiro Togashi et j’ai cruellement envie de découvrir sous la forme manga son autre titre, plus ancien certes, qui est comme vous l’avez lu YuYu Hakusho que je ne connais que par son anime. Si je me lance je vous en parlerai également sur le blog, mais sûrement en lecture solitaire (sauf si quelqu’un veut se lancer avec moi ?)

Et vous les matous, connaissez-vous ce titre ? L’avez-vous lu – jusqu’à un certain point – ou vu en anime ? Y a-t-il un personnage que vous appréciez plus qu’un autre ? Passeriez-vous cet examen afin de devenir hunter ?

 

Site de l’éditeurExtrait

Publicités

15 réflexions sur “Lecture commune #1 – Hunter x Hunter – Tome 1

  1. Thiboutsu dit :

    Ahlala, Kurapika et son genre douteux… J’ai relu le premier volume et en + du passage où un personnage s’adresse à lui (ou elle bref xD) au féminin, il y a une ou deux phrases de Kurapika qui laisseraient penser que c’est une femme (ce qui peut très bien être aussi une faute de traduction), ça donne bigrement envie de lire les passages concernés en VO, c’est le genre de mystère qui prend aux tripes tant qu’il n’est pas résolu. :’)

    En tout cas c’est un avis fort complet, ça valait le coup qu’il sorte en dernier *caillou* mais roh c’était un compliment…! On voit qu’il t’a plu ce titre, j’espère que tu auras l’occasion de mettre la main sur l’autre manga du monsieur, histoire de pouvoir le comparer avec la version animée ! :p

    Aimé par 1 personne

    • Neko dit :

      Ah ça oui xD Le pire c’est à un moment où ça commence en « elle » et ça se fini en « il » xD J’étais derrière le manga à parler au pauvre perso’ aussi perdu que nous xD
      Nous ne le saurons jamais pour le moment xD Autant je comprends des mots à l’oral pour le japonais, autant je ne sais pas du tout le lire ;_; » Le mystère du sexe de Kurapika sera, un jour, dévoilé xD

      J’ai tenté d’être complète sans spoil ce qui n’était pas simple (le bonheur dût : « Je suis plus loin… Comment je fais pour oublier ce que je connais déjà ? ») Ahaha, comme dit c’est le seul gros titre (type Naruto et cie) que j’ai continué ^^ » Peut-être réessayerais-je certains d’eux un jour, mais bon xD
      Je l’ai vu à la librairie où je me rend 🙂 Après, je ne sais pas le stock qu’ils possèdent par rapport au titre o_o » (ce serait le comble que ce soit les derniers ;_; Je veux pas courir pour les prendreuh !)

      Aimé par 1 personne

  2. Xander dit :

    Un premier tome qui pose bien les bases, j’ai hâte de voir la suite (j’ai déjà lu quelques tomes et vu les anime). Le plus dur va être d’acheter la trentaine de tomes restants^^

    Pour Yuyu Hakusho, tu penses que c’est encore édité ?

    Belle chronique 😉

    Aimé par 1 personne

    • Neko dit :

      Ah ça c’est sûr ^o^ Pour ma part c’est déjà lu donc je redécouvre au fil du temps 🙂 Ah ça les achats c’est ce qui est le plus violent ^^ »
      Je l’ai vu à la librairie où je me rend 🙂 Donc par chez moi il est encore en vente en tout cas.
      Merci 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s