Lecture commune #1 – Hunter x Hunter – Tome 1

Coucou les matous ! Comment vous portez-vous ? Pas trop mal ? Chouette alors parce qu’aujourd’hui je vous entraîne dans une lecture commune en compagnie de Xander, Thiboutsu et Allandryll ! Yep, c’est bel et bien l’une des premières activités de notre petit groupe comme vous le voyez et c’était plutôt chouette ! Chaque mois, nous lirons tous les quatre le tome 1 d’un titre en commun par rapport à une catégorie donnée, cette fois-ci c’était le Shônen, le mois prochain ce sera le Seinen et celui d’après le Shôjo par exemple, mais je ne vous dirai pas les titres choisis. Pour leurs avis cliquez sur les liens ci-dessous !

 

Avis d’Allandryll ; Avis de Thiboutsu ; Avis de Xander

 

Si vous avez lu le titre, vous savez parfaitement que nous allons parler d’un Shônen remontant déjà à quelques années. Après tout, 1998 ce n’est plus la porte à côté – je n’avais que 6 ans à ce moment là o_o – mais c’est également un manga toujours en cours. Prêt pour devenir un Hunter les matous ?

 

« Hunter x Hunter »

hunterxhunter01_23485

6€85 – Shônen – 183pages

Dans les pas de son père, Gon quitte son village pour se présenter au difficile examen des hunters. En chemin, Gon se fera des amis. Mais survivront-ils à la première épreuve face à des participants particulièrement dangereux… ?!

Si quelques adversaires se montrent impitoyables dès le début, d’autres comme Hisoka le magicien font preuve d’une cruauté pour le moins inquiétante…

Alors, alors, par où commencerons-nous les matous ? Je présume que vous connaissez le titre, même de nom vu qu’il existe deux adaptations anime en plus du manga et qu’il est tout de même  relativement connu. Pourtant notre choix c’est porté sur ce titre, sur ce nekketsu ayant côtoyé d’autres monstres du même genre sur cette longue période  et étant toujours en cours. Bah oui, ce dernier point est tout de même important.

Nous découvrons donc Gon, un garçon vivant avec sa tante Mito sur l’île de la Baleine et ayant décidé de suivre les pas de son père en devenant un Hunter. Pour se faire, il devra passer un examen et fera diverses rencontres dont des alliés. Mais tous ceux que Gon rencontrera ne seront pas des anges… De quoi sera faite la première épreuve ? Comment se déroulera l’examen pour devenir hunter ?

Certains diront sûrement que c’est vieux jeu voire stéréotypé dans certains cas, pourtant par rapport à l’année où est arrivé le manga ce n’est pas du tout le cas. Certes, on y retrouve les codes du Shônen et plus précisément du nekketsu, mais c’est logique vu qu’il est l’un des grands noms du genre tout comme ceux étant sorti à ses côtés (Naruto, One Piece, Bleach, Fairy Tail sont les plus connus si je ne me trompe pas) Pourtant, là où j’ai eu un mal fou avec les quatre grands titres cités un peu avant, j’ai bien mieux accroché à Hunter x Hunter. Alors oui, c’est classique dans le monde du Shônen, mais c’est un classique bien maîtrisé et n’hésitant pas à faire des rappels à de grands noms du manga de manière détournée. (Bonjour Dragon Ball et Jojo Bizarre Adventure par exemple qui étaient deux titres appréciés de l’auteur) Et oui, pour moi c’était une relecture bien que ma première lecture remonte tout de même à un bon moment maintenant.

Une relecture qui m’aura renvoyée pas mal de temps en arrière, à l’époque où – pour une raison obscure – je n’achetais jamais tous les tomes d’une série. Heureusement, cela va mieux maintenant, mais qu’est-ce que ça peut être rageant de se rendre compte plusieurs années plus tard que « Non, elle n’est pas terminée » et que les tomes sont difficilement trouvables dans certains cas. Heureusement, pour Hunter x Hunter il est facile de mettre la main dessus que ce soit dans la librairie habituelle ou dans un magasin d’occasion. Malheureusement, suite aux nombreuses pauses de l’auteur il semblerait que pas mal de gens aient fini par lâcher l’affaire. Dans mon cas, je les ai retrouvé attendant leur nouvelle heure de gloire dans l’une des mes caisses en compagnie des Yu-Gi Oh. Comme quoi… Le point positif de ces dites pauses, c’est le fait que l’on peut débuter la série n’importe quand et avancer à son rythme, même s’il est lent… Oui, cela évite de voir son argent s’envoler en fumée en une fraction de seconde.

D’ailleurs, si on vous parle examen dans le monde du manga beaucoup penseront à Naruto sans difficulté, si on mentionne un certain type d’hunter présent dans le tome 2 ce sera Toriko qui vous viendra probablement en tête et je peux continuer un petit moment comme ça et ce même au niveau des personnages. Le quatuor, d’ailleurs, pourra sans souci vous permettre de faire des rapprochements avec les personnages de YuYu Hakushol’autre œuvre de l’auteur -, mais pour voir tout cela il faut faire attention aux petits détails, connaître les autres œuvres ou tout simplement être très alerte. Pourtant, Yoshihiro Togashi ne les a pas copier (plagier diraient certains) car certains des titres cités sont arrivés par après – même peu de temps après – ou ne sont présents que sous forme de références peu explicites si on n’ouvre pas les yeux.

De plus, il arrivera également que l’on se pose la question « Mais de quel sexe est ce personnage ? ». Une question qui arrive relativement tôt avec Kurapika qui se rapproche de Kurama de YuYu Hakusho – dont le sexe est considéré comme inconnu par beaucoup de gens. Pour ma part, c’est un homme certes androgyne, mais un homme tout de même et ce même si au début on lui parle en utilisant un Mademoiselle (si je ne me trompe pas) et qu’il utilise le féminin, voire qu’on lui parle au féminin. Erreur de traduction de l’époque ou élément fait exprès dans la version originale ? Je ne le sais pas, n’ayant pas lu le manga en VO. Pour faire plus simple, il est également possible de dire qu’il est « sans genre » et que vous le voyiez tel un homme ou une femme cela ne change pas grand-chose.

Du côté des dessins, ils sont tout à fait normaux par rapport à ce que nous connaissions auparavant, mais ne desservent pas du tout l’histoire. Ils nous permettent de reconnaître les personnages et les lieux, les créatures également (je veux un ours-renard ! Comment ça, ils ne sont pas adoptables ? Mais heu !) On devine sans trop de difficulté les émotions des différents protagonistes également, les moments où ils réfléchissent, etc. Et, même si le style graphique ne passera pas chez tout le monde, il est tout de même relativement agréable à l’œil !

La base de l’univers est également posée dans ce premier volume remplit de diverses informations tant sur des monstres que sur les hunters en eux-mêmes et même sur les personnages qui ne nous restent pas inconnus très longtemps. Il est riche en éléments et ce n’est pas plus mal pour comprendre le fonctionnement de ce monde qui nous réservera de nombreuses surprises. De bonnes ou de mauvaises ? Seul le futur – et la lecture des tomes suivants, lecture déjà faite pour ma part * tousse * – pourra nous le dire !

Que dire de plus sur ce titre mis à part qu’il m’a fait passé un très bon moment en compagnie de ses personnages, des personnages aux caractères variés et au background semblant déjà existant vu que l’ont sait une partie des raisons les ayant poussés à passer l’examen ou grâce à certaines phrases nous faisant réaliser que tel ou tel personnage n’est peut-être pas un agneau. On les découvre au fil des dialogues, qui s’avèrent relativement importants pour comprendre chacun d’eux, et je me suis retrouvée au même dilemme que Gon lorsqu’une question est posée. J’apprécie énormément le bestiaire présent également, un bestiaire semblant relativement riche si l’on se fie déjà aux apparitions de monstres dans ce premier volume.

Mis à part tout cela… Je ne vois pas quoi dire d’autre sans spolier la suite – ce que je n’ai pas envie – mais ce qui est certain, c’est que c’est un manga qu’il faut avoir au minimum essayé. Il plait ou il ne plait pas, cela s’avère être du goût de chacun et pour ma part il a plutôt bien fonctionné vu que des grands noms de l’époque il est le seul que j’ai continué malgré les nombreuses pauses pour raisons diverses de Yoshihiro Togashi et j’ai cruellement envie de découvrir sous la forme manga son autre titre, plus ancien certes, qui est comme vous l’avez lu YuYu Hakusho que je ne connais que par son anime. Si je me lance je vous en parlerai également sur le blog, mais sûrement en lecture solitaire (sauf si quelqu’un veut se lancer avec moi ?)

Et vous les matous, connaissez-vous ce titre ? L’avez-vous lu – jusqu’à un certain point – ou vu en anime ? Y a-t-il un personnage que vous appréciez plus qu’un autre ? Passeriez-vous cet examen afin de devenir hunter ?

 

Site de l’éditeurExtrait

Black Clover – Tome 6

Hello les matous, comment allez-vous ? Pour ma part je suis un peu fatiguée me préparant pour mes examens tout en ayant encore cours. Non, je ne suis pas encore officiellement en blocus et pourtant j’ai déjà eu un exam’ aujourd’hui. De la lecture, certes, mais ça en reste un malgré tout.

Mis à part cela, je rattrape mes retards dans mes chroniques… Oui, je sais vous êtes habitués mais bon c’est assez embêtant quand même… Il y a tant de titres dont je veux vous parler ! M’enfin, cela arrivera en temps et en heure. Aujourd’hui, nous repartons dans un titre sortit aux éditions Kazé que j’ai reçu en avance grâce à Anita et aux dites éditions. Je les remercie grandement ♥ Prêt à rouvrir vos grimoires, à rejoindre votre compagnie et à vous battre ?

« Black Clover »

black-clover

6€79 – Shônen – 192pages

Asta combat seul Varo, transformé en un effroyable monstre par Sally, l’extravagante scientifique. Heureusement, Gosh, revenu sur ses pas, prête sa force au jeune garçon pour terrasser le kidnappeur d’enfants. La victoire presque acquise, l’Éminence de l’Œil du Crépuscule apparaît soudainement et change la donne…

Ne débutez pas par un « Neko, t’as pas parlé des tomes précédents !!! » parce que je suis au courant, merci ! Je n’ai pas encore sût me les procurer pour ma collection, mais je les ai lu à la bibliothèque (et accessoirement feuilleté à nouveau en librairie) résultat je suis à jour dans l’histoire, mais ne les ai pas sous la main pour en parler de manière plus complète. Je le ferai, ne vous inquiétez pas, dès que je les aurai réellement. [Vous venez de deviner que je n’écris pas mes articles quand je suis à la bibli’ sur le coup *tousse*] Soyez donc un peu patient et vous aurez les avis pour les trois tomes précédents celui-ci. *fait une courbette pour s’excuser*

Dans ce sixième tome nous retrouvons Asta lors de son combat contre Varo et, bien entendu, Sally. Heureusement pour notre héro sans peurs et sans remords il aura de l’aide pour vaincre ses opposants, malheureusement tout ne se passera pas comme prévu.

Notre petit Asta reste un personnage assez dynamique, mais a déjà bien évolué depuis le tome 1 et ce même si son rêve est toujours présent. Rêve qui ne sera pas facile d’atteindre, mais pour lequel il fera tout ce qui est en son pouvoir. Héros de shônen typique, nous le voyons tout de même prendre son propre envol au fil des volumes pour notre plus grand plaisir.

Bien entendu, il n’est pas le seul personnage présent. Varo, Sally, Neige et Gosh le sont tout autant qu’Asta et ils ne seront pas les seuls. La Compagnie du Taureau Noir – d’où viennent Asta et Gosh – n’est jamais bien loin ! Et c’est réellement déclaré, j’adore les membres totalement frappadingues de ce groupe surtout Yami (Faut avouer qu’il a la classe !) et notre petit téléporteur sur deux jambes nommé Finral… Oui, oui, je l’aime bien moi ! Sinon les enfants qui apparaissent sont réellement adorables et… Bah Marie est juste trop, trop choute ♥ Mais revenons vite fait sur les personnages précédemment cités – Varo, Sally, Neige et Gosh pour les matous poissons rougesqui trouvent leur place petit à petit au fil du tome et je dois avouer avoir apprécié l’évolution de certains personnages. J’ai d’ailleurs été surprise de retrouver un certain nom – Un célèbre tueur en série – durant ma lecture.

L’histoire, de son côté, continue son avancée rythmée grâce à de nombreux combats et événements. Nous découvrons certains éléments dans ce tome 6 lié au grimoire d’Asta, ce qui pourrait nous laisser assez perplexe à ce moment là, mais je suis certaine que les réponses arriveront dans la suite. Ce qui est également agréable c’est de découvrir, petit à petit, les différents membres du Taureau Noir mais pas seulement vu que les autres compagnies apparaissent lentement mais sûrement au fil des volumes.  Des compagnies diverses aux personnages tout aussi loufoques que ceux du Taureau Noir, de plus nous nous rendons bien compte des différentsou relations existant entre chacune des Compagnies de Chevaliers Mages, mais également entre les Capitaines. (Mais ça reste Yami le capitaine le plus classe, na !)

Pour ce qui est des dessins, ils restent dynamiques et nous montrent sans aucun problème ce qu’il se passe, les sorts lancés, les personnagestous reconnaissable au premier coup d’œilet les lieux. On ne se demande pas ce qu’il se passe, ce à quoi nous avons affaire car nous le devinons directement. Même en étant épuisée – par des travaux à n’en plus finir – je n’ai eu aucun mal et puis je dois avouer que la couverture de ce tome est franchement sympa avec Yami ! Oui, j’aime bien ce personnage comme vous l’avez déjà remarqué plus haut !

L’édition proposée par Kazé est réellement agréable à tenir en main et à lire tant on retrouve les différents tempéraments des personnages. L’humour, bien présent dans ce manga, fait mouche à ses heures perdues et nous change parfaitement les idées grâce à la traduction sans erreurs – tout du moins je n’en ai pas vue – du tome. Tome qui fait en sorte que l’on désire déjà savoir ce qu’il se passera dans le suivant vu ce que nous pourrions apprendre dans le volume 7.

Vous l’aurez comprit, j’ai passé un agréable moment lecture en compagnie de ce sixième tome de Black Clover. Un tome riche en action, en apparition et bien sûr nous permettant quelques révélations qui auront probablement un sens plus profond dans le futur. Un futur qui s’approche petit à petit et dans lequel Asta possède sa place sans aucun problème grâce à son Anti-Magie. Je peux assurer, après 6 tomes de lu, que Black Clover est un shônen sympathique dès que l’on avance dans l’histoire et que tout le monde trouvera un personnage – ou une compagnie – qu’il préférera. Puis… Qui osera dire que Yami n’a pas la classe ?! (Ouais, je me répète et alors ?)

Et vous les matous où en êtes-vous dans Black Clover ? Qu’en pensez-vous ? Quelle compagnie vous attire le plus ? Quelle magie voudriez-vous utiliser ? Quel personnage est votre chouchou ? Et pour les autres, comptez-vous vous lancer ?

Site de l’éditeurExtrait du tome 1Minisite

Black Clover – Tome 2

Hey, comment allez-vous les matous ? Pas trop mal ? La météo n’est pas la meilleure ces derniers jours, mais pour ceux qui étaient en vacance j’espère que vous avez pût en profiter pour vagabonder un peu !

Aujourd’hui nous repartons à Clover en compagnie d’Asta et du Taureau Noir, prêt à retrouver vos grimoires les matous ? On repart !

 

« Black Clover »

black_clover_2_3d_0x600

6€79 – Shônen – 192 pages

 

Après une première mission pleine de rebondissements, Asta, Noelle et Luck partent explorer un donjon à la demande de l’Empereur-Mage. Mais ils ne sont pas les seuls sur place ! En plus des terribles dangers qui sommeillent dans ce sinistre lieu, nos héros vont devoir affronter un groupe d’ennemis dont l’objectif est le même : atteindre les premiers la salle aux trésors !

Plongez dans l’univers fantastique de ce shônen d’aventures ensorcelant !

 

Vous vous souvenez sûrement que j’avais parlé du tome 1 il y a déjà un petit moment et nous retrouvons, de ce fait, Asta dans ce deuxième tome pile là où nous l’avions laissé dans le précédent, c’est-à-dire face à un adversaire un peu plus coriace et en compagnie de Noelle et Magna. La première mission de notre petit héros devait se dérouler paisiblement, mais… Est-ce que ce mot existe réellement dans certains univers ?

Le reste du volume nous permet de découvrir un nouveau pan de l’univers de Black Clover, les donjons apparaissant me rappellent un peu Magi : The Labyrinth of Magic (dont je n’ai toujours pas parlé sur le blog, honte à moi), mais ce n’est pas tout. Nous découvrons un peu la ville, certains autres membres du Taureau Noir et finalement l’une des autres confréries de chevaliers mages. D’ailleurs, nous voyons apparaître un nouveau royaume en opposition à Clover. Des éléments rappelant, encore une fois, d’autres Nekketsu assez connus car les différents entre nations sont monnaies courantes (et pas que dans les mangas, on en retrouve un peu partout ^^)

Bien qu’utilisant toujours les codes habituels du Nekketsu, personnellement j’accroche assez. Certes, ce n’est pas mon manga préféré, mais il fait bien son travail en occupant l’esprit, en changeant les idées et en nous faisant voyager dans un autre univers. L’intrigue mêlant missions et vie quotidienne nous permet de voir petit à petit le royaume de Clover et de nous rendre compte que l’univers créé n’est pas minuscule. Déjà rien que le royaume possède des distinctions entre les riches et les « pauvres » ou par rapport à la magie. D’un côté une distinction présente dans notre univers et de l’autre une purement fictive liée aux mondes fantasy. Cette « opposition » est encore présente dans ce deuxième tome et se montre également entre les confréries de chevaliers-mages ou les royaumes.

Je vais éviter de répéter vingt mille fois la même chose, mais personnellement en allant un peu plus en profondeur j’accroche à l’histoire et à l’intrigue même si elle est encore assez proche de celles d’autres Nekketsu. Mais bon, vous ne viendrez pas me dire qu’ils ont tous inventé quelque chose parce que dans la plus grande majeure partie des cas il y aura toujours un autre manga reprenant les mêmes codes bien plus ancien *tousse*

Les dessins sont dans la lignée du tome 1 et les scènes d’actions, assez nombreuses, sont plutôt bien menées. On se rend bien compte de ce qu’il se passe sur la page et des différents caractères des personnages. Certains montrent un goût pour le combat, là où d’autres seront bien plus calmes et c’est bien retranscrit par les illustrations. D’ailleurs, on ne peut pas dire que les personnages se ressemblent ce n’est absolument pas le cas et ce même si on en découvre de plus en plus au fil des pages.

Résultat des courses, j’ai plutôt apprécié ce deuxième volume en compagnie d’Asta car il nous ouvrait de nouvelles perspectives ne tournant pas seulement autours d’un royaume ou d’une confrérie. Certes, nous suivons Asta et son rêve de devenir Empereur-Mage mais ce n’est pas tout. Il y a l’intrigue principale et tout ce qui entoure celle-ci, des éléments nous menant vers tout autre chose ou nous permettant d’avoir des informations sur l’univers de Black Clover. Elles nous permettent également de nous rendre compte que quelque chose se trame. Et… J’ai terriblement envie de voir ce que donnera le tome 3 vu la fin du 2, même si j’ai une idée du résultat final, afin d’en découvrir encore plus. Je suis de nature curieuse et voir quelques mystères apparaître ne fait de mal à personne, résultat j’étais aux anges à un certain moment. A quoi cet objet servira-t-il ? Qu’y aura-t-il à la fin du Donjon ? Tant de questions auxquelles nous pouvons trouver une réponse, mais qui n’en n’ont pas encore dans l’histoire en elle-même et qui ne seront peut-être pas ce à quoi l’on pense.

 

Et vous les matous, qu’avez-vous pensés de ce deuxième volume ? Vers quel royaume vous tourneriez-vous ? Quelle serait votre magie ou votre grimoire ? Comptez-vous continuer l’aventure ?

 

Site de l’EditeurMini Site

Les achats du mois de… Décembre

Coucou les matous ! Le mois de Décembre c’est bien passé ? Vous avez reçu plein de cadeaux ? Personnellement, j’aurai découvert la bibliothèque se trouvant à Namur et je suis bien contente de m’être perdue un peu en ville sur le coup ♥ Cela me permettra de lire certains mangas que je ne trouve peut-être pas obligatoirement ou d’en essayer d’autres avant de me lancer… En tout cas, ce qui est sûr c’est que niveau découvertes cela devrait aller !

L’année vient de débuter, mais qui dit début d’une nouvelle année dit… Nouveau mois. Voici donc le récap’ de tout ce que j’ai eu entre les mains le mois passé (et que j’ai acheté dans la plupart des cas) Pour ceux que ça intéresse un bilan pour l’année 2016 est sortit le 1 janvier (et pour ceux ne l’ayant pas encore lu, c’est que beaucoup l’ont déjà vu)

Service presse :

♫ 1 petit arrivant. ♫

black-clover-1-kaze

  • Black Clover (KazéTome 1)

La suite arrivera également dès que cela sera possible au fil des semaines 😀

Suites :

♫ 8 achats pour deux séries terminées ♫

  • Food Wars ! (Delcourt/Tonkam – Tome 14)
  • Food Wars ! L’étoile (Delcourt/Tonkam – Tome 2)
  • Magdala Alchemist Path (Ototo – Tomes 3 & 4) [Terminée]
  • Magi The Labyrinth of Magic (Kurokawa – Tome 24)
  • Q-Kou (Ki-Oon Tomes 3 & 4) [Terminée]
  • Save Me Pythie (Kana – Tome 5)

Vous vous demandez sûrement la raison pour laquelle je ne mets pas [Terminée] à côté de Save Me Pythie et bien c’est tout simple… J’ai tout lu, mais n’ai pas tous les volumes à la maison. Alors, je dois encore les acheter >.< *veut la collection complète*

Nouveautés :

♫ 2 achats ♫

  • Shirayuki aux cheveux rouges (KanaTome 1)
  • Yo-Kai Watch (KazéTome 1)

J’aurai presque chroniqué toutes mes nouveautés du mois de décembre quand on y pense oo’ Bon bah, Shirayuki aux cheveux rouges arrivera sûrement dans le courant du mois de janvier si tout va bien !

Emprunts :

♦ 4 petits emprunts ♦

  • Golden Kamui (Ki-Oon – Tomes 1 & 2)
  • Sorcière&Ténèbres (Komikku – Tomes 1 & 2) [Terminée]

Deux univers très différents sur le coup. Une série toujours en cours alors que l’autre est déjà finie. Vous vous doutez que je vais vous en parler sur le blog dès que possible après tout, tout est déjà écrit dans mon cahier spécial chroniques ! De jolies découvertes en tout cas !

Cadeaux de Noël :

♦ 7 mangas (qui en feraient 14 s’ils étaient en tomes simples) et 1 Blu-ray ♦

  • L’Attaque des Titans (7 Doubles tomes Belgique Loisir = 14 tomes Pika)
  • Baccano (Blu-ray)
  • Bravely Second (3DS)

L’Attaque des Titans ou le manga que je n’avais pas du tout essayé lors de sa sortie et que ma mère a décidé de m’offrir pour Noël. Le carton les contenant pesait une tonne n’empêche, je comprends mieux pourquoi le facteur avait du mal, ahaha. Comme je les lis pour le moment je peux dire que c’est une agréable surprise ! Pour Baccano, c’est mon père qui me l’a offert, pareil pour Bravely Second, et j’en avais envie depuis un bon moment ♥ Ah et je n’ai mit qu’une couverture sur deux en image par simple facilité *tousse*

Goodies :

  • Peluche – Zeus poulet (Save Me Pythie)
  • Figurine – Komajiro [+ médaillon] (Yo-Kai Watch)
  • Médaillons – Jibanyan fureur du chaton (Yo-Kai Watch)

Deux goodies provenant de mangas, c’est-à-dire la peluche vraiment trop, trop douce et adorable qui trône non loin de mon lit à présent et le médaillon de Jibanyan. Pour moi qui en achète lorsque cela est possible c’était une aubaine ♥


En soit, pas mal de découvertes durant le mois de décembre. Entre un nouveau lieu – parce que non, je ne situais pas du tout la bibli’ – et des mangas par-ci par-là, il faut avouer que c’était assez vivant ! J’ai ajouté une partie « Goodies » vu que j’en avais pour une fois (dont l’un est, encore, un cadeau de ma mère ♥) Passons rapidement à la suite à présent !


Que vais-je terminer dans les prochains mois ?

12 achats plus que probables dans les mois qui suivront afin de finir l’une ou l’autre série.

  • Library Wars – Love and War [Glénat ; 15 tomes][Il me manque 5 tomes]
  • Alice au royaume de Joker [Ki-Oon ; 7 tomes][Il me manque 4 tomes]
  • Save Me Pythie [Kana ; 5 tomes][Il me manque 3 tomes]

Que vais-je, probablement, débuter ?

  • Orange [Akata ; 5 tomes]
  • Card Captor Sakura [Pika ; ?][Si l’édition Anniversaire/2017 sort enfin **]
  • Baby-sitters [Glénat ; ?][Envie redonnée par MinehaOtaku sur Twitter]
  • Space Brothers [Pika ; ?][L’envie de le débuter a été donnée par Nintenn (Le Dévorêve)]

Pfiou 😀 J’aurai pas mal écrit sur le coup malgré moi oo’

Et vous, qu’avez-vous lu ou découvert ? Qu’avez-vous reçu comme cadeau ? Avez-vous des titres à conseiller ? ^o^

Black Clover – Tome 1

Coucou les matous ! Comment allez-vous ? Prêt pour un nouvel avis ? J’espère, vu que de toute manière vous n’avez pas le choix ! Comment ça « Où sont les Histoires d’un mot ? » ? Ils sont en cours d’écriture, mais cela me prend un peu plus de temps que prévu. Pour ce qui est des « Bonnes Adresses », j’en ai retrouvée et il ne me reste plus qu’à écrire les articles. Mais arrêtons le bla-bla ici, j’ai une chronique à écrire les matous !

Êtes-vous prêt à vous rendre dans un univers médiéval-fantasy où vous posséderez probablement un grimoire ? Univers dont je peux vous parler grâce aux éditions Kazé et à Anita qui m’ont une nouvelle fois fait confiance afin de vous partager mon ressenti par rapport à l’un de leurs mangas. Je les en remercie grandement et je suis réellement ravie de pouvoir vous faire découvrir des titres ainsi (tout en en découvrant également ! ^^) Merci beaucoup !

« Black Clover »

 

black-clover-1-kaze

6€79 – Shônen – 192 pages

Dans un monde régi par la magie, Yuno et Asta ont grandi ensemble avec un seul but : devenir le prochain Empereur-Mage. Mais au royaume de Clover, Asta fait figure d’exception. Incapable de produire la moindre petite étincelle magique, le jeune garçon ne possède aucun pouvoir… Qu’à cela ne tienne ! Loin d’être découragé, il compte bien rivaliser avec Yuno pour aller au bout de son rêve.

Comme mentionné dans le résumé de ce premier volume, nous nous trouvons au royaume de Clover en compagnie d’Asta et de Yuno. Deux jeunes possédant le même rêve, mais également un passé commun. Le souci ? Asta ne sait absolument pas utiliser la magie alors que dans cet univers elle est omniprésente. Cela ne le découragera pas pour autant et il se battra afin de pouvoir entrer dans une compagnie de Chevaliers-Mages et, qui sait, devenir un jour le futur Empereur-Mage !

L’histoire peut sembler assez banale pour un shônen, après tout un héros possédant un rêve on en connait tous. Rien que les grands noms de manga connus de tous en possèdent pourtant j’ai eu plus de facilité à m’accrocher à Asta qu’à un certain ninja vivant à Konoha. Les codes du nekketsu sont maîtrisés à la perfection par Yûki Tabata et pourtant, certains passages peuvent encore nous surprendre. Si je me fie aux dires de certaines personnes « Black Clover » serait un mélange entre « Naruto », « Fairy Tail » et « Seven Deadly Sins » et, bien que l’on retrouve des éléments pouvant être présents dans ces derniers cela n’empêche pas « Black Clover » d’avoir son propre univers, ses propres codes à découvrir et ce sans ressembler aux mangas cités auparavant. Une bonne chose en soi.

Les dessins, de leurs côtés, permettent une immersion rapide et facile dans le royaume de Clover tout en nous permettant de reconnaître en un clin d’œil les personnages. Tous sont différents physiquement et possèdent des traits caractéristiques tel qu’Asta et son bandeau ou Yuno et son collier. Les personnages plus adultes ont une carrure les différenciant aisément des adolescents et des enfants évitant ainsi des quiproquos pouvant être parfois présents. Pareil pour les sexes des personnages, la question se pose peu – hormis pour ceux dont on ne sait rien ou pas grand-chose – et il est impossible de confondre un garçon et une fille. Tout du moins pour le moment. Les scènes d’actions étaient réellement agréables à voir, les sorts pouvant être impressionnants. Pour ce qui est de l’univers médiéval-fantasy, on le devine aisément dans les décors ou les styles vestimentaires qui n’ont strictement rien à voir avec les nôtres. D’ailleurs, j’apprécie énormément la couverture bien qu’elle ne montre que les deux personnages les plus présents du volume .

Caractériellement, les personnages étaient également variés. Asta est une vraie pile électrique, assez fonceur et ne se laissant pas tant marcher sur les pieds que cela. A ses côtés, se trouve Yuno un garçon bien plus calme et s’avérant être l’opposé d’Asta dans la plupart des cas, bien qu’il n’hésite pas à rabattra son caquet à d’autres personnages à l’aide de la magie, en n’y prêtant pas attention ou en répliquant. Les autres personnages présents dans ce volume ne sont pas en reste et je dois avouer que j’adore les membres de la compagnie du Taureau Noir. Sérieux, c’est impossible de s’embêter avec eux !

Le manga en lui-même se plie certes facilement, mais reste également rigide. Il tient également bien en main et l’encre reste sur les pages, ne finissant pas du tout sur les doigts. Le papier n’est pas trop fin, évitant ainsi de voir ce qu’il se passe sur la page précédente ou suivante. Kazé a réellement fait du bon travail dans l’édition de ce manga !

Finalement, ce premier tome envoyé par les éditions Kazé et Anita a été une très agréable surprise. La magie de Black Clover a prit avec moi et je serais ravie de découvrir la suite des péripéties d’Asta afin d’atteindre son rêve. Le simple fait qu’il n’ait aucune vraie magie le rend plus proche de nous, humains lisant le manga et découvrant ce monde, étant donné que nous-mêmes nous n’en possédons pas. Il nous est ainsi plus facile de comprendre les difficultés du jeune homme face à des êtres utilisant la magie comme si de rien était. Je me demande ce que nous réserve le tome 2, principalement en voyant la fin de ce premier volume et je serai ravie de continuer cette série.

Je remercie une dernière fois en ces lignes les éditions Kazé et Anita pour m’avoir proposé de vous parler de ce manga Shônen en me l’envoyant car ce fût un vrai délice à lire et relire . La magie s’est belle et bien exercée au fil des pages et j’espère que le royaume de Clover vous attirera également les matous. Après tout, peut-être que vous aussi vous pourriez recevoir un grimoire ou entrer dans une compagnie de Chevaliers-Mages !

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Comptez-vous l’essayer ?

 

Site de l’EditeurMini Site