Durarara !! – Tome 1

Profitons de la météo pour lire un peu les matous ^^ Comme vous le savez, si vous avez vu cet article, j’ai acheté le tome 1 de Durarara !! de Ryohgo Narita dont j’avais déjà vu l’anime. Accro à un univers un jour, accro toujours dirons nous alors lorsque j’ai apprit sa sortie aux éditions Ofelbe j’ai sauté sur l’occasion dès que j’ai eu assez d’argent. Vous vous demandez dans quoi je vous embarque ? Lisez la suite !

 

« Durarara !! »

 durarara_vol1

À Ikebukuro, les gangs, les gens étranges et les légendes urbaines sont monnaie courante… Mikado Ryûgamine, un lycéen d’apparence banale et sans histoires, est invité à s’installer dans le quartier tokyoïte d’Ikebukuro par son ami d’enfance.
Son souhait le plus cher est de vivre des aventures extraordinaires et de découvrir l’ambiance des grandes villes !
Avec un type violent habillé en barman, un informateur fauteur de troubles, des vendeurs russes de sushis, le mystérieux gang des Dollars et une motarde sans tête qui rôdent dans le quartier, Mikado est loin de se douter que sa vie va prendre un étrange virage à 180 degrés…

 « Vous ne devriez même pas penser à la vie après la mort alors que vous allez mourir. Croire en une deuxième vie est un droit réservé aux personnes vivantes […] Mourir veut dire s’en aller. Et ce qui s’en va, ce n’est pas la souffrance, mais ton existence elle-même… » Izaya Orihara

Durarara !! se déroule au Japon et plus précisément à Ikebukuro, un quartier où il fait bon vivre… Erm… Tout du moins si on évite certaines personnes. En réalité, ce quartier n’est pas le plus calme du monde et encore moins le plus « normal » – mais qu’est-ce que la normalité n’est-ce pas ? – vu les énergumènes s’y trouvant. D’un côté nous avons des êtres humains, comme vous et moi, vaguant à leurs occupations et tentant de rester en vie. De l’autre ? Des êtres surnaturels. Tout du moins un être pour lequel on est sûr qu’il n’est pas très humain.

Oui, m’sieur dame ! Les êtres surnaturels existent et peuvent aussi aller chercher de quoi manger à l’épicerie du coin ! Comment ça je divague ? Mais non, pas du tout ! Le motard sans tête, traverse le quartier sans aucun problème et les gens s’arrêtent afin de l’observer. Mais je vais arrêter de tergiverser et vous parler un peu plus en détail de ce Light Novel.

Nous suivons, la plupart du temps, Mikado Ryugamine. Le jeune homme vient d’arriver à Ikebukuro et découvre ce quartier de Tokyo en même temps que nous, ainsi que ses habitants. On apprend par ce biais qu’il y avait plusieurs gangs peu de temps auparavant – les Colors Gangs – mais que l’on entend de plus en plus parler des Dollars, un groupe sans couleur. A côté de Mikado, nous suivons également d’autres personnages tout aussi hauts en couleurs les uns que les autres.

Personnellement, je reste totalement fan d’Izaya Orihara. Il n’y a rien à faire, je l’adore ! Parmi les personnages féminins, Celty l’emporte sans aucun problème ♥

L’histoire en général est assez sombre, au point de devenir glauque à certains moments, pourtant l’humour déjanté et totalement décalé qui y apparait nous donne même envie de rire – ou de sourire – dans des situations assez… Complexes ? L’univers étant basé sur le mélange milieux criminels et les légendes urbaines, il est difficile de ne pas retrouver des éléments plus violents. Le plus ironique dans tout ça ? C’est que cet univers, et l’histoire qui en découle, est d’une addiction incroyable.

Le quartier en lui-même existe réellement, bien que nous n’y retrouverons probablement ni Celty, ni Shizuo. Dans le light novel, nous le découvrons au fil des pages, des événements et par les différents protagonistes aux points de vue parfois – voire souvent – opposés. Ce quartier haut en couleur est le théâtre des événements de l’œuvre et l’endroit où se regroupe nombre de personnes d’horizons différents.

Des surprises, on en a durant la lecture. A moins de connaître l’œuvre, il y a des éléments auxquels on ne pensera sûrement pas et la fin ne nous donnera qu’une seule envie : Avoir la suite entre les mains. J’ai tellement hâte de lire le tome 2, de le découvrir et de retourner à Ikebukuro pour voir ce que deviendront les personnages, comment certaines alliances évolueront, si certains liens entre les protagonistes changeront. Il y a tellement de possibilités. Il n’y a pas à dire, le tome 1 de Durarara !! aura posé ses bases et il faut avouer qu’elles sont compréhensibles malgré l’univers extrêmement riche qui s’offre à nous. Pour ce qui est du dessin, j’apprécie toujours autant les illustrations de Suzuhito Yasuda ♥

Qu’en avez-vous pensé ? Y a-t-il un personnage que vous préférez ? Comptez-vous l’essayer ?

Site de l’EditeurExtrait

Publicités

Une réflexion sur “Durarara !! – Tome 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s