Goblin Slayer – Tome 1

Coucou les matous ! Comment allez-vous aujourd’hui ? Bien ? Tant mieux alors ! Et pour ceux qui sont à plat, prenez soin de vous, c’est réellement très important. Parce que la santé passe avant tout le reste. J’en profite pour vous souhaiter une bonne Saint-Valentin tout en espérant que vous passerez une belle journée !

Cette fois, je vous entraîne dans un Light Novel sorti aux éditions Kurokawa dans la collection KuroPop que Maman Neko m’avait offert. Un titre que vous connaissez peut-être ou que vous découvrirez en ma compagnie. De quoi ? Le rapport avec la fête du jour ? Il n’y en a aucun. D’ailleurs, pourquoi faudrait-il spécialement parler d’amour en ce jour ? Sur ce, je vous laisse avec l’article. Bonne lecture les matous !

« Goblin Slayer »

9782368525913

9€90 – Dark Fantasy – 320 pages

« Il ne confie son sort à aucun jet de dés. »

Une jeune prêtresse entreprend sa première quête, mais elle et ses compagnons d’aventure, inconscients du danger, se retrouvent presque aussitôt en fâcheuse posture. Un inconnu se porte à leur secours : Goblin Slayer, qui a voué son existence à exterminer les gobelins par tous les moyens. C’est une tâche dangereuse, sordide et ingrate, mais il la mène à bien mieux que quiconque. La rumeur des exploits du crève-gobelins se propage, et des aventuriers hors du commun pourraient bien solliciter son aide…

Autant débuter comme d’habitude en vous parlant de Goblin Slayer qui existe sous différent format. Celui dont je vais vous parler aujourd’hui est le Light Novel, c’est-à-dire la version roman, mais il est possible de trouver le manga et un anime. Je ne me suis pas plongée dans l’anime et n’ai pas testé le second format, de ce fait je ne pourrai pas faire de rapprochement entre les différents supports. D’ailleurs, je le précise d’avance mais je ne compte pas tester le manga et préfère rester sur la série dans sa version romanisée. Voilà, voilà, après toute ces petites précisions plongeons nous dans le cœur du sujet…

L’histoire que nous découvrons dans ce Light Novel de Kumo Kagyu est celle, au départ, d’une jeune prêtresse découvrant les « joies » des quêtes. Se mettant en groupe avec d’autres personnes, ils partent affronter une créature somme toute banale à nos yeux : des gobelins. Petits, pas vraiment futés, nous en avons tous combattus dans nos chers jeux de rôles et pourtant… La prêtresse et ses camarades feront face à un coup du sort, une épreuve qui les mets dans une posture bien délicate. Survivront-ils à cela ? La réponse est dans l’ouvrage, mais sachez que les jets de dés menant à un échec critique ne sont pas loin…

A première vue, c’est de la dark fantasy teinté de jeux de rôle comme ceux auxquels il est possible de jouer lorsque nous sommes avec des amis. Avec une feuille, des dés, du papier. Comment ça ? Vous vous demandez où ils se trouvent en réalité ? Dans certains interludes, tout simplement. Pourtant le monde créé est tout sauf des plus cléments pour les personnages que nous suivons, s’avère bien plus dangereux que ce que l’on pourrait penser à première vue et une mission peut vite virer au fiasco si les personnes la réalisant ne sont pas assez préparées ou se sentent supérieures aux êtres qu’ils affronteront. Oui, le danger est partout. Autant autour des protagonistes que dans leurs cœurs. La mort n’est jamais loin, le monstre le plus faible – à première vue – peut être bien plus dangereux que ce que l’on pense et anéantir nombre d’aventuriers. L’histoire est sombre, parle de sujet pouvant en rebuter plus d’un le viol par exemple et arrive à garder une touche lumineuse malgré tout.

Non, ce n’est pas la joie à chaque page et il est possible de déglutir lors de certaines situations, de se demander pourquoi on a mis les pieds là-dedans. Je l’avoue m’étant moi-même posé la question à plusieurs reprises, pourtant j’ai continué… Parce que je suis curieuse, parce que je voulais savoir ce qu’il adviendrait de ces êtres ne possédant pas de véritables noms, mais auprès de qui l’histoire avançait, prenait des détours et pouvait surprendre. Je n’aurai jamais pensé à tant de méthodes d’extermination pour un simple Gobelin par exemple, ne me serait jamais dit que cet être de la taille d’un enfant pourrait être une véritable menace et pourtant… Pourtant ma vision de cette petite créature à belle et bien changé, faisant que je n’aimerais pas leur faire face, devoir les affronter sans un bon équipement ou par une manière détournée.

Oui, tout tourne autours des Gobelins dans Goblin Slayer et l’on comprend très vite pourquoi, les raisons poussant l’un des personnages à les affronter avec autant de détermination. Certaines personnes pourraient réclamer des dragons, des hydres ou des chimères, mais dans ce Light Novel ce ne seront pas les créatures qui porteront le titre. Non. Oh, rien ne dit qu’il n’y en aura pas plus loin, que d’autres êtres du bestiaire fantastiques n’apparaitront pas, mais ne vous apprêtez pas à en voir à toutes les pages. De plus il vous faudra vous habituer à autre chose que des gobelins par milliers.

Les personnages. Pourquoi ? Tout simplement car ils n’ont pas de nom. Prêtresse, Crève-Gobelin, Lancier, vous verrez en réalité leurs « jobs », ce dans quoi ils se trouvent voire dans certaines circonstances leurs peuples. Humains, Nains, Naga, Elfes, Rhéa seront ceux que l’on croisera en tournant les pages, ce qui m’aura fait découvrir le dernier peuple. Oui, je connaissais déjà les Naga, mais les Rhéa absolument pas. Pour moi, ce n’était qu’un être mythologique, une titanide plus précisément alors que dans Goblin Slayer ce sont des êtres de petites tailles. Pour ce qui est des classes présentes, vous vous doutez qu’il y a le lancier vu que je l’ai mentionné plus haut, mais ne vous arrêtez pas seulement aux plus classiques même si ce sont celles que nous verrons le plus. J’ai d’ailleurs été ravie de voir la classe Shaman… Surtout chez un certain type de personnage dont je ne dirai pas le peuple pour éviter de vous spoiler. Mais il n’y a pas que les aventuriers dans l’histoire, ce ne serait pas amusant, et autours de ces êtres nous retrouvons des personnages tout à fait normaux, des êtres vivants leurs vies pendant que les aventuriers partent au combat. Des fermes, une guilde, il y en a comme dans la plupart des univers de ce genre et ce même si aucun des personnages n’aura son propre nom bien à lui.

Pour en revenir à ceux que nous côtoyons le plus dans ce premier volume, nous pouvons avoir l’impression que l’un d’eux est froid, distant contrairement à l’autre qui doit se remettre de ses émotions. Deux êtres que tout oppose, même au niveau du niveau, mais qui apprendront l’un avec l’autre même si cela se fait doucement. Pas de précipitation ici, mais une évolution par petits pas où même le plus aguerrit des guerriers peut avoir des problèmes, où le passé peut totalement modifier le futur de quelqu’un et où chaque action doit être un peu plus réfléchie, posée qu’un simple « Fonçons dans le tas !!! ». Sinon ? Game Over. La mort ou un sort bien pire pour la gente féminine… Cela ne m’empêche pas d’avoir fini par m’attacher à eux, à espérer qu’ils restent en vie et ce même si je dois les appeler « Prêtresse » ou autres joyeusetés du genre à tout va ! Bon, d’accord, cela les déshumanise légèrement… Mais cela n’empêche qu’ils existent dans ce monde où tout est possible.

Il me reste à vous parler des illustrations réalisées par Noboru Kannatuki, elles reflètent bien l’univers, nous montrent les personnages et nous permet de nous faire une idée encore plus précise de ce qu’ils sont réellement. Pas juste des êtres avec un nom de classe, mais des créatures possédant un physique, un caractère et des aptitudes. Elles m’ont permis de bien mieux visualiser qui était qui une fois celles-ci apparue et de m’attacher encore plus à eux. En sachant qu’il est rare que je ne m’attache pas à l’un ou l’autre des protagonistes cela aurait été surprenant que cela arrive, mais je me devais de l’écrire. Bien entendu, il arrive que l’une ou l’autre des illustrations soit… Plutôt dans un style où les personnages ne portent pas beaucoup de vêtements. Étrangement, ce sont souvent les personnages féminins que l’on retrouve dans ce genre de situation… Mais soit, elles ne sont heureusement pas fréquentes et ne plombent pas du tout l’ambiance lorsque l’une d’elle doit arriver.

Je pense avoir tout dit, tout ce qui me venait naturellement en tête en tout cas et qui ne se rend pas dans le second tome que je lis actuellement. C’est un Light Novel avec une atmosphère réellement sombre, même si de l’humour pointe à de très rares occasions son nez, et il ne plaira donc pas à tout le monde. De plus le fait que les personnages n’aient pas de vrais noms peut également en rebuter plus d’un, pourtant j’ai bien fini par m’attacher à eux alors pourquoi pas vous ?

Et vous les matous, connaissez-vous Goblin Slayer ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Si non, comptez-vous essayer ou n’est-ce pas du tout votre style de lecture ?

 

Site de l’éditeurExtrait du manga

Il n’existe pas d’extrait pour le Light Novel, c’est pour cette raison que j’ai mis celui du manga pour ceux qui voudraient découvrir l’oeuvre d’une manière ou d’une autre.

Bilan du mois de Janvier

Le mois de janvier fut relativement riche, que ce soit au niveau personnel que par rapport à la reprise du blog. Même si seulement deux articles sont sortis en janvier, cela m’a permis de me remettre dans le bain, de reprendre la main et de retrouver certaines têtes avec lesquelles je discutais auparavant déjà. Je remercie également Inu-chan, Maman Neko, Acchan et Luna de m’encourager au quotidien, d’être là pour me rebooster en cas de besoin ou me dire quand il y a quelque chose à modifier !

Les derniers articles :

172085033004202

L’avis général sur Assassination Classroom, cela faisait un moment que je souhaitais vous l’écrire et suite à la mort du pc j’ai dû le reprendre à zéro. Tout comme le reste en fait. Mais au final, j’ai pris encore plus de plaisir à l’écrire ainsi que pour refaire les autres articles qui sont en train d’être tapoté. Juste après cet avis général, ce fut l’avis sur le tome 4 de The Promised Neverland (celui sur le tome 5 étant sorti ce mois-ci) afin de rattraper mon retard sur cette série. Bien que les deux avis mit en ligne touchent des univers relativement connus – en même temps c’est logique – ils vous ont tout de même attiré et ça faisait plaisir de revoir des petits messages, par-ci, par-là.

Pour voir tous les avis mangas

Ce qui paraîtra/est paru au mois de Février :

tumblr_mt36aaGAAv1rc93aro2_500

L’avis sur le tome 5 de The Promised Neverland (qui est déjà là) sera suivit, au fil du temps, de celui sur le tome 2 de We Never Learn. Bien sûr, l’article Bilan que vous lisez actuellement compte dans ce mois de février. Un Tag Manga pointera également le bout de son nez et je remercie Chroniques d’un Vagabond pour m’avoir taguée, aussi surprenant que cela puisse paraître cela m’a fait plaisir que malgré que je revienne seulement on pense à moi pour cela ! Ensuite, je verrai bien. Rien n’est réellement prévu, mais cela paraîtra petit à petit 😊

Les dernières arrivées livresques :

74eedc393b64d6530fdc8726bb4a4524.gif

Avec les fêtes de Noël et de Nouvel An, pas mal de livres sont arrivés à la maison. Je me suis par exemple remise à jour jusqu’au tome 16 dans My Hero Academia, dans Food Wars jusqu’au tome 27 et dans Magi jusqu’au tome 30. J’ai également acquis le tome 2 du Light Novel de Goblin Slayer ainsi que le tome 7 de DanMachi. Pour le premier titre cité, c’est Maman Neko qui m’avait offert le premier tome dans lequel j’avais fini par bien accrocher au fil des pages malgré mon incompréhension de départ par rapport à un détail, quant au second… C’est tout simplement l’un des titres que j’apprécie dans les Light Novel que je lis et j’étais pressée de pouvoir découvrir ce septième volume qui m’a l’air d’aller dans un quartier un peu plus… Osé que les précédents tout en nous faisant découvrir la déesse Ishtar.

J’ai totalement terminé, dans ma bibliothèque parce qu’en avis c’était déjà fait, Le Chant des Souliers Rouges pour lequel il me manquait le tome 3 que j’avais lu par d’autres moyens. Craqué sur le tome 3 de Saiyuki, n’ayant pas vu le reste, lorsque j’étais avec Inu-chan car c’est un univers que j’apprécie depuis longtemps et j’ai grandis avec l’anime. (Le même jour, je repartais avec le tome 30 de Magi) Résultat, pour Saiyuki, je ne le classe pas dans les mangas débutés… Mais dans les craquages pur et dur.

Au niveau des cadeaux livresques, Luna m’aura offert Les Illusions de Sav-Loar dédicacé et le tome 1 de La fille du temple aux chats. Deux titres que je ne connaissais pas du tout, mais qui rien qu’après la lecture du résumé me donnent envie de me lancer dans la lecture. (Mais pour ça… On fini avant le tome 2 de Goblin Slayer !) Dans le premier, nous nous trouvons dans le royaume d’Ombre où les femmes possédant un Don sont persécutées par le Clos, Bleue – que nous suivrons – découvre ses pouvoirs lorsqu’elle devient adolescente et s’alliera à un groupe d’esclaves. Tout plein de thèmes dans ce roman qui me plaisent la plupart du temps, résultat je suis vraiment pressée de me lancer ! Pour le second, nous suivons Gen qui quitte son cocon familial afin d’intégrer un lycée de campagne, pour ce faire, il devra vivre dans un temple occupé par Chion – une cousine éloignée n’ayant aucun lien de sang avec Gen – et sa grand-mère. Le titre a l’air d’être réellement tout doux, ce qui fait un bien fou de temps en temps ♥

Maman Neko aussi m’a offert de la lecture ! L’intégrale de Les Pierres de Pouvoir a ainsi rejoint ma PAL ainsi que Le Royaume d’Esiah et le tome 2 d’Edwenn (Pour lequel j’ai réalisé qu’il me manquait le tome 1… Pas douée que je suis TT’) De la Fantasy comme je les aime ! Je suis réellement curieuse de les découvrir, même si pour le dernier cité il va falloir que j’attende un peu…

En emprunt, c’est relativement court car ce sont deux tomes de Reine d’Egypte qui ont été emprunté à Luna. Je lui avais offert le tome 1, il y a de ça plusieurs mois maintenant, et à présent je me lance dans la lecture de cette saga. L’Egypte n’est pas la nation que l’on retrouve le plus dans les mangas, mais découvrir ce pays à travers celle qui deviendra une reine-pharaonne est réellement agréable. Je vous en parlerai probablement à un moment donné car c’est une bien jolie découverte.

Au niveau manga cela fait 1 série empruntée, 3 remises à jour, 1 terminée, 1 découverte et 1 craquage.

Au niveau roman, 2 remises à jour et 4 découvertes.

Ma PAL

Les abandons :

AbleVastAfghanhound-size_restricted

Parce que oui, cela arrive également et ce pour diverses raisons. Là où certaines séries continuent de me plaire, d’autres, au final, ne me touchent plus autant ou me laissent un peu plus de marbre. C’est humain après tout et les goûts et les couleurs restent dans la nature. Ainsi, dans ma liste des séries abandonnées il y a Yo-kai Watch, je l’appréciais au début, mais j’ai l’impression de tourner en rond au fil des tomes faisant que je préfère abandonner, me concentrer sur d’autres séries qui me touchent plus. Cosplay Animal également, je n’arrive plus à raccrocher à ce manga, à m’y remettre… Mais je sais que là où elle ira, elle sera bien accueillie, Luna s’en occupera merveilleusement bien et je ne m’en fais pas. Au pire, le jour où je voudrai la relire, il me suffira de les lui emprunter. J’abandonne également Overlord en version manga, ma préférence allant réellement au Light Novel que je trouve bien plus complet et que je préfère tout simplement (Mon côté lectrice de romans qui ressort un peu par rapport à ça, je pense)

Cela fait un total de 3 séries abandonnées.

Les coups de cœur :

v7rq.gif

Alors, alors… Pour le mois de janvier, mes coups de cœur vont pour commencer au tome 30 de Magi : The Labyrinth of Magic qui nous permet de retrouver d’autres personnages, de revoir Ali Baba reprendre sa place dans ce monde qui a bien changé et je me demande ce que donnera le tome suivant. Ensuite, au tome 4 de The Promised Neverland que j’ai donc relu et que je vous ai chroniqué il y a peu. C’est, pour le moment, mon tome préféré et celui qui aura fait une charnière avec ce que nous avons connu à Grace Field House et ce qui nous attend dans le monde extérieur. Et je peux également mettre dedans le tome 1 de Reine d’Egypte que j’ai seulement découvert grâce à ma Luna fin du mois passé, du coup, vu que je ne l’avais pas lu lors de l’achat pour le lui offrir !

Ce sera tout, pour le moment par rapport aux mois passés. En espérant que l’article n’aura pas été trop long à lire… Je vous remercie d’être arrivé ici et j’espère vous revoir pour les prochains articles !

Et de votre côté les matous, votre mois de janvier c’est bien passé ? Vous avez fait de belles découvertes ?

Re : Zero – Tome 1

Coucou les matous ! On continue la séance méga rattrapage, d’ailleurs je débute cet article juste après avoir terminé d’écrire mon évaluation certificative d’ACEC qui fait gentiment 8 pages de texte taille 11… Et je le reprends bien plus tard. C’est-à-dire fin du mois d’août quand même… Ce qui fait bien 2 mois après quand j’y réfléchis… Bon bah, on fera avec n’est-ce pas ?

Certains l’ont sûrement vu, mais j’avais débuté un certain Light Novel – en fait 2… mais passons le second arrivera plus tard – pour lequel j’avais regardé l’anime en compagnie d’Acchan. A chaque visionnage nous étions dedans et allez savoir pourquoi la version manga ne m’intéressait absolument pas faisant que je me suis lancée sur le Light Novel sans hésiter. Comme quoi… Vous vous demandez de quoi je parle ? Et bien préparez-vous à une nouvelle vie les matous, car nous partons dans…

« Re : Zero – Re : vivre dans un autre monde à partir de zéro »

rezero_ln_1_jaq

13€99 – Fantasy/Isekai

En rentrant de la supérette, Subaru Natsuki est soudain transporté dans un autre monde. Pourtant, aucun invocateur ne l’attend, et le danger accule déjà le jeune homme sous la forme de brigands. Par chance, il est sauvé par une magnifique et mystérieuse jeune femme aux cheveux argentés et son esprit félin. Sous prétexte de rembourser sa dette, Subaru l’assiste dans la recherche d’un objet qui lui a été dérobé. Mais alors qu’ils trouvent enfin une piste, Subaru et sa compagne sont attaqués par surprise et perdent la vie. Du moins, c’est ce que pensait le jeune homme jusqu’à ce qu’il rouvre les yeux à l’endroit même où il avait été invoqué.

Je me doute que vous avez déjà lu de nombreux avis sur ce titre, que ce soit l’anime, le manga ou le Light Novel d’ailleurs, mais j’espère tout de même que ma petite pierre à l’édifice vous permettra de vous faire un avis ou d’approfondir celui que vous aviez déjà. Pour ceux qui se poseraient la question, nous découvrons Re : Zero en suivant Subaru, un jeune japonais qui se retrouve dans un autre monde sans qu’il n’ait rien demandéen même temps, le héros demande rarement à se retrouver dans un autre monde tient…et face à cette nouvelle vie qui l’attend espère avoir eu des capacités en plus. Le hic ? Subaru est bel et bien resté le même pour le meilleur et pour le pire… Seul un élément a changé, un élément crucial qui fera basculer sa vie… et sa mort. Le cauchemar commencera rapidement pour le jeune homme.

Dans ce premier tome nous faisons la rencontre de Subaru, un adolescent lambda si nous nous fions à ce que nous connaissons jusqu’à son arrivée dans cet autre monde, un monde lui offrant une nouvelle vie où il peut repartir de zéro avec son sac de courses du kombini, son jogging et son GSM. Un équipement de base semblant pour le moins faible à nos yeux et qui pourrait, pourtant, avoir son utilité malgré les apparences. Le souci ? Notre cher Subaru découvrira rapidement que la mort frappe souvent sans que l’on ne s’y attende. A ses côtés, d’autres personnages prendront place dont une certaine demi-elfe que nous retrouverons fréquemment, celle pour qui Subaru voudra se dépasser et un être remplit de bonté.

Mais ma préférence ne va pas sur la demi-elfe, ni sur Subaru, mais sur une autre demoiselle arpentant les rues de la cité où notre héros a atterri. Elle est une voleuse, elle est rapide comme pas deux et m’a touchée malgré tout par rapport à ses envies, sa relation avec un certain personnage et – bien que cela n’ait pas sa place pour ce tome – j’étais triste de ne pas la revoir dans les tomes suivants même si c’est tout à fait logique. La jeune humaine à son caractère, ne se laisse pas marcher sur les pieds et je trouve ça réellement bien. Mais elle n’est pas la seule à m’avoir fait craquer… Non, loin de là, car une certaine boule de poils y arrive également sans problème. Une créature adorablement choute que j’ai envie de câliner… A mes risques et périls en soi.

Chacun des personnages que l’on croisera au fil des pages, des actions de Subaru possèdera son caractère et sa propre histoire, même ceux sans importance aux premiers coups d’œil peuvent pourtant avoir des liens avec d’autres personnes. Des personnages souvent haut en couleur qui finissent d’une manière ou d’une autre par nous marquer, même les trois voleurs du début dans la ruelle… Bon niveau background pour eux, je repasserai, mais vous avez comprit qu’ils sont liés à des événements bien précis.

Vous vous doutez que si j’ai lu les trois tomes à la suite, c’est que l’histoire m’a plu même si j’aurai pu m’arrêter au tome 1, ne pas découvrir ce qu’il se passait par après dans un certain Manoir et laisser la fin « libre » d’une certaine manière. Mais non, il fallait que je continue et j’ai été bien plus happée par ma lecture que par mon visionnage… C’est pour dire ! Ce premier tome posant les bases, il nous permet de voir des peuples différents, la magie, le côté bien médiéval-fantasy et retranscrit la douleur de Subaru, ses émotions sans trop de difficulté. Du moins à mes yeux. Je souffrais tout autant que lui, c’est pour dire.

Les illustrations de Shinichirou Otsuka rendent réellement bien et colle à l’image que l’on se fait des personnages ou des situations. J’ai réellement apprécié observer les détails se trouvant sur chacune des pages où il y avait et surtout… Je craque sur la couverture. Oui, elle compte ! Emilia est vraiment toute mignonne dessus avec Pack et les couleurs rendent vraiment bien, tout en douceur, ce qui tranche légèrement avec ce que l’on trouve à l’intérieur du Light Novel vous vous en doutez.

Résultat, Re : Zero compte parmi les Light Novel que je suivrai volontiers et à présent j’attends le mois de septembre pour lire le quatrième volume. Je ferai ce que je peux pour vous parler des tomes 2 et 3 également sur le blog, sans me forcer, mais juste parce que j’en ai envie et que je désire vous en parler. Oui, c’est à ce point-là. J’ai vraiment bien accroché à l’univers, à cette mort réversible qui laisse des traces, au fait que Subaru ne soit pas surpuissant et aux différents éléments qui apparaissent petit à petit.

ReZero - Tome 1.jpeg

Et vous les matous avez-vous lu le Light Novel ou le manga ? Avez-vous vu l’anime ? Qu’en pensez-vous ? Aimeriez-vous finir dans ce monde ?

Site de l’éditeurExtrait

DanMachi La légende des Familias – Tome 4

Coucou les matous, comment allez-vous ? Pas trop mal ? Tant mieux alors ! Pour ma part, je continue de récupérer tout en cherchant joyeusement un travail. Mais entre diverses recherches, je continue d’écrire et de me défouler. D’ailleurs, je continue ma partie sur GranBlue Fantasy alors si vous y jouez n’hésitez pas à me le dire.

Mais ce n’est pas pour cela que je viens vers vous en cette douce soirée. Non, vous vous en doutez que c’est pour un avis, mais lequel ? Certains doivent avoir une idée alors que d’autres pas du tout en fonction de là où vous me suivez. Prêt à retourner à Orario avec votre équipement ?

« DanMachi – La Légende des Familias »

danmachi-roman-4-ofelbe

13€99 – Fantasy – 300 pages

En venant à bout du Minotaure, Bell a battu le record de rapidité de passage au rang supérieur et est devenu le lièvre le plus rapide du monde. Alors qu’il ne souhaite que repartir à l’aventure, toute l’attention d’Orario se concentre sur lui, et les offres pour former une équipe pleuvent. Pris dans cette tornade de popularité, il ne sait plus où donner de la tête lorsque, soudain, il rencontre Welf Crozzo, le mystérieux forgeron qui a créé sa première armure.

Découvrez également deux histoires courtes illustrant sa relation avec Nahaza d’une part et avec Hestia d’autre part !

Vous savez sûrement, depuis le temps, que j’apprécie découvrir l’univers de DanMachi sous son format Light Novel et que j’avais d’ailleurs également vu l’anime. Etant en retard dans le Light Novel, j’avais profité de la Retro MIA pour repartir avec le quatrième tome et retrouver, de ce fait, Bell et les autres. D’ailleurs, j’ai retrouvé une autre bouille que je connaissais déjà grâce à l’anime durant la lecture !

Mais avant de vous en parler, repartons vite fait dans l’histoire voulez-vous ? Notre petit Bell vient de battre un record de rapidité pour passer niveau 2 – parce que non, ce n’est pas aussi rapide que dans nos chers RPG – et attire l’attention de tout Orario sur le coup. Aventuriers et divinités n’hésiteront pas à se diriger vers notre petit Bell, souvent pour son plus gros malheur. Après tout, il reste fidèle à Hestia – la divinité de la Familia où il se trouveet même s’il recherchera de nouveaux équipiers tous ne sont pas à même d’être dans son groupe.

Et cela, certains personnages le font bien sentir lors d’une certaine situation que ce soit par leurs actes ou leurs paroles. Pour ma part j’ai eu envie de faire un meurtre vu la manière dont ce sont comportés certains aventuriers par rapport aux jeunes femmes se trouvant aux côtés de Bell pas que Lilli sur le coup – et j’étais bien contente lorsqu’elles ont réagit chacune à leur manière.

Mis à part les quelques petits incidents que subira notre malheureux aventurier de niveau 2, nous découvrirons également au début du tome la manière dont sont choisis les surnoms de ceux-ci. Vous vous doutez que ce ne sera pas grâce à un tirage au sort de mots sortant du dictionnaire, mais par nos… Chères divinités elles-mêmes… Et c’est là que nous voyons jusqu’où celles-ci peuvent aller pour tromper l’ennui et affubler de noms grotesques les malheureux êtres s’étant dépassé dans le donjon. Tout est possible et cela peut s’avérer radical dans certains cas… Mais jusqu’où ces êtres divins sont-ils capables d’aller ? C’est une bonne question pour laquelle la réponse se trouve dans le volume bien sûr, mais je me demanderai toujours comment ils peuvent se mettre d’accord sur ce genre de surnoms…

Mais hormis ces événements – et l’humour original des divinités – nous faisons également une nouvelle découverte sur le milieu des forgerons cette fois. Cela nous permet d’en savoir un peu plus sur la Familia d’Héphaïstos, l’une des familias que j’apprécie énormément bien qu’elle ne soit pas ma préférée et celle dans laquelle irait volontiers une amie. C’est marrant, mais je la vois parfaitement comme Welf… Du genre à ne pas hésiter à se mouiller si besoin ! De quoi ? Qui est Welf ? Ahaha, c’est vrai que nous n’en avions qu’entendu parler jusqu’ici. Et bien c’est un membre de la familia d’Héphaïstos comme vous vous en doutez et, comme la majeure partie des membres de cette familia, un forgeron.

Et qui dit forgeron, dit forge. De ce fait c’est sur ce domaine que notre champ d’observation s’agrandira sans pour autant que cela ne soit trop lourd à comprendre. Je me suis retrouvée comme Bell, fascinée par cette activité et subjuguée lorsque Welf en parlera réellement. Ce fut un véritable délice, un moment plus reposant à Orario et en même temps tellement enrichissant que je suis ravie d’avoir pu le découvrir en compagnie de notre petit héros aux cheveux blancs.

Parce que oui, l’histoire sera bien plus calme dans ce volume ce dernier étant une sorte d’entre deux. De gros événements ont eu lieu auparavant et ce tome 4 nous permet de nous ressourcer un peu, de nous poser tranquillement tout en voyant de nouvelles têtes. Des têtes connues de ceux ayant regardé l’anime, certes, mais qui restent très intéressantes à redécouvrir dans le format d’origine. Et oui, des personnages pouvant nous paraître exécrables à l’écran peuvent avoir d’autres facettes sur les pages du roman voire des réactions nous marquant bien plus. Chacun prend forme, doute, avance à son rythme et peut faire face à des imprévus.

Au  final, c’est cela aussi de se retrouver en pleine aventure. DanMachi ne nous cache absolument pas les difficultés pouvant être présentes, ces dernières changeant en fonction des familias ou des gens. Ils ont autant leurs qualités que leurs défauts, des faiblesses également ainsi que des passés aussi divers que variés. Certains auront plus souffert que d’autres dans leur vie, leurs rêves varieront également tout comme la confiance accordée. Mais être une équipe est-ce tout connaître des autres dès le départ ou découvrir petit à petit les gens en les voyant tels qu’ils sont réellement et en les appréciant pour celui qu’ils sont réellement ?

Le donjon s’offre toujours à nous avec sa dangerosité, mais nous paraît également bien moins dangereux dans ce tome de transition. Sûrement parce que Bell est déjà plus fort, que nous savons parfaitement ce qu’il est capable de surmonter et que la peur du Minotaure est un peu retombée. Par contre, je reste curieuse de voir ce que nous réservera Freyja, la déesse de la beauté nordique, vu qu’elle reste très attirée par Bell. Pauvre petit lapin n’ayant rien demandé à l’origine et attisant les convoitises depuis peu…

Les illustrations se trouvant dans ce quatrième volume sont toujours un régal pour les yeux, d’ailleurs les deux premières étant comme toujours en couleur attirent irrémédiablement l’œil et ne sont pas du tout envahissantes. De plus, l’une d’elle sert égalementcomme à chaque fois dans la sériepour le sommaire du tome ce que je trouve réellement original et agréable. Pour les autres, elles apparaissent aux moments importants ou pour mettre en avant certaines situations ou personnages ce qui nous permet de bien mieux visualiser ce qu’il se passe ou de savoir à quoi ressemble tel ou tel personnage. Même si pour la majeure partie nous les connaissons à présent ! A la toute fin, une petite fiche est également présente ce qui nous permet d’en savoir plus sur un personnage présent durant ce tome… Vous vous doutez sûrement de celui qui y a droit !

Au niveau de l’édition, Ofelbe continue de faire un beau travail sur cette série afin de nous permettre une immersion sans fausse note. Le papier est assez épais, les caractères de la police ne sont ni trop grand ni trop petit et ce même s’ils peuvent paraître un peu plus grand que la norme. Ce point peut être relativement important pour les personnes ayant du mal à lire des mots écrits en trop petits ou s’avérant désespérés lorsque c’est trop grands, pour ce dernier cas je rentre dans la catégorie, permettant ainsi d’avoir un juste milieu et d’éviter une fatigue inutile de la vue.

Et j’en fini sur ce quatrième volume, sur cette douce avancée en Orario, en parlant des deux petites nouvelles se trouvant à la fin. Celles-ci nous font découvrir d’autres facettes de certains personnages ou nous donnent d’autres informations. Les quêtes, par exemple, y apparaissent et trouvent une explication rapide tout en montrant les risques encourus également. Nous nous rendons également bien mieux compte de la manière dont se comportait Hestia, au début, lors des tout débuts alors que sa familia venait d’être créée grâce à notre petit Bell. Des éléments n’étant pas obligatoires dans la compréhension de l’univers, mais rajoutant un plus au background de certains des protagonistes ou dans notre culture générale orarienne… Oui, ce mot n’existe pas et alors ?

Vous l’aurez donc comprit, ce tome 4 fut un tome plus transitoire que les précédents, mais un tome de transition faisant bien son boulot et ne nous laissant pas sur notre faim. Il nous permet d’en savoir plus, de continuer d’être émerveiller par certains éléments et d’être surprit par d’autres. Un petit bonheur durant la lecture en soi ♥ Sur ce, je vous laisse les petits chats et je vous retrouverai probablement pour d’autres avis livresques ! Après tout, il faut que je vous parle du roman de Your Name, de Wonder Woman et… Ah bah cela dépendra en fait. Non, je ne suis pas encore totalement fixée. A bientôt les chatons et belle nouvelle semaine pour ceux qui liront l’avis demain.

Et vous les matous, lisez-vous la licence ? Quel est le format que vous préférez ? Quel familia rejoindriez-vous ? Avec quel personnage voudriez-vous être en groupe ?

Site de l’éditeurExtrait du tome 1Avis sur le tome 1

Les achats du mois d’Octobre

Coucou les matous ! Comment allez-vous ? Bien ? Tant mieux ! Pour ma part, je suis un peu – beaucoup – fatiguée ces derniers jours, mais cela finira par aller mieux. Comme tous les débuts de mois, je vous entraîne dans Les achats du mois de… Prêt à découvrir les titres arrivés dans le courant du mois d’octobre, les matous errants ?

Service Presse :

Riku-Do La rage aux poingsTome 5 [Kazé]

Fire PunchTome 3 [Kazé]

Wonder Woman – Warbringer [Bayard]

Des deux services presses lu pour le moment – Wonder Woman étant en court de lecture – je dois avouer ne pas avoir eu de déception. Riku-Do reste un agréable coup de cœur à découvrir au fil du temps, mais Fire Punch est une série à laquelle j’accroche de plus en plus. Je vous parle au plus vite du roman Wonder Woman les matous !

 

Nouveauté :

Les quatre filles du Docteur March [Belgique Loisirs]

L’Hayden – Tome 1 : Le secret d’Eli [Belgique Loisirs – Nouvelles plumes]

Your Name – Roman [Pika]

FûkaTome 1 [Pika]

Les brigades immunitaires – Tome 1 [Pika]

Ikumen AfterTome 1 [Taifu]

Le Cortège des cent démons – Tome 1 à 6 [Doki-Doki] Terminée

 

Un petit loot déjà dévoré en soi ! Trois petits coup de cœur et principalement de belles découvertes dont je vous parlerai dès que possible soit en tome par tome soit… En avis général. Non, non ces derniers n’ont pas disparu, mais comme je rattrapais mes retards pour les mangas précédents j’avais préféré les mettre un peu de côté le temps d’être bien à jour.

 

Suites :

Bungô Stray Dogs – Tomes 3 ; 4 & 5 [Ototo]

The Rising of the Shield Hero – Tome 6 [Doki-Doki] (Offert par Thiboutsu)

DanMachi – Tome 4 [Ofelbe]

 

Toujours un vrai coup de cœur pour The Rising of the Shield Hero, mais j’accroche toujours autant aux deux autres titres. DanMachi avance réellement bien dans sa version Light Novel et cela fait plaisir de s’en rendre compte au fil des pages. Pareil pour Bungô Stray Dogs qui reste un régal à lire. Je vous parlerai des tomes 1 (hormis pour DanMachi vu que c’est déjà fait) et du tome 4 prochainement !

 

DVD :

 5778

Mushishi – Coffret Gold [Black Box]

 

Une seule arrivée niveau DVD, mais un joli coffret que je cherchais depuis un moment alors lorsqu’il est apparu dans mon champ de vision à la Retro MIA j’ai sauté sur l’occasion. Je n’ai pas encore eu l’opportunité de me lancer dans son visionnage, mais j’ai réellement hâte !

 

 

Goodies :

 

Marque-pages – 3 de Sword Art Online aux illustrations différentes ; Spice and Wolf ; Bungô Stray Dogs (inclus avec le manga) [Ototo]

Poster – Fate/Apocrypha [Ototo]

Peluche – Moyen Totoro avec une noireaude [Mon voisin Totoro] ; Pingouin

Charms – Sailor Mercury [Sailor Moon] ; ??? [Naruto] ; Kirby [Kirby]

 

Pas mal de petits goodies se sont ajoutés à la maison et… Et non je ne connais pas le nom du pauvre personnage de Naruto que j’ai eu en charms… Pour une obscure raison j’ai un souci avec les noms des personnages de ce manga. Dès que je l’aurai trouvé je modifierai ces petits points d’interrogation. Mis à part cela, je suis réellement ravie des différents loots réalisés lors de la Retro MIA (Encore et toujours ahah) Bon, il va tout de même falloir que je me trouve vraiment un moyen de ranger mes marque-pages par contre >.< Une pile c’est bien, mais avoir un visuel directement c’est mieux.

 

Autres :

 

Mochis – A la pâte de haricot rouge, à la fraise et à la myrtille.

Sac – Un petit sac rose foncé version fraise lapin.

Bric à brac – Mitaines ; Fer à repasser ; Perles à repasser.

Oui, je déteste le rose de base, mais le petit sac était juste trop mignon… J’avoue c’était un craquage, mais vous savez ma manie de craquer sur ce qui est chou à force TwT Pour le reste, de la nourriture achetée à la Retro MIA, un début de préparation pour l’hiver et du matos pour m’amuser avec les perles à repasser ~ (Oui, le fer à repasser compte dans le matos. Disons que sortir une centrale vapeur un peu trop souvent aurait fini par me rendre folle xD)


Mis à part tout cela, la lecture commune du mois était sur le tome 1 de Yona – Princesse de l’Aube, mais pas seulement vu que La Clé d’Oriane et un Recueil de poèmes et rêveries ont pointé le bout de le nez au niveau des « romans ». Au niveau des mangas le tome 6 de Platinum End a fini par apparaître également et permet une belle remontée du titre ainsi que l’avis sur le tome 1 de Magi.


Futurs achats :

Ils n’ont pas vraiment changé hormis que je compte bien prendre le coffret du Mari de mon frère directement plutôt que d’y aller tome par tome. Un peu comme je l’avais fait avec Orange finalement. Bien entendu, ils ne sont pas tous là sinon la liste serait beaucoup trop longue… Et puis il y a les suites que je dois toujours acquérir également en bonne retardataire que je suis ! Pas mal à faire, en soi 🙂

Et voilà, l’article est déjà terminé pour ce mois. Il ne restera plus qu’a attendre la fin du mois de novembre. Je ne sais pas du tout quels seront les achats sur le coup, mais je verrai bien au fil des jours, des vagabondages possibles et de ce qui arrivera pardi ! Je vous souhaite à tous un très bon mois de novembre, de jolis achats et de belles découvertes 🙂 A bientôt, les matous !

Et vous les matous, quels ont été vos achats ? Y a-t-il eu une de jolies découvertes ? Savez-vous ce que vous allez déjà acheter ?

Overlord (LN) – Tome 1

Coucou les matous ! J’espère que vous allez bien ? De mon côté je suis l-e-s-s-i-v-é-e au moment où j’écris ses lignes. Vous savez sûrement pourquoi si vous me suivez sur Twitter ou si vous me côtoyez IRL… Les examens sont éreintants et le pire dans tout ça c’est que ce n’est que le début. Allez Neko, il faut que tu tiennes !

Mais j’avais tout de même envie de vous mettre un petit avis et ne vous inquiétez pas je ne force pas… Je ne suis pas suicidaire non plus et promis, juste après je pars faire une méga sieste… Elle me fera cruellement du bien. Vous vous souvenez sûrement que j’avais dit que j’avais été sélectionnée lors de la Masse Critique d’Avril de Babelio ? Et bien ayant reçu le livre le mois passé pile avant le début de mes examens j’ai eu du mal à le finir alors que j’étais totalement happée par celui-ci.

Avant de débuter la chronique je tiens tout de même à remercier les éditions Ofelbe et l’équipe de Babelio qui m’ont permit de découvrir ce titre dans la joie et la bonne humeur ! Prêt ? C’est parti !

« Overlord – Le Roi Mort-Vivant »

overlord_1_jaq

21€90 – Dark Fantasy – 528pages

Nous sommes en l’an 2138. Yggdrasil, le célèbre jeu de rôle en ligne est sur le point de fermer.
Momonga, nécromancien Mort-Vivant, chef de la puissante guilde « Ainz Ooal Gown », attend seul l’arrêt du jeu.
Cependant, l’heure de la fermeture passée, Momonga n’est pas déconnecté et se retrouve propulsé dans un monde inconnu.
Prisonnier, le seigneur maléfique part à la découverte de terres hostiles.
Pour survivre, une seule solution s’impose à lui : conquérir le monde.

 

Vous vous souvenez que j’avais parlé du manga ? Comment ça, non ? J’avais parlé du tome 1 d’Overlord sur le blog lors de la sortie de ce dernier. Pour l’une des rares fois où j’étais à jour… N’hésitez pas à aller la voir si vous préférez vous lancer dans la version manga, bien que le Light Novel est réellement… Une magnifique surprise !

Comme dit pour le manga, nous suivons Momonga qui est arrivé dans un monde proche du jeu vidéo auquel il jouait nommé Yggdrasil, mais en même temps relativement éloigné. Un monde où la guilde d’Ainz Ooal Gown se retrouvera malgré elle et qui sera emplit de surprise pour l’Overlord… Surtout lorsque des êtres que l’on pensait sans âme prennent soudainement vie et que les terres apparaissant face à nous ne sont pas celles que l’on a connu !

Commençons par le commencement, c’est-à-dire par le fait que ce volume contient tout simplement deux tomes japonais. Oui, vous aurez de la lecture durant un petit moment si vous êtes occupés durant la journée ou si vous lisez lentement. Dans mon cas ce fut la première solution, lisant vite de base… M’enfin, les aléas des cours ont fait que les examens sont arrivés bien plus vite que prévu.

La lecture se fait tout de même relativement rapidement car nous entrons sans difficulté dans l’univers créé par Kugane Maruyama, un univers relativement sombre où pointent quelques touches d’humour. Les descriptions sont complètes et nous aident à imaginer les lieux, les personnages et leurs caractères ainsi que leurs différences.

Des différences qui se ressentent dans leurs manières de parler ou tout simplement au niveau de Momonga qui était tout de même humain à l’origine avant de finir dans ce monde inconnu et dans le corps du mort-vivant qu’il jouait dans Yggdrasil. Sauf que qui dit Mort-Vivant dit certaines émotions différentes d’un humain et c’est vraiment bien retranscrit au fil du récit. De plus, nous nous rendons bel et bien compte de ce que ressentent les hétéromorphes envers les humains tout le long de l’histoire. Encore une chance que notre héros apparait sous la forme de son avatar en quelque sorte, même si cela peut s’avérer assez handicapant lors de certaines situations !

Tout comme dans le manga, je continue de grandement apprécier Aura et Mare, notre petit duo d’elfes noirs et les rares humanoïdes présents quand on y pense (‘fin si on retire les gens extérieurs à la guilde de Momonga, ils ne comptent pas eux *fuit loin* Comment ça ils ont leur importance dans la seconde partie ? *tousse*) Pour ce qui est des autres personnages, ils s’avèrent tout aussi haut en couleur et pas que du côté de la guilde d’Aiz Ooal Gown. D’ailleurs, on en apprend petit à petit sur cet univers en compagnie des protagonistestant ceux du côté de Momonga que les autres – et c’est un plaisir de  contempler ce dit univers à leurs côtés. On en découvre toujours un peu plus, rendant cet univers tangible et logique pour notre plus grand plaisir.

L’histoire est celle que l’on retrouve dans l’anime et dans le manga, mais est bien plus complète. On ressent bien mieux ce que traverse Momonga, les problèmes qu’il rencontre et on découvre encore plus en détail les lieux qu’il traverse qui étaient tout de même déjà bien présent dans les autres supports. Les détails nous transportent sans aucun problème dans l’univers créé, un univers réellement vaste et que j’adorerais parcourir si je pouvais entrer dans le Light Novel (ou le manga, enfin vous avez comprit !)

Pour ce qui est des quelques illustrations de so bin, elles sont magnifiques ! Je restais devant durant plusieurs minutes et ma chère mère les scrutait assez fréquemment, pourquoi me dis-je qu’elle m’empruntera le Light Novel d’ici peu ? Je ne m’attendais d’ailleurs pas à les voir en couleur et je trouve que ça donne super bien ! Les couleurs donnent un atout en plus à l’ouvrage, aux illustrations et puis l’impression étant bien réalisée on les apprécie encore mieux. De plus, vous trouverez en extra des fiches des personnages à la fin qui sont tout de même assez détaillées, mais je ne vous en dirai pas plus !

D’ailleurs, j’ai eu la chance d’avoir le poster et je suis en quête active de lui trouver une place dans ma chambre depuis pas mal de temps. Pas que je manque de place, mais mes murs sont camouflés par les armoires dans presque 99% des endroits où il y a un mur justement… Difficile de rester de marbre face à celui-ci. Il représente très bien Overlord et est un régal pour les mirettes.

Ce premier tome – en regroupant deux – était un régal comblant sans problème mes pauses ou les périodes où je n’en pouvais réellement plus d’étudier alors que je devais (oui, ce n’est pas bien… mais la fatigue, wala, wala…) Le Light Novel nous emporte dans un autre monde, nous émerveille et nous fait suivre des personnages changeant tout de même du quotidien (Bah quoi ? ça change de ne pas suivre des débutants ou des humains…) Les éditions Ofelbe ont également fait du très bon travail par rapport à l’ouvrage, je n’ai pratiquement pas vu de coquilles durant ma lecture peut-être même juste une toute petite qui ne fait de mal à personne et comme dit plus haut l’impression était vraiment bien réalisée. Tourner les pages s’avère agréable, le papier n’est pas trop fin (et n’a pas encore tenter de me trancher les doigts, une bonne chose non ?) et la police d’écriture ne fait pas mal aux yeux.

Vous l’aurez comprit, même s’il m’a fallu du temps, ce tome 1 d’Overlord sous sa forme originelle m’a permit de me changer les idées. Je l’aurais bien dévoré si mes examens – et de ce fait les travaux et les révisions – n’avaient pas été présents, malheureusement c’est le cas et je dois composer avec. J’ai hâte de pouvoir découvrir la suite et de pouvoir me replonger dans l’aventure !

Et vous l’avez-vous lu ce premier tome ? Qu’en avez-vous pensé ? Quel support préférez-vous ?

Site de l’EditeurExtraitMini Site

Les achats du mois de… Février

Coucou les matous ! Comment allez-vous en ce premier mars ? Comme chaque début de mois vous avez droit à la liste des achats du mois passé – avec lien lorsqu’il y a un avis dessus – n’hésitez pas à dire si vous désirez avoir un avis sur l’un des titres cités ♥ Il faut savoir que comme souvent, je suis à la bourre pour l’écriture de mes avis alors ne soyez pas surpris qu’il y en ai, au fil des jours, datant encore de mes achats des mois précédents.

Service presse :

1507-13

Yo-Kai Watch – Tome 3 [Kazé]

La suite de Yo-Kai Watch était arrivée le mois passé en compagnie de cartes, comme à chaque fois je vous en ai parlé sur le blog même si le public habituel n’est pas très attiré par les kodomo 🙂 En tout cas, je remarque que pas mal de gens sont curieux vu le nombre de personnes allant lire l’avis sur celui-ci (et sur les précédents) ^^

Nouveautés :

Bungô Stray Dogs – Tomes 1 & 2 [Ototo]

Somali et l’esprit de la forêt – Tomes 1 & 2 [Komikku]

Orange – Coffret (5 tomes) [Akata][Terminée]

 

Suites :

Kuroko’s Basket Extra Game – Tome 2 [Kazé] [Terminée]

Black Butler – Tome 23 [Kana]

Black Clover – Tome 2 [Kazé]

L’Attaque des Titans – Double tome 15 & 16 [Pika ; Belgique Loisirs]

Les enfants de la Baleine – Tome 6 [Glénat]

Deux volumes se sont ajoutés, une nouvelle fois grâce à ma mère, car à la fin il ne me restait plus grand chose niveau sous. L’Attaque des Titans fut le premier arrivé (en compagnie d’un roman, présent juste en-dessous) et j’ai également eu la surprise de apparaître le tome 6 de Les Enfants de la Baleine pour mon plus grand plaisir !

Light Novel & Roman :

DanMachi – Tome 3 [Ofelbe]

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tome 2 [Belgique Loisirs]

Et oui, cette fois j’ajoute la partie roman vu que l’on m’en a offert un ♥ Je suis ravie de pouvoir me replonger dans cette histoire grâce à ma mère 🙂

 

Goodies :

Poster – Overlord [Ototo]

Cartes – Animal Crossing ; Force of Will

 

Et je n’ai pas sût avoir les marques pages Bungô Stray Dogs malheureusement ;_ ;

 

Goodies arrivés dans ma boîte aux lettres :

 

Cartes – Yo-Kai Watch [Avec le tome 3][Photo]

Straps – Black Butler Book of the Atlantic [Envoyé par Acchan][Photo]

Serviette – Black Butler Book of the Atlantic [Envoyée par Acchan][Photo]

Funko Pop – Meeko & Pocahantas [Disney][Photo]

 

Emprunts :

 

Hyokoi – Tomes 1 ; 2 & 3 [Panini]

Dodoma – Tome 1 [Komikku]

Chihayafuru – Tome 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 [Pika]

 

Quelques emprunts en ce mois de février, enfin… Quelques… Façon de parler parce que j’ai tout de même lu 11 tomes venant de la bibliothèque, même si je me dis que j’ai bien envie d’en avoir certains dans ma mangathèque.


Les mangas que je compte terminer dans les mois qui suivent ?

Library Wars – Love And War [Manque 5 tomes] [Glénat]

Chobits [Manque 3 tomes] [Pika]

Alice au royaume de Joker [Manque 4 tomes] [Ki-Oon]

 

Les mangas que je compte débuter ?

Citrus [Taifu]

Given [Taifu]

Links [Taifu]

Yukimura sensei to Kei kun [Taifu]

L’ère des cristaux [Glénat]

Le mari de mon frère [Akata]

La Photographe [Komikku]

Magical Girl Boy [Akata]

En Scène ! [Kurokawa]

Pas beaucoup de changement à ce niveau là 🙂 Mais je me connais, je risque de partir vers tout autre chose dès que je serai devant le rayonnage. C’est habituel *tousse*


Par rapport au blog, un lexique apparaitra lorsqu’il sera terminé. On m’en avait déjà parlé et j’avais fini par me poser la question, question à laquelle j’ai eu des réponses positives au fil des jours par des personnes suivant le blog, mais n’étant pas habituées au vocabulaire utilisé. Pour le reste, n’hésitez pas à proposer des titres, à laisser des commentaires, à venir m’ennuyer sur Twitter ou sur la page FB (même si j’y suis moins) car je ne vous mordrai pas !

Et de votre côté comment c’est passé votre mois de février ? De belles découvertes ?

DanMachi La Légende des Familias – Tome 3

Coucou les matous ! En attendant l’arrivée du lexique et de l’avis sur Les Enfants Loups (en fait pour ce dernier je pourrais déjà vous mettre l’avis sur le tome 1…) voici celui sur ma lecture de ces derniers jours. Une lecture où le temps passe à une vitesse phénoménale et dans laquelle j’étais vraiment entrée. Vous aviez eu la chronique du tome 2 il n’y a pas si longtemps, si cela vous aide à deviner (et si vous n’avez pas lu le titre ^^)

Oui… Nous retournons à Orario en compagnie de Bell. Aiguisez vos lames, préparez votre matériel et discutez avec les membres de vos Familias, nous repartons à la conquête du Donjon dans…

 

« DanMachi – La légende des Familias »

danmachi_couv_3

12€99 – Fantasy – 262pages

Après que Bell a fui la Princesse à l’épée à de multiples reprises, celle-ci lui propose finalement, à sa grande surprise, de l’aider à parfaire ses techniques de combat.

De son côté, Freya, la déesse de la Beauté, semble de plus en plus obnubilée par l’évolution du jeune aventurier. Désirant à tout prix le voir briller, elle décide de le mettre à l’épreuve en le confrontant au plus grand obstacle à sa progression : le Minotaure !

Bien que terrifié, le garçon sent pour la première fois un désir ardent monter en lui, celui d’être un héros !

« Je pars à l’aventure, pour protéger ce que je ressens. »

 

Notre petit Bell continue de descendre dans le Donjon, mais souhaite également devenir plus fort. Seulement, il n’y a personne dans sa Familia pouvant lui apprendre les bases afin de mieux se défendre ou combattre les monstres peuplant le Donjon. Comme vous vous en doutez grâce au résumé, son professeur sera Aiz et c’est grâce à cela qu’on en apprend un peu plus sur elle, sur sa manière d’être.

Parce que oui, ce troisième volume nous en apprendra plus sur la Princesse à l’Epée et de ce fait sur sa personnalité. Il faut avouer que la demoiselle était assez mystérieuse depuis le début et nous la voyons enfin de manière assez différente. Certes, elle entraîne Bell mais pour diverses raisons et pas seulement pour faire plaisir au garçon. J’avais du mal au début avec ce personnage assez « parfait » en soi, mais je me suis mise à l’apprécier au fil de ce volume et de sa mise en avant plus qu’agréable qui nous permet, même, d’en apprendre un peu plus sur la Familia de Loki. Pour ce qui est d’Hestia, la déesse de Bell, elle se montre toujours protectrice envers le seul membre de sa Famila et il faut avouer que j’aimerais bien faire partie de sa Familia. Même si la vie n’est pas la plus simple, qu’elle travaille, on la voit faire des efforts au fil des pages et des tomes montrant une belle évolution. Lili, de son côté, était également présente en tant que Porteuse pour Bell – bien que toujours membre de la Familia de Soma – et l’on se rend compte des difficultés qu’elle a à montrer aux gens qu’elle les apprécie après tout ce qu’elle a  vécu auparavant. Elle continue son avancée en compagnie de Bell et l’on en découvre un tout petit peu plus sur elle. Bien sûr, il n’y a pas que ces trois demoiselles qui sont présentes…

Bell, le héros de notre aventure, continue sa progression et suit ses rêves lui permettant d’avancer. Il n’est plus tout à fait le même qu’au début du tome 1, mais garde pourtant sa douce naïveté. D’ailleurs, on continue d’en savoir un peu plus sur son passé et son grand-père dans ce tome 3, je trouvais cela vraiment adorable et l’on voit qu’il tenait à lui. Une relation normale en soi que beaucoup de gens comprendraient sans problème. Ottar, l’un des membres de la Familia de Freya (où je ne veux pas mettre les pieds >.<), est également un peu plus mit en avant et l’on découvre un personnage légèrement plus complexe que ce que l’on pense au début. Certes, il écoute Freya – comme beaucoup de gens, puis c’est sa déesse cela est donc normal – mais d’un autre côté nous découvrons certains de ses sentiments. L’Homme-Bête n’est pas qu’un sous-fifre sans émotions et nous nous en rendons bien compte.

Bien entendu, vu qu’Aiz est mise en avant la Familia de Loki est de retour ce qui signifie que Riveria, Finn, Bête, Tiona et Tione refont parler d’eux. Il faut savoir que j’adore Bête malgré son caractère et grâce au Light Novel on arrive petit à petit à comprendre certaines de ses réactions. Pareil pour les autres personnages qui ne sont pas en reste et s’avèrent assez proche – d’une manière ou d’une autre – d’Aiz. Même si parfois certains personnages sont laissés de côté, cela ne les empêche pas de continuer d’évoluer dans l’ombre et de revenir légèrement différents. C’est pareil pour les membres de la Guilde, des choix effectués par certains protagonistes auparavant, des discussions réalisées au fil du temps. Au fond, chaque rencontre, chaque parole aura une répercussion, fera réfléchir la personne présente et permettra à des liens d’apparaître. Bonne ou mauvaise chose, cela dépend, mais c’est ce qui permet au genre humain d’évoluer et de devenir plus fort, en cela Bell le montre parfaitement.

L’histoire de Fujino Omori, de son côté, continue d’avancer, nous menant même vers la fin de la première partie. Nous voyons l’évolution fulgurante de Bell – considérée comme anormale par beaucoup de gens, pas seulement par le lecteur – et retrouvons certains monstres typiques. Orcs et Gobelins sont ainsi mentionnés, mais pas seulement car la créature déjà rencontrée lors du premier volume revient également. Le Minotaure, cette créature connue de tous et dangereuse, continue d’hanter notre jeune héros aux cheveux blancs. Freya, de son côté, continue également de convoiter Bell – et le mot est faible – au point de l’observer de plus en plus souvent, de préparer quelque chose. Comme quoi, la vie d’aventurier n’est pas de tout repos… Espoir, souffrance, peur, courage, confiance, sont des exemples de ce que l’on croisera durant tout ce tome 3. Le côté un peu plus léger du premier volume est toujours présent, mais se trouve lié à des pointes bien plus sombres maintenant.

Les illustrations toujours réalisées par Suzuhito Yasudo sont vraiment dans le ton du Light Novel. La couverture représentant Bell et Aiz est réellement belle tout en nous montrant le calme de la Princesse à l’Epée lorsqu’elle combat. Dans les illustrations couleurs nous retrouvons un petit Bell dormant sur la toute première page suivit par une illustration beaucoup plus grande comprenant Bell – toujours endormit – et Hestia faisant le signe de « Chut » quant à l’illustration illustrant la table des matières nous y retrouvons Ottar et Freya dans une ambiance bien plus sombre que celle se trouvant juste avant. Les autres illustrations, en noir et blanc, parsemant le volume continuent de nous donner des informations sur les situations, les personnages ou les monstres et restent un plaisir à voir.

Comme vous vous en doutez après avoir lu tout cela, le troisième volume de DanMachi – La légende des Familias a été un vrai régal. On découvre de plus en plus de choses sur les personnages et pas seulement sur Bell ce qui nous permet d’en apprécier certains plus que d’autres au fil des volumes. On se rend de plus en plus compte de l’impact qu’on eue les rencontres effectuées par Bell depuis le tome 1, de son évolution et des dangers qui l’attendent. Tout n’est pas rose du tout – d’ailleurs, adieu certains protagonistes que je ne citerai pas – et les problèmes peuvent apparaître n’importe quand, n’importe où. Que l’on se trouve en ville ou dans le Donjon, il vaut mieux rester sur ses gardes tout en continuant à se faire des alliés, bien que cela ne soit pas facile. Chacun des personnages que l’on croise peut autant être du côté de Bell que contre lui, tout est possible, mais l’on peut sans problème se dire que certains d’entre eux font vraiment partie des « alliés » de notre petit héros. Même dans les pires situations ils sont présents, pas seulement lorsque tout va bien.

Je n’ai qu’une hâte, découvrir ce que nous réservera le quatrième tome de cette série. Après tout, ce troisième volume aura déjà été riche en combats, découvertes et avancées. Le Bell que nous avions connu a déjà grandit et il est plus que certain qu’il fera de nouvelles rencontres. Je me demande ce qu’il vivra dans la suite, les futures découvertes, les galères et tout le reste, pas vous ?

Et de votre côté avez-vous lu ce tome ? Êtes-vous pressé de lire la suite ? Dans quelle Familia iriez-vous si cela était possible ? Seriez-vous un Aventurier, un Porteur ou un simple Habitant travaillant pour gagner sa croute dans Orario, Babel ou pour la Guilde ?

 

Notes : De mon côté, la Familia d’Hestia m’attire assez tout comme celle de Miach – les deux plus petites, oui – et celle de Loki. Par contre, celle de Soma ou celle de Freya seraient celles que j’éviterais comme la peste. Sinon, je pencherais plus pour l’Aventurière, même si je porterais sûrement mes affaires (Comme Bell au début) en restant dans les premiers niveaux… J’ai encore du mal à m’imaginer face à un Orc ou un Minotaure… Je pense que mes jambes seraient tétanisées ou que je filerais sans demander mon reste en étant capable d’oublier mes affaires sur place…

 

Site de l’Editeur – Extrait

DanMachi La légende des Familias – Tome 2

Hey ! Comment allez-vous les matous ? Bien ? Pas trop fatigués ? Tant mieux alors ! Aujourd’hui nous allons retourner dans le monde des Light Novel et plus précisément dans un univers fantasy déjà chroniqué sur le blog pour son premier tome. Comment ça « Et Log Horizon, alors ?! » ? Heu… C’est en cours, ahaha *tousse* quelques petits soucis d’écriture assez fréquents… Mais je vous promets que dans le courant 2017 la chronique du tome 1 (reprenant les tomes 1 et 2 de la version originale) arrivera.

Mais sûr ce nous nous dirigeons vers DanMachi  La légende des Familias et plus précisément son tome 2. Le trois est en pleine lecture également, mais arrivera plus tard afin de vous éviter une overdose.

« DanMachi – La Légende des Familias »

51grvjsrvel-_sx333_bo1204203200_

Light Novel – Fantasy – 12€99

« Enchantée de faire votre connaissance, aventurier. »

C’est par ces mots que Lili, une porteuse semi-indépendante, aborde Bell, afin de le pousser à faire équipe avec elle. Malgré ses suspicions à l’égard de la jeune fille et de ses motivations, il décide tout de même de lui laisser une chance, en s’associant temporairement à la jeune femme. Grâce à son aide, Bell réussit à s’enfoncer plus profondément dans le Donjon, accumulant rapidement expérience et richesse.

Néanmoins, la Familia de Soma, à laquelle Lili appartient, a une très mauvaise réputation. Selon la rumeur, ses aventuriers deviendraient de plus en plus agressifs lorsqu’il est question d’argent. Il se murmure même qu’un mystérieux vin divin leur permettrait d’asservir ceux qui ont le malheur d’y goûter…

DanMachi, dont je vous avais déjà parlé par rapport à son tome un sur le blog il y a déjà quelques mois, est toujours présent chez Ofelbe Edition. Vous vous en souvenez peut-être de ce Light Novel où nous suivons Bell, membre de la Familia d’Hestia, et découvrons en sa compagnie son avancée – et son évolution – dans le Donjon, mais également dans la ville d’Orario.

Parce que oui, dans ce second tome Bell continue de descendre dans le donjon et d’évoluer au fil des pages devenant ainsi plus fort. Notre très cher aventurier aux cheveux blancs continuera, de ce fait, ses rencontres avec d’autres personnages dont une certaine porteuse comme mentionné dans le résumé.

L’intrigue tournera principalement autours de Bell et Lili, d’ailleurs, laissant certains personnages rencontrés dans le premier tome de côté. Par contre, l’histoire restera assez dynamique et fera que l’on aura du mal à s’ennuyer. Chaque page sera tournée assez rapidement afin de connaître la suite, savoir ce qui se trame même si nous nous doutons parfaitement de ce qu’il se passe. Et oui, il ne vous faudra pas devenir Sherlock Holmes ou Agatha Christie pour découvrir le fin mot de l’histoire contrairement à Bell et… A sa naïveté habituelle. Enfin, c’est surtout qu’il ne veut pas écouter et voit du bon en tout le monde, ce qui est une bonne chose pour le second point mais s’avère assez dangereux dans le cas du premier. Nous continuons également de découvrir Orario qui était pourtant déjà bien présente dans le tome 1, ce qui est un régal car nous n’avons pas la sensation de tourner en rond dans la ville. Il y a toujours quelque chose à découvrir, une ruelle ou une boutique et même les coins les plus fréquents peuvent s’avérer un minimum surprenant.

Pour ce qui est des personnages féminins, très présents dans ce Light Novel, ils possèdent tous un caractère bien distinct et cela continue de se voir dans ce tome 2. Je dois avouer avoir plutôt apprécié Lili, le mystère l’entourant et sa personnalité de plus c’est grâce à son apparition que l’on découvre la Familia de Soma, mais pas que. L’on se rend compte que tout n’est pas rose – comme l’on s’en doutait déjà légèrement – à Orario et certaines Familias restent assez mystérieuses. D’ailleurs, là où certaines possèdent d’innombrables membres, d’autres n’en ont que très peu.

Le seul souci que l’on pourrait trouver à ce deuxième tome est la naïveté de Bell, pourtant certaines personnes de notre monde seraient pareilles que lui dans la situation qu’il vit, mais également l’intrigue dont on connait facilement la finalité. Enquête il y a certes, mais extrêmement facile à comprendre. Pourtant, ce fut avec plaisir que j’ai retrouvé Bell et Hestia ainsi que tous les autres personnages. Énormément de filles tombent sous le charme de Bell, certes, mais cela était à prévoir et pourtant elles gardent toutes une personnalité propre, montrent qu’elles n’ont pas obligatoirement besoin de la présence du jeune homme pour s’en sortir ou tentent de se débrouiller par elles-mêmes.

Les illustrations de Suzuhito Yasuda présentes, de temps en temps, dans le Light Novel nous laissent dans le ton de l’histoire et restent agréable à voir. Elles nous permettent de nous faire une idée du physique d’un personnage, d’un monstre ou d’une situation en fonction de ce qui est représenté et comme toujours je suis fan des deux illustrations couleurs présentes au début ♥ Pour ce qui est de la traduction de l’œuvre, elle était bien réalisée et nous permettait une immersion dans l’univers présent.

Pour résumer, ce deuxième tome fut vraiment agréable à lire et nous permettait d’en découvrir plus sur Orario, certains lieux s’y trouvant et une Familia inconnue auparavant. Il nous donne également l’opportunité de connaître les Porteurs, ce qui était vraiment agréable car nous nous rendons compte qu’il n’y a pas que les Aventuriers – même s’ils en font partie – qui descendent dans le donjon. L’on se rend également compte de certains liens se formant entre Bell et d’autres personnes, certains positifs et d’autres pouvant s’avérer assez… catastrophiques ? Non, notre petit Bell n’aura pas que des alliés dans son périple !

Comme vous vous doutez grâce à l’une des phrases présentes dans mon introduction je suis déjà en pleine lecture du tome 3 et il avance petit à petit dès que j’ai le temps. Pour le moment c’est encore un vrai plaisir et dès que sa lecture sera terminée j’écrirai mon avis dessus afin de vous donner mon avis ! Comme d’habitude me direz-vous ^^

Et vous, l’avez-vous lu ? Avez-vous lu le premier tome ? Qu’avez-vous pensé de ce tome ?

Site de l’éditeur – Extrait

Les achats du mois de… janvier

Salut les matous ! Comment allez-vous ? Oui, je sais, je suis un peu en retard dans mes articles, mais… Je me suis un peu effondrée de fatigue, ahah ^^’ Pas mal de choses à faire ces derniers temps et comme je me réveille naturellement tôt je ne récupère pas toujours. M’enfin, ça passera ^^ » Cette fois, c’est l’article présent chaque début de mois qui se présente à vous (Comment ça ? « Et Riku-do ? Tu nous en parles quand ?! » Il arrive ne vous inquiétez pas !)

Service presse :

Yo-Kai WatchTome 2 [Kazé]

Riku-do – La rage aux poingsTome 1 [Kazé]

Le service presse continue avec Kazé et je suis ravie d’avoir pût vous parler du deuxième tome de Yo-Kai Watch et de pouvoir vous parler de Riku-do (qui arrive, il était censé être là hier, mais la fatigue m’a eue avant que je ne le termine) Je remercie de ce fait la maison d’édition citée juste avant ainsi qu’Anita ♥

Nouveautés :

La maison du soleilTome 1 [Pika]

OverlordTome 1 [Ototo]

Deux nouveautés achetées en magasin en ce mois de janvier et dont je vous ai déjà parlé sur le blog. L’une est magnifiquement optimiste et se déroule dans notre monde alors que l’autre nous emmène dans l’univers d’un jeu vidéo. De belles surprises en tout cas ♥

Suites :

Are you Alice ? – Tome 2 [Kazé]

Arte – Tome 5 [Komikku]

Blue Exorcist – Tomes 9 & 10 [Kazé]

Food Wars ! Shokugeki no Soma – Tome 15 [Delcourt/Tonkam]

Assassination Classroom – Tome 15 [Kana]

My Hero Academia – Tome 7 (collector) [Ki-Oon]

Save Me Pythie – Tomes 2 ; 3 & 4 [Kana] [Terminée]

Yu Gi Oh – Tomes 2 ; 10 & 32 [Kana]

Perfect World – Tome 2 [Akata]

Beaucoup de suites ce mois-ci ! D’ailleurs, je n’ai pas encore écrit un seul avis sur l’un d’entre eux en bonne retardataire que je suis. Pourtant j’ai de quoi dire ! Je pense que dès que l’avis général sur Q-Kou sera sortit, j’écrirai celui sur Save Me Pythie afin de vous parler du manga dès que possible. J’ai également reprit mes achats par rapport à Yu Gi Oh, n’ayant pas tous les tomes à la maison, par contre pour les trouver c’est du sport maintenant ;_;

Light Novel :

DanMachiTome 2 [Ofelbe]

Et oui, ça fait longtemps n’est-ce pas ? Je tente de combler mes retards niveau LN afin de pouvoir débuter Spice and Wolf, mais ce n’est pas encore gagné. Bien sûr, l’avis du tome 2 arrivera sur le blog dès que possible. (Edit : Et c’est bon 🙂 )

Goodies :

Badges My Hero Academia – Dans le collector du tome 7

Figurine – Toya de Card Captor Sakura

Funko Pop – Mulan [Disney] ; Majin Buu [DBZ] ; Frieza [DBZ] ; Niffleur [Les animaux fantastiques]

Cartes – Yu-Gi Oh ; Animal Crossing

Autocollants Panini – Yo-kai Watch – Dans le tome 2

Pas mal de figurines quand on regarde… Mais c’est assez peu fréquent. Sinon, deux goodies provenant d’achats mangas et quelques cartes.

Goodies arrivés dans ma boîte aux lettres :

Calendrier de l’Avent – MangAnime – Straps Black Butler

Le straps du jour 5 ♥ Il est attaché à mon GSM maintenant et je l’embarque partout. Un vrai plaisir 🙂

Emprunt :

Le printemps des écureuils (de Kazuo Iwamura) [Mijade]

L’album pour enfant emprunté à la bibliothèque de l’école pour le lire en stage. Il est vraiment très beau en tout cas et c’était un plaisir de le lire ♥ Je vous en parlerai également sur le blog dans les jours, semaines qui arrivent 🙂


Wow, j’avoue que vu comme ça on dirait que j’ai dévalisé certains rayons des boutiques où je vais o_o Pourtant, c’est principalement grâce aux ristournes que j’ai pu me remettre un peu à jour dans certaines séries ou avancer dans d’autres… N’empêche, une série débutée pour… Deux nouvelles achetées (trois si on compte Riku-Do) Comment ça, je ne suis pas douée pour réduire mon nombre d’achats ? Je n’ai pas été très souvent à la bibliothèque par contre vu que mes examens avaient lieu… Bah je ferai des découvertes là-bas durant le mois de février !


Les mangas que je compte terminer dans les mois qui suivent ?

Kuroko’s Basket Extra Game [Manque 1 tome] [Kazé]

Library Wars – Love And War [Manque 5 tomes] [Glénat]

Chobits [Manque 3 tomes] [Pika]

Alice au royaume de Joker [Manque 5 tomes] [Ki-Oon]

Les mangas que je compte débuter ?

Bungô Stray Dogs [Ototo]

Citrus [Taifu]

Given [Taifu]

Links [Taifu]

Yukimura sensei to Kei kun [Taifu]

L’ère des cristaux [Glénat]

Le mari de mon frère [Akata]

Somali et l’esprit de la forêt [Komikku]

La Photographe [Komikku]

Bon, bien sûr il y en a d’autres, j’ai juste marqué ceux que je suis certaine de commencer si je les trouve. Parce que oui, j’ai une malédiction ces derniers temps… Bah je réussirai à les trouver ! Il faut également que j’avance dans Ugly Princess, ce qui se fera petit à petit, et que je rattrape mon retard dans Père et Fils. Allez Neko, tu y arriveras !

Et de votre côté, qu’avez-vous acheté en janvier ? Quels ont été les nouvelles séries que vous avez débutées ?