Unboxing – The Promised Neverland

Coucou les matous ! Le sondage vient de prendre fin et, comme vous le savez peut-être, le vainqueur de cette semaine est Barakamon des éditions Ki-Oon, mais ce ne sera pas aujourd’hui que l’avis paraîtra – ni demain, le titre étant en rapport avec ce que vous verrez par après – car cette fois c’est l’un des gros retardataire qui est présent. Vous l’avez sûrement vu à plusieurs endroits déjà, mais le voici enfin sur le blog…

L’unboxing de The Promised Neverland ! Je remercie les éditions Kazé et Anita pour les envois et la patience ♥ Un énorme merci ! Maintenant, j’espère que vous êtes prêt ? On y va !

Rien que la boîte est originale, je trouve. Elle représente une maison, comme vous vous en doutez, et plus précisément Grace Field House qui est le lieu où se trouvent Emma et toute la petite bande. Le choix du packaging n’est donc pas anodin vu que nous resterons en ce lieu durant l’histoire. Seriez-vous ravi de vous y trouver ?

L’intérieur de la box du coup, nous y voyons deux illustrations sur les rabats même lorsque tout est à l’intérieur. Une fois les différents éléments enlevés, on aperçoit Emma et Maman avec la phrase :

« Maman sait ce qui est bon pour vous… »

Allez savoir pourquoi, je ne suis pas certaine que ce soit totalement le cas… Vu l’image, il vaut même mieux rester sur ses gardes si vous voulez mon avis. En tout cas, j’aime énormément les illustrations qui représentent bien The Promised Neverland à mes yeux.

DSC01443

Tient ? Mais ne serait-ce pas le manga ? Et bien si, c’est précisément l’épreuve non corrigée que vous apercevez parmi la lumière ambiante. Vous vous doutez qu’il est lu, je présume et vous auriez bien raison de le penser vu qu’il avait été dévoré – sans jeu de mots – dans la foulée de la réception. Je vous en parle demain, mais sachez que ce fut une très bonne surprise par rapport au genre !

Un petit duo d’éléments qui m’auront surprise au début lorsque je les ai découvert et au final qui collent tout de même très bien à l’univers ! A gauche, ce ne sont pas des stickers – même si cela aurait pût – mais des tatouages éphémères représentant différents éléments de la série. Des pièces d’échecs noires, une clef, Emma, un lapin en peluche, une plante et le titre. Tout cela possède un sens, nous nous en doutons, mais qu’est-ce qui pourrait bien lier ces éléments mis à part les jeux, l’enfance et les casse-têtes ? Le titre nous le révélera au fil du temps !

A droite, vous voyez un casse-tête déjà réalisé et nommé un… Taquin ! (Merci Luigi pour le coup de main ! ^w^) Il faut replacer les différents petits carrés afin de reformer l’illustration et il arrive que ce soit réellement difficile quand on se retrouve bloqué lors du jeu pour une obscure raison. L’illustration se trouvant dessus est celle d’un des rabats et je trouve qu’elle donne vraiment bien dans ce format même si un pauvre lapinou à disparu ;_;

Le petit t-shirt présent au fond de la boite qui est bien agréable au toucher. Nous y retrouvons Maman (tout du moins sa tête) et sa célèbre phrase que nous voyons également sur le fond de la box. Phrase qui a une signification, certes, mais qui ne me met pas du tout en confiance personnellement ! Maman Neko a eu un grand sourire en voyant celle-ci. Comme vous le voyez, le vêtement est bleu foncé ce qui fait ressortir le blanc, le noir et le jaune des éléments présents dessus. Je l’ai posé sur le plancher pour avoir plus facile lors de la prise de la photo…

Ces deux éléments n’étaient pas dans la box, je les y ai ajouté par après afin de savoir où je les rangeais et comme ils font parties de la licence, au final je trouve cela normal qu’ils se trouvent gentiment avec le reste. A gauche, un petit carnet sur lequel il est écrit le titre de la série (The Promised Neverland) qui s’avère être vraiment passe-partout. Je l’ai déjà prit avec moi et personne n’avait réalisé qu’il pouvait être lié de près ou de loin à un manga. A droite, c’est un petit puzzle qui réservait un petit secret. Vous le savez sûrement, il y a eu une soirée spéciale par rapport au titre et compléter ce casse-tête permettait de découvrir une page internet et l’invitation du coup. Je n’ai pas sût m’y rendre comme vous vous en doutez, mais je suis certaine que cela a dût être une soirée mémorable !


 

Et voilà, c’est déjà fini. Je pense vous avoir tout montré et si je repère de nouveaux éléments en tournant encore et encore la box dans tous les sens, j’ajouterai des photos. Elle a été réellement agréable à découvrir et ce fut une surprise de la voir dans son carton posée sur l’escalier. Pour le moment, elle est dans le bas de ma bibliothèque attendant sagement que je finisse mon rangement pour avoir une place attitrée quelque part.

J’espère que ce petit interlude vous aura tout de même plût, même si vous l’aviez déjà vu auparavant ou que vous avez l’impression de ne voir que ce titre un peu partout. Demain, un autre élément par rapport à The Promised Neverland pointera le bout de son nez sur le blog comme vous le savez déjà en ayant lu l’article. Préparez vous à rejoindre Grace Field House les matous !

Minisite de la licence

Unboxing – Box FirePunch

Coucou les matous ! Alors aujourd’hui vous avez droit à un article un peu spécial parce que non, ce n’est pas un avis. Pas encore en tout cas ! Comme d’autres personnes, j’ai eu la joie de recevoir la box presse Fire Punch de la part de Kazé que je remercie de tout coeur. Une bonne surprise en soi, même si elle est arrivée quelque temps après d’autres blogueurs… Oui, ce fut difficile de résister à la tentation du spoil et pourtant j’ai résisté jusqu’au 24 avril.

C’est donc ce jour là que j’ai pu faire mon tout premier unboxing et c’est bien dommage que je n’ai pas de caméra car cela aurait pût être sympathique en vidéo… Même si je n’aime pas trop filmer en fait… Bon passons ces détails futiles voulez-vous ? Et oui, vous n’avez l’article que maintenant parce que je ne suis pas douée et que les photos de l’IPod était juste toutes pourries (Mais j’ai déniché un appareil photo numérique non loin, ce qui m’a sauvé la vie, parce que j’avais pas envie de sortir mon Réflex… Qui se trouve à l’étage inférieur)

Première surprise, une fois le carton vaincu afin de libérer la box ce fut… La box en elle-même. Parce que oui, je m’étais gardé la surprise jusque là par sécurité. Nous ne sommes jamais trop prudents n’est-ce pas ? Résultat, lorsque j’ai enfin pu l’avoir entre les mains c’était un vrai bonheur. Et soyez fier de votre matou en chef, parce que je n’ai pas ouvert la box en la sortant du carton. Non, non, non. J’ai été patiente.

Comme vous le voyez c’est l’image représentant Fire Punch qui se trouve sur la box, c’est assez représentatif du manga camouflé à l’intérieur en soi !

DSC01309.JPG

La boite de la box et… Ma couverture nounours.

Ensuite, ce fut le papier explicatif qui était assez sympathique en soi avec le trou nous permettant de voir les yeux d’Agni comme si nous étions derrière un mur. Je n’aimerais pas être vraiment face à lui, je vous le dis ! Je ne suis pas un matoufou non plus.

DSC01324.JPG

Le papier explicatif plastifié 🙂 Et non ce n’est plus la couverture nounours

DSC01325.JPG

L’illustration complète avec les images des trois premiers tomes en-dessous

Y allant franco, c’est le t-shirt qui m’a rejointe juste après. T-shirt déballé et que j’ai couru montrer à ma mère. Oui, j’ai cinq ans d’âge mental parfois c’est tout à fait normal. Et puis zut quoi, un t-shirt à la bonne taille en plus ! Cela fait plaisir ! Rajoutons à ça que le noir passe avec tout, c’est un trio gagnant !

DSC01326

Le t-shirt et non c’était trop grand pour que je ne prenne pas le reste

DSC01327

L’illustration du t-shirt. Fire Punch en force 🙂

Le manga est ce que j’ai attrapé juste après. Allez savoir pourquoi j’ai été surprise de mettre la main dessus alors que cela paraissait logique. Curieuse comme je suis vous vous doutez qu’un avis apparaîtra sur le blog par rapport au titre. Ce serait bizarre autrement. Parce que oui, depuis j’ai lu le précieux et l’avis est en cours d’écriture (Pas de remarque sur le : « Mais t’as plein d’articles en cours Neko !!! » Je suis au courant xD) La question à se poser est : « Ai-je aimé ? » La réponse vous parviendra d’ici peu !

DSC01311

La face avant du tome 1 de l’édition provisoire.

DSC01312

L’arrière, là où se cache le résumé 🙂

Elément suivant ? Un autre papier donnant les dates de sortie de chacun des chapitres pour ceux le lisant en ligne. C’est assez pratique d’avoir ce rappel, surtout quand on est tête en l’air comme moi.

DSC01322

Face avant du papier où l’on a les dates

DSC01323

Face arrière avec les prépublications. Déjà le mois de mai, ça passe vite !

L’avant dernier objet sortit de la boite magique enflammée a été un autre papier, ce dernier donnant également des informations mais sur l’histoire contrairement au précédent.

DSC01319

La première face et de ce fait, on découvre que c’est un « Zoom »

DSC01320

Ce qui était à l’intérieur du fascicule.

DSC01321

Face arrière où vous avez droit au petit Zoom sur Fire Punch 🙂

Enfin, j’ai trouvé un objet de toute petite taille dans la box. Une boite d’allumettes ! Oui, je suis contente de découvrir ce genre de chose parce que je n’ai jamais assez d’allumettes. Hm ? La raison à cela ? Et bien je vis dans un coin totalement random où les coupures de courant sont fréquentes, résultat je finis assez souvent une soirée à la bougie.

DSC01317

Face arrière de la boite d’allumette, le logo du manga bel et bien présent !

DSC01318

Face avant où l’image de couverture est présente. Dites bonjour aux allumettes au passage 🙂

Ça me fait tout bizarre de faire un Unboxing tellement je suis peu habituée, mais ça m’a fait terriblement plaisir de découvrir tout ce qui était caché dans la boxe. J’avais l’impression d’être à Noël ! Pour le plaisir, une petite photo de groupe !

DSC01329

La totale ! Je suis ravie de ce que j’ai découvert dedans. Vous voyez également mon lit et ses diverses couvertures.

Sur ce, je vous laisse. Mon ordi commence sérieusement à me dire « S’il te plait, je fatigue » alors je vais le laisser se reposer le pauvre petit. Mais j’espère que vous aurez apprécié ce petit article sortant un peu de l’ordinaire, même si je me doute que vous saviez tous ce qui se trouvait dedans. Personnellement, ça m’a fait plaisir de partager mon expérience avec vous alors je suis ravie de l’avoir écrit !

Comment avez-vous trouvé l’article les matous ? Que pensez-vous que je peux modifier dans le futur si je refais ce genre d’article ?

Site de l’éditeurExtrait Mini Site