Takane et Hana – Tome 7

Coucou les matous, comment allez-vous ? Bien ? Chouette alors ! Vous vous souvenez qu’hier je vous avais parlé du tome 1 d’Après la Pluie n’est-ce pas ? Comment ça, non ? M-Mais ! Vous n’êtes même pas curieux ? Ah si ! Vous me soulagez quand même…

Aujourd’hui, je vous entraîne dans le tome 7 de Takane&Hana arrivé dans la boîte aux lettres il y a déjà une bonne semaine. Je remercie énormément Anita et les éditions Kazé pour la confiance donnée depuis déjà pas mal de temps. Sur ce… Rejoignons notre duo !

« Takane&Hana »

takane-et-hana

6€79 – Shôjo – 192pages

Après avoir d’abord refusé son aide, Takane apprend à vivre comme les gens du peuple auprès de Hana et s’adapte ainsi à son quotidien. Grâce à la jeune lycéenne, l’ancien riche reprend alors du poil de la bête et retrouve peu à peu son caractère habituel. Toutefois, suite à ces épreuves, Hana a découvert de nouvelles facettes de Takane et ne peut désormais plus nier ses sentiments. Mais pas question de capituler pour autant ! Il suffit juste de ne rien laisser transparaître…

Quand Takane renaît de ses cendres, Hana se fait plus tendre…

Ah, Takane&Hana est un titre que je suis toujours ravie de lire grâce à la bonne humeur présente dans les différentes pages. Lorsque j’ai un petit coup de blues, c’est l’un des titres qui me remet sur pieds sans trop de problème avec son dynamisme et son humour omniprésent. Mais revenons à ce septième tome, après tout vous êtes là pour lire son avis, non ?

Nous retrouvons Takane dans sa nouvelle vie, ce faisant il découvre diverses choses qui nous semblent tout à fait normales à nous, petits êtres s’occupant de toutes les tâches du quotidien, mais qui ne l’étaient pas aux yeux de notre homme d’affaire. Heureusement pour lui, Hana est là pour lui expliquer les rudiments de bases et lui permettre de reprendre du poil de la bête.

Et du poil de la bête, il en reprendra bel et bien notre Takane. Tel un phœnix il renait de ses cendres et reprend son envol tout en retrouvant son magnifique caractère. J’ai plutôt bien apprécié voir son évolution et les différences entre le début de ses déboires et le moment où il redevient lui-même. Pour ce qui est d’Hana, elle est fidèle à elle-même et ce même si certaines de ses réactions changent par rapport à Takane suite à la réalisation de ses sentiments. Pourtant, cela restera secret et la relation entre les deux personnages continuera doucement d’avancer tout en humour et dérapages.

Oui, c’est habituel avec eux sauf que voir Takane de manière si… faible ? – Peu sûr de lui ? – Autant au bout du rouleau au début, n’est pas ce que nous avions déjà connu durant les tomes précédents. Alors le voir ainsi et se rendre compte des gens qui tiennent à lui au fil des pages est réellement touchant. De plus, il n’y a pas que la relation entre Hana et Takane qui évolue mais également celle d’autres personnages… Même si, je vais finir par attacher Yukari – la sœur d’Hana – quelque part ! Même si son caractère, au fond, n’a pas changé depuis le début et que cela fait plaisir de la voir reprendre une petite place dans la bande, cela ne m’empêche pas d’avoir envie de lui dire « Va voir ailleurs ! »

Et non, ce n’est pas parce que c’est mon personnage préféré la cible mais parce que je le vois avec quelqu’un d’autre… Oui, ça m’arrive aussi de vouloir protéger le shipping qu’a pût faire ma cervelle – et que l’on voyait quand même prendre forme durant la lecture – et principalement lorsque ce sont deux personnages que j’apprécie énormément. Mais, comme dit plus haut, la revoir un peu plus ne peut pas faire de mal non plus… Il faut juste voir comment son personnage évoluera et s’il continuera d’être présent par la suite. Parce qu’elle faisait tout de même de brèves apparitions déjà l’aînée d’Hana.

De plus, deux autres personnages apparaissent également vers la fin ce qui nous permet d’en découvrir un peu plus sur la famille d’un des protagonistes et la vision qu’ils ont d’elle… Je la plains tout de même vu les deux énergumènes… Cela ne doit pas être simple du tout surtout si sa mère – aucune idée du papa, cela doit être un monsieur fantôme – rentre très souvent tardivement… En tout cas, cela rajoute un peu plus au background du dit personnage et c’est toujours bon à prendre surtout lorsque cela permet une avancée pour la demoiselle !

Pour ce qui est de l’illustration de la couverture, elle est toute douce ! Les teintes m’ont captivée dès que j’ai sorti le manga de son enveloppe protectrice et je ne me lasse pas de l’observer. J’aime énormément les coloris pastel et doux alors ce septième volume tape dans le mile avec sa douceur ♥ Du côté des dessins, ils sont dans la lignée des tomes précédents en nous permettant de comprendre les scènes, les personnages, mais également en nous faisant sourire lors des « changements d’apparence » de certains personnages. Ils aident à la bonne humeur du titre !

Au niveau de l’édition, c’est toujours du bon travail de la part des éditions Kazé ! Les pages restent épaisses et agréables au toucher tout en évitant l’éternelle vue sur la page se trouvant de l’autre côté. L’encre ne coule pas, restant gentiment sur l’image qu’elle occupe et permettant de donner de la douceur ou de la profondeur à certaines scènes, certaines coupes de cheveux ou vêtements. Pour ce qui est de la traduction elle est toujours aux petits oignons car elle colle parfaitement aux personnages dans leurs manières de parler, de plus je n’ai pas croisé de coquilles durant la lecturequi s’est faite entre deux révisions, alors il se peut que j’en ai raté *tousse* – ce qui fait toujours plaisir. Ah, pour les chercheurs de bonus sous jaquettes vous ne trouverez rien à vous mettre sous la dent ici mis à part… Une couverture donnant le titre. Rien de bien intéressant sur le coup, n’est-ce pas ? Par contre, un petit bonus à la fin du manga nous permet de vous les différentes tailles des personnages et c’est amusant de voir les décalages !

Alors, alors, je pense que vous l’aurez comprit, mais j’apprécie toujours autant ce titre qui me met de bonne humeur, réchauffe mon cœur et me rend le sourire. Hana est une héroïne que j’aime suivre et qui reste fidèle à elle-même pour mon plus grand plaisir et je m’attache un peu plus aux autres protagonistes au fil des tomes. Vivement le tome 8 car je suis curieuse de voir comment cela évoluera et si le titre restera un petit rayon de soleil !

Et vous les matous, avez-vous lu ce tome ? Y-a-t-t-il un personnage que vous préférez ? Que pensez-vous de la série ?

Site de l’EditeurExtrait

Les achats du mois de Juillet

Coucou les matous ! Prêt pour un nouveau mois ? Celui de juillet prend fin et de ce fait, voici l’article récapitulant tous les achats du mois passé… Je m’estime heureuse de trouver pas mal de trucs en occasion de base, sinon je serais vraiment dans la mouise T_T Portemonnaie-chan me tire déjà la tronche vu qu’il y a eu des achats non désirés à l’origine alors…

Enfin bref, je vous laisse avec l’article et vous souhaite un bon mois d’août ! Bonne chance également à ceux qui doivent étudier à nouveau pour des examens de passage (ce qui est mon cas, bah oui sinon c’est pas drôle TT ») Comme toujours si un titre vous intrigue, mentionnez le dans les commentaires… J’essayerai d’en parler dès que possible, mais bon vous connaissez mes retards à force ^^ » Soyez juste patient…

Service Presse :

 

Exilium Tome 2 – Partie 2

Voyageuse – Tome 1

Chroniques d’EyridianLe Pays NoirTome 1

Ironie du sort Recueil de poèmes (+ nouvelles)

Les quatre ebook dont vous entendrez parler d’ici peu sur le blog 🙂 Et oui, niveau SP ce fut assez calme ce mois-ci, mais le point positif est que cela m’a permit de rattraper – un minimum – le retard prit au fil des mois.

 

Nouveautés :

 

My Hero Academia – Ultra Archive [Ki-Oon]

Fairy Oak – Tome 1 ; 2 ; 3 [Kennes] ♦ Trilogie complétée

Après la Pluie – Tome 1 [Kana]

The Grim Reaper – Tome 1 [Kana]

Au-delà de l’apparence – Tome 1 [Kana]

La Passe Miroir – Tome 1 [Gallimard Jeunesse]

Le Pays des Contes – Tome 1 [Michel Lafon]

Your Name – Tome 1 [Pika]

The Rising of the Shield Hero – Tome 1 [Doki Doki]

 

Et oui, même si Fairy Oak possède un quatrième tome qui sortira en août, il me semble, il s’avère que c’est une trilogie. Je verrai bien ce que ce tome 4 réservera à ce moment là, mais cela n’empêche que l’histoire de base est complète dans ma bibliothèque ce qui est déjà un bon début, surtout avec moi.

N’empêche, j’ai eu envie de tester pas mal de choses ce mois-ci… Mais je suis assez contente des découvertes ! Si l’un des titres vous intrigue n’hésitez pas à demander, j’essayerai d’en parler dès que j’en aurai l’opportunité.

 

Suites :

 

Les filles au chocolat – Tome 6 : Cœur Cookie [PKJ] ♦ Série principale complétée

La Guerre des Clans – Cycle 1 ; Tome 6 [PKJ] ♦ Fin du premier cycle

Les Enfants de la BaleineTome 7 [Glénat]

The Ancient Magus Bride – Tome 6 [Komikku]

Im – Great Priest Imhotep – Tome 3 [Ki-Oon]

Fire Force – Tome 2 [Kana]

Flying Witch – Tome 3 [Nobi Nobi]

My Hero Academia – Tome 9 [Ki-Oon] ♣ Remporté lors du concours Twitter d’Esprit Otaku

One Punch Man – Tome 7 [Kurokawa] ♣ Remporté lors du concours Twitter d’Esprit Otaku

 

Rahlala, dur, dur de rattraper ses retards de base surtout lorsque l’on est hyper curieuse et que l’on se retrouve avec d’autres titres entre les mains… Il me manque toujours le tome 3 de la saga L’Epreuve. Niveau manga, bah les retards sont bien pires alors je ne vous les cite pas ahaha ! Mais ça se réduit tout doucement vu que comme vous le voyez deux séries terminées en un mois dans les « suites » Enfin bon, je suis au moins à jour dans quelques séries et c’est déjà le plus important ahaha

 

Goodies :

 

Marque-page – Vampire Knight Mémoires

Extraits – Les Mémoires de Vanitas ; Gambling School ; Dresseuses de Monstres ; Au-delà de l’apparence ; Alchimia.

Funko Pop – Princesse Atta [1001 pattes] ; Perfect Cell [DragonBall] ; Invisible Demiguise [Les Animaux Fantastiques] ; Non masqué Black Panthère [Civil War] ; SpiderMan Black Suit [SpiderMan] ; Goku and Flying Nimbus [DragonBall] ♣ Remporté lors du concours Twitter d’Esprit Otaku pour ce dernier

Cartes – Pokémon

Pins – L’enfant et le maudit [Avec le tome 6 de The Ancient Magus Bride] ; Badge Issunbôshi, le petit samouraï [Remporté lors du concours Nobi Nobi]

 

J’ai fini mes vilains pour DragonBall en pop ! Enfin, pour le moment en tout cas… Mais je suis tellement contente ♥ Pour Les Animaux Fantastiques je recherche toujours un Newt (Norbert pour ceux qui préfère son nom en VF), ce serait plutôt pas mal de mettre la main dessus pour aller avec mon petit Niffleur et mon Demiguise qui adore jouer au fantôme. Pour ce qui est des Pop de la licence Marvel je n’en prends pas énormément, juste celles qui m’intéressent le plus par rapport à leurs designs ou pour le personnage.

 

Autres :

 

Des vêtements. (suite à la mort de mes chaussures…)

1 peluche Panda surnommée Pampou par maman Neko.

 

C’est déjà pas mal me direz-vous, ahah… Oui, le panda peluche a eu droit à un nom ^^ » Cela ne devrait même pas me surprendre au fond !


Nous arrivons donc à 3 séries Romans officiellement terminées dans ma bibliothèque et ce même s’il existe un tome 4 pour l’une (composé d’histoires courtes), des inter-tomes pour une autre (Mais qui ne doivent pas obligatoirement être lu) et d’autres cycles pour la troisième. Je trouve ça déjà pas mal comme avancée sur un mois, surtout quand on sait que j’ai souvent du mal à lier les deux bouts… Vive les soldes !

 

Sinon, j’aurai surtout avancé au niveau des retards pour ce qui est des articles du mois. Ce faisant, j’ai parlé du tome 2 de Kuroko’s Basket Extra Game, du tome 1 de La Photographe, du One Shot Sa Majesté le Chat, du tome 1 et du tome 2 de Pochi & Kuro, du tome 2 du manga Le chant des souliers rouges, du tome 7 de Black Clover, et du tome 2 de Kuroko’s Basket Replace PLUS. Ensuite au niveau des ebooks se furent ceux qui suivent qui sont apparus, c’est-à-dire Alienor – L’origine de toutes les haines, L’été d’un chien et le prologue à Mon cousin l’avait prédit. Il me semble que je n’ai rien oublié…


Pour ce qui est des séries que j’aimerai débuter – L’ayant oublié le mois passé en bonne nouille que je suis – ce sera assez simple :

 

J’aurai bien mit d’autres titres aussi, mais… Me connaissant ça se serait terminé en liste interminable ahah ^^ » Il y a également Dresseuses de Monstres qui m’intrigue pas mal, mais comme je ne suis pas encore sûre de moi j’attendrai avant de l’ajouter dans la liste ^^ » Il y a tellement de titres qui semblent intéressants…

Pour ceux qui se demandent quel sont les couvertures ci-dessus, voici les titres ! Magical Girl Boy ; Le mari de mon frère ; L’ère des cristaux ; Citrus ; Une sacrée mamie ; Barakamon ; Amanchu ! ; Space Brothers ; Jumping ; La fleur millénaire ; Mushoku Tensei et Les délices de Tokyo. Oui, je sais que le dernier est un roman et non un manga, mais il m’intéresse grandement ce titre !

Et vous les matous, votre mois de juillet a donné quoi par rapport aux achats et découvertes ? Vous aussi, votre portemonnaie tire la tête ?

Sa Majesté le Chat – One Shot

Hey les matous ! Comment allez-vous ? Oui, je sais l’article à un peu beaucoup trainé cette fois-ci… Désolée, vraiment… Mais bon, pas mal de choses se sont passées et résultat des courses mon document Word restait ouvert à attendre afin d’être continué. Finalement le voici, le voilà sortant enfin du logiciel le gardant prisonnier pour votre plus grand plaisir, tout du moins je l’espère.

Si vous me suivez sur Twitter, vous savez parfaitement de quel titre je vais vous parler en ce 21 juillet et ce même s’il a été retardé… Vous commencez à être habitué, je pense, mes petits matous voyageurs. Prêt à découvrir les chats d’Akihiro Kimura ? On y  va !

« Sa Majesté le Chat »

sa-majeste-le-chat-1-doki

9€90 – Shôjo – 146pages

Chez Akihiro Kimura, auteur de manga, on comprend vite qui commande : ce sont ses chats !

Depuis ce jour où il a ramené chez lui un premier petit chaton tout mignon, les félins règnent sur son foyer ! Ils l’empêchent de travailler, n’en font qu’à leur tête, se battent pour un rien…  Ce sont eux les maîtres, et lui ne semble être là que pour les servir !

Découvrez le quotidien de cinq maîtres chats et de leurs dévoués serviteurs humains… Une vie avec ses joies et ses peines, et surtout pleine d’amour, de gaffes et de ronrons qui feront vibrer le cœur des amoureux des chats.

Vous vous dites sûrement que je l’ai débuté parce que ce titre parle de chats et… Vous avez légèrement raison sur ce point, mais c’est également l’avis de Thiboutsu qui m’a réellement décidée à le prendre. Nous en avions reparlé ensemble, depuis la date de l’achat, et finalement je vous partage également mon avis. Oui, je sais il est temps, mais il m’a été réellement utile durant ma période d’examens surtout pour celui d’art. Et ce même si ma prof était dubitative au début, elle a fini par le regarder de long en large et arrêter de faire des remarques. Et toc !

Erm… Passons ce petit moment purement enfantin et replongeons-nous dans ce qui nous intéresse c’est-à-dire Sa Majesté le Chat d’Akihiro Kimura et ce même si vous en avez marre de voir des mangas parlant de chats. Ironiquement, j’en ai très peu… En fait, avec un chat comme héros c’est le seul que je possède à ma connaissance niveau manga même si je connais Chi – Une vie de chat ou d’autres titres ayant des félins comme protagonistes principaux.

Ici, nous suivons le quotidien d’Akihiro Kimura et de ses chats. Les hauts et les bas, les divers moments de rencontres entre les futurs « maitres » et les futurs « esclaves » et surtout la tendresse existant entre les humains et les félins.

Parce que oui, ce One Shot vous fera sourire en vous rappelant diverses scènes du quotidienpour ceux ayant des chatsmais pourra également vous mettre les larmes aux yeux. Ce que l’on a sous les yeux n’est rien d’autre qu’une vie tout à fait normale, un quotidien qui pourrait l’être pour n’importe qui que ce soit le vôtre ou celui d’une connaissance. En réalité, ce manga est une œuvre personnelle et nous découvrons réellement la vie de l’auteur – Akihiro Kimura pour les poissons rouges – qu’il nous fait découvrir avec humour, mais également émotion comme vous vous en doutez vu les lignes que j’ai écrite ci-dessus. Nous voyons sous nos yeux les étapes clefs de sa vie en compagnie de sa femme et des boules de poils aux caractères assez variés, mais également aux physiques différents.

Comment ça, un manga c’est en noir et blanc ? Non, non, pas spécialement et je vous l’ai déjà prouvé avec le tome 1 d’Un Coin de Ciel Bleu (d’ailleurs le t2 est sur ma liste de futurs achats… Oui, j’ai une malédiction en magasin lorsque je cherche des trucs) et ici nous retrouvons également un manga en… Couleurs ! Et elles sont réellement utiles dans ce titre car elles nous permettent de reconnaître chacun des félins en fonction de ses caractéristiques physiques dont la couleur de ses poils. On s’immerge encore plus dans le quotidien d’Akihiro Kimura grâce à cela car cela nous évite de nous demander quel est le chat apparaissant sur la page que nous lisons… En sachant qu’il n’y en a pas qu’un, cela s’avère rapidement utile.

Les dessins, de leurs côtés, sont assez simples pourtant ils ne choquent pas plus que cela. Oui, ils sont ronds et ne vont pas aussi loin que ceux, par exemple, de Les Enfants de la Baleine mais cela ne pose pas de problème tout simplement parce qu’ils font bien leur boulot en nous permettant de reconnaitre les personnages et les lieux. Chaque endroit étant lié aux protagonistes que l’on rencontre au fil de la lecture, ils nous permettent d’en savoir plus sur les rencontres, le lieu d’adoption, les raisons et surtout de nous en apprendre un peu plus également.

Et oui, texte et dessin se lient pour nous permettre d’en savoir plus sur le quotidien du mangaka et ses tracas. Les moments de joie sont retranscrits de telles manières qu’on les ressent au fil de la lecture tant en lisant les bulles de dialogues qu’en voyant les dessins, mais c’est également pareil pour les périodes plus tristes qui touchent sans trop de problème le lecteur. De plus, il n’y a pas que des dessins dans ce manga car des photos apparaissent de temps en temps, permettant ainsi de faire un lien avec la réalité et de se rendre compte qu’Akihiro Kimura à réellement créé un manga se centrant sur ce qu’il a vécu. Les teintes sont assez douces durant la lecture, mais peuvent également se montrer vives et chaleureuses par moment pour le plaisir des yeux et surtout en fonction de ce qu’il se passe devant nous.

Sincèrement, ce petit One Shot sorti aux éditions Doki-Doki fut une agréable surprise lors de sa lecture et s’est avéré plus utile que prévu pour un boulot (Pourquoi n’ai-je pas prit le service à thé et la table en carton en photo ? Pourquoi ? ) Comme je ne vous en avais pas directement parlé je l’ai relu, plusieurs fois, et c’était toujours les mêmes émotions qui m’assaillaient. On ne s’ennuie pas et on voit les différents êtres grandir au fil des pages, des êtres qui sont des êtres existants réellement et que l’on peut également voir à travers la photographie. Le papier s’avère très, très peu transparentje n’ai eu aucun problème de « Oh, je vois ce qu’il se passe après ! » et la traduction était tout à fait bonne, n’ayant pas vu de coquilles au fil de mes nombreuses lectures. C’est réellement un titre tout en douceur et en émotion douce-amère qui s’offre à nous, un titre qui nous montre un quotidien que chacun pourrait connaître sans problème et je suis ravie d’avoir pût le découvrir. Et puis… Qui résisterait aux bouilles de ces adorables petites boules de poils ?

Et vous mes matous l’avez-lu ? Qu’en avez-vous pensé si c’est le cas ? Si non, allez-vous le tenter ? Quel est votre animal préféré ?

Site de l’éditeurExtrait

Coeur de Hérisson – Tome 2

Coucou les matous ! J’espère que vous allez bien ? Il a fait chaud hier et aujourd’hui réellement très lourd… Je me demande si un orage va éclater, cela ferait du bien… Parce que je suffoque à force dans certains endroits et ce n’est pas très utile pour suivre les cours malheureusement. Je n’aime pas du tout mon système respiratoire totalement merdique, cela se voit, non ? Enfin, je fais avec et je n’ai pas à me plaindre je respire par moi-même. C’est déjà pas mal au fond…

Je vous emmène vers un univers tout doux aujourd’hui et en avance ! Oui, vous pouvez être fier de moi, c’est assez rare pour le souligner. Non, je ne me jette pas des fleurs. Je remercie une nouvelle fois les éditions Kazé et Anita pour me l’avoir envoyéaccompagné d’un marque-page tout chouce qui me permet de vous en parler avant sa date de sortie, c’est-à-dire le 24 mai 2017. Oui, oui, je suis 6 jours en avance, c’est bien non ? Vous devinez le titre ? On est parti pour…

« Cœur de Hérisson »

coeur_de_herisson-2_3d_0x600

6€79 – Shôjo – 192pages

Kii et Hozuki, désormais bon amis, projettent d’être dans le même groupe lors du prochain voyage scolaire. Mais Moeka, une camarade très populaire, semble s’intéresser de près à Hozuki et tente de le séduire ! Ce rapprochement inattendu pourrait bien avoir un effet positif sur la réputation du garçon-hérisson. Si Kii se réjouit pour lui, elle se sent également délaissée…

Nous retrouvons Kii et Hozuki dans ce deuxième tome de cette petite série shôjo – pour rappel, il n’y aura que 5 tomes – et partons en voyage scolaire en leur compagnie. Cela nous permettra d’en apprendre plus sur d’autres personnages et sur la nouvelle classe du duo, des êtres n’ayant pas la même vision sur Hozuki que ceux l’ayant côtoyé auparavant.

Dans ce deuxième tome de Cœur de Hérisson  de Nao Hinachi nous voyons de nouveaux prétendants apparaître car comme mentionné dans le résumé Moeka – demoiselle populaire – tentera de séduire notre hérisson Hozuki, bien entendu ce ne sera pas totalement au goût de Kii qui se sentira délaissée malgré tout. Certes, la demoiselle sera heureuse que le garçon ait une meilleure réputation, mais son cœur souffrira tout de même de ce rapprochement. Mais Moeka ne sera pas la seule à tenter de se rapprocher de quelqu’un étant donné qu’un personnage masculin s’approchera de Kii en se disant voulant être son ami. Et si ce dernier désirait une toute autre relation, au fond ?

Notre petit duo habituel a déjà bien évolué par rapport au premier volume. Kii reste l’adolescente naïve pour le moment, mais contrairement à avant elle prend un peu plus sur elle et pleure moins, de plus elle ne se perd plus et prend des initiatives. Bon se perdre ne me pose pas problème étant un cas moi-même, mais pleurer pour ça cela passe un peu moins alors voir Kii devenir un peu plus forte m’a fait assez plaisir ! Pour ce qui est d’Hozuki, il sera bien plus entouré qu’auparavant et nous verrons ses diverses réactions avec d’autres personnes que Kii, sa manière d’être. Est-il toujours le même petit garçon-hérisson qu’avant ? Vous avez déjà une bribe de réponse dans ce deuxième volume !

A côté d’eux, nous retrouvons quelques personnages du tome 1 faisant quelques courtes apparitions soit parce qu’ils font partie des groupes composés pour le voyage scolaire soit parce qu’ils gardent une certaine importance. On se rend compte qu’ils font partie du quotidien de notre héroïne – et d’Hozuki bien sûr – à présent et les différents caractères ne passent pas inaperçus. Mais ils ne sont pas les seuls à être présent : Moeka et Haruki le sont également. Je dois dire que je n’ai pas du tout aimé Moeka, son caractère me donnait envie de la baffer et de lui dire ses quatre véritéset je suis pourtant hyper timide – car je déteste ce genre de personne. Bon d’accord c’est pour séduire Hozuki, mais n’empêche ! Pour ce qui est d’Haruki, j’ai eu du mal à me faire un avis précis durant ma lecture. Allez savoir pourquoi, je n’étais pas totalement certaine du fait qu’il soit réellement du côté de notre petit duo. Bon, quand on sait ce qu’il se passe dans le tome cela parait logique, mais voilà.

L’histoire, de son côté, avance également et c’est un point positif d’après moi. Bien plus dynamique, nous voyons ce qu’il se passe sentimentalement parlant du côté de Kii, mais également du côté d’Hozuki et de certains personnages. Leurs comportements évolueront également au fil des pages, pour le meilleur et peut-être le pire pour certains des protagonistes qui ne sauront plus où donner de la tête.

De plus, nous découvrons un Bonus dans ce tome 2 qui nous permet d’en savoir plus sur la rencontre entre Hozuki et Yukino tout en voyant apparaître Gôda. C’était assez sympathique car cela m’a permit de découvrir le passé d’Hozuki, de voir comment était Yukino auparavant et de comprendresurtoutles raisons poussant le garçon à la voir comme une mère de substitution en quelque sorte. Un bon point pour ce Bonus qui reste dans le ton de la série tout en agrandissant notre savoir sur les personnages. Par contre, je veux le livre pour enfant qui apparait dans le manga !!! Il a l’air tout mignon, tout doux, tout parfait pour le lire aux petits bouts… Hein ? Quoi ? Oups, désolée je partais dans mon monde.

Pour ce qui est du dessin, il est dans la lignée du tome précédent. Tout en douceur, mignon et agréable, il colle parfaitement à l’atmosphère présente dans le manga et je reste tout aussi fan des hérissons. Il y en a dans le jardin, en plus, alors je vous laisse imaginer lorsqu’un d’entre eux décide de pointer le bout de son museau et que je me trouve dans le coin. (Oubliez le chien… Lui, il les utilise comme des balles…) L’atmosphère retranscrite par le design des personnages et des éléments nous donne réellement un shôjo tendre, sans prise de tête, ce qui nous permet de passer un moment assez calme en compagnie des personnages.

En résumé, ce deuxième volume est bien meilleur que le premier vu que les personnages gagnent un peu plus en maturité – La naïveté de Kii ne compte pas ! – et l’histoire ne reste pas fixe. Certes, nous nous doutons que les bases des Shôjo seront utilisées et il est difficile de ne pas les sentir venir lorsqu’on les connait presque par cœur pourtant la douceur présente dans Cœur de Hérisson fait du bien. C’est un petit moment de calme avant de retrouver des titres plus forts, rudes, et ce faisant ce manga procure un véritable moment de détente. Il  change les idées et me donne l’impression d’être un petit marshmallow tout moelleux.

Et vous les matous attendez-vous avec impatience ce deuxième tome ? Si vous l’avez lu qu’en avez-vous pensé ? Y a-t-il un personnage que vous n’appréciez pas trop et un que vous préférez ?

Site de l’éditeurExtrait

Takane et Hana – Tome 6

Coucou les matous ! Comment allez-vous en ce 14 mai ? Est-ce que vous avez offert quelque chose à votre maman pour sa fête ? La mienne m’a récupérée, mais a également reçu un photophore en forme de petit chaudron violet translucide. Pratique pour les bougies surtout vu notre coin…

Mis à part cela, je ne vous ai plus rien posté depuis quatre jours… Cela commençait à être long tout de même alors que j’ai lu. C’est le comble ça… Nous allons donc retourner dans un titre pour lequel j’ai déjà parlé de cinq tomes et dont le sixième est sortit le même jour que Le Chant des Souliers Rouges. Je remercie une nouvelle fois les éditions Kazé et Anita pour leur confiance en m’envoyant le titre me permettant de vous en parler assez vite. Prêt ?

« Takane et Hana »

takane_hana_t6_3d_0x600

6€79 – Shôjo – 192pages

Hana croyait devoir passer Noël seule lorsqu’apparaît le « Père Takane » ! Tout de luxe vêtu, ce dernier est venu la surprendre pour lui offrir une soirée magique, sous le signe de l’excès. Et, même si elle refuse de l’admettre, Hana prend conscience de ses sentiments…
Malheureusement, une nouvelle épreuve attend le duo. Le président Takane, dans sa grande sagesse, a décidé de confisquer la totalité des biens de son petit fils pour lui apprendre la vie…
Difficile de tenir le coup, quand on se retrouve sans le sou !

Ah la période de Noël, un moment que beaucoup attend afin de recevoir des cadeaux et dans Takane&Hana cette période ne fait pas exception. Elle était déjà présente dans le tome précédent et prendra fin sous nos yeux avant de nous laisser face à de nouveaux événements assez nombreux cette fois-ci touchant autant Takane que Mizuki, oui les amies d’Hana continuent d’avoir leur petit moment de gloire et l’on se rend compte des sentiments évoluant de chacun. Après tout, il n’y a pas qu’Hana parmi les lycéennes qui possèdent des sentiments et de ce fait risquant des problèmes de cœur. Ce tome nous le prouve parfaitement avec ma petite Mizuki.

L’histoire avance et ne retombe pas dans les mêmes travers que les tomes 3 et 4 où j’avais cette impression de répétition. Il m’a même énormément amusée, même si j’étais peinée pour mes deux personnages préférés. Rien n’est simple au fond, que ce soit pour Takane, Hana, Luciano, etc… et pour certains, leur situation semble même empirer. Il est assez intéressant de voir la manière dont cela évoluera, ce que les différents personnages feront après la perte des biens du pauvre Takane (No spoil, c’est dans le résumé TT’). Je dois avouer que je ne m’attendais pas à cette situation, mais elle ouvre pas mal de possibilité !

Et des possibilités, nous en voyons également parmi les personnages. Hana et Takane toujours sur le devant de la scène laissent apparaître des membres de leurs familles, leurs amis ou d’autres personnages ce qui nous permet de nous rendre compte de la manière dont ils sont perçus par certaines personnes. Ces personnes qui montrent une nouvelle fois leurs importances tant dans des choix effectués que par leurs comportements et j’étais contente d’en revoir, même si le papy à Takane est assez radical dans sa manière de faire.

D’ailleurs, depuis le premier tome, les différents personnages ont tout de même évolués ce qui est réellement agréable je trouve. Même si Hana continue de chercher Takane, nous nous rendons compte depuis peu que ses sentiments ne sont plus les mêmes qu’au début et c’est pareil pour les autres. Leurs caractères initiaux sont certes toujours présents, mais nous découvrons de nouvelles facettes d’eux et ce volume est riche en découvertes d’ailleurs ce qui fut un vrai régal à la lecture. Je dois avouer apprécier les voir se développer de plus en plus faisant que l’on ne reste pas sur notre première idée du « gosse de riche sûr de lui », de la « lycéenne ayant de la répartie », du « séducteur » et ainsi de suite, ils deviennent plus complexes et agréables au fil des volumes.

Dans ce sixième volume vous trouverez, d’ailleurs, un concours alors n’hésitez pas à remplir et renvoyer le papier que vous croiserez au fil de votre lecture afin d’espérer gagner quelque chose. Après tout, tout est possible ! De plus, si vous avez de la chance vous trouverez la carte postale accompagnant ce tome où vous découvrirez les personnages principaux sous une autre forme. Cela change, on ne peut pas dire le contraire !

Pour ce qui est des dessins, je les trouve tout aussi agréables que ceux des tomes précédents et ils nous permettent sans problème de suivre les gags ou les diverses situations présentes au fil de la lecture. Humour et sérieux sont retranscrits sans difficulté sur les planches que nous lisons et nous pouvons le savoir directement lorsqu’un personnage n’est pas dans son assiette. Mon petit cœur c’est légèrement serré tout de même…

Le manga en lui-même est également dans la lignée de ceux l’ayant précédé et il ne fait pas pâle figure à côté des cinq volumes le précédant. Sa couverture montrant principalement Hana et tout plein de Takabas est tout à fait logique avec ce qu’il se déroule dans l’histoire, mais également avec le thème de l’ensevelissement toujours présent pour les jaquettes. Pour ce qui est de l’édition en elle-même, Kazé continue de faire du bon travail que ce soit dans la traduction ou pour tout le reste : Le manga est assez souple pour ne pas finir en brique dans le sac tout en étant résistant ce qui lui évite d’être un accordéon. La traduction est fidèle aux personnages, aux émotions présentes et nous fait passer un agréable moment, quant au papier il est assez épais pour ne pas devenir une feuille de cigarette ou translucide ce qui nous permet d’avoir la surprise des pages suivants celle que nous lisons.

Et oui les matous, ce sixième tome me fait encore une fois passer un très bon moment en compagnie des personnages. C’est agréable de retrouver chacun d’entre eux, de découvrir ce qu’il va se passer et  les réactions de chacun tout en découvrant de nouvelles têtes. Difficile de dire l’importance de chacun des nouveaux protagonistes sur lesquels il est possible de mettre au minimum un nom de famille, mais ce qui est certain c’est que je me méfie d’eux… Allez savoir pourquoi. J’ai hâte de découvrir la suite, de voir ce que va nous réservez le tome 7 surtout vu le tempérament d’Hana et l’état dans lequel est notre cher Takane.

Et vous les matous, qu’avez-vous pensés de ce tome 6 ? Que pensez-vous qu’il se produira plus tard ? Quels sont (ou quel est) votre personnage préféré ? Si vous ne l’avez toujours pas tenté, comptez-vous essayer ce titre un jour ?

 

Site de l’EditeurExtrait

 

Takane et Hana – Tome 5

Coucou les matous ! Comment allez-vous en ce vendredi ? Pas trop mal ? Tant mieux, parce que vous allez avoir droit à de la lecture ! Comment ça, comme d’habitude ? Mais ! Bon d’accord, ce n’est pas faux mais tout de même…

Nous reprenons là où je vous ai laissé la dernière fois, je suis certaine que vous devinez aisément ce dont je parle 🙂 Pour indice, pour ceux n’ayant pas lu le titre de l’article, c’est un shôjo manga sortit aux éditions Kazé dont je vous parle déjà depuis pas mal de jours et d’articles. Je remercie d’ailleurs une nouvelle fois Kazé et Anita pour l’envoi des cinq volumes (et du sixième arrivé aujourd’hui) Vous avez devinez ? Bien sûr, c’est…

« Takane et Hana »

takane_hana_t5_3d_0x600

6€79 – Shôjo – 192pages

Noël approche à grands pas et Hana découvre que chaque membre de sa famille a déjà un programme de prévu. Takane en profite alors pour l’inviter à passer le Réveillon en tête à tête !

Hana s’en réjouit, mais voilà que Rino, une amie du jeune homme, débarque et se jette au cou de ce dernier qui ne la repousse pas ! En plus d’être belle et intelligente, cette ancienne camarade semble partager une relation particulière avec Takane…

En période de Noël, les cœurs se révèlent !

Le tome 5 nous apparait avec une couverture remplie de Daruma, montrant de ce fait que le thème de l’ensevelissement est toujours présent pour les jaquettes. Mis à part cela la couleur d’écriture s’avère être le turquoise ! Ouip, nous continuons notre tour des couleurs pour les jaquettes et c’est pas plus mal ! La petite fleur contenant le numéro du tome est rose pour sa part et suit parfaitement la logique colorée se trouvant non loin de celle-ci.

Mais ouvrons le manga, voulez-vous ? J’ai d’ailleurs bien rit en voyant Takane version Tamagotchi, oui il m’en faut peu. Le début reprend là où nous étions arrivé à la fin du tome 4, c’est-à-dire lors de la fête de l’école, ce qui nous permet de revoir les personnages dans le milieu scolaire que ce soit nos chers adolescents (Bah oui, y a Okamon quand même. Il ne compte pas pour du beurre) ou les adultes que nous avons déjà rencontré.  Bien entendu nous ne resterons pas qu’à cet endroit car d’autres apparaîtront au fil des pages en compagnie de nouveaux personnages.

Et oui, deux personnages s’ajoutent à ceux que nous connaissons déjà. Un petit bout adorable *tousse* et une connaissance de Takane nommée Rino – ceci ne vous spoil pas, c’est écrit dans le résumé – qui fait que nous nous demandons, justement, quelle est sa relation avec l’adulte. Au fil des pages, nous découvrirons même un nouveau thème abordé à l’aide d’un des personnages par Yuki Shiwasu et qui fut une agréable surprise pour ma part.

Un autre détail, c’est que nous nous attardons un peu plus sur Mizuki, l’une des amies d’Hana, durant ce volume et ce fut plutôt sympathique de la voir prendre également de l’ampleur. Il se peut que plus tard ce sera au tour d’Hikaruko d’avoir son heure de gloire également, vu qu’elle fait partie du trio, mais pour le moment j’étais ravie de voir la petite Mizuki sur le devant de la scène – sans pour autant faire disparaitre totalement Hana – et ses diverses réactions. Non, mais à moins d’être totalement myope on se rend compte de quelque chose ! (Que je ne dirai pas)

Bien entendu, les autres sont toujours de la partie. Ainsi la rencontre arrangée continue son bonhomme de chemin entre Takane et Hana tout en nous permettant de voir que leurs sentiments évoluent de plus en plus. Jusqu’à quel point ? Bonne question, mais tout est possible ! Je reste toujours aussi attirée (J’ai pas trouvé d’autres mots, navrée ~) par notre cher Italien également et me retrouve ravie de le voir dès qu’il apparait. C’est grave vous pensez ? Okamon, de son coté, fait également de petites apparitions de plus en plus fréquentes ce qui nous permet de le cerner un peu plus à chaque fois !

L’histoire avance, lentement certes, mais elle avance et c’est ce qui est le plus important. Nous voyons parfaitement l’évolution au niveau des relations, nous comprenons le passé de certains personnages et en apprenons plus sur d’autres. Bien que centrée sur Takane et Hana, l’histoire se développe même du côté des personnages secondaires ce qui ne les laisse pas sur le banc de touche et fait que l’on s’attache petit à petit à chacun d’eux. D’ailleurs, il n’y pas eu de sentiment de répétition cette fois-ci, même pas un tout petit, et je me suis régalée même au moment de la relecture.

Et il n’y a pas que l’histoire ou les relations sentimentales qui évoluent car cela se ressent également dans le dessin. Parce que oui, il se modifie petit à petit au fil des tomes et déjà fort sympathique à ses débuts s’améliore encore pour notre grand plaisir. Tout du moins le miens, cela dépend de vous et de vos goûts après tout. Du côté de la traduction, elle reste vraiment de qualité continuant de coller aux personnages, à leurs manières d’être et à leurs personnalités. C’est un régal de lire les dialogues et les petites explications parsemant le tome.

Rahlala, que j’ai pu aimer ce tome cinq et je peux le classer sans problème en Coup de cœur pour le moment. L’ennui n’est absolument pas venu, la thématique apparue était plutôt bien menée également à l’aide d’un personnage et voir tout ce beau monde s’épanouir, avancer, vivre tout simplement sans rester forcément concentré sur Hana et Takane s’est avéré un régal. Et non, cela ne me dérange pas lorsque l’on se concentre un peu plus sur un personnage secondaire tant que les principaux ne jouent pas à Fantomas pendant dix ans.

Et de vos côtés les matous, qu’en avez-vous pensés de ce cinquième volume ? Pour ceux n’ayant pas encore débuté la série, comptez-vous la tenter dans un jour futur ou proche (en fonction des bourses) ? Comment pensez-vous que cela aboutira ? Est-ce que tout se terminera bien ?

 

Site de l’EditeurExtrait

Takane et Hana – Tome 4

Coucou les matous ! Nous continuons notre avancée shôjoesque – comment ça ce mot n’existe pas ? – en compagnie de Takane et Hana, mais avant cela reprenons quelques nouvelles des différents matous se baladant par ici. De quoi, vous vous en fichez ? Vous peut-être, mais pas moi ! Je suis curieuse de savoir comment c’est passé votre week-end et votre lundi de repos, de savoir si vous allez bien. Pour moi c’est tout à fait normal de me poser la question, alors n’hésitez pas à dire votre état d’esprit si vous laisser un commentaire ^^

Comme mentionné nous sommes repartit dans Takane&Hana pour la quatrième fois. Après, il restera un tome à traiter et à vous faire découvrir. Quand je vous dis que ça avance vite ! (… Normalement les articles devaient sortir la semaine passée surtout… Mais voilà, elle a été un peu trop riche T_T’) Je remercie une nouvelle fois les éditions Kazé et Anita pour l’envoi des cinq tomes de cette série que je dévore et savoure à la fois pour mon plus grand bonheur lors de mes lectures. (Parce que oui, je les ai relu 🙂 )

« Takane et Hana »

takanehana_t4_3d_0x600

6€79 – Shôjo – 192pages

Pendant les vacances d’été, Hana et Takane ont eu l’occasion de se rapprocher, mais à leur retour, le quotidien les rattrape. Si la jeune fille entame tranquillement son second semestre au lycée, le riche héritier, croulant sous le travail, est contraint de la délaisser… Heureusement, la direction lui confie un assistant afin de le soulager de ses tâches ! Takane parvient à se libérer pour passer plus de temps avec Hana grâce à l’efficacité de Kirigasaki, mais ce dernier semble cacher quelque chose …

Toujours se méfier d’un secrétaire zélé !

Le quatrième volume apparait dans des teintes assez épurées sur le coup vu que la teinte principale se trouve être le blanc. Nous découvrons dès la couverture un indice sur ce qui nous attend dans ce tome vu la tenue d’Hana ! Mais débutons par le commencement 🙂

Les vacances d’été touchent tranquillement à leur fin et les cours ainsi que le travail, de ce fait, vont reprendre le plus naturellement du monde ramenant Hana et Takane dans leurs quotidiens assez différents. Différents, mais se croisant tout de même grâce à certains personnages ou suite à certains événements. Bien entendu, différents protagonistes les côtoieront et tenteront de mettre des bâtons dans les roues de leur rencontre arrangée ou… Ou… Bah seront tout simplement de leurs côtés pardi !

Nous découvrons également de nouvelles têtes dans ce volume tout en retrouvant les anciennes pour notre grand plaisir. Certains opposants semblent enfin montrer le bout de leur nez et l’ont se rend bien compte que tout ne sera pas simple, pourtant nous verrons bel et bien un personnage faire ses propres choix durant ce volume ce qui est, je trouve, plutôt appréciable car nous le voyons essayer de suivre sa propre route malgré quelques difficultés.

Pour ce qui est de notre célèbre duo, ils continuent leurs vies pour le meilleur et pour le pire étant donné que les problèmes pointent le bout de leur nez. Ce qui fait également plaisir c’est de voir de plus en plus souvent Mizuki et Hikaruko mais pas qu’elles car Luciano ainsi qu’Okamon continuent de faire de magnifiques apparitions ! Bien qu’étant des personnages secondaires, ils prennent chacun de l’importance ce qui est franchement agréable car ils ont tous des tempéraments différents et amènent une petite pierre au manga grâce à leurs manières d’être.

L’histoire de son côté continue d’avancer et permet à notre « couple » de faire évoluer sa relation au fil du temps. Relation qui se construit tout doucement grâce à ce qu’il se passe, aux différents événements ayant déjà eu lieu et aux contacts qu’ils ont l’un avec l’autre ou avec d’autres personnages. Bien que j’ai eu l’impression de revoir une certaine scène à un moment, l’impression de répétition me semblait moins présent dans ce quatrième volume ce qui est un bien en soi même si au fond cela reste normal de ressentir de temps en temps cette sensation.

Les dessins, de leurs côtés, sont dans la lignée des tomes précédents et ne laissent aucun personnage dans l’ombre. Les nouveaux ne ressemblent pas à ceux que nous connaissons déjà quant aux lieux que nous découvrons, visitons ils restent bien agréable. J’ai beaucoup aimé les tenues également sur le coup quant aux émotions elles étaient vraiment bien retranscrites. Impossible de ne pas être certain de ce que ressent tel ou tel personnage sur le coup.

Du côté de la traduction et de l’édition, je n’ai vu aucun problème. Les dialogues sont logiques et les piques d’Hana toujours aussi présentes, pareil pour Takane qui reste bel et bien fidèle à lui-même dans sa manière de parler. Le manga en lui-même est agréable à tenir en main et sans bavure au niveau de l’encre. La couverture est assez épurée en somme, comme dit au tout début de l’article, mais nous y retrouvons des touches colorées avec des touches roses ou rouges ressortant sans aucun problème sur cette jaquette aux belles roses blanches !

Vous l’aurez comprit, ce tome quatre est dans la lignée de ses prédécesseurs et continue de mettre du baume au cœur à chaque lecture. Comme ces prédécesseurs, il a été dévoré sans que je ne voie le temps passer et j’ai passé un agréable moment en compagnie des personnages que je suis ravie de revoir au fil des pages et des péripéties. J’apprécie également en découvrir un peu plus sur eux, sur les liens qui se tissent et cela fait vraiment plaisir de voir que les personnages secondaires ne sont pas mit de côté, mais prennent leurs places aux côtés d’Hana et Takane pour le meilleur et pour le pire !

Et vous les matous, avez-vous lu ce tome 4 ? Qu’en avez-vous pensé ? Y-a-t-il des tenues qui vous plaisent plus que d’autres ou un personnage que vous préférez ?

 

Site de l’EditeurExtrait

Les Achats du Mois… Avril

Coucou les matous ! Comment allez-vous en ce lundi premier mai ? Un jour de congé de plus, ça ne fait pas de mal n’est-ce pas ?

Le mois d’Avril vient de prendre fin, résultat je vous présente comme pour les mois précédents ce qui m’a rejoint durant celui-ci. Comme il y a eu mon anniversaire cela fait un petit paquet de choses diverses et variées… C’est un mois qui a été bien chargé n’empêche.

Service Presse :

Yo-Kai WatchTome 5 [Kazé]

Takane&Hana – Tomes 1 ; 2 ; 3 ; 4 & 5 [Kazé]

Box Presse – Fire Punch ! [Kazé] – Unboxing ; Tome 1

Les Orphelins de WindrasorTome 1 [Ebook ; SimPlement ; Autoédité]

Exilium – Tome 1 [EBook ; SimPlement ; Autoédité]

Le Chant des Souliers Rouges – Tome 1 [Kazé]

10 SP, ce n’est pas rien. D’ailleurs je n’ai pas encore parlé de tout. Cela ne saurait tarder vu que certains articles sont en cours, mais je dois avouer que pour l’un d’eux je me suis creusé la tête pour voir comment le mettre en page et tout…

Nouveautés :

Levius – Tome 1 [48hBD – Kana]

Justice League – Aux Origines [48hBD – UrbanComic]

Dad – Tome 1 [48hBD]

Cœur Cerise [48hBD]

La Quête d’Ewilan – Tome 1 [48hBD ; Glénat BD]

Sa Majesté le Chat – OS [DokiDoki]

Hommage au studio Ghibli – Les Artisans du rêve [Ynnis Edition& AnimeLand]

BD – La vie compliquée de Léa Olivier – Tome 1 [Alcante]

Vu comme ça cela peut paraître beaucoup et pourtant cela ne m’aura pas coûté une fortune grâce aux 48hBD et au prix spécial pour Léa Olivier. En fait, seul Sa Majesté le Chat et l’Hommage au studio Ghibli auront été payé au prix normal, ahah. Au fond, cela m’arrange vu que je n’ai pas un budget illimité ^^’

Suites :

Yo-Kai WatchTome 4 [Kazé]

Père&Fils – Tomes 4 & 5 [Ki-Oon]

Le Berceau des Mers – Tome 4 [Komikku] => Tome final

Et j’ai rattrapé mon retard sur Père&Fils ♥ J’ai également terminé Le Berceau des Mers qui était vraiment une très belle série que je ne regrette pas du tout ! Je suis contente de prendre de moins en moins de retard dans certaines séries n’empêche… Vu que dans d’autres c’est réellement la galère ToT

Light Novel :

/

Aucun LN cette fois-ci, ça m’arrive parfois ahaha ^^’ Pourtant je suis en retard dans Durarara! >.<‘

Cadeaux :

Les Carnets de Cerise – Tomes 1, 2, 3 & 4 [Edition Soleil] (Maman)

Pull – Merlin Saved My Life [Undiz – Disney] (Maman)

Pull – Come [Lola Liza] (Maman)

Straps – Sebastian [Black Butler – BanPresto] => Déjà mentionné il y a quelques mois ^^ C’était un cadeau en avance ! (Acchan)

Livre – Les Animaux Fantastiques – Le Texte du Film [Gallimard Jeunesse] (Maman)

Livre – Miss Pérégrine – Tome 3 [Belgique Loisirs] (Maman) => Tome final

L’Attaque des Titans – Double tome regroupant les tomes 17 & 18 [Belgique Loisirs ; Pika] (Maman)

Bijoux – Collier + Bracelet (Côté du parrain + Luna)

La Photographe – Tome 1 ; 2 & 3 [Komikku] (Nezumi + Grâce aux sous offerts par Parrain)

Funko Pop – Hawkeye [Marvel] & Keychain Newt Scamander [Les Animaux Fantastiques] (Hebi)

Peluche – Renard (Hebi)

Ouip, j’ai été gâtée pour mes 25ans et j’ai même reçu des cadeaux dans un jeu auquel je joue ♥ C’était une belle surprise. D’ailleurs tous les messages reçus pour mon anniversaire, même ceux un peu en retard 🙂 , m’ont fait terriblement plaisir et chaud au coeur.

Bibliothèque :

Chihayafuru – Tomes 10, 11, 12, 13 & 14 [Pika]

Yotsuba& – Tome 1 & 2 [Kurokawa]

Wolf Girl and Black Prince – Tome 1 [Kurokawa]

Allez à la bibli’ est toujours un bonheur vu les découvertes que j’y fais 🙂 Cette fois j’ai continué Chihayafuru (et j’en ai parlé à une autre lectrice ce jour là ~) avant de débuter Yotsuba et Wolf Girl and Black Prince. Je me demande sur quoi je tomberai la prochaine fois que je m’y rendrai, ce que je continuerai ♥ Il y a tant à découvrir !

Goodies :

Carte « postale » – Le Chant des Souliers Rouges

Carte Vija – Takane&Hana

Cartes (Trading Card Game)Pokémon

Carton illustré – Le Garçon et la Bête

Funko Pop – Chocolate Majin Buu [Dragon Ball Z] & Simba [Disney]

Marque-Page – Bungô Stray Dogs

Marque-Page – Cœur de Hérisson

Poster – Re/Zero

Poster – Yo-Kai Watch [Avec le tome 5]

Recette n°3 – March Come in like a Lion

Stickers – Yo-Kai Watch [Panini][Avec le tome 4]

Pas mal de goodies sur le coup ^^ » Les marques-pages sont ceux que je n’avais pas eu avec mes 2 tomes de Bungô Stray Dogs et ironiquement j’ai trouvé ceux du tome 3 avec… Allez savoir la logique parfois. A côté se trouvait le poster de Re/Zero résultat je l’ai prit aussi, connaissant ma veine. Maintenant, il faut que je trouve un moyen de tout ranger mais ça c’est une autre histoire !

Autres articles :

Et oui, parce que j’ai parlé un peu d’autres titres également ! En ce mois d’avril, vous avez pu découvrir les tomes 1 d’En Scène !Somali et l’Esprit de la Forêt, d’Arte, de The Ancient Magus Bride et bien sûr Le Berceau des Mers. Mais ce n’est pas tout parce que vous avez découvert Magi avec le tome 24 et l’avis sur le tome 1 arrivera un peu plus tard, parce que oui j’aime aller à l’envers, en attendant Xander en avait parlé si cela vous dit ! Vous avez également vu apparaître un trio d’avis sur Queen’s Quality (1 ; 2 ; 3) que j’avais reçu en SP de la part de Kazé et en Ebook vous avez découvert Tendanô découvert grâce à la plateforme SimPlement !

En soi, ce fut un mois bien remplit et qui m’a permit de faire pas mal de découvertes 🙂 Si un titre vous intrigue dans ceux cités et qu’un avis vous plairait n’hésitez pas. La petite retardataire que je suis en rédigera un dès qu’elle aura le temps (Mais il faudra vous armer de patience *tousse*) J’espère que votre mois d’avril aura été bien remplit et que vous aurez également fait de magnifiques découvertes en tout genre !

Et votre mois d’avril à quoi a-t-il ressemblé ? Plein de surprises ? Dans la continuité des mois précédents ? Tout en douceur dans les achats ?

Takane et Hana – Tome 3

Yop’lait les matous ! Oui, oui, on a du lait en ce moment alors autant en profiter pour en boire goulument ~ Pour ceux qui préfèrent le lait fruité ou le lait chocolaté, il y en a aussi quelque part dans le frigo. D’ailleurs je profite d’avoir une connexion internet en mode « Je pagaie dans le vide » pour écrire alors que je voulais voir le quatrième épisode de Boruto… Bon bah ça sera plus tard !

Nous continuons notre avancée dans le shôjo manga dont je vous ai déjà parlé auparavant en attendant que je retrouve un réseau stable et attaquons le tome 3 cette fois ! Plus que deux… Le temps passe vite. Une nouvelle fois, je remercie les éditions Kazé et Anita pour l’envoi m’ayant permit de faire cette belle découverte ♥

« Takane et Hana »

takane-et-hana1

6€79 – Shôjo – 192 pages

Hana n’a pas le temps de souffler ! Sa mission de médiatrice auprès de Takane et Nicola à peine terminée, elle doit se recentrer sur ses études. Les résultats de ses derniers examens viennent de tomber et ils sont… désastreux ! Alors qu’elle travaille à fond pour ne pas qu’on l’accuse d’être distraite par Takane, voilà que ce dernier s’incruste en professeur à domicile !!

Les neurones vont chauffer, et la fièvre monter !

Troisième tome sous le signe des tomates ! Des vertes, des rouges, des oranges, tout pleins de tomates tout partout sur la jaquette ainsi qu’Hana, Takane – qui n’est pas aux anges, ahaha – et Nicola (ou Luciano, comme vous préférez) ! Je suis contente de le voir à l’arrière ❤ (Oui, votre Neko est heureuse avec un rien)

Nous découvrons le fin mot de l’histoire s’étant déroulé quelques années auparavant entre Luciano et Takane pour notre plus grand plaisir, ce qui nous permet de voir que la fierté n’est pas toujours la meilleure chose du monde. Nous nous rendons compte, de ce fait, d’une autre partie de la personnalité de Takane – que je ne citerai pas – et je n’ai pas pût retenir de sourire en me disant que c’était bien de voir un autre adulte être autant à l’aise avec notre cher Takane !

Leur relation continue d’avancer tout doucement et nous continuons d’en découvrir un peu plus sur les personnages. La vie au lycée reprend son cours pour Hana également et nous voyons ses difficultés, son club – que nous connaissions déjà – et la vision des autres par rapport à sa relation avec Takane. Certes, c’est peu fréquent mais tout de même légèrement présent. Nous allons même voir notre protagoniste masculin principal dans un état plus faiblard, ce qui est assez rare pour le souligner et je trouvais la manière d’être d’Hana assez mignonne.

Et oui, en plus de la maison d’Hana et des restaurants aussi divers que variés – que l’on ne voit pas en entier, heureusement – nous découvrons d’autres endroits dans ce troisième volume vu qu’ils partiront en vacance. Et qui dit vacance dit… Comment ça repos ? Mais non !! Rahlala, y a un endroit où la plupart des lycéens se rendent et je suis certaine que vous le devinez. Sinon… Hm… il y a du sable et de l’eau, ça vous donne assez d’indices je pense !  C’est assez agréable de les voir en-dehors de la ville que l’on connait petit à petit, même si au fond certaines situations paraissent un peu répétitives. Pourtant, on continue de rire en compagnie de la bande qui s’agrandit de plus en plus pour notre plus grand bonheur.

Pour ce qui est des dessins, ils soulignent parfaitement les traits spécifiques à chacun des personnages qu’ils soient habillés ou en maillots de bain. (C’est bon, vous avez devinez où ils se trouvent ? Le premier qui me dit non, je le noie !) Promis, je ne me suis pas rincée l’œil quand on voyait Luciano torse nu *regarde ailleurs* Plus sérieusement, ils sont vraiment agréables et collent merveilleusement bien à l’esprit du shôjo humoristique que nous avons sous les yeux tant lorsque les personnes sont sous forme normale que sous forme de chibi.

L’histoire, de son côté, continue d’avancer bien que comme mentionné un peu plus tôt nous ressentons de temps en temps un côté légèrement répétitif. Ce n’est pas fréquent, heureusement, et voir l’évolution au niveau des différentes relations est plutôt agréable. Parce que oui, comme d’autres personnages s’incrustent cela rajoute des liens entre chacun d’entre eux que ce soit ami d’enfance, camarades de classe, partenaire potentiel, amies, rencontres, etc. Cela nous permet de nous retrouver un peu plus facilement en certains personnages, de nous attacher à d’autres. Personnellement, caractériellement je me rapprocherais plutôt de Mizuki par exemple.

Au niveau de la couverture j’adore le mélange d’orange et de vert utilisé pour le texte *-* Le thème de l’ensevelissement est d’ailleurs toujours d’actualité avec les tomates pour notre plus grand plaisir – et moins celui d’un personnage qui doit être traumatisé – au point de m’avoir donné faim. Heureusement… J’avais des tomates sous la main (no fake… J’en ai vraiment mangé sur le coup TT’) Du côté de la traduction, c’était encore une fois un vrai régal de lire les répliques et les diverses manières de parler grâce au vocabulaire de chacun. Un très bon travail je trouve

Je continue de beaucoup aimer cette saga qui est un vrai baume au cœur remontant le moral à la moindre des occasions et ce, même s’il y a eu quelques petites répétitions. Après tout cela arrive et ne pose pas trop de problèmes vu que l’histoire continue son avancée. J’ai la légère impression qu’un triangle amoureux se prépare par contre… Mais peut-être n’est-ce qu’une idée. Seul les tomes suivant peuvent nous donner une idée et… Et comme dit dans l’article précédent je ne spoil pas. Cela serait tout à fait stupide et risquerait de ne plus donner envie de découvrir le titre (J’en connais qui hurlerait derrière leurs écrans aussi…)

Takane&Hana de Yuki Shiwasu reste donc une très, très bonne surprise que je dévore tel un bonbon doucement sucré et acidulé. Les tomes donnent le sourire et du peps lorsque l’on est plat ou quelque chose ne va pas, ils sont également un régal quand tout vas bien et nous donnent du baume au cœur.

Je parlerai des tomes suivants, bien entendu, et cela risque d’être demain si tout va bien. Bien sûr il n’y aura pas que ça et j’ai d’autres titres en stocks dont je dois vous parler. D’autres articles à fignoler également. Alors restez à l’écoute de votre Neko retardataire préférée !

Qu’avez-vous pensé de ce troisième tome ? Vers quoi pensez-vous que nous nous dirigeons ? Y a-t-il un personnage que vous préférez ? Vous êtes-vous rincé l’œil ? Qu’appréciez-vous dans la série pour le moment ?

Site de l’EditeurExtrait

Takane et Hana – Tome 2

Yop les matous ! Comment vous sentez-vous ? Ici, tout va bien. Il fait chaud pour une fois alors cela fait du bien après des périodes assez froides et je récupère de la journée de vendredi. Les enfants avaient beau être calmes, une matinée n’est jamais de tout repos ! D’ailleurs, j’étais rentrée armée de deux donuts que nous avons terminés de manger aujourd’hui. L’un était avec un glaçage à la cerise et de petits marshmallows quant au second il était fourré au tiramisu et possédait un glaçage plein de poudre cacaotée ainsi qu’un petit biscuit vraiment trop bon !

Mais je vais éviter de vous donner faim, surtout que la lecture dont je vais vous parler n’est pas en rapport avec de la nourriture. Nous retournons dans un manga shôjo sortit aux éditions Kazé et découvert grâce à Anita que je remercie une nouvelle fois ! Pour l’avis sur le tome un, suivez le guide !

« Takane et Hana »

takane-et-hana

6€79 – Shôjo – 192 pages

Hana a décidé de continuer à voir Takane malgré leurs différences. Mais ce n’est pas de tout repos ! En effet, invitée à une réception par le grand-père Takaba, la jeune fille doit à nouveau se faire passer pour sa sœur aînée ! Le subterfuge semble fonctionner, mais au détour d’une conversation Hana prend conscience du danger qu’encourt Takane si la vérité vient à s’ébruiter. Elle envisage alors d’espacer leurs rendez-vous… Chassez le Takane et il revient au galop ! ♥

Dans ce deuxième volume, nous retrouvons Hana et Takane toujours en rencontre arrangée pour notre plus grand plaisir ! La demoiselle devra, une nouvelle fois, se faire passer pour Yukari – sa sœur ainée – mais pour une lycéenne ce n’est pas toujours simple de faire plus vieux que son âge et certains doutes naîtront à cause de certaines discussions.

Ce tome était bien plus rythmé que le précédent, ne nous laissant pas du tout le temps de nous embêter durant la lecture et nous permettant de découvrir quelques autres personnages. Les deux amies d’Hana sont toujours présentes et cela fait plaisir de les voir apparaître car elles forment avec notre héroïne un chouette trio représentant parfaitement les différents caractères existants. Takane est, bien entendu, présent lui aussi et nous voyons d’autres facettes de sa personnalité ce qui est vraiment agréable. Non, il n’est pas qu’imbu de lui-même et cela fait plaisir de le voir dans diverses situations.

Bien entendu, Yukari et les parents d’Hana apparaissent également. Tous ayant un tempérament très différents de la demoiselle envers Takane et je me demande de qui elle tient tout de même ce fort caractère. Elle a sûrement dût se le forger au fil du temps. Sinon, dans ce tome deux nous voyons apparaître un autre bellâtre et… Et… bah en fait si je devais choisir entre Takane et lui, je pars vers lui *tousse* Pas de remarques s’il vous plait ! C’est d’ailleurs grâce à ce sympathique personnage que nous en apprenons plus sur Takane, même si j’ai eu un doute au début sur ses intentions. Il vaut mieux toujours se méfier… (… Bon par contre les craquages, ce n’est pas contrôlable *fuit loin*)

L’histoire évolue entre notre joyeux duo qui ne possède pas sa langue dans sa poche et ce pour notre plus grand plaisir. Les sentiments de ceux-ci grandissent également, ils font des choixparfois incompris par l’autre – et continuent leurs vies également. Hana en tant que lycéenne ne voulant pas poser de problèmes à Takane et Takane dans son métier de tous les jours. Le fait de revoir des personnages du tome précédent est également très agréable surtout qu’ils ont un vrai rôle à accomplir et pas seulement celui de faire-valoir et puis il y a les nouveaux. Enfin, LE nouveau principalement qui est un coup de cœur pour moi.

Aucun personnage ne se ressemble, tous possèdent leur propre caractère et avancent à leur rythme. Leurs visions peuvent être différentes, ils peuvent également être d’âges variés et pourtant on rit avec eux, on se demande comment la relation entre Hana et Takane va avancer et ce qu’il adviendra des autres protagonistes les entourant. On se sent mal pour Hana également lorsque celle-ci se force légèrement en faisant un choix, choix pas tout à fait simple vu les sentiments qu’elle ressent.

Les dessins sont vraiment agréables, dans le ton de l’œuvre et les moments où nous voyons des chibis ne sont pas hors contexte. C’est assez amusant de voir les personnages de manière rétrécie lors de certaines situations. Pour ce qui est de la traduction, je n’y ai vu aucun problème et les personnages possèdent leur propre manière de parler qui est bien retranscrite !

Et… Et… Je suis tellement contente d’avoir pu découvrir cette série *-* Bon comme vous le savez si vous avez lu mon avis précédent j’ai dévoré les 5 tomes à la suite ce qui ne m’aide pas dans l’écriture de mes avis sur le coup. Comme je ne veux pas spoil, je les relis afin d’être certaine que ce que je raconte ne se passe pas plus tard. Ce serait bête que je vous dise ce qui se passe après, non ? Les personnages me plaisent toujours autant, ils me redonnent le sourire et je pense pouvoir dire que j’ai trouvé mon personnage masculin préféré pour le moment avec l’italien que nous voyons apparaître dans celui-ci ♥ La fin du tome 2, fait que l’on se demande ce qu’il va se passer dans le troisième volume ce qui est franchement sympathique.

D’ailleurs, ce troisième volume je vais tenter de vous en parler au plus vite ! Les semaines trop chargées n’aident pas du tout à prendre de l’avance dans l’écriture des avis, mais vous l’aurez ! >.< Quand ? Prochainement. Ne soyez pas surpris si un autre avis apparait tel un Pokémon sauvage dans la soirée, vous savez que tout est possible avec moi. Sinon, l’article sur l’Unboxing de Fire Punch est presque terminé et je pourrai enfin vous parler de la box ! (Pas encore du manga, je le lis en ce moment alors encore un tout petit peu de patience ^^)

Et vous quavez-vous pensé de ce deuxième tome de Takane&Hana ? Y a-t-il un personnage que vous préféré pour le moment ? Comment pensez-vous que cela va évoluer entre nos personnages ?

 

Site de l’EditeurExtrait