Chroniques d’Eyridian – Le pays Noir

Coucou les matous, comment allez-vous ? Bien ? J’espère en tout cas ! Le week-end touche à sa fin, petit à petit, pourtant ça n’empêche pas certaine personne de travailler ou de réfléchir à ce qu’ils ont encore à faire. Que la reprise, pour ceux qui travaille, soit agréable et pour les autres profitez bien de vos vacances !

Aujourd’hui, je vous entraîne une nouvelle fois dans un ebook qui m’intriguait déjà depuis un moment alors j’ai été ravie lorsque j’ai pût me lancer dans sa lecture. Prêt à découvrir le titre mes matous romanesques ? Go !

« Chroniques d’Eyridian – Le Pays Noir »

28404-image_librairie

2€49(ebook)/7€50 – Fantasy – 112pages

Chaque pays a ses contes et légendes, ses monstres sous le lit et ses murmures apeurés. Chaque pays a ses mystères. Mais le mystère du Pays Noir, personne ne l’a jamais percé.

Lorsque Jerod, son grand frère adoré, traverse la frontière en promettant de revenir un an plus tard, Alyssa est certaine qu’il reviendra avec des dizaines d’histoires merveilleuses à raconter. Mais les mois passent, et Jerod ne revient toujours pas. La jeune fille décide alors de partir à sa recherche. En traversant la frontière, elle ne se doute pas qu’elle va changer le destin du monde à tout jamais…

Comme dit plus haut, le titre m’intriguait énormément lorsque je l’ai vu apparaître sur SimPlement Pro – Oui, oui, la plateforme que je mentionne assez souvent quand j’y pense – et j’ai été ravie de pouvoir me lancer à l’aventure lorsque les demandes ont été rouvertes ! Je remercie de tout mon cœur Mao P. pour m’avoir permit de découvrir le titre car ce fut une très belle aventure.

Comme le dit le résumé, Alyssa et Jerod sont membres de la même famille et plus précisément frère et sœur. Dit comme cela, cela peut sembler tout à fait habituel vu le nombre de roman ou de saga jeunesse ayant des personnages de même sang dans ses pages, mais comme toujours cela fonctionne merveilleusement bien. Ici, nous suivrons Alyssanotre adorable héroïne de ce faitqui partira à la recherche de son grand-frère disparu. Alyssa le retrouvera-t-elle ? Ceci est une bonne question dont je ne vous donnerai pas la réponse !

La demoiselle, que j’ai franchement bien apprécié suivre durant son périple, rencontrera également divers autres personnages. Vous connaissez sûrement vos classiques des peuples de la fantasy et bien vous retrouverez ici fae, trolls ou nains, mais ce ne seront pas les seuls car Le Pays Noir est peuplé de créatures surnaturelles. De l’être inoffensif au plus dangereux, Alyssa devra pourtant faire face et continuer sa quête malgré les difficultés pouvant apparaître. Une quête qui lui permettra d’en apprendre plus – tout comme nous, ce plaisir de la découverte est toujours vivant de mon petit cœur – sur  cet endroit mystique et inconnu où elle rencontrera divers autres personnages. Devra-t-elle les aider ? Seront-ils des alliés ou des ennemis ? Les réponses sont, comme toujours, dans les pages du roman, mais sachez qu’elle ne fera pas la route seule. Parce que bon, voyager c’est bien, mais le faire en groupe c’est mieux. On évite de se retrouver à parler aux arbres par exemple !

Revenons un peu sur Alyssa voulez-vous les matous ? Comment ça, non ? Mais je ne vous ai pratiquement rien dit d’elle petits Chacripan ! (Oui, je vous nomme avec un nom de Pokémon sans aucune gène) Bien que jeune, elle s’avère très intelligente tout en étant attachanteun peu comme Alex dans Le pays des Conteset se montre également débrouillarde au fil du temps. Bah oui, vous imaginez voyager sans savoir rien faire vous ? Oui, ça s’apprend et pas d’un coup de baguette magique, mais si vous n’êtes pas un minimum débrouillard dès le départ vous êtes dans la panade. De plus, comme d’autres personnages évolueront à ses côtés cela nous permettra également de découvrir ses forcesaka son intelligenceet ses faiblesses. Parce que comme tout le monde Alyssa en possède, sinon ça ne serait pas drôle !

Bien entendu, l’autre personnage dont on entend rapidement parler c’est Jerod. Le grand-frère d’Alyssa pour ceux qui auraient la mémoire poisson rouge… Ou une mémoire de gobelin, ça a une petite mémoire un gobelin, non ? Comment ça je tergiverse ? Ah, pardon… Donc revenons-en à Jerod qui s’avère être un garçonVous ne vous en doutiez pas, hein ?relativement aventureux et sûr de lui. Déjà adolescent, il est même devenu relativement séduisant d’après les dires… mais pour moi c’est aussi une tête à claque ! Bah oui, quelle idée de se rendre dans un coin d’où PERSONNE ne revient ?! Mis à part en étant suicidaire ou totalement irréfléchi, je ne trouve pas. Ah, les garçons parfois (ne me frappez pas !!!)

A leurs côtés, au tout début, nous découvrons leur mère adoptive que je trouvais vraiment choute. Adorable, sympathique, inquiète pour Alyssa et Jerod malgré tout et tenant à eux c’est réellement une bonne mère pour ce duo. Même si, d’une certaine manière, on ne l’écoutera pas trop vu que les deux partiront pour le Pays Noir… Parfois écouter sa mère – même adoptive – ça pourrait être pratique, mais à côté nous n’aurions pas vécu une belle aventure aux côtés d’Alyssa alors… Tant mieux qu’elle ai passé outre les protestations de sa mère adoptive.

Le roman est relativement court112 pages comme marqué sous la couverturemais ne possède pas de temps mort. Ne vous attendez pas à de l’ennui, parce qu’il n’y en aura pas surtout parce que le rythme est bien régulier et équilibré. L’intrigue, de son côté, est réellement agréable à découvrir bien que la fin peut sembler « facile » à première vue ou bien trop simple. Pourtant, elle s’avère également très, très logique si on suit l’histoire et les différents éléments apparaissant tout du long. De plus, suivre Alyssaque j’ai fini par renommer Alyly avec ma folie des surnomset Jerod fut tout de même bien sympathique et reposant, un bon moment de passer en leur compagnie et surtout avec celle d’Alyssa. Rahlala, que Jerod a de la chance d’avoir une sœur comme elle ! Rajoutons à tout cela que la lecture se fait de manière fluide et que les pages sont tournées sans que l’on ne s’en rende compte, cela nous fait une bonne lecture.

Du côté de la plume de l’auteur, elle est également très agréable à lire. Je l’ai même trouvée très douce durant la lecture tout en étant entraînante. Ne m’étant pas ennuyée un instant, je n’avais pas de difficulté à imaginer les lieux et puis il y a des illustrations ! Et les illustrations c’est toujours le bien – Enfin, pour moi qui les aime bien… Oui, je suis un grand chaton ! – qui apparaissent en fin de chapitre. Elles sont certes simples, mais rajoute un petit quelque chose en plus toujours appréciable. Ou alors c’est mon côté enfant qui parle… C’est possible aussi. Puis la couverture est ce qui m’a captivée, en plus du résumé, alors comme quoi parfois la couverture donne le ton de ce que l’on s’apprête à lire ! Surtout qu’elle reflète comme il se doit les dernières pages.

Ah… Je serais bien restée un peu plus longtemps aux côtés des personnages pour ma part, ils me manquent déjà. J’espère pouvoir les retrouver, un jour, parce qu’ils étaient franchement sympathiques. Il peut permettre de découvrir la fantasy aux plus jeunes tout en douceurNe les lancer pas directement sur le Seigneur des Anneaux, cela peut être radical sur certainsmais les plus âgés, comme moi, peuvent également passer un bon moment et se changer les idées. J’en suis ressortie avec un doux sourire sur les lèvres pour ma part.

Et bien mes matous, avez-vous lu ce titre ? Qu’en avez-vous pensé si c’est le cas ? Compteriez-vous l’essayer ?

 

Site de l’auteurTwitterFacebookInstagramSimPlement

Coeur de Hérisson – Tome 1

Coucou les matous, comment allez-vous ? Pas trop fatigués ? Vous avez sûrement remarqué que j’ai reçu il n’y a pas très longtemps le tome 1 du manga « Cœur de Hérisson » grâce à Kazé et à Anita que je remercie une nouvelle fois et je suis ravie de pouvoir vous en parler sur le blog. Merci beaucoup ♥

Êtes-vous prêt à découvrir cette comédie scolaire romantique ? Oui ? Et bien c’est partit !

« Cœur de Hérisson »

c_ur_de_herisson_4422

6€79 – Shôjo – 192 pages

Bagarreur et solitaire, Hozuki a la réputation d’être le mauvais garçon du lycée. Seule Kii, une fille de sa classe, comprend que, tel un hérisson qui se replie sur lui-même, l’attitude d’Hozuki n’est qu’un réflexe de défense. Peu à peu, le garçon-hérisson basse sa garde et Kii tombe sous son charme. Mais, entre amour et amitié, leur relation s’annonce compliquée.

Nous suivons Kii, une demoiselle toute mignonne adorant les hérissons, qui se rapproche petit à petit de Hozuki, un garçon de sa classe bagarreur et solitaire à première vue. Parce que oui, les apparences peuvent être trompeuses !

L’histoire de Nao Hinachi, somme toute habituelle dans les shôjos, nous entraîne tout de même dans un univers remplit de douceur. Une douceur qui ne peut pas laisser totalement de marbre à moins d’être totalement insensible, car les protagonistes sont vraiment mignons dans leurs manières d’être souvent maladroites. Certes, c’est encore une histoire d’amour se déroulant entre deux lycéens, mais de temps en temps cela ne peut pas faire de mal de se relancer dans ce genre. Je dois même avouer qu’une scène m’a assez surprise lorsqu’elle est arrivée dans le manga.

Pour ce qui est des personnages, ils peuvent sembler assez habituels. Après tout, Kii peut s’avérer assez naïve à ses heures perdues, quant à Hozuki nous nous doutons parfaitement qu’il n’est pas ce qu’il semble être. Pourtant, nous nous accrochons à eux, au côté mignon de leur relation. Bien sûr, il n’y a pas qu’eux et à leurs côtés apparaitrons d’autres personnages. Des camarades de classe, des amis, divers protagonistes et tous prennent place dans l’histoire et l’entourage de Kii et Hozuki. Tous possèdent une existence réelle, que ce soit dans le passé ou le présent et nous permettent d’en savoir un peu plus sur les personnalités de notre petit duo.

Au niveau du dessin, je le trouvais vraiment doux et mignon (mention spéciale pour les hérissons… J’en veux un !!!) Ils collaient parfaitement à l’histoire, étaient agréables à l’œil et tout en douces rondeurs. Difficile de ne pas fondre devant le design présent si l’on apprécie les shôjos tout doux et classiques un minimum. Certes, tous les publics ne seront pas des cibles, mais pour ma part cela m’a fait du bien de le lire cet adorable manga.

La traduction de Sonia Hadj, de son côté, nous permettait de voir les différents caractères, les manières de parler et surtout ce que ressentaient les personnages. On voit l’évolution de Kii, mais également celle d’Hozuki dans ce premier volume et ce même dans leur manière de parler et d’être qui sont bien retranscrites lorsqu’il y a une discussion.

Pour conclure ce petit avis sur ce manga tout mignon en 5 tomes, je suis pressée de découvrir ce que réserve le futur à Kii et Hozuki. D’ailleurs, je me demande si nous verrons un peu plus le véritable hérisson de la demoiselle que l’on connait, mais voit peu. J’ai réellement trouvé ce premier tome adorable, bien que certains seraient capables de dire « cliché » pourtant à mes yeux, bien que remplit de bons sentiments, ce fut un agréable moment de passé en compagnie des personnages. D’ailleurs, la fin du premier tome nous permet de nous donner une idée de ce qui nous attend dans le second. A voir ce que cela donnera, mais je suis certaine de passer un agréable moment ! Coeur de Hérisson fut donc une très belle surprise ♥

Site de l’EditeurExtrait

Les achats du mois de… Décembre

Coucou les matous ! Le mois de Décembre c’est bien passé ? Vous avez reçu plein de cadeaux ? Personnellement, j’aurai découvert la bibliothèque se trouvant à Namur et je suis bien contente de m’être perdue un peu en ville sur le coup ♥ Cela me permettra de lire certains mangas que je ne trouve peut-être pas obligatoirement ou d’en essayer d’autres avant de me lancer… En tout cas, ce qui est sûr c’est que niveau découvertes cela devrait aller !

L’année vient de débuter, mais qui dit début d’une nouvelle année dit… Nouveau mois. Voici donc le récap’ de tout ce que j’ai eu entre les mains le mois passé (et que j’ai acheté dans la plupart des cas) Pour ceux que ça intéresse un bilan pour l’année 2016 est sortit le 1 janvier (et pour ceux ne l’ayant pas encore lu, c’est que beaucoup l’ont déjà vu)

Service presse :

♫ 1 petit arrivant. ♫

black-clover-1-kaze

  • Black Clover (KazéTome 1)

La suite arrivera également dès que cela sera possible au fil des semaines 😀

Suites :

♫ 8 achats pour deux séries terminées ♫

  • Food Wars ! (Delcourt/Tonkam – Tome 14)
  • Food Wars ! L’étoile (Delcourt/Tonkam – Tome 2)
  • Magdala Alchemist Path (Ototo – Tomes 3 & 4) [Terminée]
  • Magi The Labyrinth of Magic (Kurokawa – Tome 24)
  • Q-Kou (Ki-Oon Tomes 3 & 4) [Terminée]
  • Save Me Pythie (Kana – Tome 5)

Vous vous demandez sûrement la raison pour laquelle je ne mets pas [Terminée] à côté de Save Me Pythie et bien c’est tout simple… J’ai tout lu, mais n’ai pas tous les volumes à la maison. Alors, je dois encore les acheter >.< *veut la collection complète*

Nouveautés :

♫ 2 achats ♫

  • Shirayuki aux cheveux rouges (KanaTome 1)
  • Yo-Kai Watch (KazéTome 1)

J’aurai presque chroniqué toutes mes nouveautés du mois de décembre quand on y pense oo’ Bon bah, Shirayuki aux cheveux rouges arrivera sûrement dans le courant du mois de janvier si tout va bien !

Emprunts :

♦ 4 petits emprunts ♦

  • Golden Kamui (Ki-Oon – Tomes 1 & 2)
  • Sorcière&Ténèbres (Komikku – Tomes 1 & 2) [Terminée]

Deux univers très différents sur le coup. Une série toujours en cours alors que l’autre est déjà finie. Vous vous doutez que je vais vous en parler sur le blog dès que possible après tout, tout est déjà écrit dans mon cahier spécial chroniques ! De jolies découvertes en tout cas !

Cadeaux de Noël :

♦ 7 mangas (qui en feraient 14 s’ils étaient en tomes simples) et 1 Blu-ray ♦

  • L’Attaque des Titans (7 Doubles tomes Belgique Loisir = 14 tomes Pika)
  • Baccano (Blu-ray)
  • Bravely Second (3DS)

L’Attaque des Titans ou le manga que je n’avais pas du tout essayé lors de sa sortie et que ma mère a décidé de m’offrir pour Noël. Le carton les contenant pesait une tonne n’empêche, je comprends mieux pourquoi le facteur avait du mal, ahaha. Comme je les lis pour le moment je peux dire que c’est une agréable surprise ! Pour Baccano, c’est mon père qui me l’a offert, pareil pour Bravely Second, et j’en avais envie depuis un bon moment ♥ Ah et je n’ai mit qu’une couverture sur deux en image par simple facilité *tousse*

Goodies :

  • Peluche – Zeus poulet (Save Me Pythie)
  • Figurine – Komajiro [+ médaillon] (Yo-Kai Watch)
  • Médaillons – Jibanyan fureur du chaton (Yo-Kai Watch)

Deux goodies provenant de mangas, c’est-à-dire la peluche vraiment trop, trop douce et adorable qui trône non loin de mon lit à présent et le médaillon de Jibanyan. Pour moi qui en achète lorsque cela est possible c’était une aubaine ♥


En soit, pas mal de découvertes durant le mois de décembre. Entre un nouveau lieu – parce que non, je ne situais pas du tout la bibli’ – et des mangas par-ci par-là, il faut avouer que c’était assez vivant ! J’ai ajouté une partie « Goodies » vu que j’en avais pour une fois (dont l’un est, encore, un cadeau de ma mère ♥) Passons rapidement à la suite à présent !


Que vais-je terminer dans les prochains mois ?

12 achats plus que probables dans les mois qui suivront afin de finir l’une ou l’autre série.

  • Library Wars – Love and War [Glénat ; 15 tomes][Il me manque 5 tomes]
  • Alice au royaume de Joker [Ki-Oon ; 7 tomes][Il me manque 4 tomes]
  • Save Me Pythie [Kana ; 5 tomes][Il me manque 3 tomes]

Que vais-je, probablement, débuter ?

  • Orange [Akata ; 5 tomes]
  • Card Captor Sakura [Pika ; ?][Si l’édition Anniversaire/2017 sort enfin **]
  • Baby-sitters [Glénat ; ?][Envie redonnée par MinehaOtaku sur Twitter]
  • Space Brothers [Pika ; ?][L’envie de le débuter a été donnée par Nintenn (Le Dévorêve)]

Pfiou 😀 J’aurai pas mal écrit sur le coup malgré moi oo’

Et vous, qu’avez-vous lu ou découvert ? Qu’avez-vous reçu comme cadeau ? Avez-vous des titres à conseiller ? ^o^

Achats du mois… Novembre

Coucou les matous ! Ce mois-ci j’aurai un petit peu moins acheté que durant le mois d’Octobre, par contre j’aurai reçu mon tout premier service presse (Merci Kazé !) et terminé une série. Pour ce qui est du nombre d’articles sur le blog, le mois de Novembre aura été un peu plus riche que d’autres ce qui n’est pas pour me déplaire ♥

Service Presse :

1 petit manga est arrivé 🙂

 kurokosbasket_extragame1_3d_0x600

  • Kazé – Kuroko’s Basket Extra Game (Tome 1)

Suites :

7 achats ; 1 série terminée

  • Monochrome Animals (Glénat – Tomes 10 ; 11 ; 12) [Terminée]
  • Les enfants de la Baleine (GlénatTome 5)
  • Blue Exorcist (Kazé – Tome 6)
  • Magdala – Alchemist Path (OtotoTome 2)
  • My Hero Academia (Ki-Oon – Tome 6)

Nouveautés :

2 achats

  • Ugly Princess (Akata – Tome 1)
  • Perfect World (AkataTome 1)

Quelles sont les séries que je compte terminer durant les prochains mois ?

Cela fait un total de 4 tomes à acheter.

  • Q – Kou (Ki-Oon; 4 tomes) => Manque 2 tomes
  • Magdala – Alchemist Path (Ototo; 4 tomes) => Manque 2 tomes.

Quelles sont les séries que je commencerai peut-être ?

  • L’étranger de la plage (IDP ; One Shot)
  • Les pommes miracles (Akata ; One Shot)
  • Orange (Akata ; 5 tomes)
  • Une sacrée mamie (Delcourt/Tonkam ; 11 tomes)

Dans les tomes du mois d’Octobre à chroniquer, il me reste deux One Shot. Sinon ce sont des séries dans lesquelles j’étais déjà avancée et pour lesquelles je n’avais pas encore écrit d’avis. Pour le reste, j’ai hâte de découvrir ce que me réservera le mois de Décembre et je me demande s’il y aura de la neige cette année.

Et de votre côté, quels ont été vos achats et vos découvertes ? Qu’avez-vous lu ?

Kuroko’s Basket Extra Game – Tome 1

Coucou les matous, comment allez-vous ? Pas trop fatigués en cette période de l’année bien plus fraiche et sombre que les autres ? Vous vous demandez dans quoi nous allons nous lancer aujourd’hui ? Hm… Ah, mais la réponse est simple ! D’ailleurs, si je peux vous en faire la chronique aujourd’hui c’est grâce aux éditions Kazé et à Anita qui m’ont fait confiance pour en parler en me l’envoyant et que je remercie vraiment En librairie, le manga était sorti le 9 novembre 2016 (en même temps que le tome 30) et c’est toujours Tadatoshi Fujimaki qui s’en occupe.

« Kuroko’s Basket Extra Game »

kurokosbasket_extragame1_3d_0x600

6€79 – Shônen – 192pages

À l’occasion d’un match amical universitaire de street basket, le Japon accueille la redoutable équipe américaine des Jabberwock. Mais à l’issue de la rencontre, les insultes du victorieux capitaine américain font sortir le père de Riko de ses gonds. Après un défi jeté en bonne et due forme, Kagetora réunit Kuroko et Kagami ainsi que les membres de la mythique Génération Miracle ! Plus motivée que jamais, notre dream team ne dispose que d’une semaine pour se préparer à l’affrontement !

Nous retrouvons Kuroko et les différents personnages de « Kuroko’s Basket » dans cette 1ère mi-temps (c’est-à-dire dans ce tome 1) et découvrons une équipe américaine : Les Jabberwock. Oui, comme le Jabberwocky d’Alice au Pays des Merveilles qui fût vaincu par la Vorpal Sword. D’ailleurs, ce deuxième nom est celui de l’équipe composée des membres de la Génération des Miracles, Kagami et trois autres personnages dont je vous laisse la surprise. [Moi je fais la danse de la joie d’avoir revu mes trois chouchous en très peu de temps] L’équipe japonaise devra donc affronter l’américaine pour leur rabattre le caquet.

Les personnages restent fidèles à eux-mêmes, ainsi vous pouvez être certain de retrouver l’objet porte-bonheur de Midorima ou le côté fantomatique de Kuroko lors de certains passages (Mais sérieux Tetsu’, t’es timbré !). Leurs tempéraments et caractères, leurs légères animosités, mais également leur envie de jouer au basket. Ce sport qui nous a déjà fait vibrer durant les tomes de « Kuroko’s Basket » est de retour, mais sous une forme légèrement différente. J’ai bien aimé les voir travailler ensemble alors que cela ne devait vraiment pas être simple vu leurs caractères.

Dans les 30 volumes précédant celui-ci nous avions droit au basket-ball classique si l’on retire certaines techniques et bien, à présent, nous avons droit au street basket. Yep, celui qui se joue en rue ou sur les terrains se trouvant principalement en extérieur. Celui qui était également pratiqué, dans son enfance, par Aomine et bien entendu par certains joueurs nous venant d’Amérique tel que Kagami ou Himuro. Vous vous doutez qu’il ne se joue pas totalement comme le basket traditionnel et l’on s’en rend compte lors de certaines scènes se déroulant durant les matchs. Et je dois avouer que j’avais envie d’hurler sur l’équipe de Jabberwock à cause de certains de leurs comportements !

Les dessins sont dans la lignée du dernier tome et j’apprécie assez l’apparence des nouveaux personnages ainsi que celle des principaux. J’ai juste un souci avec les coupes de cheveux de Midorima et de Murasakibara que je trouvais assez plates par moment, comme s’ils avaient eu un pot de laque sur la chevelure… M’enfin, ce n’est pas si gênant que ça au fond et l’on s’habitue assez vite à leurs coupes. On voit la belle évolution depuis le tout début de « Kuroko’s Basket » et encore plus dans ce volume où les actions sont, comme auparavant, très bien réalisées et nous font ressentir la vitesse du jeu.

L’histoire en elle-même reste excessivement prenante et en arrivant à la dernière page de cette première mi-temps j’avais déjà envie d’entamer la seconde ! J’ai également bien ris avec les bêtisiers, toujours aussi amusants et nous montrant une scène légèrement modifiée. D’ailleurs, j’ai bien apprécié la partie « Après la Winter Cup » où l’on a droit à quelques scènes se déroulant après le match final de « Kuroko’s Basket » et où l’on peut découvrir les différentes équipes avec de légères différences. Après tout, certains des joueurs essayaient d’entrer dans l’une ou l’autre université étant donné qu’ils se trouvaient en dernière année de lycée alors que d’autres arrivaient seulement vu qu’ils ont quitté l’un des nombreux collèges japonais.

Pour ceux ayant déjà apprécié la première partie, « Kuroko’s Basket Extra Game » les ravira plus que probablement. Les personnages ayant grandit, ils ont également un peu mûrit – oui, seulement un peu – et sont eux-mêmes malgré tout. Leurs caractères n’ont pas tant changé que cela, si l’on retire certains détails et si l’on appréciait déjà un personnage auparavant cela sera toujours le cas à présent. Le manga en lui-même est de bonne qualité, le papier est assez épais et blanc. Je n’ai vu aucune coquille durant ma lecture et toutes les cases étaient lisibles (Aucune n’était allez se perdre dans un coin illisible) quant à l’encre elle n’a pas du tout fini sur les doigts, ce qui est une bonne chose !

Hâte de lire et de voir ce que nous réservera le tome 2 durant ce match où personne ne veut perdre !

Et vous qu’en avez-vous pensé ? L’avez-vous lu ? Comptez-vous le lire ? Comment auriez-vous réagit en voyant le comportement des membres de Jabberwock ?

Site de l’EditeurExtrait


Blabla en plus : Si vous devez apprendre l’anglais, ne le faite surtout pas avec Aomine et Kise 🙂 Préférez vous diriger vers d’autres personnages tel qu’Akashi ou Kuroko ^o^