The Promised Neverland – Tome 1

Coucou les matous ! Comment allez-vous aujourd’hui ? J’espère que vous êtes en forme ! Il fait chaud aujourd’hui, très chaud, mais n’hésitez pas à profiter de cette météo estivale pour passer du temps à l’extérieur, cela ne fait jamais de mal !

Reçu en même temps que le kit presse – voir l’unboxing – il s’avère que ce premier tome est l’épreuve non corrigée. Je remercie, d’ailleurs, les éditions Kazé et Anita pour l’envoi m’ayant permit de rencontrer « Maman » et de déjà rester sur mes gardes. Vous êtes prêt les matous, on entre à Grace Field House !

« The Promised Neverland »

the-promised-neverland-tome-1-1000069

6€79 – Seinen – 192 pages

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de “Maman”, qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

The Promised Neverland est l’un des titres attendu par la majeure partie des gens cette année et qui sortira en ce mois d’avril – plus précisément le 25 – ce faisant on en entend énormément parler. Une soirée spéciale avait d’ailleurs eu lieu, mais suite à pas mal de choses je n’ai pas sût m’y rendre par contre j’espère que tout ceux qui étaient invités et qui s’y sont rendus ont passé un bon moment ! Mais tournons nous donc vers le manga, tout du moins sur l’épreuve non corrigée, afin de savoir de quoi ce dernier nous parle et de découvrir les secrets de ce titre qui en est remplit !

Nous découvrons Emma et les différents pensionnaires de l’orphelinat géré par « Maman », une adulte s’occupant d’eux depuis qu’ils sont bébés et leur faisant passer différents tests au fil des jours, semaines, mois et années. L’ambiance est chaleureuse, gaie, bon enfant et tous semblent vivre paisiblement. Seule une question subsiste :

« Pourquoi ne peuvent-ils pas sortir de l’orphelinat et découvrir le monde extérieur ? »

La réponse viendra au fil du tome, une réponse pouvant surprendre vu qu’à première vue on ne s’attend pas à voir ce genre de chose. Les émotions se succèdent au fil des pages, nous faisant passer du bonheur à l’angoisse en réalisant que ce que nous apercevons n’est peut-être pas vrai. Que ressent réellement Maman, pourquoi fait-elle cela, qu’est-ce qu’il se passe réellement dans le monde ? L’histoire avance, nous révèle ses secrets et nous fait mettre les pieds dans un orphelinat que l’on ne quittera sûrement jamais réellement. Le piège se referme autour des personnages, de nous et l’on se met aisément à espérer en leur compagnie, être en accord avec l’un ou l’autre.

Du trio de base composé d’Emma, Norman et Ray ma préférence va vers la rouquine qui est certes intelligente, mais qui est bien plus athlétique que les autres. Ses sentiments se lisent facilement, c’est un livre ouvert et elle prendra énormément sur elle pour ne pas être repérée tout en prenant soin des autres. Norman et Ray possède également leurs points forts et points faibles, le trio se complétant sans difficulté et le rendant redoutable quand on y pense. Leurs personnalités, charismes et forces réunies leurs permettront sûrement d’avancer par delà les épreuves qui les attendent.

Durant un bon moment on ne voit qu’un seul personnage adulte, ce dernier étant « Maman ». Ce faisant, je me demandais jusqu’à un certain moment si la majeure partie des adultes avaient disparu, un peu comme dans d’autres licences, et j’aurai eu ma réponse dans ce tome. Je n’en dirai pas plus afin de ne pas vous spoil lorsque vous découvrirez le titre.

Par rapport aux différents protagonistes présents, ils ont tous des caractères différents. Les plus jeunes se montrent bien plus enfantins que les plus grands, certains sont plus sérieux que d’autres et leurs physiques montrent des ethnies diverses et variées. Etant donné qu’ils vivent dans l’orphelinat, ils se considèrent tous comme des frères et sœurs mêlant ainsi rivalité, amusement et complicité entre eux. De plus, si l’on y regarde de plus près, tous possède un numéro tatoué sur le cou qui possède une signification précise que l’on découvre au fil des pages.

Chaque détail possède son importance tant au niveau des personnages que des décors voire même les informations données car tout cela fait avancer l’histoire. Même si l’atmosphère était bon enfant au début, elle prend des allures plus oppressante au fil du temps, des découvertes et il est possible de rater un petit élément lorsqu’on n’y prête pas attention. Après tout, il est facile de cacher quelque chose lorsque ce dernier paraît normal. Ouvrez les yeux, chers matous, parce que je suis certaine que Grace Field House recèle de secrets et ce à chaque coin de couloirs !

Le dessin est agréable à l’œil et permet de reconnaître les lieux, les êtres et les éléments sans aucune difficulté. Lors de ma première lecture je ne m’étais pas attardée sur chacun des décors présents, ce que j’ai fait durant la seconde afin de découvrir des changements ou tout simplement me rendre compte que certains personnages ont leurs manières de se comporter qui  changent. Comme si l’inquiétude gagnait petit à petit ce paradis qui n’en est pas réellement un, comme si le titre nous entraînait lui aussi dans ses mystères. Je me suis mise à me demander ce que je ferais dans une  telle situation, si je savais ce qu’Emma et Norman ont découvert, si j’en aurais le courage… Ces questions me trottent toujours dans la tête depuis que j’ai refermé le volume.

Pour ce qui est de l’édition, j’aurai du mal à réellement en parler cette fois vu que c’était l’épreuve non corrigée. Bien que ce ne soit pas le tome final, les pages étaient assez épaisseset pas trop coupantes… Je suis pas douée dernièrement permettant d’éviter de voir la suite des événements. Les trames et l’encre restaient également à leurs places, nous faisant apparaître les êtres sans difficultés quant à la traduction, mon cerveau n’a pas retenu d’erreurs majeures ce qui signifie qu’elles ne devaient pas être aussi grosses qu’un immeuble de dix étages.

The Promised Neverland fut réellement une belle surprise que je n’attendais pas. Le titre signifiant « Le pays imaginaire promis » (si je ne me trompe pas avec mon anglais à deux centimes) nous montre sans difficulté que quelque chose cloche par rapport à ce  monde composé presque essentiellement d’enfants tout en me rappelant le Pays Imaginaire présent dans Peter Pan. Un univers aux apparences trompeuses et qui devient de plus en plus oppressant au fil du temps. J’ai eu du mal à quitter ce premier tome et j’aurais bien aimé directement enchaîner avec la suite…

The Promised Neverland - Tome 1

Et vous les matous, comptez-vous tenter le titre ? Comptez-vous vous lancer directement ou attendre un peu ? Le connaissiez-vous ?

Site de l’éditeurExtrait Mini site

Le petit journal nekoien #14

b2ffa8e0

Chiot – Anime inconnu

Coucou les matous, comment allez-vous en ce lundi pluvieux ? Hm ? Oui, j’ai sauté la semaine passée car j’ai été un peu, beaucoup, occupée malgré moi… Heureusement que cela arrive peu au fond. Résultat, celui présent aujourd’hui comporte les deux dernières semaines ! Oui, c’est un petit journal très complet sur le coup. Trop, trop de choses…

Prêt à vous lancer dans la lecture les matous ? Prenez votre bol de lait et les cookies dans le pot et on est partit !

1b365c9432c53c139dbd8f6230294405-cat-silhouette-tattoo-design

« Le cœur bat, rapidement, alors que le regard de l’être se perd dans l’horizon. »

« Test écrit » Un test réalisé dans le cadre de ma recherche d’emploi afin d’être prise dans une réserve de caissiers. Au final, les résultats sont tombés ce matin et je ne suis malheureusement pas reprise… Je finirai bien par trouver ! Même en ayant échoué, cela me fait une expérience en plus !

« Formations » L’une des formations a prit fin dans les semaines s’étant écoulées. Celle en jobcoaching est donc totalement finie à présent et il ne me reste plus que celle en HTML pour le moment qui avance à son rythme. J’ai tout de même pas mal apprit durant la première formation et j’apprends toujours énormément avec celle qui suit son chemin. C’est réellement intéressant en tout cas !

« Travaux » Le coin avec ma bibliothèque est, enfin, officiellement terminé ! Bon, il y a encore des livres et mangas à ranger, mais au moins c’est enfin fait… Peinture, déplacement de meubles, début de rangement des ouvrages et anciennement, parce que cela fait un moment, création de la bibliothèque en elle-même. Il en aura fallu du temps, mais je suis aux anges.

« Anniversaire » Il n’y a pas eu que le blog’anniversaire d’Omoshiroi Project durant les quelques semaines qui se sont écoulées. Et non, une petite fille que je connais fêtait le sien aussi faisant que samedi j’aidais sa maman (qui est une amie) à tout préparer comme il se doit. Comme la fillette n’a que 2 ans, on se doute parfaitement que la fête n’a pas duré jusqu’au bout de la nuit lorsque cette dernière a débuté, mais elle lui a tout de même permit de voir plein de gens qu’elle appréciait tout en ayant, déjà, des étoiles plein les yeux ce qui est le plus important.

« Petites refontes des index » Et oui, je m’amuse ces derniers temps à les remettre à jour ou à les modifier légèrement. Il faut encore que je mette à jour celui des romans qui comprendra également les  recueils de poésie. Petit à petit tout ça avance et je trouve ça vraiment chouette !

« Perles à repasser » Mon amusement du moment et je réalise de plus en plus que créer quelque chose me manquait terriblement. Même si c’est du pixel art effectué par ce biais, cela me fait un bien fou d’en faire. Certes, je suis encore débutante, mais tout le monde débute à ce niveau non ? Et tant que l’on fait quelque chose que l’on apprécie, c’est le plus important je trouve !

« 500px » Mais quel est ce drôle de nom, me direz-vous ? Un site de photo sur lequel je me suis inscrite. Bon, je n’ai encore rien mit du tout dessus ayant été un peu trop occupée, mais ça ne tardera pas ! Site ; Profile

« Steam » Je suis enfin dessus ! D’ailleurs un certain renardeau aura sauté sur l’occasion pour m’ajouter, depuis le temps qu’il attendait le pauvre. Je remercie d’ailleurs les deux personnes m’ayant envoyé un jeu ainsi que les bons plans très utiles présents sur le Discord géré par le petit renard ♥ Vous êtes tous adorables là-bas et je ne m’attendais tellement pas à en recevoir. N’empêche, Steam est une vraie mine de découvertes pour moi niveau gaming ! Profile

279a34a596a9fba654e2dc14cc79cd1a

« Il pense à ce qu’il désire vraiment, ce que son propre cœur veut et non plus à ce que souhaite la société. »

« L’école sans nom » Oui, oui, c’est un texte débuté suite à une discussion sur Discord sauf que le pauvre établissement scolaire n’a toujours pas de nom à l’heure qu’il est. C’est une école un peu différente de celle que nous connaissons tous vu que les notes scolaires ne priment pas, que chaque étudiants reçoit un téléphone portable spécial sur lequel il choisit la « compétence » qu’il montera grâce aux cours (Chimie, Math, etc entre dedans) et qu’en fonction de son évolution des rangs peuvent apparaître. Oui, c’est basé sur les RPG, surtout que le téléphone possède également la barre d’expérience de l’étudiant, mais c’est funny à écrire ♥

tumblr_inline_ne686jzzxi1qbiwtr

« Une société désirant tant que toutes personnes se ressemblent, que ceux n’étant pas comme tous soient vu de manière différente. »

« Hamtaro » Et oui, je me suis relancée dans Hamtaro lorsque j’étais un peu plus fatiguée et en VF sur le coup vu que je ne trouve pas la VOSTFR. Ce petit hamster m’aura rappelé pas mal de souvenirs et j’avais totalement oublié que la petite bande était presque au complet dès le deuxième épisode. Je n’hésiterai pas à relancer, de temps en temps, un épisode pour retourner en enfance ! Vu 2 épisodes.

 

« Aikatsu Stars ! » Mais Neko, pourquoi as-tu débuté cet anime alors qu’il y en a encore tant dans ta liste et qu’il n’était pas du tout prévu ? Tout simplement parce que… J’ai eu envie TwT Oui, ce n’est pas une bonne raison surtout qu’il y plus de 80 épisodes de sortit si je ne me trompe pas, mais allez savoir j’avais envie d’une petite histoire toute simple et choupinette… Et bah c’est tombé sur un anime d’idoles. Ironiquement, j’accroche encore assez et je suis curieuse de voir comment évoluera notre héroïne, même s’il n’y a pas énormément de surprise au fond. Vu 12 épisodes.

« Les nouveaux héros » J’avais profité des -80% de Blokker pour repartir avec le DVD (et celui de Volt au passage) avant de le regarder tranquillement à la maison. Comme pas mal de monde je l’avais déjà vu, mais cela faisait un bon moment et comme je suis dans une période achat DVD Disney lorsque je les trouve à bas prix… C’était le bon moment ! J’apprécie toujours autant retrouver Baymax, Hiro et tous les autres au point que je ne voulais pas du tout que le film s’arrête. Et puis… un robot comme Baymax qui n’en voudrait pas ? ** Film d’animation.

« Thor : Ragnarok » Une petite sortie au ciné’ avec quelqu’un qui se reconnaîtra aisément ♥ 🙂 J’ai passé un bon moment devant le film qui n’aura vraiment pas été ennuyant. Retrouver Thor et compagnie (Bah quoi ?) était un vrai délice, un moment tant marrant qu’avec de l’action et ce sans s’ennuyer. J’aurai juste voulu voir Loki-Loki avec FenFen, mais bon on fera avec ! De quoi mes surnoms ? Ils sont bien ! Je le re-regarderai avec plaisir en tout cas ! Film.

 

« Mushishi » J’ai enfin débuté mes DVD ! Il était tant, je sais… Mais bon, devoir attendre que le salon soit libre ne m’aidait pas. De plus, la télé se trouvant dans ma chambre était un peu bloquée par les piles de livres attendant d’être rangées ce qui est chose faite maintenant. Résultat, je peux me lancer ! Et je ne regrette pas du tout. C’est réellement magnifique, du moins à mes yeux, et très poétique/philosophique à sa manière. Les deux épisodes vu m’ont réellement captivée et j’en parlais même, juste après, avec Maman Neko même si la pauvre était déjà claquée cela ne l’a pas empêché de m’écouter. Peut-être regardera-t-elle avec moi un épisode un jour ? Vu 2 épisodes.

2e979fb3697a1aac6422361c877eed82-drawing-pictures-artwork-ideas

« Pourtant il le sait, le véritable bonheur est d’être soi-même et non pas une copie parfaite de tout ceux que l’on croise au quotidien. »

« Fallout Shelter » Tous les jeux joués ces derniers temps sont sur Steam et comme je ne sais pas dépenser de sousous sur la plateforme pour le moment je joue principalement avec les jeux gratuits que je trouve. Fallout Shelter fut l’une des premières découvertes et l’un des jeux dans lequel j’aurai passé le plus d’heure pour le moment entre deux occupations. Gérer l’abri est vraiment prenant, surtout quand on débute également les quêtes et qu’il devient de plus en plus grand. Je ne suis pas encore hyper douée, mais ils tiennent le coup mes petits personnages qui travaillent et partent, de temps en temps, dans les terres désolées.

« LunaOnline : Reborn » Un MMORPG en anglais se trouvant également sur Steam et auquel je m’amuse lorsque j’en ai la possibilité. Le personnage que j’ai créé est une petite « Elf Rogue » qui monte petit à petit de niveau au fil des combats et des quêtes. Pourquoi cette classe ? Pour la simple et bonne raison que j’adore attaquer à distance, mais que je ne suis pas très tournée sortilège dans ce genre de jeu. Un arc, c’est parfait ♥ Le design est vraiment adorable également et plein de couleurs, j’aime énormément ce genre d’atmosphère !

« Seasons after Fall » L’un des jeux que l’on m’a offert ♥ D’ailleurs, je remercie une nouvelle fois MrBigaston pour celui-ci dans lequel je me suis déjà un peu plongée. Il est juste… magnifique ! Je passe souvent un bon moment à observer les lieux plus qu’à avancer dans la quête… Pour le peu auquel j’ai déjà joué, c’est réellement un très bon jeu avec une histoire que je désire ardemment découvrir. Petit à petit, Neko avancera dans l’histoire du jeu !

« Digimon Masters Online » Pour le moment, je l’ai seulement testé et dès le départ j’arrive à être bloquée… J’ai du mal avec le clavier américain et je ne trouve pas comment changer les touches pour le moment. Il faudra donc que je m’entraîne un peu au fil des jours avec les bonnes touches de déplacements afin d’arrêter de foncer dans les poteaux ou les barrières… Sinon, pour le peu que j’ai vu les Digimon sont tout à fait potable, il est juste dommage de devoir débloquer les autres dès le début… Je ne sais pas s’il est possible de changer de Digimon en cours de route ou s’il faut tout recommencer… Pareil pour les personnages – que l’on croise aussi dans le jeu, ça fait assez bizarre de voir quelqu’un avec la même tête que nous en train de nous parler – qui doivent se débloquer, eux aussi, au fil du temps. Je verrai bien, j’ai le temps après tout !

« Doki Doki Literature Club » Un Visual Novel, ça change un peu n’est-ce pas ? J’étais assez curieuse par rapport aux avis et là où j’en suis c’est encore assez mignon, pourtant si je me fie à ce qui est dit « Ce jeu ne convient pas aux enfants ou aux personnes impressionnables » Bon bah… Plus qu’à avancer dans l’histoire – que je lis lentement vu qu’elle est en anglais – afin de comprendre cet avertissement présent dès le début !

 

Et… ce sera tout… Quoi que, j’arrive au même nombre de mots que pour mes chroniques sur le coup. Mon dieu, comme quoi rater une semaine ça peut être radical ! Je ne parle pas encore de tous les jeux, ne les ayant pas encore tous testé (Le prochain à être essayé sera plus que probablement Child of Light d’ailleurs Mr.Etoile, si tu passes par ici !), mais j’adore découvrir différents jeux.

 

Comme toujours, si vous avez idées ou quoi que ce soit n’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Je serai ravie de les lire ! Mis à part cela, j’espère que vos semaines se seront bien déroulées également et ont été emplie de découvertes en tout genre.

 

Et vos semaines les matous, qu’ont-elles donnés ?