Le petit journal nekoien #3

photofunky

Coucou les matous ! Vous allez bien en cette journée relativement chaude ? Comment ça moi ? Et bien… Je fonds !!! A peine le ventilateur éteint que la température remonte, j’ai l’impression d’être un glaçon abandonné en plein milieu d’un désert, c’est affreux ;_ ;

Aujourd’hui, nous sommes lundi, et comme d’habitude depuis quelque semaine je vous entraîne dans le petit journal nekoien. En espérant qu’il vous plaira encore… Et comme toujours, en cas d’idées, lancez-vous ! Après tout je ne parle pas de tout sur le blog et je ne pense pas à tout non plus, résultat si un sujet vous intéresse proposez le !

1b365c9432c53c139dbd8f6230294405-cat-silhouette-tattoo-design

« Et le temps passe, doucement, jusqu’à mener l’enfant à l’âge adulte… »

« Examens » Et oui… Ils ont débuté, il fallait bien que cela arrive n’est-ce pas ? Enfin, je sais déjà que Musique c’est bien passé vu ce qu’a dit le professeur et c’est une bonne chose. Cela fait plaisir lorsqu’un prof se rend compte des efforts et du travail présent. Je n’ai juste aucune hâte pour Psychomotricité et Natation qui viennent le premier septembre par contre… Mais il faut que j’ai au moins 10 sinon ça bloquera encore les crédits d’autres cours et cela m’empêche d’avoir le nombre adéquat pour passer dans l’année supérieure x_x

« Recherche de cadeau/-x » Certains l’ont peut-être vu, mais dimanche c’était l’anniversaire de Maman Neko, de ce  fait il fallait que je trouve un cadeau. Le hic ? Je bloque tout le temps ou suis à court d’idées lorsque je suis au magasin. Heureusement pour moi, elle a mentionné tout haut le titre d’un livre l’intéressant et j’ai réussi à savoir ce que mon père allait lui offrir ce qui m’a permit de partir en quête. Résultat ? Une sacoche pour son nouveau caméscope et le livre « La merveilleuse boutique de crèmes glacées de Viviane » d’Abby Clements l’ont rejoint dimanche 😀

« Cueillette des pommes/fruits » Comment ça, ce serait plutôt début septembre ? Et bien celles de la maison ont déjà été cueillies sur ordre du paternel. Par contre que faire de 4 cageots de pommes… Quand je pense qu’il faudra également cueillir les poires, je ne suis pas pressée TwT Par contre pour les mûres, c’est déjà fait et il y a eu trois grappes de raisins ! (Les cerises on oublie… Elles ont été dévorées par les oiseaux) Pas mal de fruits en soi…

279a34a596a9fba654e2dc14cc79cd1a

« L’oiseau battit des ailes, passant par-dessus les royaumes l’ayant oublié, et s’arrêta sur la branche d’un pommier pour observer deux enfants endormis… »

« L’oiseau bleu » Et oui, il est de retour ! Pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai un peu avancé dessus pardi ! C’est réellement une petite histoire qui me tient à cœur et qui avance, lentement, vers sa fin. L’oiseau bleu retrouvera-t-il une petite place dans le cœur des gens ou restera-t-il un conte pour enfant ? Toujours en cours.

« Rein Aventuria » Une histoire longue que j’avais débuté à la fin de mes examens afin de me défouler – Je me demande même si ce n’était pas un peu pendant ceux-ci… mémoire de poisson rouge je suis – et qui n’est pas du tout la plus joyeuse du monde… J’espère que j’arriverai à ne pas tuer tout le monde durant l’écriture, ça serait ballot vu que c’est à la première personne TwT’ Nous nous trouvons dans un univers purement fantasy dans lequel les enfants à partir d’un certain âge se retrouve à l’académie Rein Aventuria s’ils n’ont pas de chance. Bien entendu, cette académie n’a rien de normal étant donné que c’est un Donjon renfermant d’innombrables monstres sanguinaires que les pauvres étudiants croisent à chaque détour de couloirs – voire en pleine nuit dans leurs chambres – faisant que personne ne connait un élève ayant terminé ses études. Les classes connues des RPG sont représentées par des clubs dans l’histoire et chacun des protagonistes en rejoint un différent. Sera-t-il possible de finir une seule année ? Sera-t-il possible de quitter l’Académie ? Toujours en cours.

tumblr_inline_ne686jzzxi1qbiwtr

« Tient ? Pourquoi la télé est-elle allumée ? Et si… Et si je me laissais tenter par un épisode ? »

« Sword Art Online » Et oui, j’ai enfin sût rejoindre Kirito et Asuna après une semaine sans SAO et… Et… J’ai terminé mes DVD… Oui, cela veut dire que j’ai terminé l’arc 1 une plombe après tout le monde vu que je n’ai pas passé le cap lors de sa sortie. Oui, cela m’arrive souvent. (Après tout, c’était la même chose avec SnK) Et mon verdict ? Et bien, j’ai passé un bon moment en compagnie des personnages, je ne me suis pas ennuyée et j’ai bien apprécié découvrir les lieux. (J’ai une préférence pour Silica et Klein pour ma part) Je serais bien tentée à me lancer dans le Light Novel sortit aux éditions Ofelbe sur le coup afin de retrouver les personnages et peut-être en savoir plus… Pour le voir en streaming, c’est sur Wakanim que ça se passe ! Sinon, pour les DVD les miens sont de l’édition Gold qui est toujours de Wakanim sur le coup qui était composée des DVD – logique – et du petit fascicule explicatif. Je ne regrette pas du tout de les posséder sur le coup ♥ Arc 1 terminé.

« Made In Abyss » Toujours sur la même plateforme, je regarde depuis peu Made In Abyssvous vous souvenez sûrement que je me demandais si oui ou non je me lançais sur Twitter – et j’ai vraiment bien accroché aux trois épisodes que j’ai vu. J’adore Rico qui est vraiment adorable et tout ce qui apparait au fil du temps. Certes, je n’ai pas encore vu grand-chose de ce que nous réserve l’anime, mais le trio d’épisode m’a réellement mit dans le bain. On se rend facilement compte que l’Abysse n’est pas un lieu de vacance… N’empêche que vu les trésors que recèle cet endroit, c’est tout à fait logique que les gens s’en soient approché et que les recherches se soient lancées. Vu 3 épisodes.

« Vaïana » Un Disney cette fois ! Je l’avais déjà vu, il y a un moment, sur mon ordinateur, mais j’ai préféré acquérir le DVD que je me suis une nouvelle fois visionné lors de l’anniversaire de ma mère vu qu’elle désirait le voir. Et… Et j’ai vraiment accroché. D’ailleurs, ça passe toujours mieux sur une télé que sur un ordi laguant (Oui, ceci était une info totalement inutile) Vaïana – Ou Moana, comme vous préférez – est adorable toute petite et j’ai bien aimé son évolution ainsi que son duo avec Maui. Maui qui est réellement l’un des personnages que je préfère dans ce Disney (avec Pua… Même si on le voit peu le petit cochon ;_ ;) Nous avons passé un bon moment à deux en tout cas et comme elle m’a dit ne pas connaître Zootopie je me dis que je regarderai en sa compagnie le DVD en question lorsque cela sera possible !

2e979fb3697a1aac6422361c877eed82-drawing-pictures-artwork-ideas

« Pourquoi je n’ai que des doubles ?! Comment voulez-vous que je finisse la collection comme ça ? »

« Gothicat World » Comment ça ce n’est pas un jeu ? Mais si d’une certaine manière ! Certes, c’est sur Internet et ce ne sont que des adoptables, mais on y joue tout de même ! La quête des Perles d’Aquahana a démarré, résultat je suis souvent sur la page pour cliquer toutes les trois minutes sur l’un des éléments et débloquer des créatures… Oui, j’aime les bestioles virtuelles à adopter… Pour ceux souhaitant découvrir les adoptables cela se passe sur ce site.

Et pour ce petit journal ce sera tout. Je joue peu à ma 3DS lorsque je suis en examen à moins de devoir me défouler, c’est pour cette raison que je passe souvent plus de temps sur l’ordinateur. Je suis tout de même contente d’un peu tout, même si les examens sont toujours une mauvaise période…

J’espère vous revoir la semaine prochaine les matous et comme dit plus haut, si vous avez des idées d’ajouts pour ce petit journal n’hésitez pas ! Je ne mords pas et mes griffes sont rentrées pour le moment. Passez une belle nouvelle semaine remplie de jolies découvertes et… voyez autant que possible le positif, parce que voir la vie en noir ce n’est réellement pas chouette.

 

Et votre semaine comment c’est-elle déroulée ? Qu’avez-vous fait ? Y-a-t-il eu quelque chose de spécial ?

Chroniques d’Eyridian – Le pays Noir

Coucou les matous, comment allez-vous ? Bien ? J’espère en tout cas ! Le week-end touche à sa fin, petit à petit, pourtant ça n’empêche pas certaine personne de travailler ou de réfléchir à ce qu’ils ont encore à faire. Que la reprise, pour ceux qui travaille, soit agréable et pour les autres profitez bien de vos vacances !

Aujourd’hui, je vous entraîne une nouvelle fois dans un ebook qui m’intriguait déjà depuis un moment alors j’ai été ravie lorsque j’ai pût me lancer dans sa lecture. Prêt à découvrir le titre mes matous romanesques ? Go !

« Chroniques d’Eyridian – Le Pays Noir »

28404-image_librairie

2€49(ebook)/7€50 – Fantasy – 112pages

Chaque pays a ses contes et légendes, ses monstres sous le lit et ses murmures apeurés. Chaque pays a ses mystères. Mais le mystère du Pays Noir, personne ne l’a jamais percé.

Lorsque Jerod, son grand frère adoré, traverse la frontière en promettant de revenir un an plus tard, Alyssa est certaine qu’il reviendra avec des dizaines d’histoires merveilleuses à raconter. Mais les mois passent, et Jerod ne revient toujours pas. La jeune fille décide alors de partir à sa recherche. En traversant la frontière, elle ne se doute pas qu’elle va changer le destin du monde à tout jamais…

Comme dit plus haut, le titre m’intriguait énormément lorsque je l’ai vu apparaître sur SimPlement Pro – Oui, oui, la plateforme que je mentionne assez souvent quand j’y pense – et j’ai été ravie de pouvoir me lancer à l’aventure lorsque les demandes ont été rouvertes ! Je remercie de tout mon cœur Mao P. pour m’avoir permit de découvrir le titre car ce fut une très belle aventure.

Comme le dit le résumé, Alyssa et Jerod sont membres de la même famille et plus précisément frère et sœur. Dit comme cela, cela peut sembler tout à fait habituel vu le nombre de roman ou de saga jeunesse ayant des personnages de même sang dans ses pages, mais comme toujours cela fonctionne merveilleusement bien. Ici, nous suivrons Alyssanotre adorable héroïne de ce faitqui partira à la recherche de son grand-frère disparu. Alyssa le retrouvera-t-elle ? Ceci est une bonne question dont je ne vous donnerai pas la réponse !

La demoiselle, que j’ai franchement bien apprécié suivre durant son périple, rencontrera également divers autres personnages. Vous connaissez sûrement vos classiques des peuples de la fantasy et bien vous retrouverez ici fae, trolls ou nains, mais ce ne seront pas les seuls car Le Pays Noir est peuplé de créatures surnaturelles. De l’être inoffensif au plus dangereux, Alyssa devra pourtant faire face et continuer sa quête malgré les difficultés pouvant apparaître. Une quête qui lui permettra d’en apprendre plus – tout comme nous, ce plaisir de la découverte est toujours vivant de mon petit cœur – sur  cet endroit mystique et inconnu où elle rencontrera divers autres personnages. Devra-t-elle les aider ? Seront-ils des alliés ou des ennemis ? Les réponses sont, comme toujours, dans les pages du roman, mais sachez qu’elle ne fera pas la route seule. Parce que bon, voyager c’est bien, mais le faire en groupe c’est mieux. On évite de se retrouver à parler aux arbres par exemple !

Revenons un peu sur Alyssa voulez-vous les matous ? Comment ça, non ? Mais je ne vous ai pratiquement rien dit d’elle petits Chacripan ! (Oui, je vous nomme avec un nom de Pokémon sans aucune gène) Bien que jeune, elle s’avère très intelligente tout en étant attachanteun peu comme Alex dans Le pays des Conteset se montre également débrouillarde au fil du temps. Bah oui, vous imaginez voyager sans savoir rien faire vous ? Oui, ça s’apprend et pas d’un coup de baguette magique, mais si vous n’êtes pas un minimum débrouillard dès le départ vous êtes dans la panade. De plus, comme d’autres personnages évolueront à ses côtés cela nous permettra également de découvrir ses forcesaka son intelligenceet ses faiblesses. Parce que comme tout le monde Alyssa en possède, sinon ça ne serait pas drôle !

Bien entendu, l’autre personnage dont on entend rapidement parler c’est Jerod. Le grand-frère d’Alyssa pour ceux qui auraient la mémoire poisson rouge… Ou une mémoire de gobelin, ça a une petite mémoire un gobelin, non ? Comment ça je tergiverse ? Ah, pardon… Donc revenons-en à Jerod qui s’avère être un garçonVous ne vous en doutiez pas, hein ?relativement aventureux et sûr de lui. Déjà adolescent, il est même devenu relativement séduisant d’après les dires… mais pour moi c’est aussi une tête à claque ! Bah oui, quelle idée de se rendre dans un coin d’où PERSONNE ne revient ?! Mis à part en étant suicidaire ou totalement irréfléchi, je ne trouve pas. Ah, les garçons parfois (ne me frappez pas !!!)

A leurs côtés, au tout début, nous découvrons leur mère adoptive que je trouvais vraiment choute. Adorable, sympathique, inquiète pour Alyssa et Jerod malgré tout et tenant à eux c’est réellement une bonne mère pour ce duo. Même si, d’une certaine manière, on ne l’écoutera pas trop vu que les deux partiront pour le Pays Noir… Parfois écouter sa mère – même adoptive – ça pourrait être pratique, mais à côté nous n’aurions pas vécu une belle aventure aux côtés d’Alyssa alors… Tant mieux qu’elle ai passé outre les protestations de sa mère adoptive.

Le roman est relativement court112 pages comme marqué sous la couverturemais ne possède pas de temps mort. Ne vous attendez pas à de l’ennui, parce qu’il n’y en aura pas surtout parce que le rythme est bien régulier et équilibré. L’intrigue, de son côté, est réellement agréable à découvrir bien que la fin peut sembler « facile » à première vue ou bien trop simple. Pourtant, elle s’avère également très, très logique si on suit l’histoire et les différents éléments apparaissant tout du long. De plus, suivre Alyssaque j’ai fini par renommer Alyly avec ma folie des surnomset Jerod fut tout de même bien sympathique et reposant, un bon moment de passer en leur compagnie et surtout avec celle d’Alyssa. Rahlala, que Jerod a de la chance d’avoir une sœur comme elle ! Rajoutons à tout cela que la lecture se fait de manière fluide et que les pages sont tournées sans que l’on ne s’en rende compte, cela nous fait une bonne lecture.

Du côté de la plume de l’auteur, elle est également très agréable à lire. Je l’ai même trouvée très douce durant la lecture tout en étant entraînante. Ne m’étant pas ennuyée un instant, je n’avais pas de difficulté à imaginer les lieux et puis il y a des illustrations ! Et les illustrations c’est toujours le bien – Enfin, pour moi qui les aime bien… Oui, je suis un grand chaton ! – qui apparaissent en fin de chapitre. Elles sont certes simples, mais rajoute un petit quelque chose en plus toujours appréciable. Ou alors c’est mon côté enfant qui parle… C’est possible aussi. Puis la couverture est ce qui m’a captivée, en plus du résumé, alors comme quoi parfois la couverture donne le ton de ce que l’on s’apprête à lire ! Surtout qu’elle reflète comme il se doit les dernières pages.

Ah… Je serais bien restée un peu plus longtemps aux côtés des personnages pour ma part, ils me manquent déjà. J’espère pouvoir les retrouver, un jour, parce qu’ils étaient franchement sympathiques. Il peut permettre de découvrir la fantasy aux plus jeunes tout en douceurNe les lancer pas directement sur le Seigneur des Anneaux, cela peut être radical sur certainsmais les plus âgés, comme moi, peuvent également passer un bon moment et se changer les idées. J’en suis ressortie avec un doux sourire sur les lèvres pour ma part.

Et bien mes matous, avez-vous lu ce titre ? Qu’en avez-vous pensé si c’est le cas ? Compteriez-vous l’essayer ?

 

Site de l’auteurTwitterFacebookInstagramSimPlement

Lecture commune #1 – Hunter x Hunter – Tome 1

Coucou les matous ! Comment vous portez-vous ? Pas trop mal ? Chouette alors parce qu’aujourd’hui je vous entraîne dans une lecture commune en compagnie de Xander, Thiboutsu et Allandryll ! Yep, c’est bel et bien l’une des premières activités de notre petit groupe comme vous le voyez et c’était plutôt chouette ! Chaque mois, nous lirons tous les quatre le tome 1 d’un titre en commun par rapport à une catégorie donnée, cette fois-ci c’était le Shônen, le mois prochain ce sera le Seinen et celui d’après le Shôjo par exemple, mais je ne vous dirai pas les titres choisis. Pour leurs avis cliquez sur les liens ci-dessous !

 

Avis d’Allandryll ; Avis de Thiboutsu ; Avis de Xander

 

Si vous avez lu le titre, vous savez parfaitement que nous allons parler d’un Shônen remontant déjà à quelques années. Après tout, 1998 ce n’est plus la porte à côté – je n’avais que 6 ans à ce moment là o_o – mais c’est également un manga toujours en cours. Prêt pour devenir un Hunter les matous ?

 

« Hunter x Hunter »

hunterxhunter01_23485

6€85 – Shônen – 183pages

Dans les pas de son père, Gon quitte son village pour se présenter au difficile examen des hunters. En chemin, Gon se fera des amis. Mais survivront-ils à la première épreuve face à des participants particulièrement dangereux… ?!

Si quelques adversaires se montrent impitoyables dès le début, d’autres comme Hisoka le magicien font preuve d’une cruauté pour le moins inquiétante…

Alors, alors, par où commencerons-nous les matous ? Je présume que vous connaissez le titre, même de nom vu qu’il existe deux adaptations anime en plus du manga et qu’il est tout de même  relativement connu. Pourtant notre choix c’est porté sur ce titre, sur ce nekketsu ayant côtoyé d’autres monstres du même genre sur cette longue période  et étant toujours en cours. Bah oui, ce dernier point est tout de même important.

Nous découvrons donc Gon, un garçon vivant avec sa tante Mito sur l’île de la Baleine et ayant décidé de suivre les pas de son père en devenant un Hunter. Pour se faire, il devra passer un examen et fera diverses rencontres dont des alliés. Mais tous ceux que Gon rencontrera ne seront pas des anges… De quoi sera faite la première épreuve ? Comment se déroulera l’examen pour devenir hunter ?

Certains diront sûrement que c’est vieux jeu voire stéréotypé dans certains cas, pourtant par rapport à l’année où est arrivé le manga ce n’est pas du tout le cas. Certes, on y retrouve les codes du Shônen et plus précisément du nekketsu, mais c’est logique vu qu’il est l’un des grands noms du genre tout comme ceux étant sorti à ses côtés (Naruto, One Piece, Bleach, Fairy Tail sont les plus connus si je ne me trompe pas) Pourtant, là où j’ai eu un mal fou avec les quatre grands titres cités un peu avant, j’ai bien mieux accroché à Hunter x Hunter. Alors oui, c’est classique dans le monde du Shônen, mais c’est un classique bien maîtrisé et n’hésitant pas à faire des rappels à de grands noms du manga de manière détournée. (Bonjour Dragon Ball et Jojo Bizarre Adventure par exemple qui étaient deux titres appréciés de l’auteur) Et oui, pour moi c’était une relecture bien que ma première lecture remonte tout de même à un bon moment maintenant.

Une relecture qui m’aura renvoyée pas mal de temps en arrière, à l’époque où – pour une raison obscure – je n’achetais jamais tous les tomes d’une série. Heureusement, cela va mieux maintenant, mais qu’est-ce que ça peut être rageant de se rendre compte plusieurs années plus tard que « Non, elle n’est pas terminée » et que les tomes sont difficilement trouvables dans certains cas. Heureusement, pour Hunter x Hunter il est facile de mettre la main dessus que ce soit dans la librairie habituelle ou dans un magasin d’occasion. Malheureusement, suite aux nombreuses pauses de l’auteur il semblerait que pas mal de gens aient fini par lâcher l’affaire. Dans mon cas, je les ai retrouvé attendant leur nouvelle heure de gloire dans l’une des mes caisses en compagnie des Yu-Gi Oh. Comme quoi… Le point positif de ces dites pauses, c’est le fait que l’on peut débuter la série n’importe quand et avancer à son rythme, même s’il est lent… Oui, cela évite de voir son argent s’envoler en fumée en une fraction de seconde.

D’ailleurs, si on vous parle examen dans le monde du manga beaucoup penseront à Naruto sans difficulté, si on mentionne un certain type d’hunter présent dans le tome 2 ce sera Toriko qui vous viendra probablement en tête et je peux continuer un petit moment comme ça et ce même au niveau des personnages. Le quatuor, d’ailleurs, pourra sans souci vous permettre de faire des rapprochements avec les personnages de YuYu Hakushol’autre œuvre de l’auteur -, mais pour voir tout cela il faut faire attention aux petits détails, connaître les autres œuvres ou tout simplement être très alerte. Pourtant, Yoshihiro Togashi ne les a pas copier (plagier diraient certains) car certains des titres cités sont arrivés par après – même peu de temps après – ou ne sont présents que sous forme de références peu explicites si on n’ouvre pas les yeux.

De plus, il arrivera également que l’on se pose la question « Mais de quel sexe est ce personnage ? ». Une question qui arrive relativement tôt avec Kurapika qui se rapproche de Kurama de YuYu Hakusho – dont le sexe est considéré comme inconnu par beaucoup de gens. Pour ma part, c’est un homme certes androgyne, mais un homme tout de même et ce même si au début on lui parle en utilisant un Mademoiselle (si je ne me trompe pas) et qu’il utilise le féminin, voire qu’on lui parle au féminin. Erreur de traduction de l’époque ou élément fait exprès dans la version originale ? Je ne le sais pas, n’ayant pas lu le manga en VO. Pour faire plus simple, il est également possible de dire qu’il est « sans genre » et que vous le voyiez tel un homme ou une femme cela ne change pas grand-chose.

Du côté des dessins, ils sont tout à fait normaux par rapport à ce que nous connaissions auparavant, mais ne desservent pas du tout l’histoire. Ils nous permettent de reconnaître les personnages et les lieux, les créatures également (je veux un ours-renard ! Comment ça, ils ne sont pas adoptables ? Mais heu !) On devine sans trop de difficulté les émotions des différents protagonistes également, les moments où ils réfléchissent, etc. Et, même si le style graphique ne passera pas chez tout le monde, il est tout de même relativement agréable à l’œil !

La base de l’univers est également posée dans ce premier volume remplit de diverses informations tant sur des monstres que sur les hunters en eux-mêmes et même sur les personnages qui ne nous restent pas inconnus très longtemps. Il est riche en éléments et ce n’est pas plus mal pour comprendre le fonctionnement de ce monde qui nous réservera de nombreuses surprises. De bonnes ou de mauvaises ? Seul le futur – et la lecture des tomes suivants, lecture déjà faite pour ma part * tousse * – pourra nous le dire !

Que dire de plus sur ce titre mis à part qu’il m’a fait passé un très bon moment en compagnie de ses personnages, des personnages aux caractères variés et au background semblant déjà existant vu que l’ont sait une partie des raisons les ayant poussés à passer l’examen ou grâce à certaines phrases nous faisant réaliser que tel ou tel personnage n’est peut-être pas un agneau. On les découvre au fil des dialogues, qui s’avèrent relativement importants pour comprendre chacun d’eux, et je me suis retrouvée au même dilemme que Gon lorsqu’une question est posée. J’apprécie énormément le bestiaire présent également, un bestiaire semblant relativement riche si l’on se fie déjà aux apparitions de monstres dans ce premier volume.

Mis à part tout cela… Je ne vois pas quoi dire d’autre sans spolier la suite – ce que je n’ai pas envie – mais ce qui est certain, c’est que c’est un manga qu’il faut avoir au minimum essayé. Il plait ou il ne plait pas, cela s’avère être du goût de chacun et pour ma part il a plutôt bien fonctionné vu que des grands noms de l’époque il est le seul que j’ai continué malgré les nombreuses pauses pour raisons diverses de Yoshihiro Togashi et j’ai cruellement envie de découvrir sous la forme manga son autre titre, plus ancien certes, qui est comme vous l’avez lu YuYu Hakusho que je ne connais que par son anime. Si je me lance je vous en parlerai également sur le blog, mais sûrement en lecture solitaire (sauf si quelqu’un veut se lancer avec moi ?)

Et vous les matous, connaissez-vous ce titre ? L’avez-vous lu – jusqu’à un certain point – ou vu en anime ? Y a-t-il un personnage que vous appréciez plus qu’un autre ? Passeriez-vous cet examen afin de devenir hunter ?

 

Site de l’éditeurExtrait

Les achats du mois de Juillet

Coucou les matous ! Prêt pour un nouveau mois ? Celui de juillet prend fin et de ce fait, voici l’article récapitulant tous les achats du mois passé… Je m’estime heureuse de trouver pas mal de trucs en occasion de base, sinon je serais vraiment dans la mouise T_T Portemonnaie-chan me tire déjà la tronche vu qu’il y a eu des achats non désirés à l’origine alors…

Enfin bref, je vous laisse avec l’article et vous souhaite un bon mois d’août ! Bonne chance également à ceux qui doivent étudier à nouveau pour des examens de passage (ce qui est mon cas, bah oui sinon c’est pas drôle TT ») Comme toujours si un titre vous intrigue, mentionnez le dans les commentaires… J’essayerai d’en parler dès que possible, mais bon vous connaissez mes retards à force ^^ » Soyez juste patient…

Service Presse :

 

Exilium Tome 2 – Partie 2

Voyageuse – Tome 1

Chroniques d’EyridianLe Pays NoirTome 1

Ironie du sort Recueil de poèmes (+ nouvelles)

Les quatre ebook dont vous entendrez parler d’ici peu sur le blog 🙂 Et oui, niveau SP ce fut assez calme ce mois-ci, mais le point positif est que cela m’a permit de rattraper – un minimum – le retard prit au fil des mois.

 

Nouveautés :

 

My Hero Academia – Ultra Archive [Ki-Oon]

Fairy Oak – Tome 1 ; 2 ; 3 [Kennes] ♦ Trilogie complétée

Après la Pluie – Tome 1 [Kana]

The Grim Reaper – Tome 1 [Kana]

Au-delà de l’apparence – Tome 1 [Kana]

La Passe Miroir – Tome 1 [Gallimard Jeunesse]

Le Pays des Contes – Tome 1 [Michel Lafon]

Your Name – Tome 1 [Pika]

The Rising of the Shield Hero – Tome 1 [Doki Doki]

 

Et oui, même si Fairy Oak possède un quatrième tome qui sortira en août, il me semble, il s’avère que c’est une trilogie. Je verrai bien ce que ce tome 4 réservera à ce moment là, mais cela n’empêche que l’histoire de base est complète dans ma bibliothèque ce qui est déjà un bon début, surtout avec moi.

N’empêche, j’ai eu envie de tester pas mal de choses ce mois-ci… Mais je suis assez contente des découvertes ! Si l’un des titres vous intrigue n’hésitez pas à demander, j’essayerai d’en parler dès que j’en aurai l’opportunité.

 

Suites :

 

Les filles au chocolat – Tome 6 : Cœur Cookie [PKJ] ♦ Série principale complétée

La Guerre des Clans – Cycle 1 ; Tome 6 [PKJ] ♦ Fin du premier cycle

Les Enfants de la BaleineTome 7 [Glénat]

The Ancient Magus Bride – Tome 6 [Komikku]

Im – Great Priest Imhotep – Tome 3 [Ki-Oon]

Fire Force – Tome 2 [Kana]

Flying Witch – Tome 3 [Nobi Nobi]

My Hero Academia – Tome 9 [Ki-Oon] ♣ Remporté lors du concours Twitter d’Esprit Otaku

One Punch Man – Tome 7 [Kurokawa] ♣ Remporté lors du concours Twitter d’Esprit Otaku

 

Rahlala, dur, dur de rattraper ses retards de base surtout lorsque l’on est hyper curieuse et que l’on se retrouve avec d’autres titres entre les mains… Il me manque toujours le tome 3 de la saga L’Epreuve. Niveau manga, bah les retards sont bien pires alors je ne vous les cite pas ahaha ! Mais ça se réduit tout doucement vu que comme vous le voyez deux séries terminées en un mois dans les « suites » Enfin bon, je suis au moins à jour dans quelques séries et c’est déjà le plus important ahaha

 

Goodies :

 

Marque-page – Vampire Knight Mémoires

Extraits – Les Mémoires de Vanitas ; Gambling School ; Dresseuses de Monstres ; Au-delà de l’apparence ; Alchimia.

Funko Pop – Princesse Atta [1001 pattes] ; Perfect Cell [DragonBall] ; Invisible Demiguise [Les Animaux Fantastiques] ; Non masqué Black Panthère [Civil War] ; SpiderMan Black Suit [SpiderMan] ; Goku and Flying Nimbus [DragonBall] ♣ Remporté lors du concours Twitter d’Esprit Otaku pour ce dernier

Cartes – Pokémon

Pins – L’enfant et le maudit [Avec le tome 6 de The Ancient Magus Bride] ; Badge Issunbôshi, le petit samouraï [Remporté lors du concours Nobi Nobi]

 

J’ai fini mes vilains pour DragonBall en pop ! Enfin, pour le moment en tout cas… Mais je suis tellement contente ♥ Pour Les Animaux Fantastiques je recherche toujours un Newt (Norbert pour ceux qui préfère son nom en VF), ce serait plutôt pas mal de mettre la main dessus pour aller avec mon petit Niffleur et mon Demiguise qui adore jouer au fantôme. Pour ce qui est des Pop de la licence Marvel je n’en prends pas énormément, juste celles qui m’intéressent le plus par rapport à leurs designs ou pour le personnage.

 

Autres :

 

Des vêtements. (suite à la mort de mes chaussures…)

1 peluche Panda surnommée Pampou par maman Neko.

 

C’est déjà pas mal me direz-vous, ahah… Oui, le panda peluche a eu droit à un nom ^^ » Cela ne devrait même pas me surprendre au fond !


Nous arrivons donc à 3 séries Romans officiellement terminées dans ma bibliothèque et ce même s’il existe un tome 4 pour l’une (composé d’histoires courtes), des inter-tomes pour une autre (Mais qui ne doivent pas obligatoirement être lu) et d’autres cycles pour la troisième. Je trouve ça déjà pas mal comme avancée sur un mois, surtout quand on sait que j’ai souvent du mal à lier les deux bouts… Vive les soldes !

 

Sinon, j’aurai surtout avancé au niveau des retards pour ce qui est des articles du mois. Ce faisant, j’ai parlé du tome 2 de Kuroko’s Basket Extra Game, du tome 1 de La Photographe, du One Shot Sa Majesté le Chat, du tome 1 et du tome 2 de Pochi & Kuro, du tome 2 du manga Le chant des souliers rouges, du tome 7 de Black Clover, et du tome 2 de Kuroko’s Basket Replace PLUS. Ensuite au niveau des ebooks se furent ceux qui suivent qui sont apparus, c’est-à-dire Alienor – L’origine de toutes les haines, L’été d’un chien et le prologue à Mon cousin l’avait prédit. Il me semble que je n’ai rien oublié…


Pour ce qui est des séries que j’aimerai débuter – L’ayant oublié le mois passé en bonne nouille que je suis – ce sera assez simple :

 

J’aurai bien mit d’autres titres aussi, mais… Me connaissant ça se serait terminé en liste interminable ahah ^^ » Il y a également Dresseuses de Monstres qui m’intrigue pas mal, mais comme je ne suis pas encore sûre de moi j’attendrai avant de l’ajouter dans la liste ^^ » Il y a tellement de titres qui semblent intéressants…

Pour ceux qui se demandent quel sont les couvertures ci-dessus, voici les titres ! Magical Girl Boy ; Le mari de mon frère ; L’ère des cristaux ; Citrus ; Une sacrée mamie ; Barakamon ; Amanchu ! ; Space Brothers ; Jumping ; La fleur millénaire ; Mushoku Tensei et Les délices de Tokyo. Oui, je sais que le dernier est un roman et non un manga, mais il m’intéresse grandement ce titre !

Et vous les matous, votre mois de juillet a donné quoi par rapport aux achats et découvertes ? Vous aussi, votre portemonnaie tire la tête ?

Les Enfants de la Baleine – Tome 7

Aloha les matous ! Comment allez-vous aujourd’hui ? Plutôt bien ? Tant mieux alors ! De mon côté, j’ai terminé de lire le tome 1 d’une série de roman nommé « Le Pays des Contes » et j’ai attaqué un autre tome 1 par après, celui de « La Passe-Miroir » mais ce n’est pas roman que je vous parlerai aujourd’hui. Et non ! On continue dans les mangas et, même si je n’ai pas fini de rattraper tous mes retards, je voulais vous reparler d’un certain titre.

Vous vous souvenez de la Baleine de Glaise ? Et bien nous la rejoignons à nouveau ! Oui, je sais cela fait déjà quelque temps que nous n’avions plus navigué sur la mer de sable et tenter d’en découvrir plus, mais à présent nous y retournons !

« Les Enfants de la Baleine »

les-enfants-de-la-baleine-tome-7-876673

6€90 – Seinen – 192 pages

Une petite baleine.

Quelques murs de glaise.

Un parfum d’herbe et de terre.

Telle était leur « île » aux commencements.

Phaleina et ses habitants continuent leur traversée vers l’inconnu et les terres d’Amonlogia, traversant en chemin les parois du temps.

Qui rencontreront-ils aux milieux des sables ?

Pour ceux ne connaissant pas la série sortie aux éditions Glénat, je vous invite à lire mon avis sur le tome 1 et pour ceux n’ayant pas encore lu celui sur le tome 6 n’hésitez pas ! Sinon, si vous voulez un rapide résumé nous nous trouvons sur la Baleine de Glaise, une île sur laquelle vivent différents personnages, mais également un endroit où la durée de vie des personnes utilisant le Saimia est relativement courte contrairement à celles ne le pouvant pas. Depuis quelque tome, Chakuro – le personnage principal – et les autres protagonistes encore vivant voguent sur la mer de sable et ce, même si tout n’est pas simple.

La distinction entre les Marqués – les utilisateurs du Saimia – et les Non-Marqués est toujours présentes dans ce septième tome, mais cette fois nous ne resterons pas que dans le « Présent ». Encore une fois, ce volume nous permettra d’en savoir plus sur la Baleine de Glaise et sur son passé, mais également sur ce que sont les daimonas. En soi, c’est un tome riche au niveau explicatif car il nous permet réellement de nous immerger un peu plus dans l’univers.

Un univers qui s’étend, s’enrichit au fil des pages et des découvertes de nos personnages. Ces derniers continuant leur voyage à travers la mer de sable comme dit plus haut afin de rejoindre le lieu d’où vient Roxalito. L’extérieur, cet endroit inconnu de tous les habitants de la Baleine de Glaise, mais également de nous également continue d’apparaître à l’aide d’événements plus surnaturels qui ne surprendrons pas que le lecteur. Des souvenirs des tomes précédents peuvent même resurgir à certains moments face à ce qu’il se passe.

Les personnages, de leurs côtés, continuent d’évoluer petit à petit. Ils font certains choix, des découvertes, gardent leurs sentiments et avancent à leur manière. Ils restent tous différents et ne se ressemblent pas les uns les autres tant physiquement que caractériellement peut importe qui ils sont. Nous en découvrons, d’ailleurs, de nouveaux dans ce tome 7 et nous nous rendons compte de l’importance de certains personnages, des relations ayant existé et de ce passé inconnu de tous. Un passé qui s’offre à nous, s’étoffe et nous permet de comprendre certaines choses.

Parce qu’il ne faut pas oublier qu’au tout début de l’histoire, le passé de Phaleina nous était totalement inconnu et que nous le découvrions par bribes grâce à quelques éléments par-ci par-là. A présent, certains questionnements possèdent leurs réponses, mais d’autres questions se posent au fil des pages. De plus, un certain événement se produisant me fait me questionner : « Est-ce normal dans ce monde ? », « Pourquoi les revoit-on ? » et un magnifique « Quels sont les autres mystères de la mer de sable ? » Et oui, je me demande ce que cet endroit nous réserve encore. En soit, même Phaleina reste empli de mystères et on découvre toujours quelque chose de nouveau sur « l’île » au fil des tomes, de ce fait cela reste un vrai régal de voir de nouveaux lieux ou d’en revoir.

Les dessins d’Abi Umeda, de leurs côtés, restent réellement magnifiques et détaillés à mes yeux. Il n’y a pas une planche que je n’ai pas dévorée des yeux, sur laquelle je n’ai pas cherché divers éléments. Ils nous aident à reconnaître les lieux et les protagonistes, même si parfois ils nous trompent surtout au début lorsque je ne savais pas quel était le sexe de tel ou tel perso’, maintenant ça va mieux ! Mais ils sont réellement dans le ton du manga, doux et pouvant également être relativement durs lorsque certaines scènes se déroulent sous nos yeux. Les personnages que nous découvrons possèdent leurs propres traits physiques, même si je me pose une question par rapport à l’un d’eux. « Est-ce le même ? » Vu ce qu’il se passe à la fin du volume, je me doute que j’ai ma réponse.

Pour le reste, la faute présente depuis le début pour Suo est enfin corrigée ! Il est à présent bel et bien un « Non Marqué » et c’est soulageant de la voir enfin corrigée, je dois l’avouer. Le pauvre aura été un « Marqué » durant un bon moment alors que c’était sa petite sœur qui l’était. Sinon, je n’ai pas remarqué de coquilles durant la lecture mais vu que j’étais hyper heureuse de pouvoir retrouver l’univers peut-être suis-je passée à côté. Les dialogues collent toujours aussi bien aux différents personnages de part leur manière de parler et c’est franchement chouette de les voir garder leurs caractères. Le manga est assez souple, de son côté, mais cela s’avère pratique lorsqu’il est embarqué dans un sac pour divers trajets…

Comme pour le reste de la série, j’ai passé un très bon moment avec ce septième volume. Rahlala, quand je pense que je vous ai parlé de tous les tomes précédents déjà et ce depuis mes débuts, c’est vraiment une série qui me suivra ici je pense. Je suis également ravie d’en découvrir un peu plus à chaque tome et ma curiosité par rapport au monde extérieur, aux autres lieux de vie présents dans Les Enfants de la Baleine reste intacte. Mon cœur c’est également légèrement serré à un moment, mais je ne vous en dirai pas plus sous peine de spoil réellement tout ce qu’il se passe ce qui serait vraiment bête. Hâte de découvrir ce que réservera le tome 8 en tout cas !

Et vous les matous où en êtes-vous dans Les Enfants de la Baleine ? Vers quoi pensez-vous que nos personnages se dirigent ? Le futur sera-t-il lumineux ou remplit de ténèbres pour les protagonistes ? Est-ce que vous préféreriez maîtriser le Saimia et être un Marqué mourant jeune ou être tout à fait normal, mais vivre une vie plus longue en tant que Non Marqué ?

 

Site de l’EditeurExtrait du tome 1

Pochi & Kuro – Tome 2

Coucou les matous, comment allez-vous ? Bien ? Vous avez profité de la Japan Expo pour ceux qui y sont allés ? De mon côté, j’attends impatiemment la Retro MIA qui a lieu sur Namur en octobre où je saurai à coup sûr me rendre. Alors si certains d’entre vous s’y trouvent, on s’y croisera sûrement ! Sinon, niveau santé je vais vraiment me mettre à détester cette satanée météo… Oui, ma gorge ne va pas mieux, mais hier j’ai également hérité d’une migraine et de la nausée. Le travail d’équipe de malade qui fait que… Je n’avais avancé sur rien du tout. Même lire était une épreuve ;_ ;

Aujourd’hui, je vous entraîne une nouvelle fois dans le Royaume des Démons mais avant cela je remercie les éditions Kazé et Anita de me l’avoir envoyé en même temps que le tome 1 dont je vous ai parlé un peu plus tôt ❤ Je passe vraiment un bon moment en compagnie des personnages. Prêt à retourner dans ce monde ?

« Pochi & Kuro »

pochi_kuro_2_3d_0x600

6€79 – Shônen – 192pages

Une délicieuse odeur d’humain flotte au Royaume des Démons : La chasse est ouverte !

Grâce au sortilège du vieil Ashley, Pochi peut comprendre Kuro : Il lui promet de la ramener chez elle en un seul morceau ! Malheureusement pour eux, Ishizu, le prince du Royaume des Démon est fermement décidé à la croquer afin d’accéder au trône. Il se lance alors avec ses sbires aux trousses de Pochi…

Deuxième tome de cette courte série et moitié de notre aventure dans le Royaume des Démons où nous retrouvons Pochi, Kuro et Léo ainsi que les autres personnages importants ayant prit place durant le tome précédent. Nos chers amis continuent leur aventure et font face… A des imprévus. Ce qui s’avère tout à fait normal, me direz-vous.

Dès le début nous reprenons là où nous avions été laissés à la fin du tome 1, un début déjà riche en informations et qui nous permet de comprendre les raisons pour lesquelles les humains ne peuvent pas parler la langue des démons. Au fond, cela s’avère logique quand on y pense, mais je n’y avais pas du tout pensé. Je pensais juste que c’était lié au fait que Pochi ne la connaisse pas, ce qui est normal, mais pas tout à fait…

Lors de ce tome 2, Kuro – notre bastonneur enflammé préféréfera un choix par rapport à Pochi et si vous avez lu le tome 1 vous connaissez son attachement envers la demoiselle. Un attachement qui s’avèrera relativement important pour Kuro, mais également Léo – même si dans son cas ce n’est pas tout à fait pareil par rapport à Pochi car un certain élément se mettant en place lors des premiers chapitres ne peut être présent que grâce à cela. Sinon ? Et bien sinon ce n’est pas très utile et je doute que cela fonctionne correctement.

D’ailleurs si vous avez lu le résumé vous savez de quoi je parle sans trop de problème, mais cela ne m’empêchera pas de ne pas le dire mot pour mot cette fois. De plus, Ishizu prend un peu plus d’ampleur dans ce second tome, mais pas seulement lui car on en sait un peu plus sur celui s’occupant du Royaume des Démons… (pas encore énormément, ahah) Le papa à Ishizu si vous voulez, même si on ne le voit toujours pas. Je me demande à quoi il ressemblera, si son physique sera proche de celui de son fils. Mais ce ne sont pas les deux seuls personnages à prendre un peu plus d’ampleur.

Léo également. Déjà bien présent dans le tome 1, nous en découvrons bien plus sur lui dans ce deuxième tome pour mon plus grand plaisir. J’aime énormément la créature qu’il est – comme sa famille – et j’étais r-a-v-i-e d’en savoir plus. Même si ce n’est pas le plus puissant, je l’aime bien moi ce gros matou et puis l’un des membres de sa famille que l’on rencontre est franchement sympathique. J’apprécie assez de voir que les filles ne sont pas des gros boulets et s’avèrent un minimum utile peu importe leur âge. Pochi tentant tout de même de se débrouiller par elle-même et faisant ses propres choix en fonction des situations, elle n’est pas inutile et sert également à l’histoire.

Une petite Pochi  pour qui tout ne sera pas simple dans ce tome, ce qui nous permettra une nouvelle fois d’en découvrir plus sur ce monde et… Ses maladies. Et oui, faut croire que tous les univers possèdent leurs problèmes de santé que croyez-vous ? Même un Démon peut tomber malade et pour nous, petits humains, cela s’avère même normal. Alors mettez-vous à la place d’une humaine dans un monde de démons et vous devinez aisément le problème.

L’humour reste bel et bien présent, pour mon plus grand plaisir, mais continue de faire équipe avec l’action et l’aventure bien que nos héros soient obligés de faire une pause. Tous les personnages – même les plus insignifiants – sont utiles et peuvent révéler quelques surprises. Ce qui est petit peut être tout aussi utile qu’un être gigantesque, ne l’oubliez pas. Ce n’est pas la taille qui signifie l’utilité d’un personnage et dans Pochi & Kuro cela se prouve grâce à quelques protagonistes, surtout l’un d’entre eux que l’on découvrait dans le premier tome. Petit, mais courageux et c’est ce qui est le plus important en situation de crise !

Nous voyons encore mieux les différents liens entre les personnages à présent, des liens allant autant de sentiments profonds jusqu’au respect (ou au profit… J’ai bien rit avec une certaine hiérarchie canine quand même) et ce peu importe la personne se trouvant en face. Peur, amitié, amour, respect, doute, espoir sont des éléments que l’on retrouve et ce même si certains personnages ne savent pas encore ce qui les poussent à faire telle ou telle action. Certaines réactions sont même terriblement adorables.

Alors oui, Pochi & Kuro est une lecture qui saura vous changer les idées, vous rendre le sourire si besoin et vous transporter dans son univers loufoque. Il y aura sûrement un personnage que vous préférerez ou plusieurs (… Je veux adopter Léo, c’est grave ? Enfin, j’adore Kuro aussi, mais je me vois mal utiliser le verbe adopter pour lui… *tousse*) et ceux-ci vous feront passer un très bon moment. De plus, redécouvrir différentes créatures ne fait pas de mal surtout lorsqu’elles sont bien exploitées. J’ai également beaucoup aimé les fiches personnages Y en a un qui est né le même jour que moi !!!! Erm pardon… – qui nous permettent d’en savoir un peu plus sur nos camarades démoniaques ainsi que les petites cases/historiettes à la fin du manga (qui étaient déjà présentes dans le tome 1.)

Vous l’aurez comprit, je suis vraiment aux anges dans l’univers que j’ai découvert avec Pochi & Kuro. Comment ça, je devrais utiliser un autre mot qu’ange ? Bah… Je ne vais pas dire en Enfer… Hm… AH ! Je me trouve dans un Enfer de bonheur ? Non, ça ne va pas… Enfin soit, ce n’est pas important. J’ai un sourire de trois kilomètres en le lisant, je passe un très bon momentet accessoirement ma mère également vu qu’elle a passé la soirée d’hier à les lire et je veux ardemment savoir ce qu’il adviendra de Pochi, ce qu’il se passera et puis je veux toujours en savoir plus. Non, ma curiosité ne connait pas de fin.

Et vous les matous que pensez-vous de cette courte série ? Passez-vous un bon moment en la lisant ? Y a-t-il un personnage que vous appréciez ? Si vous ne l’avez pas lu comptez-vous l’essayer ?

Site de l’éditeurExtrait

Note de la Neko : Les deux tomes sont sortis en même temps, alors si vous avez l’occasion n’hésitez pas à les lire à la suite 🙂 Ces deux premiers volumes sont parfaits pour mettre de bonne humeur et vont également parfaitement avec l’été côté dépaysement ☺

Les achats du mois de… Juin

Coucou les matous, comment allez-vous ? Qui dit début de mois, dit présentation des différentes arrivées du mois passé ! Ce fut relativement plus calme que d’autres mois étant donné que j’étais en examen, mais n’hésitez pas à dire si l’un ou l’autre titre vous intéresse pour un avis ou si vous en avez lu l’un d’entre eux ! Sur ce, je vous laisse avec l’article 🙂

Service Presse :

 

Pochi&Kuro – Tome 1 & 2 [Kazé]

Black Clover – Tome 7 [Kazé]

Le chant des souliers rouges – Tome 2 [Kazé]

Kuroko’s Basket Replace Plus – Tome 2 [Kazé]

 Les avis arrivent dans les prochains jours sans fautes ! L’article sera donc mit à jour, comme souvent, afin que vous puissiez cliquer sur le numéro du tome pour vous retrouver sur l’article correspondant. J’ai mis la couverture japonaise du tome 2 de Pochi&Kuro vu que je n’arrivais pas à mettre la main sur la vf, je ferai le changement dès que possible 🙂

Nouveautés :

 

Fire Force – Tome 1 [Kana]

Un Coin de Ciel BleuTome 1 [Nobi Nobi] Série en 3 tomesRemporté grâce au concours sur Facebook

Soul Eater – Triple tome (1 – 2 – 3) [Kurokawa]

To Your Eternity – Tome 1 [Pika]

Kingdom Hearts – Intégrale 1 [Nobi Nobi]

Our Summer HolidayOS [Delcourt/Tonkam]

 Et oui, deux manga d’un même auteur sur le coup, vu que Soul Eater sort à nouveau je me suis lancée dans sa lecture ! Pour ce qui est de la première intégrale de Kingdom Hearts, c’est le côté fan du jeu vidéo qui a parlé également… Oui, je suis faible.

Suites :

My Hero Academia – Tome 8 [Ki-Oon]

Im – Great Priest Imhotep – Tome 2 [Ki-Oon]

Wizard’s Soul – Tome 2 ; 3 ; 4 [Doki Doki] ♦ Série complétée

Je continue de rattraper mes légers retards dans certaines séries, d’ailleurs début de ce mois de juillet je me suis également acheté quelque chose en rapport avec My Hero Academia. Prochaines suites ? Heu… Je verrai bien ce sur quoi je tomberai ! Ce qui est sûr c’est que Yu-Gi-Oh risque bien de réapparaitre dans les prochains mois. Je suis tout de même contente d’avoir complété une série 🙂

Emprunts :

 

/

Aucun emprunt pour ce mois de juin… En même temps, j’ai passé plus de temps dans mes cours que dans mes lectures de ce fait j’ai évité de m’en ajouter… Pourtant, il y avait pas mal de mangas qui me tentaient à la bibliothèque !

DVD :

 

Les Animaux Fantastiques [BluRay]

My Little Pony – Friendship is Magic [Coffret 2 DVDs]

J’en vois déjà derrière leur écran se dire qu’il doit y avoir un problème… Oui, oui, j’ai bien acquis Les Animaux Fantastiques et My Little Pony et ce même si cela peut paraître étrange aux yeux de certains. Le premier a été payé plein prix quant au second, et bien j’ai profité de le voir à un prix dérisoire pour me le prendre.

Goodies :

 

Figurines FunkoPop – Végéta & Piccolo [DragonBall] ; Rush [Mégaman]

Cartes – Yokai Watch ; Black Clover [Accompagnant le tome 7]

Tsum Tsum Mystery Pack – Baymax Armor avec support (Pas de chance pour moi c’est un double ToT)

Marque-page – Le chant des souliers rouges [Accompagnant le tome 2]

Comme toujours quelque petits goodies se sont ajoutés et ma collection de Pop augmente. Parmi les DragonBall, il ne me manque plus que Cell parmi mes recherches (peut-être Beerus… Je verrai bien) et dans la collection Mégaman il m’en manque 3. Je ne les paie pas toutes vu que ma mère en profite également, ce qui me permet de faire quelques légères économies…


Le mois passé je n’ai pas sût vous parler de grand-chose, résultat vous n’avez eu que quelques articles. En plus des deux avis portant sur Our Summer Holiday et Un Coin de Ciel Bleu vous avez également eu droit à mon avis sur la première partie du tome 2 d’Exilium et sur le tome 1 du LN d’Overlord. Soit deux mangas, un ebook et un light novel. Comme vous le voyez, pourtant, il y a eu de l’arrivage… Ce début de mois de juillet sera principalement pour vous parler des Services Presses pour le moment – autant ebook que manga, vu que j’ai légèrement prit du retard avec le mois de juin – et par après ce sera tout autre chose. Je ne vous en dis pas plus, mais certains titres cités plus haut auront leurs avis tout comme d’autres qui n’y ont pas encore eu droit.

Et vous les matous quels ont été vos achats du mois de juin ? Le mois passé c’est-il bien déroulé ? J’espère que vous passerez tous de bonnes et agréables vacances pleines de jolies découvertes en tout genre.

Overlord (LN) – Tome 1

Coucou les matous ! J’espère que vous allez bien ? De mon côté je suis l-e-s-s-i-v-é-e au moment où j’écris ses lignes. Vous savez sûrement pourquoi si vous me suivez sur Twitter ou si vous me côtoyez IRL… Les examens sont éreintants et le pire dans tout ça c’est que ce n’est que le début. Allez Neko, il faut que tu tiennes !

Mais j’avais tout de même envie de vous mettre un petit avis et ne vous inquiétez pas je ne force pas… Je ne suis pas suicidaire non plus et promis, juste après je pars faire une méga sieste… Elle me fera cruellement du bien. Vous vous souvenez sûrement que j’avais dit que j’avais été sélectionnée lors de la Masse Critique d’Avril de Babelio ? Et bien ayant reçu le livre le mois passé pile avant le début de mes examens j’ai eu du mal à le finir alors que j’étais totalement happée par celui-ci.

Avant de débuter la chronique je tiens tout de même à remercier les éditions Ofelbe et l’équipe de Babelio qui m’ont permit de découvrir ce titre dans la joie et la bonne humeur ! Prêt ? C’est parti !

« Overlord – Le Roi Mort-Vivant »

overlord_1_jaq

21€90 – Dark Fantasy – 528pages

Nous sommes en l’an 2138. Yggdrasil, le célèbre jeu de rôle en ligne est sur le point de fermer.
Momonga, nécromancien Mort-Vivant, chef de la puissante guilde « Ainz Ooal Gown », attend seul l’arrêt du jeu.
Cependant, l’heure de la fermeture passée, Momonga n’est pas déconnecté et se retrouve propulsé dans un monde inconnu.
Prisonnier, le seigneur maléfique part à la découverte de terres hostiles.
Pour survivre, une seule solution s’impose à lui : conquérir le monde.

 

Vous vous souvenez que j’avais parlé du manga ? Comment ça, non ? J’avais parlé du tome 1 d’Overlord sur le blog lors de la sortie de ce dernier. Pour l’une des rares fois où j’étais à jour… N’hésitez pas à aller la voir si vous préférez vous lancer dans la version manga, bien que le Light Novel est réellement… Une magnifique surprise !

Comme dit pour le manga, nous suivons Momonga qui est arrivé dans un monde proche du jeu vidéo auquel il jouait nommé Yggdrasil, mais en même temps relativement éloigné. Un monde où la guilde d’Ainz Ooal Gown se retrouvera malgré elle et qui sera emplit de surprise pour l’Overlord… Surtout lorsque des êtres que l’on pensait sans âme prennent soudainement vie et que les terres apparaissant face à nous ne sont pas celles que l’on a connu !

Commençons par le commencement, c’est-à-dire par le fait que ce volume contient tout simplement deux tomes japonais. Oui, vous aurez de la lecture durant un petit moment si vous êtes occupés durant la journée ou si vous lisez lentement. Dans mon cas ce fut la première solution, lisant vite de base… M’enfin, les aléas des cours ont fait que les examens sont arrivés bien plus vite que prévu.

La lecture se fait tout de même relativement rapidement car nous entrons sans difficulté dans l’univers créé par Kugane Maruyama, un univers relativement sombre où pointent quelques touches d’humour. Les descriptions sont complètes et nous aident à imaginer les lieux, les personnages et leurs caractères ainsi que leurs différences.

Des différences qui se ressentent dans leurs manières de parler ou tout simplement au niveau de Momonga qui était tout de même humain à l’origine avant de finir dans ce monde inconnu et dans le corps du mort-vivant qu’il jouait dans Yggdrasil. Sauf que qui dit Mort-Vivant dit certaines émotions différentes d’un humain et c’est vraiment bien retranscrit au fil du récit. De plus, nous nous rendons bel et bien compte de ce que ressentent les hétéromorphes envers les humains tout le long de l’histoire. Encore une chance que notre héros apparait sous la forme de son avatar en quelque sorte, même si cela peut s’avérer assez handicapant lors de certaines situations !

Tout comme dans le manga, je continue de grandement apprécier Aura et Mare, notre petit duo d’elfes noirs et les rares humanoïdes présents quand on y pense (‘fin si on retire les gens extérieurs à la guilde de Momonga, ils ne comptent pas eux *fuit loin* Comment ça ils ont leur importance dans la seconde partie ? *tousse*) Pour ce qui est des autres personnages, ils s’avèrent tout aussi haut en couleur et pas que du côté de la guilde d’Aiz Ooal Gown. D’ailleurs, on en apprend petit à petit sur cet univers en compagnie des protagonistestant ceux du côté de Momonga que les autres – et c’est un plaisir de  contempler ce dit univers à leurs côtés. On en découvre toujours un peu plus, rendant cet univers tangible et logique pour notre plus grand plaisir.

L’histoire est celle que l’on retrouve dans l’anime et dans le manga, mais est bien plus complète. On ressent bien mieux ce que traverse Momonga, les problèmes qu’il rencontre et on découvre encore plus en détail les lieux qu’il traverse qui étaient tout de même déjà bien présent dans les autres supports. Les détails nous transportent sans aucun problème dans l’univers créé, un univers réellement vaste et que j’adorerais parcourir si je pouvais entrer dans le Light Novel (ou le manga, enfin vous avez comprit !)

Pour ce qui est des quelques illustrations de so bin, elles sont magnifiques ! Je restais devant durant plusieurs minutes et ma chère mère les scrutait assez fréquemment, pourquoi me dis-je qu’elle m’empruntera le Light Novel d’ici peu ? Je ne m’attendais d’ailleurs pas à les voir en couleur et je trouve que ça donne super bien ! Les couleurs donnent un atout en plus à l’ouvrage, aux illustrations et puis l’impression étant bien réalisée on les apprécie encore mieux. De plus, vous trouverez en extra des fiches des personnages à la fin qui sont tout de même assez détaillées, mais je ne vous en dirai pas plus !

D’ailleurs, j’ai eu la chance d’avoir le poster et je suis en quête active de lui trouver une place dans ma chambre depuis pas mal de temps. Pas que je manque de place, mais mes murs sont camouflés par les armoires dans presque 99% des endroits où il y a un mur justement… Difficile de rester de marbre face à celui-ci. Il représente très bien Overlord et est un régal pour les mirettes.

Ce premier tome – en regroupant deux – était un régal comblant sans problème mes pauses ou les périodes où je n’en pouvais réellement plus d’étudier alors que je devais (oui, ce n’est pas bien… mais la fatigue, wala, wala…) Le Light Novel nous emporte dans un autre monde, nous émerveille et nous fait suivre des personnages changeant tout de même du quotidien (Bah quoi ? ça change de ne pas suivre des débutants ou des humains…) Les éditions Ofelbe ont également fait du très bon travail par rapport à l’ouvrage, je n’ai pratiquement pas vu de coquilles durant ma lecture peut-être même juste une toute petite qui ne fait de mal à personne et comme dit plus haut l’impression était vraiment bien réalisée. Tourner les pages s’avère agréable, le papier n’est pas trop fin (et n’a pas encore tenter de me trancher les doigts, une bonne chose non ?) et la police d’écriture ne fait pas mal aux yeux.

Vous l’aurez comprit, même s’il m’a fallu du temps, ce tome 1 d’Overlord sous sa forme originelle m’a permit de me changer les idées. Je l’aurais bien dévoré si mes examens – et de ce fait les travaux et les révisions – n’avaient pas été présents, malheureusement c’est le cas et je dois composer avec. J’ai hâte de pouvoir découvrir la suite et de pouvoir me replonger dans l’aventure !

Et vous l’avez-vous lu ce premier tome ? Qu’en avez-vous pensé ? Quel support préférez-vous ?

Site de l’EditeurExtraitMini Site

Black Clover – Tome 6

Hello les matous, comment allez-vous ? Pour ma part je suis un peu fatiguée me préparant pour mes examens tout en ayant encore cours. Non, je ne suis pas encore officiellement en blocus et pourtant j’ai déjà eu un exam’ aujourd’hui. De la lecture, certes, mais ça en reste un malgré tout.

Mis à part cela, je rattrape mes retards dans mes chroniques… Oui, je sais vous êtes habitués mais bon c’est assez embêtant quand même… Il y a tant de titres dont je veux vous parler ! M’enfin, cela arrivera en temps et en heure. Aujourd’hui, nous repartons dans un titre sortit aux éditions Kazé que j’ai reçu en avance grâce à Anita et aux dites éditions. Je les remercie grandement ♥ Prêt à rouvrir vos grimoires, à rejoindre votre compagnie et à vous battre ?

« Black Clover »

black-clover

6€79 – Shônen – 192pages

Asta combat seul Varo, transformé en un effroyable monstre par Sally, l’extravagante scientifique. Heureusement, Gosh, revenu sur ses pas, prête sa force au jeune garçon pour terrasser le kidnappeur d’enfants. La victoire presque acquise, l’Éminence de l’Œil du Crépuscule apparaît soudainement et change la donne…

Ne débutez pas par un « Neko, t’as pas parlé des tomes précédents !!! » parce que je suis au courant, merci ! Je n’ai pas encore sût me les procurer pour ma collection, mais je les ai lu à la bibliothèque (et accessoirement feuilleté à nouveau en librairie) résultat je suis à jour dans l’histoire, mais ne les ai pas sous la main pour en parler de manière plus complète. Je le ferai, ne vous inquiétez pas, dès que je les aurai réellement. [Vous venez de deviner que je n’écris pas mes articles quand je suis à la bibli’ sur le coup *tousse*] Soyez donc un peu patient et vous aurez les avis pour les trois tomes précédents celui-ci. *fait une courbette pour s’excuser*

Dans ce sixième tome nous retrouvons Asta lors de son combat contre Varo et, bien entendu, Sally. Heureusement pour notre héro sans peurs et sans remords il aura de l’aide pour vaincre ses opposants, malheureusement tout ne se passera pas comme prévu.

Notre petit Asta reste un personnage assez dynamique, mais a déjà bien évolué depuis le tome 1 et ce même si son rêve est toujours présent. Rêve qui ne sera pas facile d’atteindre, mais pour lequel il fera tout ce qui est en son pouvoir. Héros de shônen typique, nous le voyons tout de même prendre son propre envol au fil des volumes pour notre plus grand plaisir.

Bien entendu, il n’est pas le seul personnage présent. Varo, Sally, Neige et Gosh le sont tout autant qu’Asta et ils ne seront pas les seuls. La Compagnie du Taureau Noir – d’où viennent Asta et Gosh – n’est jamais bien loin ! Et c’est réellement déclaré, j’adore les membres totalement frappadingues de ce groupe surtout Yami (Faut avouer qu’il a la classe !) et notre petit téléporteur sur deux jambes nommé Finral… Oui, oui, je l’aime bien moi ! Sinon les enfants qui apparaissent sont réellement adorables et… Bah Marie est juste trop, trop choute ♥ Mais revenons vite fait sur les personnages précédemment cités – Varo, Sally, Neige et Gosh pour les matous poissons rougesqui trouvent leur place petit à petit au fil du tome et je dois avouer avoir apprécié l’évolution de certains personnages. J’ai d’ailleurs été surprise de retrouver un certain nom – Un célèbre tueur en série – durant ma lecture.

L’histoire, de son côté, continue son avancée rythmée grâce à de nombreux combats et événements. Nous découvrons certains éléments dans ce tome 6 lié au grimoire d’Asta, ce qui pourrait nous laisser assez perplexe à ce moment là, mais je suis certaine que les réponses arriveront dans la suite. Ce qui est également agréable c’est de découvrir, petit à petit, les différents membres du Taureau Noir mais pas seulement vu que les autres compagnies apparaissent lentement mais sûrement au fil des volumes.  Des compagnies diverses aux personnages tout aussi loufoques que ceux du Taureau Noir, de plus nous nous rendons bien compte des différentsou relations existant entre chacune des Compagnies de Chevaliers Mages, mais également entre les Capitaines. (Mais ça reste Yami le capitaine le plus classe, na !)

Pour ce qui est des dessins, ils restent dynamiques et nous montrent sans aucun problème ce qu’il se passe, les sorts lancés, les personnagestous reconnaissable au premier coup d’œilet les lieux. On ne se demande pas ce qu’il se passe, ce à quoi nous avons affaire car nous le devinons directement. Même en étant épuisée – par des travaux à n’en plus finir – je n’ai eu aucun mal et puis je dois avouer que la couverture de ce tome est franchement sympa avec Yami ! Oui, j’aime bien ce personnage comme vous l’avez déjà remarqué plus haut !

L’édition proposée par Kazé est réellement agréable à tenir en main et à lire tant on retrouve les différents tempéraments des personnages. L’humour, bien présent dans ce manga, fait mouche à ses heures perdues et nous change parfaitement les idées grâce à la traduction sans erreurs – tout du moins je n’en ai pas vue – du tome. Tome qui fait en sorte que l’on désire déjà savoir ce qu’il se passera dans le suivant vu ce que nous pourrions apprendre dans le volume 7.

Vous l’aurez comprit, j’ai passé un agréable moment lecture en compagnie de ce sixième tome de Black Clover. Un tome riche en action, en apparition et bien sûr nous permettant quelques révélations qui auront probablement un sens plus profond dans le futur. Un futur qui s’approche petit à petit et dans lequel Asta possède sa place sans aucun problème grâce à son Anti-Magie. Je peux assurer, après 6 tomes de lu, que Black Clover est un shônen sympathique dès que l’on avance dans l’histoire et que tout le monde trouvera un personnage – ou une compagnie – qu’il préférera. Puis… Qui osera dire que Yami n’a pas la classe ?! (Ouais, je me répète et alors ?)

Et vous les matous où en êtes-vous dans Black Clover ? Qu’en pensez-vous ? Quelle compagnie vous attire le plus ? Quelle magie voudriez-vous utiliser ? Quel personnage est votre chouchou ? Et pour les autres, comptez-vous vous lancer ?

Site de l’éditeurExtrait du tome 1Minisite

Tendanô – Roman auto édité

Aloha les matous ! Vous allez toujours bien ? J’espère en tout cas parce que je n’en ai pas fini avec vous. J’espère que vous avez de quoi boire et manger près de vous ? Non, ça ne sera pas long et vous n’en aurez pas jusqu’au bout de la nuit promis. Mais aujourd’hui, on ouvre une nouvelle partie sur le blog et… Non, ce n’est pas encore les « Animes », désolée. Ce sont les « Romans » qui font leur apparition. Ils seront moins fréquents que les « Mangas », ne vous inquiétez pas, mais je me dis que cela peut également être intéressant tout en vous faisant découvrir des titres auxquels on ne pense pas forcément.

Aujourd’hui, nous nous tournons vers un roman fantasy sortit en février 2017 si je ne me trompe pas (N’hésitez pas à me corriger par commentaire ou sur Twitter… Je suis tellement tête en l’air et moi et les dates ce n’est pas une histoire d’amour…) Prêt, on part vers…

« Tendanô »

51ooq1ucxbl-_sx195_

3€99(EBook)/13€99 – Fantasy – 165(EBook)/390pages

Orsinaë, en l’an 4503. Des centaines de villages décimés, réduits en cendre. Des habitants mis à mort par un ennemi à la volonté implacable et assoiffé de destruction. Aucun prisonnier. De rares survivants, traumatisés. Le roi Tendanô n’hésite pas une seule seconde à répondre à l’appel à l’aide d’Esdenorg, le souverain de cette contrée meurtrie. Les interrogations se succèdent jusqu’à ce qu’un nom soit prononcé. Un nom qui révélera des zones sombres de l’Histoire. Comment être sûr de prendre les bonnes décisions quand on n’a connu que la paix ? Les événements l’obligeront à mettre de côté ses doutes et à agir pour le bien du monde. Pour le bien d’Eldalarya.

Dans ce roman que j’ai découvert en format EBook grâce à la plateforme SimPlement et à l’auteur Kohana Kimura qui proposait Tendanô en service presse. Étant fan de Fantasy – et bookovore… Je sais ce mot n’existe pas – je n’ai pas résisté à la tentation et me suis lancée dans la lecture dès que j’ai sût. Le hic ? J’avais oublié de changer la date sur le site – et oui… J’ai mit la date à laquelle j’avais envoyé ma demande pour le Service Presse, voyez la pas douée – et mes cours ainsi que ma santé ont fait que ça m’a prit plus de temps que prévu alors que je lis extrêmement vite. Chanceuse jusqu’au bout comme vous le voyez. La couverture est ce qui attiré en premier lieu mon regard sur le site et puis le résumé à fait le reste comme vous vous en douter.

Nous suivons principalement Tendanô qui est un souverain ayant tout de même bon cœur. Ce n’est pas une brute, il a des sentiments comme n’importe qui et bien entendu des doutes. Des doutes qu’il devra mettre de côté durant son enquête par rapport aux mystérieux meurtres ayant eu lieu. Afin de trouver des réponses il voyagera en Eldalarya, dans un monde fantaisiste inconnu de notre part et qui deviendra pourtant un lieu que l’on voudra visiter et découvrir au fil des pages. L’univers est intéressant, on désire en savoir plus sur celui-ci et fureter un peu partout. (A moins que ce ne soit que moi et ma curiosité maladive ?)

L’univers est vraiment bien travaillé, j’avais l’impression de pouvoir le visualiser sans aucun problème durant ma lecture comme si j’accompagnais les personnages. Un vrai régal pour ceux ayant une bonne imagination, car il était possible de s’attarder sur une description pour savourer l’endroit où l’on se trouvait à ce moment là. Par rapport aux autres personnages, je n’ai eu aucun mal à les imaginer également ou à ressentir leurs émotions et douleurs en fonction des moments. Le début de l’histoire est d’ailleurs un bon exemple par rapport à cela, pour se rendre compte de la douleur ressentie par ceux ayant survécu aux attaques.

Personnellement, je n’ai eu aucun mal à me plonger dans l’univers et je trouvais l’écriture assez fluide même s’il arrivait à de rares moments de trouver de très légères lourdeurs, tellement légères que je ne les aie plus en tête et qu’elles ne nuisaient absolument pas à la lecture. C’était agréable et ce dès les premières lignes, ce qui m’a permit de passer un très bon moment en compagnie des différents personnages et de m’évader oubliant notre propre univers au fil du temps. J’aurais bien aimé en savoir encore plus sur le panthéon par contre, mais là encore c’est peut-être tout simplement lié à ma curiosité insatiable.

Ce fut une très agréable surprise et un très bon démarrage pour l’auteur sur le coup. Pour un premier roman il est réellement bien travaillé et fourni au point que j’en voulais encore plus à la fin du tome… Oui, je suis un cas merci de me le dire. Même s’il n’est pas parfait – d’ailleurs, existe-t-il réellement une œuvre parfaite ? – ce roman possède une âme et nous transporte dans son histoire, il veut nous emmener avec lui dans l’aventure, la découverte d’Eldalarya et y arrive sans problème au point que l’on ressent la souffrance des gens, que l’on doute et nous demandons ce qu’il serait bon de faire pour leur venir en aide. Oui, nous pouvons nous mettre à la place de Tendanô sans difficulté car nous ressentons son côté humain. Ce n’est pas qu’un être fait de mots, bien que ce soit le cas, mais si notre imagination fait bien son boulot il nous apparait avec une âme. Une très bonne chose en soi ! Je risque fortement de le relire lorsque j’en aurai l’occasion et en parler un peu autours de moi afin de le faire connaître.

Après ce premier avis roman les matous, comptez-vous le tenter ? Voulez-vous le découvrir ?

Facebook Site Extrait

Note : J’ai tenté d’être assez succincte pour ne pas spoiler de passages du livre car je dois avouer détester quand un avis me raconte de long en large l’histoire… J’aime la découvrir par mes propres moyens. Mais j’ai réellement aimé ce livre autoédité qui fut une très belle surprise. Bravo à l’auteur à qui je souhaite une bonne continuation et qui mérite des encouragements ♥