DanMachi La légende des Familias – Tome 2

Hey ! Comment allez-vous les matous ? Bien ? Pas trop fatigués ? Tant mieux alors ! Aujourd’hui nous allons retourner dans le monde des Light Novel et plus précisément dans un univers fantasy déjà chroniqué sur le blog pour son premier tome. Comment ça « Et Log Horizon, alors ?! » ? Heu… C’est en cours, ahaha *tousse* quelques petits soucis d’écriture assez fréquents… Mais je vous promets que dans le courant 2017 la chronique du tome 1 (reprenant les tomes 1 et 2 de la version originale) arrivera.

Mais sûr ce nous nous dirigeons vers DanMachi  La légende des Familias et plus précisément son tome 2. Le trois est en pleine lecture également, mais arrivera plus tard afin de vous éviter une overdose.

« DanMachi – La Légende des Familias »

51grvjsrvel-_sx333_bo1204203200_

Light Novel – Fantasy – 12€99

« Enchantée de faire votre connaissance, aventurier. »

C’est par ces mots que Lili, une porteuse semi-indépendante, aborde Bell, afin de le pousser à faire équipe avec elle. Malgré ses suspicions à l’égard de la jeune fille et de ses motivations, il décide tout de même de lui laisser une chance, en s’associant temporairement à la jeune femme. Grâce à son aide, Bell réussit à s’enfoncer plus profondément dans le Donjon, accumulant rapidement expérience et richesse.

Néanmoins, la Familia de Soma, à laquelle Lili appartient, a une très mauvaise réputation. Selon la rumeur, ses aventuriers deviendraient de plus en plus agressifs lorsqu’il est question d’argent. Il se murmure même qu’un mystérieux vin divin leur permettrait d’asservir ceux qui ont le malheur d’y goûter…

DanMachi, dont je vous avais déjà parlé par rapport à son tome un sur le blog il y a déjà quelques mois, est toujours présent chez Ofelbe Edition. Vous vous en souvenez peut-être de ce Light Novel où nous suivons Bell, membre de la Familia d’Hestia, et découvrons en sa compagnie son avancée – et son évolution – dans le Donjon, mais également dans la ville d’Orario.

Parce que oui, dans ce second tome Bell continue de descendre dans le donjon et d’évoluer au fil des pages devenant ainsi plus fort. Notre très cher aventurier aux cheveux blancs continuera, de ce fait, ses rencontres avec d’autres personnages dont une certaine porteuse comme mentionné dans le résumé.

L’intrigue tournera principalement autours de Bell et Lili, d’ailleurs, laissant certains personnages rencontrés dans le premier tome de côté. Par contre, l’histoire restera assez dynamique et fera que l’on aura du mal à s’ennuyer. Chaque page sera tournée assez rapidement afin de connaître la suite, savoir ce qui se trame même si nous nous doutons parfaitement de ce qu’il se passe. Et oui, il ne vous faudra pas devenir Sherlock Holmes ou Agatha Christie pour découvrir le fin mot de l’histoire contrairement à Bell et… A sa naïveté habituelle. Enfin, c’est surtout qu’il ne veut pas écouter et voit du bon en tout le monde, ce qui est une bonne chose pour le second point mais s’avère assez dangereux dans le cas du premier. Nous continuons également de découvrir Orario qui était pourtant déjà bien présente dans le tome 1, ce qui est un régal car nous n’avons pas la sensation de tourner en rond dans la ville. Il y a toujours quelque chose à découvrir, une ruelle ou une boutique et même les coins les plus fréquents peuvent s’avérer un minimum surprenant.

Pour ce qui est des personnages féminins, très présents dans ce Light Novel, ils possèdent tous un caractère bien distinct et cela continue de se voir dans ce tome 2. Je dois avouer avoir plutôt apprécié Lili, le mystère l’entourant et sa personnalité de plus c’est grâce à son apparition que l’on découvre la Familia de Soma, mais pas que. L’on se rend compte que tout n’est pas rose – comme l’on s’en doutait déjà légèrement – à Orario et certaines Familias restent assez mystérieuses. D’ailleurs, là où certaines possèdent d’innombrables membres, d’autres n’en ont que très peu.

Le seul souci que l’on pourrait trouver à ce deuxième tome est la naïveté de Bell, pourtant certaines personnes de notre monde seraient pareilles que lui dans la situation qu’il vit, mais également l’intrigue dont on connait facilement la finalité. Enquête il y a certes, mais extrêmement facile à comprendre. Pourtant, ce fut avec plaisir que j’ai retrouvé Bell et Hestia ainsi que tous les autres personnages. Énormément de filles tombent sous le charme de Bell, certes, mais cela était à prévoir et pourtant elles gardent toutes une personnalité propre, montrent qu’elles n’ont pas obligatoirement besoin de la présence du jeune homme pour s’en sortir ou tentent de se débrouiller par elles-mêmes.

Les illustrations de Suzuhito Yasuda présentes, de temps en temps, dans le Light Novel nous laissent dans le ton de l’histoire et restent agréable à voir. Elles nous permettent de nous faire une idée du physique d’un personnage, d’un monstre ou d’une situation en fonction de ce qui est représenté et comme toujours je suis fan des deux illustrations couleurs présentes au début ♥ Pour ce qui est de la traduction de l’œuvre, elle était bien réalisée et nous permettait une immersion dans l’univers présent.

Pour résumer, ce deuxième tome fut vraiment agréable à lire et nous permettait d’en découvrir plus sur Orario, certains lieux s’y trouvant et une Familia inconnue auparavant. Il nous donne également l’opportunité de connaître les Porteurs, ce qui était vraiment agréable car nous nous rendons compte qu’il n’y a pas que les Aventuriers – même s’ils en font partie – qui descendent dans le donjon. L’on se rend également compte de certains liens se formant entre Bell et d’autres personnes, certains positifs et d’autres pouvant s’avérer assez… catastrophiques ? Non, notre petit Bell n’aura pas que des alliés dans son périple !

Comme vous vous doutez grâce à l’une des phrases présentes dans mon introduction je suis déjà en pleine lecture du tome 3 et il avance petit à petit dès que j’ai le temps. Pour le moment c’est encore un vrai plaisir et dès que sa lecture sera terminée j’écrirai mon avis dessus afin de vous donner mon avis ! Comme d’habitude me direz-vous ^^

Et vous, l’avez-vous lu ? Avez-vous lu le premier tome ? Qu’avez-vous pensé de ce tome ?

Site de l’éditeur – Extrait

DanMachi La légende des Familias – Tome 1

Coucou les ptits matous ! Comment allez-vous ? Le soleil est-il apparu chez vous également ? Ici, il est enfin là et c’est avec une joie intense que je peux enfin lire à l’extérieur ♥

danmachi-light-novelFin du mois de juin est sortit un nouveau Light Novel, édité par les éditions Ofelbe. Déjà sortit en anime il y a quelque temps déjà, DanMachi – La légende des Familias arrive dans nos régions francophones. Ecrit par Fujino Omori et illustré par Suzuhito Yasuda, DanMachi – La légende des Familias est, pour commencer, un bel ouvrage où les illustrations parent certains passages et nous permettent de bien mieux imaginer les personnages apparaissant. Il est vendu au prix de 12€99, soit dans la plupart des endroits à 13€.

De plus, au tout début du Light Novel se trouve une illustration montrant Hestia de dos et une illustration couleur avec les noms des quatre divinités présentes dessus et, au verso de celle-ci, le sommaire du livre agrémenté par deux autres personnages que l’on rencontre dans l’histoire. Les tonalités employées sont assez douces je trouve, bien que certaines couleurs ressortent plus que d’autres. On reconnait sans aucune difficulté les personnages sur les illustrations, ce qui est bénéfique lorsque ceux-ci apparaissent. Parlons-en, d’ailleurs, des autres illustrations parcourant les pages du Light Novel. Celles-ci sont en noir et blanc avec de jolies tonalités de gris, les traits sont réguliers et rappelleront probablement ceux de Durarara ! (Light Novel sortant en septembre chez nous, toujours aux éditions Ofelbe), ce qui est tout à fait normal. L’illustrateur est le même pour les deux œuvres.

 

L’histoire en elle-même peut paraître assez simple à première vue. Après tout Bell parcourt un donjon, mais ce n’est pas pour la richesse qu’il le fait contrairement à d’autres. Non. Notre petit héros de quatorze ans, le parcourt pour rencontrer des filles – et accessoirement finir, un jour, avec l’une d’elle – sauf que la première demoiselle qu’il rencontrera dans le dit donjon le sauvera d’un Minotaure. De plus, il partira en courant juste après cela tout en étant dégoulinant de sang de la tête aux pieds. Avouez qu’il y a mieux comme première rencontre ! Les personnages apparaissent petit à petit, nous laissant ainsi le temps d’enregistrer qui est qui au fil des pages sans trop se perdre entre eux. De nombreux personnages féminins parsèment les pages, mais les personnages masculins apparaissent également. Certes moins nombreux, il est difficile de les rater dans la plupart des cas chacun ayant son propre tempérament.

 Hephaistos.(DanMachi).600.1883270

Au fil des pages, nous voyons Bell évoluer et devenir plus fort. Ses statistiques évoluent comme chez tous les aventuriers, mais quelque chose parait étrange pour le jeune homme qui se débrouille de mieux en mieux. Le lecteur connaît la raison à cela, tout comme Hestia, mais pas le héros qui continue inlassablement à s’entrainer tout en s’enfonçant petit à petit dans le donjon. Ce donjon remplit de créatures provenant des diverses mythologies ou, tout simplement, de la fantasy. Certains paraissent imposants, d’autres beaucoup plus faibles et suivre Bell face à ses êtres pouvant le tuer sans aucun état d’âme pourrait nous faire frémir. « Y arrivera-t-il ? » cette question nous taraude de temps en temps et ce, même si nous connaissons le véritable potentiel du héros. L’incertitude apparait, on se rappelle sans souci que Bell est un humain – comme nous – contrairement à d’autres créatures parfois plus exotiques. Les elfes, demi-elfes, nains et hommes-bêtes sont par exemple présent, tout comme les dieux dont les pouvoirs ne peuvent être utilisés. La force d’un être humain peut sembler futile contrairement à celle de ces autres êtres et pourtant… Il s’avère toujours plein de ressources.

Le récit, raconté en « Je » dans la plupart des cas, nous mets dans la tête du héros. Nous découvrons donc Orario à travers son regard, ses espérances, ses doutes et principalement ses galères. Comme dit plus haut, Bell est un humain et en tant que tel il lui arrive de faire des erreurs humaines. A certains moments, l’auteur a décidé de quitter le point de vue de Bell et de nous raconter le récit d’un point de vue externe afin de nous donner des détails qui nous serons connus mais inconnus du personnage principal. Ils arrivent, dans la plupart des cas, lorsque l’on doit s’attarder d’un côté d’une divinité afin de connaître ses motivations, ses envies, ce qu’il se passe ailleurs que là où se trouve Bell, etc. Ces moments nous donnent d’autres points de vue, nous permettent de découvrir d’autres divinités, d’autres lieux et nous nous rendons compte qu’Orario est une cité assez vaste, remplie de gens très différents.

J’avoue être pressée de lire le tome 2 et de découvrir Durarara !! qui sort en septembre si je ne me trompe pas. Avec Log Horizon (que je dois encore chroniquer… Oui, plusieurs mois plus tard *est à la ramasse*), cela me fera trois Light Novel en cours à ce moment là.

Et vous, êtes-vous prêt à vous lancer dans la découverte du donjon et à rejoindre une Familia ? Êtes-vous prêt à vous battre pour votre survie et à rencontrer d’autres personnes ? Hestia et Bell seraient probablement ravis de vous rencontrer !