Le petit journal nekoien #2

edb4cce8

Coucou les matous, comment allez-vous en ce lundi ? La météo n’est pas la plus belle qui soit – on est bien en été rassurez-moi ? – mais tant que la bonne humeur sera dans nos antres ce sera déjà un magnifique rayon de soleil quotidien ! Je voulais également vous remercier – tous autant que vous êtes derrière vos écrans – de me suivre ou de lire mes petits articles de temps en temps. Certains sont des lecteurs de l’ombre pendant que d’autres laissent une petite trace, mais votre présence est belle et bien là et je suis heureuse de rencontrer d’autres personnes, d’en voir prendre leur courage à deux mains et laisser des commentaires ou tout simplement de savoir qu’un matou errant est passé brièvement. Alors, merci et j’espère que vous continuerez l’aventure à mes côtés !

Aujourd’hui, je vous entraîne dans le second petit journal nekoien ! Il n’y a pas grand-chose de différent cette fois, hormis une catégorie totalement absente car je n’ai pas eu le temps d’écrire pour moi… De ce fait tout mes textes sont encore une fois en stand by, mais c’est habituel alors ne vous inquiétez pas. Prêt à découvrir la semaine qui vient de passer ?

1b365c9432c53c139dbd8f6230294405-cat-silhouette-tattoo-design

« Et si l’on s’aventurait en des lieux inconnus et sauvages ? Je veux découvrir le monde qui m’entoure ! »

« Révisions » Et oui… Encore x_x Mais c’était ma dernière semaine de révisions avant d’entamer les hostilités liées aux examens dès lundi (aujourd’hui, donc…). Soit ça passe, soit ça casse durant les six jours – étalés jusqu’au 1er septembre – où je devrai me rendre à la haute école pour repasser les cours ratés. Quoi qu’il arrive, j’aurai au moins tout donné et n’aurai pas de regrets ce qui est le plus important je pense… Mais on va tout de même tout donner !

« Château de Beloeil » Comment dire que mercredi je me suis retrouvée à suivre mes parents car mon père désirait ardemment sortir ? Et lui, partir seul c’est mission impossible… Et lui dire non ? Erm… Vu son humeur des derniers jours, on va éviter également… Résultat, j’avais mes notes sur mon IPod et tentait de les lire pour réviser un peu durant le trajet jusqu’au Zoo de Maubeuge à l’origine. Parce que oui, nous ne devions pas aller visiter un château de base… Malheureusement, le parking était bondé et il n’a pas voulu aller se parquer un peu plus loin. Verdict ? On a fini au château de Beloeil et j’ai un peu traîné les pieds au début. (Comment ça, je ne voulais pas sortir de base ? Mais non…) Il y a énormément de tableaux dans ce château où les photos étaient interdites, mais ce que j’ai préféré ce sont les jardins – trop vert d’après mon père – où il y avait énormément de chemins différents et donc d’endroits à découvrir ! Déambuler sans savoir où l’on va obligatoirement atterrir peut être tellement sympathique Ensuite, nous nous sommes rendu à l’Ikéa le plus proche – qui se trouvait dans une galerie commerçante – où maman a voulu faire un tour rapide avant qu’on ne mange dans le coin « restaurant » et que je ne fonce vers le magasin de mangas. Autant en profiter, non ? Un petit loot a suivit d’ailleurs, me permettant d’être à jour dans Food Wars et d’avancer dans Assassination Classroom.

« Brocante de Temploux » Comment dire que le mois d’août est l’un de ceux où portemonnaie-chan pleure le plus… Et encore, c’est la première année où je me rends à la brocante ! Il y avait tellement de monde et de langues différentes que cela m’avait un peu surprise au début, mais le temps de s’habituer et j’étais déjà partie vagabonder. Le hic ? C’est pour mon portemonnaie… Il s’est encore plus vidé le pauvre, mais je suis contente de mes trouvailles, à savoir une petite figurine de Sailor Jupiter – de Sailor Moon – et un porte-clefs du même personnage suivit par trois petits porte-clefs DigimonWarGreymon ; MegaKabuterimon et WereGarurumon – car j’apprécie énormément la licence même si je trouve peu de goodies pour le moment. Enfin, onze petites cartes Pokémon ont également rejoint ma collection, me permettant après de longues années d’enfin avoir un Roucarnage… Oui, je le cherche depuis que j’ai débuté le Trading Cards Game et n’avais jamais de chance ! Résultat, je suis aux anges par rapport à ce que j’ai trouvé – et pût voir – et j’espère que l’année prochaine je saurai y retourner pour refaire des découvertes !

tumblr_inline_ne686jzzxi1qbiwtr

« Un peu de douceur ne peut pas faire de mal. »

« Ever After High » Tous les épisodes de la web série ont été regardé avant d’enchaîner sur des épisodes Netflix. Ce faisant j’aurai regardé les quatre saisons – pour le moment – d’Ever After High sur l’ordinateur avant de me creuser la tête pour regarder Jeu de Dragons et Conte d’hiver (ou Conte givré en fonction des régions on dirait…) Je reste sur ma préférence par rapport à Cerisela fille du Chaperon Rouge – dans la web série, mais d’autres personnages ont prit place dans les séries Netflix. En tout cas, les petits épisodes m’ont permit de me changer les idées entre diverses révisions et même si j’ai eu envie de baffer certains personnages, d’autres étaient tout de même intéressants dans la manière dont ils voient leurs destins ou leurs caractères. Vu 4 chapitres sur 4.

« Ever After High Jeu de Dragons » Dans Jeu de Dragons on retrouve le conte de Blanche-Neige revisité où celui réveillant la princesse n’est peut-être pas celui que l’on pense… (Pour ceux voulant se spoil, ce gif fera l’affaire) Au début de cette partie la méchante reine – La mère de Raven – est libérée et vous vous doutez que ce n’est pas pour danser la samba qu’elle retrouve l’univers d’Ever After High, même si je dois avouer que je trouvais son désir tout à fait légitime… Après tout, elle reste une maman. Les épisodes sont plus longs – une bonne vingtaine de minutes – et permettent une immersion un peu plus complète dans l’univers, par contre… Je ne voyais pas Blanche-Neige – la vraie, donc la mère d’Appel White – comme ça. On dirait vraiment une chef d’entreprise qui a mit certaines de ses anciennes qualités de côté…Après tout, depuis quand la popularité compte pour elle ? ;_; Vu 4 épisodes sur 4.

« Ever After High Conte d’Hiver » Dans Conte d’Hiver nous découvrons le roi, la reine et la princesse de l’hiver, mais également retrouvons des notes liées à d’autres contes tel que Cendrillon, la Belle au Bois Dormant ou à la Belle et la Bête qui est bien plus mit en avant que les deux autres… D’ailleurs, j’aime énormément Rosabella, la fille de Belle, dans ce conte qui montre bel et bien que l’important n’est pas l’apparence physique, mais ce qu’il y a à l’intérieur. (comme le montre l’histoire originale, d’ailleurs) De ce que j’ai comprit, il me reste Printemps Fleuri et Vers le Pays des Merveilles à regarder… Ah et Le Bal de la Destinée parce que je ne m’étais pas concentrée dessus vu que je pensais que tout était identique à la web série… A voir donc (par contre, je ne sais pas dans quel ordre j’aurai dû voir tout cela, ahaha *y est allé au feeling*) ! Vu 4 épisodes sur 4.

2e979fb3697a1aac6422361c877eed82-drawing-pictures-artwork-ideas

« Et si je choisissais ce chemin, où est-ce que j’arriverai ? Après tout, se perdre cela n’existe pas vraiment et cela permet de nouvelles découvertes ! »

« Monster Hunter Stories Démo » Et oui, cette fois c’est une démo qui a accaparé mon temps de jeu… Et pas qu’un peu car j’y joue et rejoue depuis plusieurs jours et j’apprécie énormément ce que je peux y voir. Pressée de pouvoir me lancer dans l’aventure complète en compagnie de mon petit personnage, même si ce ne sera pas tout de suite, mais au moins je sais vers quel jeu me diriger prochainement ! J’ai hâte y retourner !!!!

Et… C’est tout. Oui, c’est un peu plus court que la dernière fois sur le coup. Mais comme vous le savez sûrement, mes révisions ont prit le pas sur le reste. Pour les textes vous les reverrez probablement dès la semaine prochaine, je risque d’avoir du mal à tenir plus longtemps sans écrire 🙂

Si vous avez une idée d’ajout quelconque n’hésitez pas à me le dire également, sinon n’hésitez pas non plus à commenter si l’envie est présente. Je ne mords pas et suis toujours contente de discuter avec vous.

Et votre semaine à vous, comment c’est-elle passée ? Avez-vous fait des trouvailles, voyager ? Avez-vous jouer à un jeu vidéo ou que sais-je encore ?

Ramd’Âm – Bonne(s) Adresse(s) #4

Continuons un peu dans les bons coins de Namur, parce qu’il n’y a pas que la Citadelle dans cette ville ou l’Université. Cette fois, partons dans l’une des ruelles menant vers la gare. En face du magasin de jeux vidéo et du cinéma Caméo se trouve un autre magasin pour le moins original. Ramd’Âm. Ce nom ne vous dit rien ? C’est plutôt normal si vous ne vous baladez pas dans la ville ou n’êtes pas belges, mais je peux vous assurez que c’est l’un des coins qui valent le détour. Un peu moins pour le portemonnaie par contre, le pauvre devant hurler au désespoir dès qu’il est ouvert.

Ramd’Âm c’est une boutique d’occasion où l’on retrouve des livres tant jeunesses que pour adultes, des BDs dont des Comics et des Mangas, des CDs, Vinyles, DVDs et Jeux de société. Vous trouverez sûrement quelque chose qui vous fera rêver ou vous intriguera. Tout est en bon état et est vérifier par les vendeurs avant d’être mit en vente, vous ne risquez donc pas de tomber sur un livre avec un nom et un prénom écrit à l’indélébile sur la page de garde. C’est de l’achat-vente alors si vous avez des livres que vous ne lisez plus n’hésitez pas à aller voir s’ils seront intéressants pour la boutique.

L’univers du magasin est réellement original. Il ne faut pas hésiter à regarder le plafond, à observer la machine à l’entrée ou à laisser son âme d’enfant revenir le  temps d’un instant. Cet endroit est magique, le temps y passe différemment du monde extérieur et les deux gérants sont extrêmement sympathiques. Ils n’hésitent pas à discuter avec les gens, à leur proposer d’écrire leurs avis sur de petites cartes et donner, par ce biais, leur « Coup d’Âme » pour l’une des œuvres présentes. Le client peut ainsi conseiller les autres, aider les voyageurs un peu perdu et faire connaître des livres qui passeraient peut-être inaperçus.

Cet univers original est ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h et si vous le désirez vous pourrez même acheter le livre à prix réduit de l’histoire de Ramd’Âm. Une exposition a eu lieue il y a peu de temps où l’artiste était présent et discutait avec les gens, répondait aux questions. C’était un moment réellement agréable où la boutique se retrouvait, une nouvelle fois, dans un univers différent.

Ayant découvert le magasin pratiquement à son ouverture, j’apprécie m’y perdre quand j’ai le temps et un peu de sous. On y fait toujours des découvertes et même le coin enfant est enchanteur. Ils pourront s’y asseoir, feuilleter un ouvrage en vous attendant ou vous courir après pour que vous lui achetiez tel ou tel livre qui sait. Tout est possible chez Ramd’Âm, même ce qui pouvait paraître impossible aux premiers abords. Et même si c’est de la seconde main, vous trouverez peut-être quelque chose n’ayant que quelque jour, mais qui n’avait pas été apprécié par celui l’ayant lu avant vous. Ce système, original car très rarement utilisé dans les librairies, est également utile et ludique car le client s’amuse également à vouloir faire découvrir quelque chose qui lui a plu et découvre ce que d’autres ont aimé avant lui. C’est une idée réellement sympathique.

N’hésitez donc plus, entrez dans l’univers de Ramd’Âm et ressortez en avec des étoiles pleins les yeux !

Restaurant Yayami – Bonne(s) adresse(s) #3

Roh et puis zut je prends un peu sur mon temps de repos pour écrire quelques articles T_T Je rêve de dormir, que mes examens soient terminés et c’est pour ça qu’il n’y a plus rien eu sur le blog. Travaillant seule, pour le moment, j’ai un peu de mal à gérer les deux. Enfin soit, ce n’est pas grave.

Je ne sais pas s’il y a des belges parmi vous, mais sachez que si vous allez sur Namur il y a un très bon restaurant japonais qui c’est ouvert près de l’Université. C’est le restaurant Yayami ouvert de midi à 15h et de 18h à 23h. Il est basé sur le principe de la formule à volonté, qu’il y a peu à Namur il faut l‘avouer, et c’est réellement bien pensé dans une ville autant estudiantine que commerçante.

Il y a plusieurs formules, celle du midi et présente tous les jours est de 16€90 quant à celles touchant le diner (ou souper, pour ceux employant ce mot pour le repas du soir) il y en a deux : celle à 24€90 du lundi au jeudi et celle à 26€90 du vendredi au dimanche. Oui, vous avez bien lu, le restaurant est ouvert tous les jours de la semaine. Les enfants de moins de dix ans ont, pour chaque formule, une réduction. Pour le midi, les parents ne payeront que 9€50 pour leurs petits bouts et le soir que 16€90. Après tout, il n’y a pas que les adultes ou adolescents qui peuvent manger ce genre de cuisine !

D’ailleurs parlons en des plats, tous plus savoureux les uns que les autres. Les produits sont frais et cela se ressent directement en bouche pour le bonheur des papilles. J’hésitais au début avec les sushis aux fruits et au final j’ai fini par les adorer. C’était extrêmement frais, pas trop sucré et cela se mariait parfaitement avec le riz. Quant au reste, il n’y avait aucun problème et tous s’avéraient savoureux. Les plats se succédaient et nous avions le temps de manger, ou de digérer un peu, entre eux sans nous forcer. Ils étaient tellement savoureux que nous ne ressentions pas au début le fait que notre estomac se remplissait, ce qui était pourtant le cas et fort heureusement nous n’avions pas trop reprit à ce moment là.

Le cadre est également très agréable, pas kitsch pour un sous et les serveurs n’hésitent pas à venir en aide en cas de besoin avec la tablette, pour expliquer comment l’utiliser et tout le reste. Ils sont extrêmement sympathique, n’hésitent pas à revenir vous voir pour vous demandez comment cela se passe, si vous préférez avoir des couverts plutôt que les baguettes, etc. On se sent bien dans le restaurant et on ne voit pas le temps passer. Il y a souvent de la place, ce faisant il ne faut pas encore réserver à moins d’être nombreux (Oui, oui, il est toujours préférable de réserver lorsque l’on dépasse un nombre « normal » de personnes. A dix, par exemple, une réservation est toujours préférée à une arrivée massive ♪ )

N’hésitez pas à vous y rendre si vous êtes sur Namur, c’est un bon endroit pour manger et goûter quelques plats ! Si vous désirez avoir une idée des plats ou d’autres avis, n’hésitez pas à aller voir leur Facebook.

♥♥♥♥♥

Ad Hoc – Bonne(s) adresse(s) #2

Coucou les minous ! Et oui, un nouvel article « Bonnes adresses » aujourd’hui. Il était temps, je suis un peu en retard à ce niveau là…

La bonne adresse du moment se trouve en Belgique et plus précisément dans la province de Namur. Pour ceux ne situant pas ladite province, voici une petite carte du plat pays :

400px-carte_des_provinces_belges-svg

Mais je ne compte pas vous donner un cours de géographie, d’autres le feront bien mieux que moi de toute manière, et dirigeons-nous directement à Namur même – Capitale de la Wallonie et de la province portant son nom – afin de découvrir une petite boutique se trouvant non loin de l’Église. Quelques photos ici pour ceux qui seraient un peu curieux de voir à quoi ressemble cet endroit, il faudrait vraiment que j’embarque un appareil photo avec moi…

ad-hoc-belgique-librairie

Pour ceux vivant ou allant fréquemment là-bas vous aurez deviné que je compte vous parler d’Ad hoc ! Petite magasin peu connu dans la faculté où je me trouve, cet endroit est pourtant une véritable caverne d’Ali Baba pour trouver certaines séries – Magi : The Labyrinth of Magic en tête, cette série manga disparaissant à une vitesse ahurissante chez Slumberland – à des prix défiants souvent toute concurrence.

Les vendeurs y sont réellement sympathiques et n’hésitent pas à nous venir en aide lorsque l’on recherche une œuvre ou que l’on s’avère trop petite pour atteindre certains ouvrages haut perchés – et que l’on saute comme une nouille pour en attraper un ou que l’on regarde autour de soi pour tenter de trouver un marchepied voire une quelconque aide. Ils sont également de bons conseils que ce soit dans les bandes dessinées, les mangas ou les comics voire depuis peu les Light Novel fraîchement arrivés sur le marché européen grâce à quelques maisons d’édition. Ils sont à l’écoute et c’est réellement bien.

Mais il n’y a pas que ça, revenons rapidement aux prix si vous le voulez bien. Vous savez tous qu’il y a un prix de base pour chaque mangas ou bandedessinées ? Et bien, ici, vous lui retirer automatiquement 10 % de son prix initial grâce à la remise directe et si vous possédez une carte de fidélité, vous pourrez avoir 5 % en plus. C’est une bonne nouvelle pour les petites bourses, n’est-ce pas ? Ils s’avèrent fréquemment être les plus bas du marché, sauf si vous êtes du genre « occasion », et permettent des découvertes dans tous les domaines.

Parlons-en des découvertes. Peu importe que vous appréciiez les comics, les bandes dessinées, les shojo, shonen, seinen, yaoi, yuri, hentaï et j’en passe, vous pouvez être sûr d’y trouver quelque chose. En tout cas, je repars rarement les mains vides pour le malheur de mon portefeuille. Ouvert de 10h30 jusque 18h30 cela permet aux étudiants et travailleurs d’y passer durant une pause apparue dans la journée.

Si vous êtes de passage sur Namur, n’hésitez pas à vous y rendre. Qui sait, vous y ferez peut-être une magnifique découverte ou m’y croiserez vu le nombre de fois où je m’y rends. Voici l’adresse complète et le numéro de téléphone en cas de besoin :

Rue Saint-Jean, 8 ; 5000 Namur

081 / 22 33 92

Il y a également un site internet, mais je ne suis pas certaine qu’il soit à jour. Je vous le mets tout de même au cas où : http://www.adhoc-bd.be/