Platinum End – Tome 6

Coucou les matous ! Comment allez-vous aujourd’hui ? Bien ? Tant mieux alors ! Pour ma part je récupère d’hier vu que j’ai passé une bonne journée à la Retro Made In Asia en compagnie de Maman Neko où j’ai croisé quelques personnes (dont Thiboutsu). C’était vraiment un bon moment et une belle journée !

Vous vous demandez dans quoi je vous entraîne aujourd’hui ? Et bien ce sera le tome 6 d’un shônen manga que vous connaissez déjà. Je remercie grandement Anita et les éditions Kazé pour l’envoi ! Prêt à rejoindre vos anges et le combat semblant sur le point de débuter ? On est partit !

« Platinum End »

platinum-end

6€99 – Shônen – 192 pages

Pour sauver sa  femme et sa fille, Mukaido a plongé tête baissée dans le piège tendu par l’ennemi. Rejoint par Mirai, les deux hommes sont condamnés à voler jusqu’à l’épuisement sous la surveillance de Hajime, le nouveau pantin de Metropoliman. De son côté, Rubel fait tout pour parvenir à doter Saki du pouvoir des ailes. Obtiendra-t-elle ce don divin à temps pour venir en aide à ses alliés ?

Nous retrouvons donc nos héros de Platinum End pour la suite de leurs aventures dans ce sixième volume. Et ici, il sera très, très difficile de s’ennuyer cette fois-ci parce que les événements vont s’enchaîner. Mais de quoi nous perlera ce tome 6 ?

Mukaido à plongé tête baissée dans le piège tendu par Metropoliman et Hajime lors du tome 5 afin de sauver sa  femme et sa fille. Rejoint, peu après par Mirai, ils seront obligés de trouver une solution afin d’éviter qu’il n’y ait des morts que ce soit du côté des civils ou de nos protagonistes. Du côté de Saki et Rubel, la demoiselle veut à tout prix venir en aide à ses amis même si elle ne possède toujours pas le pouvoir des ailes et Rubel fait tout ce qu’il peut pour y parvenir.

Et ils ne seront pas les seuls présents, bien entendu les différents anges déjà là dans les tomes précédents gardent leurs importances, mais également les personnages ainsi que quelques nouvelles têtes. Pas énormément, certes, mais ceux-ci pourraient s’avérer être de dangereuses menaces malgré tout. Et… Et… Je n’aimerais vraiment pas me frotter à eux… Déjà que Metropoliman est un cas, mais ceux le suivant sont de vrais dangers publics !

Parmi les personnages, j’apprécie énormément la famille de Mukaido. On voit qu’elle tient à lui que ce soit sa femme ou sa fille et c’est réciproque par rapport à l’adulte. Il est facile de comprendre les raisons l’ayant poussé à se jeter tête baissée dans le piège à son encontre et tout aussi simple de savoir pour quelles raisons Mukaido désire les mettre à l’abri. Pour ce qui est de Saki, elle prend sa place au fil du temps et heureusement d’ailleurs car elle est s’avère plus utile dans ce tome ! A ses côtés, Rubel continue de se démener pour lui venir en aide et lui donner des ailes, même si ce n’est pas facile et j’aime énormément la manière dont cela se fait. Au niveau de Mirai, il reste fidèle à lui-même durant ce volume en étant surprenant. Bah oui, Mirai reste Mirai après tout !

Au niveau de l’histoire, elle est bien plus rythmée dans ce tome où certains éléments évoluent. On se rend bel et bien compte de l’enjeu et du fait que Metropoliman n’en a, au fond, rien à faire des pauvres civils qui n’on strictement rien demandé d’autre que de continuer leurs vies. Après tout, ils sont une cible et des otages faciles. L’histoire avance, à son rythme, avec une intrigue reprenant de l’ampleur et nous mène vers un final qui semble explosif. De quoi sera fait le tome 7 ? Une idée est donnée par rapport à la fin du tome et j’espère qu’elle sera bien employée ! Nous verrons bien de quoi sera faite la suite !

Pour ce qui est des dessins, ils sont comme à leurs habitudes magnifiques je reste vraiment fan des couvertures tout comme Maman Nekoet on reconnait parfaitement les lieux, les personnages et les petits clins d’œil. Il y en a d’ailleurs un auquel je ne m’attendais pas du tout, mais je vous laisse la surprise même si vous le trouverez aisément sur Internet et les réseaux sociaux, beaucoup de gens ayant parlé de celui-ci. Chacun possède un physique bien distinct et pouvant coller sans difficulté à leurs tempéraments, même si dans certains cas cela peut être un peu… flippant ? Surtout vu le caractère… Les affrontements restent réellement beau également, je n’ai eu aucun mal à suivre le rythme présent et à savoir qui était qui malgré ma mémoire de poisson rouge.

Pour l’édition, elle reste vraiment agréable en main et avec un papier assez épais. La couverture possède de très jolis reflets et est l’une de celles que je préfère, je pense, parmi toute celles de la série pour le moment. D’ailleurs, je pense que c’est le tome étant classé le plus haut parmi ceux de la saga en ce moment dans mes préférences par rapport à Platinum End. Sinon, l’encre reste bien sur sa page et n’a baver nulle part dans l’ouvrage ce qui est réellement bien pour les doigts et les détails présents. Et oui, des détails il y en a dans ce volume et cela aurait été triste de les voir disparaître sous une petite flaque d’encre.

Plus qu’à espérer que la série continuera son petit envol et nous réservera de belles surprises. Tout est possible après tout, en positif ou en négatif, mais ce tome donne – en tout casenvie de découvrir le suivant vu le rythme soutenu et le rehaussement de l’intrigue. Surtout vu la fin du volume… La suite concrétisera-t-elle les bons éléments présents dans celui-ci ? La réponse dans le tome 7, les matous. Pensons positif – même si ce n’est pas toujours facile – et disons nous que le titre continuera sur cette nouvelle lancée !

Et vous les matous qu’en avez-vous pensés ? Avez-vous lu ce tome ou vous êtes-vous arrêtés dans les précédents ? Comptez-vous lui redonner une chance ? Sinon, pour ceux l’ayant lu pensez-vous que la suite sera tout aussi prometteuse que ce tome ?

 

Site de l’éditeur – Extrait du tome 1 – Mini Site

Platinum End – Tome 5

Hey les matous ! Comment allez-vous aujourd’hui ? Pas trop mal ? Tant mieux alors parce que je ne compte pas vous lâcher sans vous donner de la lecture. Comment ça c’est sadique pour les portemonnaies ? Et bien s’ils veulent se plaindre qu’ils rejoignent la Ligue des Portemonnaies Maltraités et surtout vidés par leurs propriétaires. Le mien s’y trouve déjà… Il a un rapport de plusieurs pages à remettre au secrétariat à cause de mes craquages…

Je vous emmène vers un titre dont j’avais totalement oublié de parler auparavant sur le blog alors que comme beaucoup je le lis. Ne cherchez pas ma logique à deux centimes, je n’en ai pas, mais ayant reçu le tome cinq dans la boîte aux lettres de la part de Kazé et Anita je me suis dit qu’il était peut-être temps de parler du titre. Je les en remercie, comme d’habitude, et vous entraîne à présent dans un monde proche du nôtre !

« Platinum End »

platinum-end

6€99 – Shônen (?) – 192 pages

Après une scène touchante, où Saki révèle à Mirai les raisons qui l’ont poussée à se suicider, elle est désormais décidé à participer au combat. De son côté, Mukaidô, rongé par la maladie, veut supprimer Metropoliman au plus vite pour éviter qu’il ne prenne le pouvoir. C’est alors qu’un nouveau candidat désaxé et haineux enlève la femme et la fille de Mukaidô…

Dans ce cinquième tome nous retrouvons Mirai, Saki et Mukaidô pour la suite de leurs aventures et de leurs combats permettant ainsi à Metropoliman de réapparaitre, mais également à d’autres personnages de prendre également place dans l’histoire. Dont un qui, comme vous l’avez découvert en lisant le résumé, sera un nouveau candidat.

Ce tome nous permet de voir les liens tout à fait logiques entre Mukaidô et sa famille, mais pas seulement étant donné que l’importance de Saki augmente petit à petit, faisant que l’un des personnages tentera de se dépasser. Et je dois avouer que j’apprécie assez de voir les dépassements de chacun, leurs choix et leurs désirs que ce soit au niveau des humains ou à celui des anges. D’ailleurs, le fait de découvrir un nouveau candidat inclus de découvrir un nouvel être angélique, mais lequel apparaîtra cette fois ?

L’histoire avance également, nous laisse un temps de repos avant de reprendre plus violemment et l’on se demande sans problème ce qu’il se passera, si quelqu’un mourra sous nos yeux ou si ce ne sera pas le cas. Après tout, nous savons que Metropoliman n’est pas l’être le plus sympathique du monde. Nous continuons à en apprendre un peu plus sur certains personnages et principalement sur le nouveau venu ce qui est tout à fait logique.

D’ailleurs, les personnages ont leurs mentalités qui évoluent au fil du temps. Espoir, désespoir, sentiment d’inutilité ou d’utilité et j’en passe tant il y en a se retrouvent dans ce tome 5 de Platinum End. Des sentiments qui rendent les protagonistes humains, pas de simples marionnettes ou êtres de papiers. Qui n’a jamais ressenti ces diverses émotions un jour ou l’autre ? De plus, nous nous rendons compte qu’il n’y a pas que les candidats qui risquent leur vie… Tant que nous y sommes, le nouveau venu me fait froid dans le dos à ses heures perdues. Il ne me rassure pas du tout et je me demande jusqu’où il serait capable d’aller.

Les dessins sont réellement bien réalisés je trouve, même si cela reste assez subjectif au fond. Les différents personnages possèdent des traits propres, les adultes ne ressemblent pas aux adolescents et il est facile de lire les émotions de la plupart d’entre eux. Des émotions voyageant sans cesse et pouvant être relativement fortes surtout chez certains protagonistes. J’ai beaucoup aimé l’un des lieux apparaissant dans ce volume et où le groupe de Mirai se retrouvera, même si je n’ai jamais vu ça tout au-dessus d’un immeuble, mais cela est peut-être possible. Je ne me suis pas renseignée sur le sujet après tout. Et puis… Et puis, rien que pour la couverture je suis aux anges – sans jeu de mot pourri avec les créatures ailées qui apparaissent dans le manga – et je m’amuse toujours autant à cause des effets présents sur celle-ci et sur les autres. Oui, je suis un enfant à ce niveau là…

Platinum End est un titre où l’on retrouve pas mal d’action lorsque l’on tourne les pages, mais qui peut nous permettre de réfléchir sur ce qui compte réellement à nos yeux. Pour quelles raisons utiliserait-on les flèches ? Pour notre profit personnel ou pour celui d’autrui ? Qu’est-ce qui nous pousserait à tenter de nous suicider ? Quel ange apparaîtrait si l’un d’entre eux décidait de pointer le bout de son nez ? Les réponses sont multiples et réellement en fonction de chacun d’entre nous car nous n’avons pas le même vécu, le même ressenti, les mêmes envies ou espoirs.

Mis à part tout cela, Platinum End est un titre que j’apprécie toujours découvrir au fil du temps et ce même si j’avais quelques doutes au tout début de l’aventure. Pourtant Tsugumi Ohba et Takeshi Obata refont un travail réellement appréciable au fil des tomes et je ne m’ennuie jamais durant a lecture. Vu ce qu’il se passe à la fin de ce cinquième tome, que se produira-t-il dans la suite ? Cette question me taraude et je ne peux qu’imaginer, pour le moment, toutes les situations possibles.

 

Et vous les matous que pensez-vous du titre ? Où en êtes-vous si vous le lisez ? Y a-t-il un personnage que vous préférez ? Si vous ne le lisez pas encore comptez-vous l’essayer ?

Site de l’éditeurExtrait du tome 1Mini Site