Fûka – Tome 1

Coucou les matous ! Oui, vous aurez eu des articles durant toute la semaine pour le moment… N’est-ce pas miraculeux ? Bon par contre ça risque d’être bien plus calme la semaine prochaine comme vous vous en doutez, mais ce n’est rien vous avez l’habitude maintenant…

Aujourd’hui, je vous entraîne dans un titre découvert il y a peu et acheté durant la Retro MIA. Oui, j’ai fait pas mal d’acquisition sur le coup même si pour une obscure raison j’ai réussi à ne rester que dans deux maisons d’édition. Cela change des mes vagabondages intempestifs en fait… Prêt à rejoindre une certaine demoiselle aux écouteurs vissés sur les oreilles ?

« Fûka »

fuka

6€95 – Shônen – 192 pages

Passion pour la musique & coup de foudre en plein été !

Après le départ de ses parents pour les États-Unis, Yû commence une nouvelle vie à Tokyo avec ses trois sœurs. Le lycéen passe son temps sur un célèbre réseau social avec son smartphone plutôt que de se faire des amis. Sa rencontre avec Fûka, une jeune fille au caractère bien trempé, qui se balade des écouteurs vissés sur les oreilles, parle fort et dit ce qu’elle pense, va bouleverser son quotidien. Alors que tout semble les séparer, Yû se lie d’amitié avec la jeune lycéenne qui a bien du mal à combler le vide qu’elle ressent dans sa vie ! Le jeune homme l’aidera-t-il à prendre son envol et à enfin trouver sa voie ?

Nous partons donc dans un titre sortit aux éditions Pika il y a déjà quelques mois en mars si je ne me trompe paset nous entraînant dans un tranche de vie mêlé à la musique ainsi qu’à la comédie romantique. Ceux connaissant Suzuka ne seront pas dépaysés car Fûka est réalisé par Kouji Seo. Et oui, même mangaka pour les deux œuvres qui possèdent un autre point commun.

Lequel ? Tout simplement le fait que Fûka – nom de la demoiselle que l’on découvrira dans ce volume – est la fille des héros de l’œuvre précédemment cité. De ce fait, il est possible de penser sans difficulté à une sorte de suite à l’œuvre éponyme, mais une suite pouvant être lue sans connaître Suzuka. Et heureusement pour moi car… je ne connaissais pas Suzuka justement ! Comment ça, je donnais l’impression que si ? Bah non, pas du tout, j’en avais juste entendu parler, mais je n’avais jamais sauté le pas.

Pour ce qui est de Fûka, le sujet même ici après tout, c’est grâce à Xander si je l’ai découvert à l’origine et comme je l’ai trouvé sur un stand de mangas d’occasion j’ai profité de l’aubaine. De plus, la couverture m’attirait inexorablement avec ses teintes… Et vous connaissez ma faiblesse face aux couvertures depuis le temps je pense ? Non ? Et bien c’est le cas à présent. Le titre ressortait sans aucune difficulté sur la tignasse bleutée du personnage féminin que nous découvrirons bientôt quant au reste… Les couleurs ressortent toujours sur du blanc après tout et rien que le bleu m’aurait eue… Ce ne fut pas difficile pour ce pauvre tome 1 de finir sur la pile d’achats.

Mais de quoi nous parle le titre justement ? De Yû – de quoi ? Ce n’est pas de Fûka ? – qui commence une nouvelle vie à Tokyo en compagnie de ses sœurs. D’un tempérament taciturne, il est toujours collé à son smartphone et plus précisément à une application que nous connaissons pratiquement tous : Twitter. Jusqu’au jour où il rencontrera… Fûka ! La demoiselle aux écouteurs vissés sur les oreilles fera d’ailleurs une apparition bien remarquée et radicale pour le smartphone ainsi que Yû. Mais cette rencontre ne chamboulera-t-elle pas le quotidien de notre jeune héro ?

Comme vous le voyez, c’est Yû le personnage principal. Un héros pouvant ressembler à pas mal de gens de notre quotidien vu qu’être rivé sur son smartphone est presque devenu habituel. Vivant avec ses trois sœurs suite à la mutation de son père aux Etats-Unis – faisant que sa mère est partie avec – il découvre Tokyo ainsi  qu’un nouveau lycée vu qu’il n’était pas tokyoïte de base. Les découvertes ne s’arrêtent pas là, vu qu’il rencontrera Fûka qui s’avère être une jeune fille relativement explosive et… Ne possédant pas de téléphone portable.

Et oui, notre petite Fûka n’est pas toujours rivée sur son portable vu qu’elle n’en possède pas et n’en veut tout simplement pas. Non, ce qu’elle a toujours avec elle ce sont ses écouteurs et son baladeur pour écouter ses CD. Ce qui me rappelle pas mal de souvenirs d’antan sur le coup… Même si au fond, j’ai très souvent mon casque sur les oreilles également lorsque je vadrouille. Mis à part tout cela, comme vous l’avez déjà lu elle est la fille des héros de Suzuka faisant qu’elle aurait des prédispositions pour l’athlétisme. Le hic ? Elle n’est pas intéressée par ce sport et préfère la musique qu’elle écoute au quotidien.

Aux côtés de notre petit duo, apparaîtront d’autres personnages aussi divers que variés. Des camarades de classe à la famille de Yû, plusieurs sortes de caractères sont déjà dépeint en ce premier volume qui pose les bases sans aucun problème. Des bases qui nous entraînerons, probablement, plus tard dans un monde plus musical que ce que nous découvrons seulement en compagnie des CD de Fûka et du personnage de Koyuki. Après, cela reste un premier volume et qui dit premier tome dit forcément mise en place afin de découvrir les êtres que nous côtoierons durant la lecture ainsi que les différentes idées. Certes, les coïncidences peuvent paraître un peu grosses au fil du temps, mais cela n’empêche pas de rester logique tout en permettant à l’histoire d’avancer.

Mais cela nous permet de voir les lieux, d’apprécier la patte graphique de Kouji Seo et de rencontrer différentes bouilles. Même si je dois avouer avoir du mal avec les sœurs de Yû, mais peut-être cela changera-t-il au fil du temps. Par contre, j’apprécie énormément Mikasa ! Sa manière d’être est vraiment chouette et j’ai hâte de le voir un peu plus… Ce qui devrait être le cas, je pense, vu qu’il s’entend bien avec Fûka et Yû. Certes, il y a de temps en temps du fanservice, mais contrairement à d’autres titres il s’avère bien moindre. De plus, nous voyons déjà une certaine évolution aux niveaux des personnages – tout du moins pour Yû et Fûka – dans ce tome dont je ne parlerai pas trop, mais qui permet tout de même d’avancer.

Pour ce qui est, justement, des dessins je les apprécie énormément. Ils sont relativement doux et expressifs tout en permettant de reconnaître les personnages ou les lieux. N’ayant pas lu d’autres œuvres du mangaka je ne sais pas comparer, peut-être tenterais-je d’emprunter Suzuka à la bibliothèque afin de me faire un avis et voir l’évolution. En tout cas, par rapport à au manga que j’avais en main le character design était agréable aux yeux. Puis Fûka est vraiment toute choupi, même si ses manières peuvent être un peu brutes à certains moments.

Au niveau de l’édition proposée par Pika, la jaquette est… très fine. Cela m’a surprise d’ailleurs car il me semble que c’est la première fois que je vois ce qu’il y a juste en-dessous – donc difficile de ne pas déceler les petites cases en plus que l’on découvre en enlevant la jaquette normalement quant aux pages elles sont normales dira-t-on. On voit à travers de temps en temps, en fonction de la manière dont on lit, mais contrairement à d’autres titres j’ai connu pire. Niveau fautes, je n’ai pas l’impression d’en avoir vue pendant que je lisais, de ce fait je dirais qu’il n’y a pas de coquilles suite à cette première lecture.

Alors oui, c’est un tome introductif – comme pratiquement tous les tomes 1 s’avérant relativement classique, mais du classique qui fonctionne parfaitement. Il ne faut pas, non plus, se baser sur le premier chapitre sinon il serait facile de passer à côté du titre et continuer d’avancer dans la lecture afin de voir les personnages se développer ainsi que leurs vrais tempéraments. Le monde de la musique qui apparaît peu à peu et des personnages prenant leurs places au fil du temps font également que le manga s’avère plaisant à découvrir. Je me demande vraiment pour quelles raisons le titre passe tant inaperçu… Maintenant, il ne me reste plus qu’à me procurer la suite et à découvrir Suzuka (merci la bibliothèque qui les possède) dès que j’aurai l’opportunité de m’y rendre et si je n’oublie pas sur place… Oh ! Avant que je n’oublie, une petite histoire à la fin ravira sûrement ceux ayant lu – justement Suzuka vu qu’on y retrouve les parents de Fûka ainsi qu’une toute jeune Fûka vraiment adorable et ayant le don d’aller voir ses parents quand il ne faut pas.

Et vous les matous connaissez-vous le titre ? Qu’en pensez-vous ? Où en êtes-vous si vous le lisez ? Y a-t-il un personnage que vous préférez ? Comptez-vous l’essayer si ce n’est pas le cas ?

 

Site de l’éditeurExtrait

 

Petit mot de la Neko : Ne vous fiez pas du tout au premier chapitre, cela peut être trompeur sur les tempéraments des personnages ou sur ce qui nous attend durant la lecture. Il existe également un anime, mais ne l’ayant pas vu je ne saurai pas dire ce qu’il vaut.

Publicités

18 réflexions sur “Fûka – Tome 1

  1. Xander dit :

    Ravi de voir que tu t’y lances ! J’ai lu le tome 4 qui est sorti il y a peu, et cette série est vraiment excellente !
    Tu as de la chance pour Suzuka, ils sont introuvables, même d’occasion. j’espère qu’il y aura une réédition un jour :/

    J'aime

      • Charlie dit :

        (ahah c’est sûr ^^) 🙂 J’ai pris les tomes 1 de « Poison City » et du « Berceau des Mers », les tomes 3 de « Au-delà de l’apparence » et des « Fleurs du Mal » et le tome 7 de « The Ancient Magus Bride » (avec en plus un roman, le tome 2 des « Travaux d’Apollon » de Rick Riordan) ^o^

        Aimé par 1 personne

      • Neko dit :

        Oh le « Berceau des Mers » ♥ J’en avais parlé sur le blog y a un petit moment *pas douée avec les durées* et j’avais beaucoup aimé ce titre ♥ Je ne connais pas « Poison City » par contre… Tu devrais passer un bon moment avec tout ça 🙂 ! (Je vois que l’on lit beaucoup de choses en commun, c’est chouette ! *lit aussi les Travaux d’Apollon, même si elle n’est qu’au tome 1 encore*)

        Aimé par 1 personne

      • Charlie dit :

        Ooooh je vais aller fouiller pour retrouver ça alors :3 ♥ « Poison City » je l’ai vu passer plusieurs fois sur youtube et il a vraiment l’air cool 🙂 (j’en parlerai sûrement dans un des mes Rendez-vous manga quand je l’aurais lu 😀 ) (Ouiii c’est super chouette ! 😀 Ooooh *-* j’adore franchement cette saga *-* (j’adore tout ce que fais Rick Riordan de toute façon ^o^))

        Aimé par 1 personne

      • Neko dit :

        Il faudrait que je parle de la suite, un jour (En bonne tête en l’air que je suis j’oublie toujours ahah ^^ ») Je m’y attellerai dès que j’aurai réussi à me mettre à jour niveau article xD *regarde sa pile de retard et tousse*

        Hâte de le découvrir alors grâce à l’un de tes Rendez-vous manga ! 🙂 (Il faut dire que c’est tellement bien ce qu’il fait *0* On passe toujours un bon moment de lecture ♥ )

        Aimé par 1 personne

      • Charlie dit :

        Ahah je connais ça, j’ai tellement d’articles à écrire que je m’emmêle dans tout xD
        😀 (Ouiii, j’ai presque tous ses livres tellement je suis fan *o* ^^)

        Aimé par 1 personne

      • Charlie dit :

        Ahah ouiiii ♥

        (J’ai lu le tome 1 des Chroniques de Kane, et c’est vraiment bien, me reste plus qu’à lire les 2 autres tomes qui attendent sagement dans ma bibliothèque ^^ :D)

        J'aime

      • Neko dit :

        On peut dire que l’on a toujours de quoi faire aussi avec ces petits articles 🙂

        (Je tenterai de les acquérir dès que je saurai ^^ C’est déjà rassurant de savoir que le tome 1 est vraiment bien 🙂 )

        J'aime

  2. Thiboutsu dit :

    Très bon article pour ce tome 1, ça m’a vraiment donné envie de le lire, surtout Fûka qui a l’air d’avoir l’énergie que j’adore retrouver dans les héroïnes de manga.

    En tout cas tu as l’air de l’avoir fort apprécié, tu m’en vois ravi !

    Aimé par 1 personne

    • Neko dit :

      Michi ^//^ Ah ça oui… C’est un perso’ très énergique et c’est le genre d’héroïne avec laquelle on ne s’ennuie pas ! (Il y en a de plus en plus j’ai l’impression qui le sont d’ailleurs… Même si pour certaines cela découle de l’évolution liée à l’histoire)

      Ouiiiii ! ** Je ne m’y attendais pas d’ailleurs, ahah ^^ » Mais mon porte monnaie n’est pas très heureux, lui TwT

      Aimé par 1 personne

      • Thiboutsu dit :

        Pauvre porte-monnaie-chan T-T.

        Je pense que c’est assez d’actualité ce genre de personnage, en même temps c’est le caractère qui plaît au plus grand monde j’ai l’impression. Par contre, pas trop énergique de préférence, si c’est pour arriver à Asta dans son adaptation animée… Je suis contre ! xD

        Aimé par 1 personne

      • Neko dit :

        Il m’en voudra à vie je pense ^^ »

        ça dépend les périodes je pense ^^ Parfois, les perso’ sont plus calmes et à d’autres moments remplit d’énergies. Ahaha, non elle ne rivalise pas avec (même si je n’ai pas vu Asta dans l’anime, mais entendu parler seulement) heureusement ^^

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s