ALIENOR – L’origine de toutes les haines

Coucou les matous, comment allez-vous ? Pas trop chaud ? De mon côté, ça varie vu que la température joue au yo-yo. Un jour il pleut, le lendemain il fait bouillant et ainsi de suite même si normalement cette semaine devrait être sous le signe du soleil. Si je me fie à la météo… En sachant que cette dernière peut se tromper de manière monumentale.

Aujourd’hui je vous entraîne une nouvelle fois dans un ebook découvert grâce à la plateforme SimPlement. Et oui, encore ! Si vous saviez le nombre de découvertes que l’on fait sur ce site, c’est réellement énorme. Vous êtes prêt ? On est parti !

« ALIENOR, l’origine de toutes les haines. »

41lqdzl1zul-_sy346_

4€99/12€ (broché) – Thriller politique – 180 pages

Alexia est encore petite fille lorsque des inconnus l’arrachent à sa famille pour la conduire dans une école privée, l’Académie Aliénor d’Aquitaine.

Le pensionnat d’élite est censé lui promettre le plus brillant des avenirs, bien loin de la misère qui l’a vue naître.

Mais les choses ne se passent pas comme prévu et la petite prend progressivement conscience, en compagnie de ses deux amies, Jade et Clarisse, qu’elles sont promises à de plus beaucoup plus sombres desseins…

Comme à chaque début d’avis pour un ebook je remercie grandement l’auteurAurélien Grallet la plateforme SimPlement pour la découverte de ce monde qui a beau être irréel pourrait parfaitement être le nôtre dans certains cas. Mais je ne vous en dit pas plus pour le moment. Si je me suis lancée dans l’aventure c’est à cause du résumé avant toutcomme beaucoup de monde je pensequi aura titillé ma curiosité naturelle. Quand je vous dis qu’être curieux peut être utile, même si parfois c’est un calvaire. Je m’excuse également pour le léger retard engendré par pas mal de choses s’étant déroulée en juin et la fatigue engendrée par le mois passé. A présent cela va tout de même mieux et c’est le plus important.

Nous suivons Alexia, une fillette arrachée à sa famille biologique et conduite à l’Académie Aliénor d’Aquitaine où nous découvrirons d’autres personnages dont les amies de la demoiselle nommées respectivement Jade et Clarisse. Cette académie est censée lui permettre d’avoir un brillant avenir, permettre seulement, parce que vous vous doutez que quelque chose va capoter quelque part. Ce quelque chose sera tout simplement le futur de nos trois héroïnes, un futur sortant de l’ordinaire.

Nous verrons les trois demoiselles grandir au fil des pages et de petites filles, elles deviendront des jeunes femmes. Mais elles ne seront pas seules car quelques autres personnages prennent peu à peu forme autours d’elles, même s’il est possible de chercher à en savoir plus sur les autres pensionnaires, sur ses autres personnes n’ayant sûrement rien demandé également et ayant pourtant fini à Aliénor. Ce sera peut-être l’un des rares reproches que je ferai, mais ceci est purement lié à ma curiosité, à mon envie d’en savoir toujours plus. L’évolution de nos héroïnes débute de manière rapprochée, ce faisant nous les voyons grandir sous nos yeux, avant de s’espacer petit à petit nous évitant les répétions du quotidien. Personnellement, je me suis attachée à ces fillettes que je ne voulais pas quitter, pour lesquelles je m’inquiétais également.

L’histoire, de son côté, n’est pas répétitive comme dit plus haut grâce justement au quotidien présent au début et à l’espacement qui arrive par la suite. L’intrigue, que je ne vous spoilerai pas, est présente tout le long de notre lecture et n’est pas oubliée. L’évolution étant bien maitrisée nous ne nous ennuyons pas durant la lecture qui s’avère même bien documentée par rapport aux armes et au matériel employé ou évoqué dans l’histoire. J’ai adoré lire les petites notes en bas de page. Il est également possible de dire que l’histoire se découpe en deux parties distinctes, la première se concentrant principalement sur l’Académie en elle-même et la seconde sur des Missions. A vous d’essayer de deviner ce que deviennent nos héroïnes, sinon lancez-vous dans la lecture afin de le savoir parce que je ne dirai rien de plus par rapport à ça.

Nous ressentons diverses émotions durant la lecture, passant de l’indignation au bouleversement sans aucun problème tout en croisant la mélancolie liée aux souvenirs ainsi que la peine. Oui, vous avez bien lu, la peine s’immisce également dans nos cœurs et principalement vers la fin, au moment où nous arrivons au terme de notre lecture. Une fin pouvant s’avérer relativement surprenante, mais également plaisante à découvrir.

La société que nous découvrons est fictive, ce n’est pas la nôtre et personne ne finira à Aliénor parmi nos jeunes connaissances normalement, mais les événements se produisant sous nos yeux au fil de la lecture sonnent tellement vrai que j’avais l’impression qu’ils pourraient se produire dans notre monde, notre société. D’ailleurs, maintenant que j’écris ces mots je me dis que ce serait réellement probable que certains des événements cités se déroulent, du jour au lendemain, par chez nous sans que nous nous y attendions. Notre monde est tel qu’il est naturellement possible que des choses fictives – à l’origine – pointent le bout de leur nez sans demander leur reste. Et se dire cela, c’est assez flippant au fond…

L’écriture, de son côté, est réellement prenante et nous propulse dans l’univers créé par Aurélien Grall sans aucun problème. Elle colle parfaitement au genre que nous découvrons pendant que nous lisons, même si le présent se trouvant en début de chapitre pourrait casser le rythme de lecture de certaines personnes et rappeler les didascalies. Pour ma part, je n’ai pas eu de problème du tout par rapport à cela. Ah et pour ceux se disant que le sous-titre n’est, justement qu’un sous-titre, ils se trompent lourdement car à lui seul il est capable de résumer l’histoire. Ce n’est qu’une petite phrase, mais une phrase lourde de sens que l’on comprend parfaitement lorsque l’on tourne les pages et découvrons ce qu’il se passe.

En général, j’ai donc dévoré l’ebook et eu envie de réagir lors de pas mal de scènes même si… Même si mes réactions n’auraient eu aucun véritable impact lorsque j’y réfléchis bien. Après tout, je ne suis qu’une humaine de notre monde sans aucun pouvoir et réel impact sur un lieu fictif. Pourtant, cela fait réfléchiret ce énormément à ce qu’il se passerait si cela existait réellement, à ce que nous ferions nous et également au simple fait du « Et si cela avait été moi, qu’est-ce que j’aurais fait ? Quelle est la vie que j’aurai préférée menée ? Quelle aurait été ma réaction ? » Oui, ce furent les trois questions qui m’ont taraudée durant un bon moment et lors de la première partie je me demandais surtout comment il était possible de faire cela à un enfant car certaines actions étaient réellement dures à lire, surtout lorsque l’on sait que nous ne pouvons rien faire.

J’aurai du mal à ajouter quelque chose d’autre sans spoiler l’histoire dans son ensemble, les personnages, l’intrigue en elle-même, mais il faut savoir que tout est bien ficelé et nous emmène sans problèmesi l’imagination fonctionne – dans l’Académie que nous découvrons. Tout parait, d’une manière ou d’une autre, réel et nous permet de faire des rapprochements avec notre petit univers à nous. Alors je ne dirai qu’une chose, si vous cherchez un thriller où se trouvent également de la politique et du drame n’hésitez pas à lui laisser une chance et je suis presque certaine qu’ALIENOR L’origine de toutes les haines vous permettra de passer un bon moment, de faire une belle découverte et de vous surprendre. En plus, vous aurez dû mal à le lâcher tant l’immersion se fait rapidement alors que demander de plus ?

Et bien mes petits matous, avez-vous lu ce ebook ? Si c’est le cas qu’en avez-vous pensé ? Si non compteriez-vous l’essayez ? Appréciez-vous les thrillers où se mêlent drame et politique  habituellement ?

 

Blog de l’auteurSimPlement

Note de Neko : Lire cet ebook m’a redonné envie de découvrir d’autres thriller, je sais vers qui me tourner étant donné que ma mère apprécie ce genre à ces heures perdues, mais également certaines connaissances. Plus qu’à les embêter pour qu’elles me donnent des titres ou me laissent emprunter leurs exemplaires !

Publicités

Une réflexion sur “ALIENOR – L’origine de toutes les haines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s