Terra Formars Asimov – Tome 1

Hey, les matous comment allez vous ? Pas trop mal ? Tant mieux alors, parce qu’aujourd’hui sera assez violent niveau lecture. Pas dans le sens que je vais mettre énormément en ligne, loin de là, mais plutôt dans la vision de ce qui sera en ligne.

Non, nous ne partons pas dans un monde de Bisounours, mais nous rejoignons un futur où les cafards s’avèrent extrêmement dangereux. C’est très différent de ce que vous avez eu droit ces derniers temps n’est-ce pas ? Afin que je puisse vous parler du titre avant sa sortie (ou lors de celle-ci, ça dépend des points de vue, ahaha), Anita et les éditions Kazé m’ont envoyé le premier tome  que je me suis empressée de découvrir et je les remercie grandement. Sur ce, on part combattre du cafard !

« Terra Formars Asimov »

terra-formars-asimov-1-kaze

8€29 – Seinen – 192 pages

Planète Terre, Russie. XXVIIe siècle.

En attendant son départ pour Mars, le commandant Asimov est chargé par le siège russe de L’U-Nasa d’empêcher la mafia rouge de poursuivre son trafic d’œufs de Terraformars. Aidé de son escadron, il se lance alors sur la piste d’un féroce soldat génétiquement modifié, qui laisse des cadavres dans son sillage.

Plongez dans l’univers de Terra Formars avec ce spin-off centré sur le légendaire Asimov !

Avant de débuter, vous allez sûrement vous demandez « Mais Neko, est-ce que tu connais au moins Terra Formars ? » La réponse est affirmative, j’ai d’ailleurs parlé du tome 1 sur le blog par contre je ne me suis pas encore procurée la suite faute à mon budget et à ma curiosité.  (Vous voyez la touche à tout ? TT’) Cela ne m’empêche pas de connaître les personnages et ce qu’il se passe grosso modo grâce à l’anime. Maintenant que vous savez cela passons à la suite, c’est-à-dire l’avis sur ce spin-off de Terra Formars.

Nous nous trouvons en Russie au 27ème siècle et découvrons le commandant Asimov avant le départ pour Mars alors qu’il est chargé d’empêcher la mafia rouge de poursuivre un trafic d’œufs. Si vous avez lu le résumé du manga vous vous doutez que ce ne sont pas des œufs d’autruches, mais des œufs de Terraformars… Les vilains cafards voulant notre peau. Sauf que le problème des œufs ne sera pas le seul présent car un autre danger guète l’escadron d’Asimov : Quelqu’un ou quelque chose laisse énormément de cadavres là où il se rend. Mais que peut être cette créature ? Pourquoi fait-elle cela ?

Le manga s’ouvre sur un flashback remontant à l’époque où Asimov combattait contre la Russie avec son unité avant de nous renvoyer dans le présent où un entraînement semble avoir lieu face aux Terraformars afin d’être prêt lorsqu’il faudra se rendre sur Mars. Après tout, il vaut mieux être prêt à toute éventualité et les entraînements sont fais pour ça, de base, tout en nous permettant de découvrir la force que possède notre protagoniste principal. N’allez pas faire une partie de bras de fer avec lui, je suis certaine à 99% que vous perdriez le duel. Si vous lisez ou avez vu la série originale vous connaissez déjà le gars, sinon vous venez de découvrir Sylvester Asimov.

Bien entendu, il n’est pas le seul personnage présent dans ce spin-off centré sur ce qu’il se passe avant le départ pour Mars en Russie. Ainsi nous voyons les membres de son escadron composé de trois personnes en plus de lui. Chacun d’entre eux possède sa personnalité propre et son design, ce faisant on les reconnait sans problème lorsqu’ils parlent ou apparaissent. J’ai également bien apprécié la manière dont on découvre quelle a été leur opération MO pour certains d’entre eux et la manière dont ils combattent chacun à leur manière.

Ce premier volume du spin-off m’a d’ailleurs donné envie de me replonger dans la série originelle et ce même si je suis très, très en retard (Je suis au tome 1 sur 18 quand même, ahaha) afin de les redécouvrir dans celle-ci. Certes, je n’aurai pas le même regard qu’un lecteur lambda ayant rencontré cette joyeuse bande au fil du temps parce que je dois avouer ne pas m’être tant attaché que ça à Asimov lors de son apparition dans l’anime. Par contre maintenant, ma vision est totalement différente ! Plus qu’à voir ce que cela donnera dans la version manga, n’est-ce pas ?

Je dois dire que TerraFormars Asimov ne manquait pas d’action, même si certaines scènes seraient plutôt considérées comme du Fan Service touchant un public plutôt masculin. Elles ne m’ont pas plus choquée que cela, habituée comme je suis depuis le temps, et elles n’étaient pas si présentes au fond. Si je les ai remarquées, c’est d’une part parce que ce genre de plan ne passe pas inaperçu et d’autre part parce que j’avais un lecteur masculin à mes côtés qui n’arrêtait pas de faire des remarques dès qu’il apercevait une pauvre culotte… Rahlala… Bon d’accord en pleine scène d’action cela peut s’avérer un peu gênant tout de même étant donné que l’on s’intéresse à autre chose qu’à ce genre de détail à ce moment là.

Le scénario de Ken-Ichi Fujiwara paraît logique par rapport à l’œuvre originale dont il était le dessinateur et qui était scénarisée par Yu Sasuga. Boichi, de son côté, se débrouille également très bien aux dessins et c’est tout à fait légitime vu que nous le connaissons déjà dans ce domaine grâce à Sun-Ken Rock. Son trait sera, de ce fait, habituel aux yeux de ceux suivant ce manhwaga. Les personnages sont charismatiqueset dixit mon camarade d’infortune durant ma lecture, les femmes sont plantureuseset attachants à leur manière.

Parce que oui, je les ai préférés ici que dans la version anime… Mais peut-être est-ce tout simplement parce que j’ai eu du mal avec l’anime justement alors que le premier tome de Terra Formars est déjà, de lui-même, passé bien plus facilement. Ce Spin-off nous permet d’en découvrir plus sur eux, de s’intéresser à eux et de se dire que oui, ils sont bien sympas nos russes.

Pour résumer tout cela, je dois avouer avoir bien accroché à ce premier tome de cette courte sérieTerra Formars Asimov ne comptera que deux tomes – grâce à son rythme, aux scènes d’actions, aux flashbacks, mais surtout aux personnages. Sincèrement, je me suis mise à adorer Asimov ce qui est une prouesse vu… Qu’il n’était pas très haut dans mon estime de base le pauvre. Vu ce que l’on découvre au fil de ce volume je suis très curieuse par rapport au tome deuxqui sera également le dernieret je me demande ce qu’il s’y passera, comment cela évoluera. A voir lorsqu’il sortira !

Et de votre côté les matous connaissez-vous Terra Formars ? Comptez-vous tenter ce spin-off ?

Site de l’éditeurExtrait

Note : Le Spin-off peut être lu sans aucun problème par quelqu’un ne connaissant pas l’œuvre originale. Je n’ai lu qu’un tome – et vu l’anime mais voilà – et mon ami n’y connaissait rien du tout ce qui ne l’a pas empêché de comprendre ce qu’il se passait.

Publicités

3 réflexions sur “Terra Formars Asimov – Tome 1

    • Neko dit :

      Tu en a lu plus que moi en tout cas 🙂 Je dois avouer avoir bien aimé le spin-off, c’était une belle surprise agréable à lire et changeant merveilleusement bien les idées 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s