Queen’s Quality – The Mind Sweeper – Tome 2

Coucou les matous ! Comment allez-vous ? Et oui, je vous embête encore aujourd’hui et ce sera également le cas demain. Comment ça je ne vous embête pas ? Ah bah tant mieux alors ! J’espère que vous êtes prêt à lire parce que je ne compte pas vous lâcher.

Comme vous le savez, j’ai reçu les trois tomes de Queen’s Quality fin de la semaine passée (d’ailleurs, le tome 1 avait fait un petit détour comme vous le lisiez dans mon avis d’hier) et comme le tome 3 sort demain je tente de vous parler des deux premiers avant sa sortie (ce qui est déjà fait pour le 1). Aujourd’hui, ce sera donc le tome 2 et nous verrons si je vous mets autre chose dans la soirée pour changer un peu ^^ Encore une fois je remercie les éditions Kazé et Anita pour l’envoi et la confiance

« Queen’s Quality – The Mind Sweeper »

1c

6€79 – Shôjo – 192 pages

Ici Kyûtarô, le nul en communication. Involontairement, Fumi a ouvert une porte décisive pour son éveil… Maintenant que son destin est en marche, elle peut compter sur moi, en ma qualité de compagnon, pour lui apporter aide et soutien. Mais dans l’immédiat, on doit entrer dans le monde intérieur purifier le cœur d’une personne possédée par un parasite très dangereux. Afin d’y arriver, Fumi et moi devons d’abord établir une relation de confiance absolue et, pour ça, rien de mieux que partager des moments d’intimité ainsi qu’un embarrassant secret…

Dans ce deuxième tome réalisé par Kyousuke Motomi nous retrouvons les personnages du tome précédent pour notre plus grande joie et ceux-ci découvrent qu’ils auront besoin de confiance l’un envers l’autre. Quelque chose de normal lorsque l’on travaille avec quelqu’un, imaginer en plein combat vous mettre à douter de votre partenaire… ça risque de vite devenir une catastrophe. Nous en découvrons également un peu plus sur les portes et sur le passé de Fumi, mais pas que. De ce fait, l’histoire avance en nous gardant captivés tout le long de la lecture, en nous permettant de nous poser des questions également et en gardant certaines touches plus humoristiques. (… Une certaine arme… Je me demande vraiment les dégâts que ça peut faire sur quelqu’un…) La fin du volume nous laisse également présager que d’autres personnages vont faire leur apparition dans le futur, que demandez de plus ?

Les personnages gagnent en profondeur dans ce volume, ils sont également prit dans des situations plus dangereuses étant donné qu’ils se trouvent dans un « monde intérieur ». Un monde parasité où, pourtant, il est possible de trouver de petites lueurs d’espoir et où nous découvrirons autre chose par rapport à Fumi. Pour ce qui est des autres personnages, ils restent assez présents dans la plupart des cas et ne s’éclipsent pas ainsi Takaya, Miyako, Koishi, Ataru et même Miki sont toujours présent. Pas tout le temps, certes, mais ils ont le mérite de ne pas être absents. Je réalise en lisant ce deuxième volume que j’apprécie également assez Takaya… Son caractère est plutôt sympathique je trouve, même si certains diraient qu’il est bien « chelou ».

Pour ce qui est des dessins, ils restent réellement beaux et pas seulement la couverture avec Kyûtarô. Les différentes scènes, les émotions et les combats sont très bien retranscrits durant ce deuxième tome. Le monde intérieur, également, est bien dessiné et ressemble bel et bien à un endroit connu de notre duo de nettoyeurs bien que légèrement différent. Les parasites sont tout aussi bien réalisés que les personnages quant à Fumi, il est possible de ressentir sa détermination à un certain moment du récit. Les différents éléments présents ont été travaillés, faisant que nous nous y retrouvons sans aucun problème. Un vrai plaisir pour les yeux, mais également dans la lecture. Le blanc et le noir se croisent, tout comme le gris donnant une certaine profondeur à ce qui nous fait face ou une symbolique dans certains cas. Le bien, le mal, la neutralité… Mais est-ce que tout ce qui est blanc est réellement positif ? Est-ce que tout ce qui est noir est obligatoirement négatif ?

Résultat des courses, ce deuxième tome était bien riche en action, sentiments et réactions. En découvertes aussi avec tout ce qu’il se passe au fil des pages et il est difficile de dire si tout sera bénéfique pour Fumi. Les pages se sont tournées très, très rapidement également – pour mon malheur, une fois arrivée à la fin – et j’ai ma curiosité qui est titillée par rapport au tome 3. Comment sera-t-il ? Continuera-t-il d’être aussi bon que les deux tomes précédents qui mettent tout de même la barre assez haut sur le coup ? Pour le moment, je ne suis pas du tout déçue par cette série dans laquelle je ne m’ennuie pas du tout et qui me donne envie de découvrir la suite.

Et de votre côté les matous, comment trouvez-vous la série si vous la lisez ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous un personnage que vous préférez ou des idées par rapport à ce qui attend les personnages ?

Site de l’EditeurExtrait du tome 1

Publicités

2 réflexions sur “Queen’s Quality – The Mind Sweeper – Tome 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s