Yo-kai Watch – Tome 3

Coucou les matous, comment allez-vous ? Personnellement, ce n’est pas la grande forme pour le moment vu que je ne me sens pas très bien… Rien de bien grave, mais avec ce qui traine il fallait que je finisse par me choper quelque chose. Résultat, je ne sais pas du tout comment j’ai fait pour suivre ma matinée de cours. Ceci restera un mystère pour le reste de la journée et de la semaine je pense.

En ce jour, je vais vous parler de la suite d’un Kodomo dont j’ai déjà parlé sur le blog. Étant donné qu’il n’y en a qu’un seul si vous suivez les lieux ou les différents articles sortant vous avez sûrement deviné – à moins que vous n’ayez lu le titre ? C’est possible aussi – et savez que c’est Yo-Kai Watch qui continue sa route tranquillement sur le blog avec son troisième tome reçu grâce aux éditions Kazé et à Anita que je remercie une nouvelle fois pour leur confiance, mais également pour le petit mot qui accompagnait le tome

 

« Yo-Kai Watch »

1507-13

6€79 – Kodomo – 192 pages

Les Yo-Kai sont des entités surnaturelles responsables de tous les petits tracas du quotidien…

Nathan Adams est un écolier comme il y en a tant d’autres… mais depuis qu’il a rencontré de drôles de créatures appelées « Yo-kai », sa vie a pris un tournant pour le moins étrange !

Ne manquez pas le troisième volume de cette série d’humour bourrée de personnages loufoques et de gags désopilants ! Inclus dans ce tome : 20 historiettes délirantes mettant en scène des Yo-kai connus… et moins connus !

 

Dans ce troisième tome toujours réalisé par Noriyuki Konishi nous retrouvons une nouvelle fois Nathan, Jibanyan et Whisper… Comment ça je ne les ai pas mit dans le bon ordre ? Ah… C’est vrai, Whisper devrait être juste à côté de Nathan et non pas mentionné en dernier lieu, malheureusement pour lui la mascotte de la licence c’est bel et bien le matou. Et oui, Jibanyan a la part belle et pas mal de personnes l’apprécient grandement. Nos trois compères vont, une nouvelle fois, découvrir de nouveaux Yo-kai et leurs caractéristiques.

Comme dans les volumes précédents, nous avons différentes situations mettant en scène Nathan et les Yo-kai apparaissant à ce moment là afin de nous montrer leurs personnalités, leurs manières d’être et la façon dont ils combattent. Certains personnages des tomes précédents réapparaissent lors de certains événements, tous n’ayant pas lieu en compagnie du seul humain – pour le moment du moins – pouvant voir ces créatures. Bien que les différentes intrigues mènent, encore, vers une morale les différentes situations permettent de voir les personnages dans la vie de tous les jours, des situations assez ennuyantes dirons-nous, mais permettent justement de revoir les anciens amis de Nathan qu’ils soient humains ou Yo-Kai pour le meilleur et pour le pire.

Les personnages restent fidèles à leurs tempéraments connus dans les deux tomes précédents celui-ci. Whisper est toujours présent aux côtés de Nathan pour l’épauler – ou servir de bouclier – tout comme Jibanyan, très souvent appelé même s’il est occupé ailleurs, qui se retrouve dans des situations cocasses. Nathan continue son périple à la recherche de Yo-Kai et en découvrira, comme vous vous doutez, de nouveaux. Ces différents Yo-Kai sont assez différents des précédents dans leurs designs ou manières d’êtres. Même si… L’un des personnages ressemble étrangement à un autre, ce qui est fait exprès normalement. De plus, en revoir certains apparaissant bien plus tôt dans l’aventure fait également plaisir (Coucou, monsieur j’aime les bains bouillants ! *ne dira pas le nom*) tant pour les opposants que ceux accompagnant Nathan. Bababou est toujours aussi mignon Non, ce n’est pas Jibanyan qui a tout mon amour… D’ailleurs l’un de mes chouchous apparaît à la toute fin de ce tome dans des pages pouvant être considérées comme « Bonus » vu que ce sont des historiettes. J’aurais bien aimé voir ce Yo-Kai en action dans un chapitre… Enfin, avec de la chance cela sera le cas !

Pour ce qui est du dessin, ils restent très ronds afin de toucher le public qu’il vise c’est-à-dire les enfants, mais reste vraiment mignon. Il permet également de ne pas confondre les personnages entre eux, même ceux se ressemblant, grâce aux détails. Pas de risque de se tromper ! Ils sont dans la lignée des précédents et ne feront pas dire aux habitués que c’est un dessin magnifique, mais le plus important est qu’il fait très bien son travail, est dans le thème et plait à son public (et à d’autres parce que même s’il est simple, je l’apprécie tout de même) d’ailleurs le visage d’un Yo-kai, dans les historiettes, vous dira quelque chose si vous suivez Inazuma Eleven Go.

Comme pour les volumes 1 et 2, de petits gags parsèment le tome et l’un d’entre est camouflé. Vous vous doutez de l’endroit où il se trouve n’est-ce pas ? Il vous suffira de retirer quelque chose de facilement retirable – n’allez pas tenter de retirer des pages ! – afin de le découvrir. Mais ce n’est pas tout, un goodies était encore présent et après le médaillon et les autocollants Panini voici les cartes Yo-Kai Watch qui sont de la partie ! Camouflées dans un booster permettant au hasard de décider si oui ou non nous aurons de la chance, elles représentent très bien les Yo-Kai et sont assez agréables en main, les collectionneurs seront probablement ravis.

Personnellement, le fait de revoir un peu plus fréquemment les autres Yo-kai me plait assez même s’il est assez facile pour Nathan de se faire des amis Yo-kai (hormis un pour le moment ainsi que ceux qu’il n’a pas rencontré de lui-même). C’est un manga qui se lit très facilement et est parfait si l’on a besoin de se changer les idées, de rire de certaines bêtises présentes ou pour faire découvrir l’univers à certains enfants. J’ai passé, une nouvelle fois, un agréable moment en le lisant. Le Jibanyan présent sur la couverture est de bonne humeur et semble nous inviter à venir passer un moment agréable en compagnie des autres personnages de Yo-Kai Watch.

Pour ce qui est de Nathan bien qu’il soit le héros il n’est parfois pas présent durant certaines situations et laisse la place au matou, cela nous permet de voir sa manière d’être au quotidien et ses propres rencontres avec les Yo-kai peuplant la ville. Les historiettes présentes dans ce tome nous donnent également l’opportunité de découvrir d’autres Yo-kai et leurs personnalités s’ils ne sont pas déjà apparu, peut-être que ceux-ci apparaîtront plus tard dans l’histoire. Plus qu’à voir si l’histoire continuera dans la lignée d’un chapitre équivaut à un Yo-kai ami ou opposant ou si d’autres événements apparaîtront. Après tout, ce n’est que dans le tome 2 que nous avions réalisé que tous les Yo-Kai ne devenaient pas amis avec Nathan et dans ce tome 3 nous nous rendons compte du quotidien de Jibanyan à certains moments. Que nous réservera le tome 4 de Yo-Kai Watch ? Bonne question et pour le savoir il faudra le découvrir lors de sa sortie ! Hâte de voir l’évolution, les Yo-kai qui apparaitront et ce qui sera amené dans le tome suivant !

 

Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Connaissez-vous Yo-Kai Watch par un autre support (anime ou jeu) ? Quel est le Yo-Kai que vous préférez pour le moment ?

 

 Site de l’EditeurExtrait du tome 1

Note : Je le fais également lire à ma mère, lorsque celle-ci a le temps, afin de voir ses réactions et là où j’adore Bababou (et d’autres dont je ne citerai pas les noms maintenant)… Elle est devenue fan de Toutouïe. On voit la différence sur le coup 🙂

 

 

 

Advertisements

Une réflexion sur “Yo-kai Watch – Tome 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s