Food Wars ! L’étoile – Tome 1

Hey les matous ! Et si nous partions entre le Japon et la France pour cette chronique. Vous vous demandez la raison pour laquelle je mentionne ces deux pays ? Et bien, elle est toute simple, mais pour ce faire nous devons nous rendre dans un spin-off de Food Wars !

 

« Food Wars ! L’étoile »

 

couv17102938

6€99 – Shônen – 192pages

Un Japonais surnommé « Le magicien des légumes » a séjourné quelque temps à Paris, capitale de la gastronomie française. Son nom : Kojirô Shinomiya.

Mais qu’a réellement vécu ce jeune diplômé de l’Académie Totsuki, l’une des meilleurs écoles de cuisine du Japon, alors qu’il était parti seul à l’aventure ?

Vous le saurez en lisant ce spin-off de Food Wars !, le manga culinaire du moment !

 

Étant une adoratrice de Food Wars ! je ne pouvais pas passer à côté du spin-off de la licence. Celui-ci est centré sur le personnage de Kojirô Shinomiya, le chef du Shino’s pour ceux le connaissant, et l’un de ceux ayant pas mal la côte (tout du moins parmi mes connaissances). C’est un adulte de 28 ans dans la licence d’origine et ce spin-off nous permet de le découvrir à la fin de ses études à Totsuki, d’en savoir un peu plus sur lui.

Le personnage en lui-même est toujours fidèle à ses convictions au début de ce volume, le premier chapitre nous narrant un passage d’après le camp vécu par Sôma et les membres de l’Etoile Polaire. On y découvre Kojirô qui viendra le plus naturellement en aide à quelqu’un – enfin, naturellement… Façon de parler – en devant faire aimer l’un de ses plats à des promoteurs sans scrupules. Cela ne vous rappelle rien ? Oui, Sôma avait à peu près vécu la même chose dans le premier tome de Food Wars ! ! Ce que j’ai plutôt apprécié c’est le fait que Kojirô ne se laisse pas du tout marcher sur les pieds ainsi que ses remarques envers les personnes l’entourant. Sérieusement, ce n’est pas tout le monde qui oserait parler ainsi.

Dans la suite du volume, nous le découvrons plus jeune. Précisément après la remise des diplômes de l’Académie et avant son départ. Cela nous permet de voir ses liens avec d’autres étudiants que nous connaissions déjà. Le voir plus jeune nous permet également de nous rendre compte qu’il était déjà assez sûr de lui, mais que les rares amis qu’il avait comptaient à ses yeux. Même si certains personnages peuvent s’avérer assez casse-pied pour le jeune homme.

Voir les déboires du jeune homme en France, alors que tout lui souriait au Japon, prouve que peu importe notre talent tout n’est pas simple dès que l’on change d’environnement. Pourtant, il se battra pour son rêve et continuera d’être assez direct lors de certains passages… Bah oui, même jeune il reste le même après tout ! Cela ne l’empêchera pas de rencontrer diverses personnes qui prendront petit à petit de l’ampleur et lui permettront de s’améliorer. Il n’hésitera pas à aller de l’avant, à faire face à d’autres personnages et ce sans en démordre. Têtu le petit Koji’.

Le dessin de ce premier volume paru aux éditions Delcourt/Tonkam est plutôt sympathique et ce, même si ce n’est pas celui en charge des dessins de Food Wars ! car ceux-ci restent fluides et compréhensibles que ce soit par rapport aux recettes, aux lieux ou aux personnages. Pour ceux qui sont ennuyés par l’ecchi, je n’en ai pas vu ici ou alors je deviens bien trop habituée à en voir, mais je suis pratiquement certaine qu’il n’y en avait pas. On reconnait bien Paris également pour ceux connaissant un minimum la ville et comme dit plus haut les recettes sont compréhensibles (et donnent faim, comme souvent). Je suis certaine que Taiki Akitoki s’améliorera au fil des tomes suivants. J’ai également bien apprécié l’image couleur (Je ne sais pas comment ça s’appelle en fait… Mini poster ?) présente au tout début sur laquelle on voit Kojirô « jeune » et Kojirô adulte ainsi qu’une brève description, je la trouve assez jolie et sans trop de fioritures en même temps.

Pour conclure, ce premier tome est une bonne mise en bouche bien que ne rivalisant pas avec la série initiale. Les dessins sont agréables, alléchants pour la nourriture et respectent bien les protagonistes présents. La seule chose qui m’a un peu embêtée, mais ça c’était l’habitude avec Food Wars !, c’est qu’il n’y avait pas les recettes. C’est bête, hein ? Mais mis à part ça, j’ai passé un moment agréable en le lisant et ayant le tome 2, je compte bien me lancer dedans les yeux fermés.

Et vous l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Vous tente-t-il ?

Site de l’Editeur – Extrait

Publicités

4 réflexions sur “Food Wars ! L’étoile – Tome 1

  1. Seventh dit :

    J’adore ce mec (ewi).
    Je feuilletais justement le tome 2 il y a quelques heures! Quelle coïncidence.
    Encore heureux que le spin-off ne surpasse pas la série de base, ça serait un comble! xD
    Je pense le lire, parce que je trouve le personnage intéressant. :3
    Voilà, bon article, tu vas à l’essentiel, c’est bien.

    J'aime

    • Neko dit :

      Faut avouer qu’il a vraiment la côte (je t’ajoute parmi ses adoratrices ? xD)
      J’ai le tome 2 à côté de moi afin de pouvoir rédiger l’article en question 🙂 Ah ça oui ** Une coïncidence franchement sympathique, une mini transmission de pensées par rapport au thème du jour ? xD
      Je suis d’accord, mais parfois on a de drôles de surprises ^^’
      En même temps, vu le personnage 🙂 En plus, dans la série principale on ne sait pas tellement de son passé au fond alors on en apprend beaucoup plus ^^
      Merci >///< J'avais peur d'aller trop à l'essentiel sur le coup ToT"

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s