Kuroko’s Basket Extra Game – Tome 1

Coucou les matous, comment allez-vous ? Pas trop fatigués en cette période de l’année bien plus fraiche et sombre que les autres ? Vous vous demandez dans quoi nous allons nous lancer aujourd’hui ? Hm… Ah, mais la réponse est simple ! D’ailleurs, si je peux vous en faire la chronique aujourd’hui c’est grâce aux éditions Kazé et à Anita qui m’ont fait confiance pour en parler en me l’envoyant et que je remercie vraiment En librairie, le manga était sorti le 9 novembre 2016 (en même temps que le tome 30) et c’est toujours Tadatoshi Fujimaki qui s’en occupe.

« Kuroko’s Basket Extra Game »

kurokosbasket_extragame1_3d_0x600

6€79 – Shônen – 192pages

À l’occasion d’un match amical universitaire de street basket, le Japon accueille la redoutable équipe américaine des Jabberwock. Mais à l’issue de la rencontre, les insultes du victorieux capitaine américain font sortir le père de Riko de ses gonds. Après un défi jeté en bonne et due forme, Kagetora réunit Kuroko et Kagami ainsi que les membres de la mythique Génération Miracle ! Plus motivée que jamais, notre dream team ne dispose que d’une semaine pour se préparer à l’affrontement !

Nous retrouvons Kuroko et les différents personnages de « Kuroko’s Basket » dans cette 1ère mi-temps (c’est-à-dire dans ce tome 1) et découvrons une équipe américaine : Les Jabberwock. Oui, comme le Jabberwocky d’Alice au Pays des Merveilles qui fût vaincu par la Vorpal Sword. D’ailleurs, ce deuxième nom est celui de l’équipe composée des membres de la Génération des Miracles, Kagami et trois autres personnages dont je vous laisse la surprise. [Moi je fais la danse de la joie d’avoir revu mes trois chouchous en très peu de temps] L’équipe japonaise devra donc affronter l’américaine pour leur rabattre le caquet.

Les personnages restent fidèles à eux-mêmes, ainsi vous pouvez être certain de retrouver l’objet porte-bonheur de Midorima ou le côté fantomatique de Kuroko lors de certains passages (Mais sérieux Tetsu’, t’es timbré !). Leurs tempéraments et caractères, leurs légères animosités, mais également leur envie de jouer au basket. Ce sport qui nous a déjà fait vibrer durant les tomes de « Kuroko’s Basket » est de retour, mais sous une forme légèrement différente. J’ai bien aimé les voir travailler ensemble alors que cela ne devait vraiment pas être simple vu leurs caractères.

Dans les 30 volumes précédant celui-ci nous avions droit au basket-ball classique si l’on retire certaines techniques et bien, à présent, nous avons droit au street basket. Yep, celui qui se joue en rue ou sur les terrains se trouvant principalement en extérieur. Celui qui était également pratiqué, dans son enfance, par Aomine et bien entendu par certains joueurs nous venant d’Amérique tel que Kagami ou Himuro. Vous vous doutez qu’il ne se joue pas totalement comme le basket traditionnel et l’on s’en rend compte lors de certaines scènes se déroulant durant les matchs. Et je dois avouer que j’avais envie d’hurler sur l’équipe de Jabberwock à cause de certains de leurs comportements !

Les dessins sont dans la lignée du dernier tome et j’apprécie assez l’apparence des nouveaux personnages ainsi que celle des principaux. J’ai juste un souci avec les coupes de cheveux de Midorima et de Murasakibara que je trouvais assez plates par moment, comme s’ils avaient eu un pot de laque sur la chevelure… M’enfin, ce n’est pas si gênant que ça au fond et l’on s’habitue assez vite à leurs coupes. On voit la belle évolution depuis le tout début de « Kuroko’s Basket » et encore plus dans ce volume où les actions sont, comme auparavant, très bien réalisées et nous font ressentir la vitesse du jeu.

L’histoire en elle-même reste excessivement prenante et en arrivant à la dernière page de cette première mi-temps j’avais déjà envie d’entamer la seconde ! J’ai également bien ris avec les bêtisiers, toujours aussi amusants et nous montrant une scène légèrement modifiée. D’ailleurs, j’ai bien apprécié la partie « Après la Winter Cup » où l’on a droit à quelques scènes se déroulant après le match final de « Kuroko’s Basket » et où l’on peut découvrir les différentes équipes avec de légères différences. Après tout, certains des joueurs essayaient d’entrer dans l’une ou l’autre université étant donné qu’ils se trouvaient en dernière année de lycée alors que d’autres arrivaient seulement vu qu’ils ont quitté l’un des nombreux collèges japonais.

Pour ceux ayant déjà apprécié la première partie, « Kuroko’s Basket Extra Game » les ravira plus que probablement. Les personnages ayant grandit, ils ont également un peu mûrit – oui, seulement un peu – et sont eux-mêmes malgré tout. Leurs caractères n’ont pas tant changé que cela, si l’on retire certains détails et si l’on appréciait déjà un personnage auparavant cela sera toujours le cas à présent. Le manga en lui-même est de bonne qualité, le papier est assez épais et blanc. Je n’ai vu aucune coquille durant ma lecture et toutes les cases étaient lisibles (Aucune n’était allez se perdre dans un coin illisible) quant à l’encre elle n’a pas du tout fini sur les doigts, ce qui est une bonne chose !

Hâte de lire et de voir ce que nous réservera le tome 2 durant ce match où personne ne veut perdre !

Et vous qu’en avez-vous pensé ? L’avez-vous lu ? Comptez-vous le lire ? Comment auriez-vous réagit en voyant le comportement des membres de Jabberwock ?

Site de l’EditeurExtrait


Blabla en plus : Si vous devez apprendre l’anglais, ne le faite surtout pas avec Aomine et Kise 🙂 Préférez vous diriger vers d’autres personnages tel qu’Akashi ou Kuroko ^o^

Publicités

4 réflexions sur “Kuroko’s Basket Extra Game – Tome 1

  1. Pingback: otaklive

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s