Kuroko’s Basket – Avis Général

Hey les p’tits matous ! Envie de bouger aujourd’hui ? Super ! Alors partons sur le terrain de basket le plus proche en compagnie de Kuroko et des membres de la Génération des Miracles. Vous voyez sur quoi portera cet avis général ? Yeah, c’est bien sur…

 

« Kuroko’s Basket »

couv_152592

6€79 – Shônen – 192 pages

 

Le club de basket du collège Teikô, possédait une équipe incroyablement forte, avec plus de cent membres et vainqueur de trois championnats. Parmi leur brillants joueurs, un groupe de cinq prodiges était connu sous le nom de « Génération des Miracles« . Cependant, il y avait une étrange rumeur concernant la génération des miracles. Bien qu’inconnu et en dehors des archives, il y avait un joueur supplémentaire reconnu par les cinq prodiges. Un sixième joueur fantôme…

C’est la rentrée au club de basket-ball du lycée Seirin et cette année, deux recrues se démarquent… D’un côté, l’impulsif Kagami Taiga, revenu des États-Unis où il a appris le basket . De l’autre, le chétif et très effacé Kuroko Tetsuya dont on dit qu’il aurait fait partie de l’équipe de basket du collège Teikô, la légendaire “Génération Miracle” ! Et si ces deux joueurs que tout oppose étaient amenés à se compléter à merveille sur le terrain ?

« […] Une ombre devient plus sombre si la lumière est plus forte. Et ça met le blanc de la lumière en valeur. » Kuroko Tetsuya

Présent aux éditions Kazé, il comptabilise 30 tomes et c’est terminé cette année. Ce Shônen manga est également appelé « Kuroko no Basket » ou, par certaines personnes, « Le basket de Kuroko ». Autant tout mettre, sinon j’en connais qui vont ronchonner. Vu le titre et mon entrée en la matière vous vous doutez certainement du sujet principal de ce manga qui est… Le basket ! (J’allais dire les corbeilles de fruits pour vous ennuyer…) Il est écrit et dessiné par Tadatoshi Fujimaki. Une suite existe sous le nom de « Kuroko Extra Game », mais ce n’est pas encore le moment d’en parler.

page02-03L’histoire se centre sur Kuroko Tetsuya – alias Tetsu – ancien membre de la célèbre Génération des Miracles – La Kiseki no Sedai pour ceux qui préfèrent – et passeur fantôme ayant la capacité de se faire oublier en moins d’une seconde. A ses côtés évoluera Kagami Taïga, ce dernier venant des États-Unis et désirant pratiquer le sport qu’il préfère au Japon. Tout les oppose et pourtant, ils finiront par sympathiser au point de former une paire d’exception.

Autours de ces deux personnages se trouve également l’équipe de Seirin, celle qui permettra à nos deux héros de devenir plus fort, d’apprendre de leurs échecs, de se relever et… Bah de repartir sur le terrain pour réussir à vaincre l’équipe les ayant mit au tapis. Face à eux, la Génération des Miracles qui c’est séparée et se trouve dans des clubs – et donc des lycées – différents. Chacun d’entre eux possède son point fort, sa « capacité ».

« Le seul qui peut me battre, c’est moi-même » Aomine Daiki

Car oui, si vous vous attendiez à du basket classique passez votre chemin et tournez-vous plutôt vers Slam Dunk dans ce cas là. Kuroko’s Basket permet à ses personnages d’avoir des capacités utiles sur un terrain tels que les passes de Tetsu’, la technique de copie de Kise ou la Zone ainsi que plein d’autres, mais toutes les énoncés risque d’être compliqué. Ces techniques permettent de donner un plus aux matchs, les rendant plus intenses, plus incertains – car non Seirin ne l’emporte pas tout le temps… Certes, parfois on se pose la question « Mais comment ont-ils fait ?! » – et surtout intéressants lorsque l’on veut savoir qui sait faire quoi. Je ne suis pas la seule tout de même ?

En plus des matchs, nous avons droits aux camps d’entraînement et aux entraînements en eux-mêmes ainsi qu’à certaines scènes en extérieur ou se déroulant durant les cours. Parce que oui, ils vont en cours et ne passent pas leurs journées à courir un ballon rebondissant devant eux. On découvre ainsi quelques personnages cohabitant avec eux, leurs vies de tous les jours et leurs comportements en cours. Les examens sont également de la partie avec un petit enjeu pour ceux les échouant… Parce que même si on est doué en sport, il faut quand même avoir – au minimum – la moyenne !

 1020x765

Je dois avouer que j’avais déjà vu l’anime qui me donnait franchement envie de jouer au basket, je connaissais donc déjà l’histoire avant de débuter le manga. Par contre, j’ai été ravie de retrouver les différents personnages même si j’avais du mal avec les dessins au début (A contrario, j’ai eu beaucoup plus facile avec ceux d’Haikyû !! Les as du volley) mais au fil des tomes j’ai prit l’habitude. Juste le temps d’adaptation, je pense. Ce qui est certain, c’est que les personnages ont tous une tête différente – fort heureusement – et que les actions sont reconnaissables sans problème. D’ailleurs, les dessins s’améliorent au fil du temps ce qui est plutôt sympathique ! Bien sûr, ils ne plairont pas à tout le monde.

C’est l’une des premières séries manga basée sur un sport que je termine et j’étais déjà très contente de l’avoir entre les mains au fil du temps. Y a pas à dire, 30 tomes ça prend de la place dans la bibliothèque. Comme toujours, j’ai eu un pincement au cœur une fois arrivée au dernier volume et je suis ravie de savoir que les deux tomes de Kuroko Extra Game sortent également ! Hâte de les lire. Je ne me suis pas ennuyée une seconde en compagnie de Tetsu’ et Kagami, d’ailleurs j’appréciais même le fait que le passeur fantôme soit aussi « effacé » la plupart du temps. Cela change des héros très… Dynamiques ? Pour ça, Kagami rentrait parfaitement dans la catégorie avec son caractère. Le fait qu’on oublie facilement Kuroko s’avère parfois très utile.

Pour finir, je dirai simplement que j’ai passé un très bon moment avec les personnages. Je ne pouvais pas m’empêcher de rire lors de certaines situations, de râler à d’autres moments (… J’ai arrêté de compter le nombre de « Mais Ao’, retourne t’entraîner !!! » que j’ai dit tout haut) et je n’ai pas pût m’empêcher d’avoir envie de les serrer dans mes bras lorsque l’on a découvert les raisons pour lesquelles certains sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui. Au fil des volumes, nous les voyons également changer petit à petit car ils ne restent pas figés sur ce qu’ils étaient au tout début de l’histoire.

Mes chouchous ? Hm…  Aomine (Sans blague…), Takao, Kise et bien sûr Tetsu’ ! La p’tite bouboule de poils aussi, mais j’adore naturellement les animaux alors ce n’est pas difficile. Parmi les filles, j’ai une préférence pour Alex bien que j’adore Riko également !

Et vous, l’avez-vous lu ou vu ? Qu’en avez-vous pensé ? Quel personnage ou quelle scène avez-vous préféré ?

Site de l’EditeurExtrait


Blabla en plus : Pour ceux ne l’ayant pas vu sur Twitter, je compte également chroniquer les tomes au fil du temps. Ceci sera fait pour tous les mangas n’ayant qu’un avis général pour le moment, mais se fera petit à petit au fil des jours, semaines ou mois.

Publicités

Une réflexion sur “Kuroko’s Basket – Avis Général

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s