Le passé d’une reine – Marie-Antoinette La jeunesse d’une reine

Quelques nuages gris, un peu de soleil et un bon gros rhume… Que c’est utile pour rester chez soi et lire des mangas tranquillement tout en avançant dans ses articles. Parce que oui, tousser 24h/24 ce n’est pas la meilleure chose au monde pour aller se balader en ville – sauf si on veut attirer les regards de tous les passants – et puis rien ne vaut un bon chocolat chaud pour se requinquer un peu ♥

Mais de quoi vais-je bien pouvoir parler après l’article d’achats publié… Aujourd’hui même… Ahaha… Que je suis productive pour une fois… Cela change. Enfin bref, au lieu de blablater, il serait peut-être bien que je vous dise de quoi je vais vous parler !

« Marie-Antoinette – La jeunesse d’une reine »

marie-antoinette-glenat

9€15 – Seinen – 180 pages

Sa véritable Histoire, pour la première fois en manga !

Marie-Antoinette est l’une des personnalités historiques les plus adaptées en fiction. Sophia Coppola, Chantal Thomas ou Riyoko Ikeda… de nombreux créateurs ont donné naissance à un personnage en adéquation avec leurs idéaux.
Cependant, quand Fuyumi Soryo s’attaque au mythe, ce n’est pas pour reproduire une énième icône malmenée par la vision trop partiale de Stephan Zweig, mais pour restituer dans la réalité historique une jeune fille dénuée de tout artifice.
Avec la précision qu’on lui connaît déjà sur Cesare et grâce au soutien du Château de Versailles, ce n’est plus un simple manga, mais une plongée virtuelle au cœur de la cour au XVIIIe siècle que l’auteur vous offre. Que vous soyez adepte des fresques historiques, lecteur de manga ou tout simplement curieux de nouveauté, ne passez pas à côté de cette création ! D’autant plus que les Éditions Glénat, co-éditeur dans ce projet, auront la chance de publier ce titre en avant-première de sa sortie japonaise !!

Un manga historique où l’on suit, comme vous vous en doutez, Marie-Antoinette dans sa prime jeunesse. Mariée au dauphin de France, la fillette quitte l’Autriche pour vivre dans un pays inconnu et découvre des mœurs différents des siens. Bien sûr, elle rencontrera les différentes figures de cette nation telle que Louis XV ou Madame de Barry tout en côtoyant Louis Auguste – alias Louis XVI – qu’elle découvrira petit à petit.

Bien que romancé, ce manga est une véritable pépite et nous découvrons la cour de Versailles au XVIIIème siècle telle qu’elle existait probablement. Car oui, derrière ce manga se trouve une collaboration entre Glénat, Kôdansha et le château de Versailles lui-même permettant ainsi à Fuyumi SORYO d’avoir une œuvre très complète que ce soit sur les décors ou les faits et gestes – bien que ceux-ci soient, comme dit plus haut, romancés à certains moments après tout on ne sait pas tout de ce qui était fait à l’époque – pour le bonheur de nos yeux. On apprend ce qu’a dût vivre la jeune Maria-Antonia avant de devenir Marie-Antoinette, ses doutes et la voir avancer est un régal. On découvre une personne sans artifice, sans tout ce qui lui est toujours reproché.

Marie-Antoinette était une femme, une mère et une épouse. Elle a été une fillette, a été mariée pour permettre aux deux nations de se réconcilier. Devoir être forte au quotidien, mais rester soi-même malgré tout voilà comment je vois la fillette qui évoluera dans une cour très différente de celle dans laquelle elle avait grandit jusque là. Les commérages de la cour de Versailles sont également présents et voir des personnages changer leurs manières d’être en fonction de telle ou telle personne paraît tellement vrai.

Les dessins nous aident également à entrer un peu plus dans l’univers, bien réel, présent dans le manga. Ils sont magnifiques, bien travaillés et même assez doux. Les décors somptueux de Versailles sont reproduits sans aucun problème, des tableaux sont même présents et l’on se plait à regarder chaque détail, chaque élément afin de se perdre dans un lieu, un vêtement ou une œuvre d’art. Les personnages sont tous reconnaissables également, chacun retranscrit de la bonne manière que ce soit physiquement ou caractériellement. Et oui, on fini par s’attacher à notre petite Marie-Antoinette qui est vraiment adorable ! Les premières illustrations du manga, en couleur, sont également dans des teintes très douces et retranscrivent à merveille la légère insouciance qui a lieu au Petit-Trianon malgré tout ce qui est dit sur Marie-Antoinette.

Le manga en lui-même est assez lourd pour 180pages et l’on découvre à la fin de celui-ci des photographies des lieux, des tableaux ainsi qu’une bibliographie afin d’en apprendre plus sur Marie-Antoinette et d’autres personnages emblématiques de l’époque. Il faut l’avouer, ce manga est réellement complet et nous permet même de nous renseigner un peu plus sur cette reine au destin tragique.

C’était réellement une belle découverte et je ne suis pas mécontente de m’être laissée tentée malgré une amie qui me disait déjà que ça finirait mal. Comme quoi, il faut parfois se faire confiance dans ses choix.

Extrait

Publicités

15 réflexions sur “Le passé d’une reine – Marie-Antoinette La jeunesse d’une reine

  1. Euphox dit :

    Bonjour,
    j’étais pourtant sur d’avoir laissé un commentaire. Je sus confuse ! Parce que ton article, je l’avais déjà lu.

    Enfin, je suis une grande admiratrice de Marie-Antoinette, et les éditions Glénat n’ont pas lésiné sur les moyens. En collaboration avec le château de Versailles. J’ai apprécié avec quelle sobriété l’histoire de cette demoiselle s’est installée au fil des pages. Les doubles pages quant à elles sont d’une beauté. Les nombreux détails apporté aux arrière-plans, voire même aux différents vêtements portés par les différents protagonistes sont d’un détail remarquable.

    Ce fut très plaisant à lire en tout cas.

    Cordialement Euphox.

    J'aime

    • Neko dit :

      Bonjour !

      Ne t’inquiète pas, ça arrive à tout le monde. C’est déjà très gentil à toi de l’avoir lu et je suis ravie de voir un commentaire de ta part.
      C’est rare de rencontrer quelqu’un qui l’admire, mais il faut avouer qu’il y a de quoi. Les éditions Glénat on bien fait en tout cas, on en découvre un peu plus sur celle qui deviendra reine et le manga était vraiment agréable à lire.Il faut avouer que les dessins étaient vraiment magnifiques, je l’ai relu dernièrement et je ne pouvais pas m’empêcher de regarder chacun des détails présents.
      Merci de ton passage, de ton commentaire et de ton partage sur Twitter ♥ Passe une merveilleuse après-midi.

      Aimé par 1 personne

  2. Jona dit :

    Hey would you mind letting me know which hosting company you’re using?

    I’ve loaded your blog in 3 different browsers and I must say this
    blog loads a lot quicker then most. Can you recommend
    a good hosting provider at a honest price? Thanks, I
    appreciate it!

    J'aime

  3. m0nkeyblog dit :

    Bonjour !!
    Et surtout merci pour cette jolie découverte, je ne l’ai jamais vu dans les librairies ou je vais, et j’aimerais bien me le procurer du coup ! Peux tu me dire ou tu as acheté le tiens ? Merci beaucoup !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s